docteur Gaston TOP

Publications anciennes & récentes
Règles du forum
Publicité pour un ouvrage : Les membres qui contribuent aux échanges sur le forum peuvent faire la promotion des livres dont ils sont l’auteur et de ceux auxquels ils ont participé. La présentation d’un ouvrage coup de cœur est autorisée à condition de ne pas inclure dans le message de liens vers un bon de souscription ou un site marchand. Les messages postés par un membre qui s’est inscrit uniquement pour déposer une publicité sur le forum ne seront pas validés.
Dominique Renaut
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 03, 2007 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par Dominique Renaut » dim. oct. 26, 2014 10:33 am

Bonjour à toutes et tous

J'ai trouvé récemment un livre édité en 1940 Sous la loi de l'amour. Histoire d'un village heureux. (édition Fernand Sorlot), l'auteur en est le docteur Gaston TOP.
Pour mémoire, celui-ci a fait paraître en 1919 son journal de guerre Avec le 1er Corps d'armée. Un groupe de 75 (1er août 1914-13 mai 1915).Journal d'un médecin aide-major du 27è d'artillerie. (édition Plon).Ouvrage analysé de manière très positive par J Norton-Cru (Témoins, éd de 1993 p248 à 250).
Bref, voici le problème : sur la page de garde du livre en question (Sous la loi de l'amour) figure un texte d'envoi dont le signataire qui n'est pas l'auteur n'est pas identifié. Il s'adresse à un certain Marcel BECKER et date ces lignes du 19 mai 1951. C'est la fin du texte qui m'interpelle :
...Très cordialement. Ces pages que m'a léguées mon cher ami Top avant son assassinat du jeudi 7 octobre 1943 par des bandits camouflés en patriotes !
Faut-il en déduire que Gaston TOP aurait été exécuté, soit par la Milice soit par la Résistance. Personnellement, je penche davantage pour la deuxième hypothèse au vu des idées très conservatrices développées dans ce livre et même déjà dans son journal de guerre de 1919. De plus la dédicace au maréchal Pétain renforce cette idée.
Les spécialistes du forum auraient-ils des informations sur la biographie du docteur Gaston TOP après 1918 et surtout sur la période 1930-43 (post Norton-Cru)?
Tout le contenu du livre semble le rattacher à la localité de Fort-Mardyck (près de Dunkerque). (piste locale ?)
Merci d'avance aux contributeurs pour tout élément qui permettrait d'éclaircir les circonstances de la fin supposée tragique de ce "témoin de la Grande Guerre".

Dominique Renaut
...mais la mémoire courte est une infirmité de l'homme.C'est pourquoi des témoignages comme celui-ci conservent une raison d'être...
Gabriel Chevallier,La peur,préface de 1951

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8546
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: docteur Gaston TOP

Message par Alain Dubois-Choulik » dim. oct. 26, 2014 2:15 pm

Bonjour
Le seul TOP Gaston au recrutement de Dunkerque est né en 1897 à Ghyvelde. Malheureusement, comme souvent, l'ESS a été détruit ... à la guerre suivante, et il ne reste qu'un Etat nominatif de contrôle ... vide, donc aucune vérification de ce coté.
Ca me parait jeune pour un médecin aide major signalé ICI.
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Dominique Renaut
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 03, 2007 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par Dominique Renaut » dim. oct. 26, 2014 2:39 pm

Bonjour Alain

"Notre" Gaston TOP était né, lui, le 30 juillet 1883 à Fontaine-Notre-Dame (dép.59, près de Cambrai, peut-être une piste à explorer ?).
Sa biographie jusqu'à l'Armistice est connue par le biais de Témoins de J-Norton Cru. C'est après qu'on perd sa trace et surtout pour ce qui nous préoccupe: les circonstances de sa mort.
Celui que vous avez trouvé ne peut donc être qu'un homonyme.
En tout cas merci de votre réponse.
Bien cordialement

Dominique Renaut
...mais la mémoire courte est une infirmité de l'homme.C'est pourquoi des témoignages comme celui-ci conservent une raison d'être...
Gabriel Chevallier,La peur,préface de 1951

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8546
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: docteur Gaston TOP

Message par Alain Dubois-Choulik » dim. oct. 26, 2014 3:35 pm

"Notre" Gaston TOP était né, lui, le 30 juillet 1883 à Fontaine-Notre-Dame
Bonjour,
Toujours commencer par là ! Son ESS donc (et 2 pages suivantes) qui le situent à Loon en 1908 et 1919 et à Dunkerque en 1932 ; les registres de Fontaine N-D en ligne s'arrêtent en 1880. Une mention marginale (rares) aurait pu nous renseigner.
Cordialement
Alain
Lien vers ESS rectifié.
Dernière modification par Alain Dubois-Choulik le ven. oct. 12, 2018 11:36 am, modifié 3 fois.
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

ALVF
Messages : 5935
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par ALVF » dim. oct. 26, 2014 4:34 pm

Bonjour,

Le Docteur Top a été abattu à La Souterraine (Creuse) le 7 octobre 1943.
Consultez les archives de la Gendarmerie pour étudier les circonstances de sa mort.
Cordialement,
Guy François.

