le 69 ème RI

R.I. - R.I.T.
GABOLEM
Messages : 23
Inscription : ven. nov. 29, 2013 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par GABOLEM » mar. déc. 10, 2013 7:42 pm

Bonjour

J'habite toujours la ferme du PETIT LEOMONT, possession de mes arrières grands-parents en 1914, détruit et reconstruit.
Je recherche tout document notamment photos sur ce site et sur ceux qui y auraient combattu. Merci
petitleomont

Bonsoir "Petitleomont",

Mon Grand-père est allé là-haut en 1914, de fin août au 11 septembre. Il était sergent-fourrier et avait l'habitude de tout noter dans un carnet. Blessé en juillet 1915, il a repris ses notes sur son lit d'hôpital. Il en résulte un récit assez prenant sur les événements qu'il a vécus, "Les carnets du sergent fourrier". A titre d'exemple, un extrait de ce récit:
"...
26 août 1914
...De gros percutants trouent à intervalles réguliers la route de Luneville qui nous fait face, et je suis des yeux les bonds désordonnés des chevaux de hussards qui préparent notre attaque par des reconnaissances. Puis, en avant, 1er et 2ème bataillons en première ligne, 3ème en soutien. Objectif du 1er bataillon : tourner Vitrimont par la route entre le Léomont et ce village ; objectif du 2ème : enlever le village de Vitrimont ou le déborder par le chemin de la Faisanderie . Notre mouvement, bien que prudemment exécuté, est aussitôt découvert ; les énormes marmites pleuvent sans cesse, et nous parvenons à gagner en rampant le fossé de la route entre le Léomont et la première maison de Vitrimont où se balançait l’avis du Touring-Club, prophétique, « Attention, tournant dangereux ».
Les éclats d’acier volent de toute part, et, la tête sous le sac, couché auprès du commandant, j’attends, en faisant de tristes réflexions, que cet ouragan de fer se calme un peu...."


Une bonne vingtaine de pages sont consacrées à ce haut moment de son passage dans la "division de fer".

Très cordialement

Emmanuel Gabolde

Nic-Willy
Messages : 2
Inscription : mar. avr. 08, 2014 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Nic-Willy » mar. avr. 08, 2014 11:30 pm

Bonsoir Messieurs,

Je découvre par hasard le site forum pages d'histoire, je viens de m'y inscrire et je trouve votre requête concernant le Leomont: j'ai deux pages de photos de la ferme faite autour du 26 aout 14 par mon grand père, lieutenant d'artillerie au 8ème régiment d'artillerie de campagne, qui constitue l’appui feu de la 11ème Division d’Infanterie (la division de fer): je suis prêt à les charger mais je ne sais pas comment faire ! par mail seulement ou y a t-il un autre moyen ?
Merci
NW

bien cordialement

Nicolas de Warren

Nic-Willy
Messages : 2
Inscription : mar. avr. 08, 2014 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Nic-Willy » mer. avr. 09, 2014 12:58 am

Je découvre par hasard le site forum pages d'histoire 14-18, je viens de m'y inscrire et je trouve votre requête concernant le Leomont: j'ai deux pages de photos de la ferme faite autour du 26 aout 14 par mon grand père, lieutenant d'artillerie au 8ème régiment d'artillerie de campagne, qui constituait l’appui feu de la 11ème Division d’Infanterie (la division de fer): je vous les joins ci-dessous.


bien cordialement

ImageImage
Nicolas de Warren

Avatar de l’utilisateur
olivierp54
Messages : 73
Inscription : lun. janv. 25, 2016 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par olivierp54 » jeu. sept. 29, 2016 1:37 pm

Bonjour,

Je vois que vous avez des photos de la ferme du Léomont, serait-il possible d'avoir celles-ci en plus grande taille ?

Je connais une personne que cela va intéresser car son grand-père habitait cette ferme ; moi-même, j'envisage de rédiger un article sur la bataille du Léomont et je suis à la recherche de photos d'époque !

Merci d'avance.

Bien cordialement.

