Le réveil des morts de R Dorgelès

Publications anciennes & récentes
Règles du forum
Publicité pour un ouvrage : Les membres qui contribuent aux échanges sur le forum peuvent faire la promotion des livres dont ils sont l’auteur et de ceux auxquels ils ont participé. La présentation d’un ouvrage coup de cœur est autorisée à condition de ne pas inclure dans le message de liens vers un bon de souscription ou un site marchand. Les messages postés par un membre qui s’est inscrit uniquement pour déposer une publicité sur le forum ne seront pas validés.
breizh820
Messages : 379
Inscription : dim. juil. 01, 2007 2:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par breizh820 » lun. août 08, 2016 1:31 pm

Bonjour à tous,
ces derniers jours j'ai eu l'occasion de lire un roman intitulé "Le réveil des morts", de R Dorgelès, qui, à travers l'histoire d'un architecte chargé de la reconstruction des villages détruits par la guerre, aborde des sujets que je n'ai pas retrouvés dans les nombreux autres livres sur la grande Guerre.
Après avoir relaté les conditions difficiles de logement et d'approvisionnement des habitants revenus dans leurs villages détruits, l'auteur nous parle abondamment des "Chinois" chargés de déterrer et rassembler les corps des soldats inhumés durant le conflit.
Etaient-ce des Chinois ou des Indochinois provenant des nos colonies d'Extrême-Orient. Je me rappelle d'un panneau d'information près des nécropoles et de la chapelle de Cerny mais j'ai oublié ce détail.
Cette partie du livre laisse des doutes importants sur l'identification des corps qui reposent dans les tombes de nos nécropoles actuelles.
L'auteur relate ensuite les tractations et luttes d'influence liées à la reconstruction. Mais ces trafics sont devenus tellement banals de nos jours .......
Et enfin, je n'avais jamais lu les détails liés au transfert des corps des soldats de leur tombe provisoire jusqu'à la nécropole que nous connaissons aujourd'hui. Même romancé, c'est assez édifiant:
-le travail était fait par d'anciens soldats, des hommes d'affaires, des marchands de papier des charbonniers, des marbriers...Il faut manger, hein?
-quand l'officier de surveillance n'était pas là "le travail ne traînait guère", "on n'ouvrait les fosses qu'à moitié, tirant les corps comme on pouvait, et, au lieu de perdre son temps à rechercher des médailles et papiers dans cette putréfaction, on mettait vite les corps en bière et l'on inscrivait: soldat inconnus".
L'entrepreneur payait "six francs pour ouvrir une fosse, dix francs pour ouvrir une nouvelle, ajoutez quatre francs pour l'exhumation, le chef de chantier et les camions, tout le reste est du bénéfice, plus de trente francs par corps. Si nous en déterrons vingt-cinq mille dans le secteur, vous pouvez compter....Rien qu'avec les quarante cadavres réglementaires, chaque équipe rapporte plus de mille francs par jours".
D'autres détails macabres sont donnés comme les souliers, et les pieds qui s'y trouvent, que l'on laisse sur place lors des exhumations car trop lourds à transporter.
Le récit se déroule à Crécy, à l'ouest du Chemin des Dames et à une quinzaine de km au nord de Soisson.
Je ne sais pas si d'autres auteurs font mention de ces détails et l'importance que l'on peut accorder aux faits relatés dans ce roman. Mais Dorgelès donne ici des précisions, et des tarifs, qu'il me parait difficile d'imaginer.
J'espère que des amis forumeurs pourrons m'apporter plus de précisions sur ce "marché de la mort".
Bonne semaine ensoleillée.
Kénavo.
Louis.

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par Jean RIOTTE » lun. août 08, 2016 2:29 pm

Bonjour Louis,
Sujet déjà abordé sur le Forum.
Voir ce lien:
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 5715_1.htm
Cordialement,
Jean RIOTTE

breizh820
Messages : 379
Inscription : dim. juil. 01, 2007 2:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par breizh820 » lun. août 08, 2016 8:19 pm

Bonsoir à tous,
bonsoir Jean,
j'avais effectué une recherche pour savoir si le sujet du livre "le réveil des morts" avait été évoqué sur le forum dans la rubrique "pages du bibliophile".
Seul le titre avait été cité à deux reprises et j'avais donc rédigé mon texte sans crainte de faire un doublon.
L'information que vous me donnez mentionne un autre livre "le ballet des morts" qui traite sans doute du même sujet (je ne l'ai pas encore lu)mais dans la rubrique "mes discussions".
Si vous jugez que ces deux sujets peuvent fusionner je ne vois pas d'inconvénient à ce que vous le fassiez.
Malgré tout j'espère recevoir quelques réponses à mes questions avant, éventuellement, acheter le livre dont m'avez donné le titre.
En vous souhaitant une bonne soirée et une belle semaine.
Kénavo.
Louis

air339
Messages : 2815
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par air339 » lun. août 08, 2016 10:00 pm