Olivier

Je découvre par hasard le site forum pages d'histoire 14-18, je viens de m'y inscrire et je trouve votre requête concernant le Leomont: j'ai deux pages de photos de la ferme faite autour du 26 aout 14 par mon grand père, lieutenant d'artillerie au 8ème régiment d'artillerie de campagne, qui constituait l’appui feu de la 11ème Division d’Infanterie (la division de fer): je vous les joins ci-dessous.


bien cordialement

https://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... age_01.jpghttps://forum.pages14-18.com/mesimages/ ... age_01.jpg

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 949
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par demonts » jeu. sept. 29, 2016 1:59 pm

http://argonnaute.u-paris10.fr/search?q ... ch-query=1

Bonjour,

Voici 70 photos de la ferme de léomont trouvées sur le site de la BDIC.

Cordialement.

François

Avatar de l’utilisateur
gnonville88
Messages : 21
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par gnonville88 » ven. oct. 07, 2016 2:10 pm



Bonsoir "Petitleomont",

Mon Grand-père est allé là-haut en 1914, de fin août au 11 septembre. Il était sergent-fourrier et avait l'habitude de tout noter dans un carnet. Blessé en juillet 1915, il a repris ses notes sur son lit d'hôpital. Il en résulte un récit assez prenant sur les événements qu'il a vécus, "Les carnets du sergent fourrier". A titre d'exemple, un extrait de ce récit:
"...
26 août 1914
...De gros percutants trouent à intervalles réguliers la route de Luneville qui nous fait face, et je suis des yeux les bonds désordonnés des chevaux de hussards qui préparent notre attaque par des reconnaissances. Puis, en avant, 1er et 2ème bataillons en première ligne, 3ème en soutien. Objectif du 1er bataillon : tourner Vitrimont par la route entre le Léomont et ce village ; objectif du 2ème : enlever le village de Vitrimont ou le déborder par le chemin de la Faisanderie . Notre mouvement, bien que prudemment exécuté, est aussitôt découvert ; les énormes marmites pleuvent sans cesse, et nous parvenons à gagner en rampant le fossé de la route entre le Léomont et la première maison de Vitrimont où se balançait l’avis du Touring-Club, prophétique, « Attention, tournant dangereux ».
Les éclats d’acier volent de toute part, et, la tête sous le sac, couché auprès du commandant, j’attends, en faisant de tristes réflexions, que cet ouragan de fer se calme un peu...."


Une bonne vingtaine de pages sont consacrées à ce haut moment de son passage dans la "division de fer".

Très cordialement
^

Bonjour,

je découvre votre message et le carnet du sergent Gabolde que je serais avide de consulter : mon père a été griévement blessé au Léomont le 6 septembre 1914 et je tente de reconstituer son parcours et retrouver ce qu'il a pu vivre. Auriez vous quelque information à me communiquer concernant cette période ? d'avance merci

Avatar de l’utilisateur
Le grouillot
Messages : 43
Inscription : dim. mars 20, 2011 1:00 am

Re: le 69 ème RI

Message par Le grouillot » jeu. mai 24, 2018 8:29 am

Bonjour,
Au sujet de la lithographie du tableau de la "Bataille de Léomont" une reproduction de bonne qualité est disponible sur le site des Archives départementales de Meurthe-et-Moselle :
http://www.archives.meurthe-et-moselle. ... stions.pdf

Le tableau original, œuvre de d’Émile Chepfer datée de 1919 fut offert à la ville de Jarville-la-Malgrange par Mme Corbin (veuve de Eugène Corbin - directeur des Magasins Réunis à Nancy). Ce tableau fut placé dans la salle des délibérations lors de l'inauguration de la nouvelle mairie en 1947.
Un peu trop grand pour la taille du mur, une partie (celle de gauche après la 1re grange en flamme) est repliée.
Actuellement suite aux travaux de réfection et de modification de la mairie, le tableau a été placé dans un couloir du château de Montaigu (visitable).
http://www.museehistoiredufer.fr/le-mus ... -montaigu/

Au sujet du tableau :
Est Républicain – 27 Juin 1919, p. 1
A l'exposition d'art lorrain
Émile CHEPFER
Ce peintre de batailles, taillé comme un cuirassier du Premier Empire, est l'homme du monde le plus aimable et le plus pacifique. Tant pacifique que, pour éviter une guerre intestine, il accéda au désir de ses
parents de le voir ciseler le métal, puis badigeonner des bâtiments, alors qu'il n'aspirait qu'à se livrer au dessin et à la peinture — à l'autre peinture.
D'ailleurs, fit-il pas mieux que de se plaindre ! Car un solide métier en mains n'empêcha point Émile Chepfer de faire de l'art. Encouragé par Devilly, puis par Detaille, Émile Chepfer pendant trente ans
peignit des figures militaires et des scènes de combat.
Le moins qu'on puisse dire de lui, c'est qu'il est d'une habileté extraordinaire. C'est, dans toute l'acception du mot, un créateur, puisque, d'un coup de pinceau, il campe des hussards, des dragons, de la garde, des lignards, des poilus, sans se servir d'aucun modèle et sans infliger à personne le supplice de la pose.
Car il professe — et son œuvre démontre — que la pose est la négation du mouvement. Et c'est pourquoi ses soldats, qui n'ont jamais existé en chair et en os, sont si vivants.
S'il dédaigne de se servir du document humain, du moins Émile Chepfer, en artiste consciencieux, s'entoure-t-il de tous les éléments qui habilleront ses personnages de vérité historique. Son atelier est un petit Musée
de l'Armée, et les réductions de sabres, du mousquets, de fusils, d'armures, de clairons, tous ces petits jouets qu'il a exécutés en se jouant afin d'obtenir de justes effets de perspective, lui mériteraient an prix au concours Lépine.
Dans ses tableaux, Émile Chepfer a surtout évoqué l'époque napoléonienne. Il a noté quelques scènes de la guerre de 1870 : mais, dit-il, il ne les a jamais aimées. La guerre de 1914-1918, au contraire, l'inspire ardemment. Et, pour peindre les soldats bleu et rouge de 1914, les soldats horizon de 1916, sa maîtrise devient virtuosité. Il a brossé en moins de cinq semaines sa Prise du Léaumont.
Cette fresque devait orner, un jour de fête, le portail des Magasins-Réunis. Ainsi en avait décidé Eugène Corbin. Mais la pensée d'Eugène Corbin est une mère Gigogne. Et, des décisions qu'elle enfanta, naquit
l'Exposition du Faubourg Stanislas qui groupe, autour de la Prise du Léaumont, tant de belles œuvres de nos maîtres lorrains.
Les Arts Graphiques Modernes ont édité luxueusement la Prise du Léaumont. La reproduction fidèle qu'ils en ont faite constitue un triple souvenir : souvenir patriotique de l'héroïque élan, souvenir charmant de l'Exposition Corbin, souvenir amical du bon et bel artiste qu'est Émile Chepfer.

Nota : même erreur concernant "la bataille DU" et mieux encore avec "Léaumont". Plutôt pas mal pour un journal régional...
Image
Je dispose d'une photo de ce tableau en plus grande résolution.

Autre tableau offert lui-aussi à Jarville (provenant lui aussi de la collection Corbin) : "tableau représentant un quartier de Gerbéviller, lors de l'incendie du 24 août 1914". Est-ce celui de Renaudin ?
Ce tableau fut offert par la ville de Jarville à celle de Gerbéviller suite à un exposition en 1964. Si ce don figure dans les archives du conseil municipal de Jarville (avec mention des remerciements de Gerbéviller), la ville de Gerbéviller n'a pu me fournir aucun renseignement. Ce don est inconnu de la municipalité et il ne sont pas au courant que le tableau de Renaudin a été vendu aux enchères il y a peu de temps...
Mais c'est une autre histoire.
Amicalement.
Le grouillot

Répondre

Revenir à « Infanterie »