Bonsoir Louis,


Le roman de Dorgelès, publié en 1923, dénonce des faits qui ont fait grand scandale : l'archéologue Guy Flucher cite le "rapport Jouffrault", de 1925, relatif aux pratiques malhonnêtes des adjudicataires, dont 2 noms reviennent souvent, les entreprises Barrois et Perret, et qui auraient ainsi empoché entre 6 à 10 millions de francs pour des services non rendus. Lire également : https://books.google.fr/books?id=ApZ4Cw ... mp;f=false

En 1926, c'est le scandale de Mareuil-le-Port : un habitant retourne le sol de son terrain, un ancien cimetière provisoire, et retrouve des ossements. Une fouille en règle exhume 4 corps, dont 1 reposait déjà officiellement en nécropole nationale et un autre avait été restitué à sa famille. Une estimation montre qu'environ 30% des corps n'ont pas été prélevés en totalité. De nombreuses plaques d'identité sont aussi découvertes.

En 1929, 17 tombes du cimetière allemand de Menneville sont réouvertes : toutes contiennent divers ossements.

En 2004 une fouille partielle de l'ancien cimetière "le Parc" de Soupir révèle des restes dans la majorité des fosses, et la récente fouille de l'ancien cimetière allemand de Boult-sur-Suippe retrouve des ossements et des corps http://www.inrap.fr/le-cimetiere-allema ... ippe-10845


De tout cela il faut différencier les malversations "mercantiles", des erreurs propres à la technique de manipulation : Guy Flucher rappelle qu'une fois le corps entre-aperçu, les ouvriers glissaient les pelles sous le corps pour l'enlever, laissant involontairement beaucoup d'ossements non retenus.

Ces affaires ont eu un grand retentissement dans l'après-guerre, au point que mes arrières grand-parents ont toujours eu un doute sur le corps de leur fils qui leur avait été restitué, pensant même que le cercueil pouvait simplement être rempli de terre. Un cas que Roland Dorgelès aurait d'ailleurs pu voir, le corps de Léon Richard ayant été exhumé à Crécy, mais pas le village imaginaire de Dorgelès, le vrai Crécy-au-Mont, non loin de Soissons.


Bien cordialement,

Régis Richard

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8721
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par Alain Dubois-Choulik » lun. août 08, 2016 10:16 pm

Bonjour,
Plus près (en date) il y a eu un "Big Lie" de plus ( http://www.nbcnews.com/news/other/penta ... 8C11367190 )
Mais pour rester dans nos dates : https://rha.revues.org/6980 probablement déjà signalé.
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

breizh820
Messages : 379
Inscription : dim. juil. 01, 2007 2:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par breizh820 » jeu. août 11, 2016 9:44 pm

Bonsoir à tous,
bonsoir et merci à Régis et Alain qui m'on donné de quoi lire et m'informer sur ce sujet rarement évoqué de la récupération des corps après guerre.
Je constate que le livre de Dorgelès,en 1923, précède de deux ans le rapport officiel Jouffrault cité par Régis. J'imagine facilement que ce livre, même romancé, a dû remuer beaucoup de souvenirs douloureux chez les anciens combattants dont les associations étaient très puissantes à cette époque.
Régis écrit que le village du roman, Crécy, est imaginaire et ne correspond pas à Crécy au Mont situé quand même dans la même zone. Le texte parle souvent de" la crête de Laffaux que l'on voit à l'horizon" ce qui m'avait sans doute induit en erreur.
Merci encore à tous les deux pour vos précisions et références de textes.
Kénavo.
Louis


Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par Stephan @gosto » jeu. août 11, 2016 11:56 pm

Bonsoir,
Régis écrit que le village du roman, Crécy, est imaginaire et ne correspond pas à Crécy au Mont situé quand même dans la même zone. Le texte parle souvent de" la crête de Laffaux que l'on voit à l'horizon"
L'auteur d'une biographie de R. Dorgelès parue récemment avance que ce village de "Crécy" pourrait bien avoir été inspiré de celui de Celles-sur-Aisne...

Bonne soirée.
Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Avatar de l’utilisateur
Elise49
Messages : 545
Inscription : mer. mai 20, 2015 2:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par Elise49 » ven. août 26, 2016 9:23 am

Bonjour à toutes et à tous

Merci Louis pour ce partage de lecture et à tous pour cet échange intéressant et les liens proposés.

Cordialement
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs


Denis Rolland
Messages : 250
Inscription : mer. août 10, 2005 2:00 am

Re: Le réveil des morts de R Dorgelès

Message par Denis Rolland » mar. nov. 08, 2016 11:24 pm

Bonjour,
Je réagi un peu à retardement sur ce beau roman qui rend bien l'ambiance des pays de la vallée de l'Aisne en 1919. Bernard Ancien, président de la Société Historique de Soissons (+1986) apporte quelques détails dans ses notes. Selon lui, le village est Vailly. le fermier qui reconstruit sa ferme est Georges Monnet qui deviendra plus tard député. La ferme est celle de Chimy.
Cordialement
Denis Rolland

Répondre

Revenir à « LIVRES & REVUES 14-18 »