Dominique Renaut
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 03, 2007 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par Dominique Renaut » dim. oct. 26, 2014 4:39 pm

Merci Alain

Il s'agit bien du docteur Gaston TOP, auteur d'Avec un groupe de 75.
L'ESS correspond à la (courte) biographie de Témoins Sauf que par erreur Cru le fait naître à Fontaine-N-D alors qu'il est né à Metz-en-Couture (dép 62 canton de Bertincourt)

De grandes chances donc que les évènements qui nous intéressent se soient déroulés dans la région proche de Dunkerque.Reste à savoir ce qui s'est réellement passé, pour lui, en 1943.
Tout élément d'information ou toute piste possible étant les bienvenus.
Bien cordialement

Dominique Renaut
...mais la mémoire courte est une infirmité de l'homme.C'est pourquoi des témoignages comme celui-ci conservent une raison d'être...
Gabriel Chevallier,La peur,préface de 1951

Dominique Renaut
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 03, 2007 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par Dominique Renaut » dim. oct. 26, 2014 4:44 pm

Merci Guy

Votre contribution est arrivée pendant que je postais une réponse à Alain.
Donc abandon de la piste Dunkerquoise pour se recentrer sur la Creuse.
Affaire à suivre

Bien cordialement

Dominique Renaut
...mais la mémoire courte est une infirmité de l'homme.C'est pourquoi des témoignages comme celui-ci conservent une raison d'être...
Gabriel Chevallier,La peur,préface de 1951

Rutilius
Messages : 12521
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Docteur Gaston TOP.

Message par Rutilius » lun. oct. 27, 2014 6:27 pm

Bonsoir à tous,

— TOP Gaston Émile Alfred, né le 30 juillet 1883 à Metz-en-Couture (Pas-de-Calais) et décédé le 7 octobre 1943 à La Souterraine (Creuse).

Fils d’Édouard TOP, comptable, et de Justine BOULY, sans profession, son épouse.

En 1938, domicilié à Loon-Plage (Nord), avenue des Tilleuls. « Spécialité O.R.L. – Rayons X – Ultra-violets – Diathermie ».

[Base Léonore, Dossier LH/2651/4 —> http://www.culture.gouv.fr/LH/LH271/PG/ ... 04V001.htm ]


— Par décret du 11 décembre 1914 (J.O. 25 déc. 1914, p. 9.353), promu au grade de médecin aide-major de 1re classe.

— Par décret du 26 mars 1919 (J.O. 5 avr. 1919, p. 3.557), rang d’ancienneté dans le grade de médecin aide-major de 1re classe de réserve reporté au 11 août 1914. Alors affecté au centre d’O.R.L. de Troyes (20e Région militaire).

— Par décret en date du 30 juin 1938 (J.O. 11 juill. 1938, p. 8.281 et 8.296), nommé au grade de chevalier dans l'Ordre la Légion d’honneur dans les termes suivants :

« TOP (Gaston-Émile-Alfred), médecin capitaine à la 1re région ; 35 ans de services, 4 campagnes. »

Décoré par André PARMENTIER, député du Nord (Circonscription de Dunkerque).
Dernière modification par Rutilius le ven. août 10, 2018 9:56 am, modifié 1 fois.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Dominique Renaut
Messages : 32
Inscription : mer. janv. 03, 2007 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par Dominique Renaut » mar. oct. 28, 2014 9:13 am

Merci Daniel

Voilà des précisions importantes.
Il ne nous reste plus maintenant qu'à essayer d'en savoir davantage sur les circonstances troubles de sa mort.
Bonne journée à tous.
Cordialement

Dominique Renaut
...mais la mémoire courte est une infirmité de l'homme.C'est pourquoi des témoignages comme celui-ci conservent une raison d'être...
Gabriel Chevallier,La peur,préface de 1951

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2792
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: docteur Gaston TOP

Message par IM Louis Jean » jeu. oct. 30, 2014 10:06 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Il y a très peu de traces du décès de Gaston Top, effectivement.

Toutefois, si l'on en croit ce passage d'un texte de Charles Maurras, L'Allemagne et nous, il est plus que vraisemblable que Gaston Top, considéré comme ami, n'ait pas été tué par la milice ou autres sbires, nazis ou collabos :
Nous ne pouvions admettre les assassinats sans motif, sans prétexte, sans excuse, comme ceux de nos amis Pierre Médan, Deloye, La Fléchère, le commandant de La Roque, le colonel de Boysson, le docteur Top, Français irréprochables, soldats valeureux, souvent combattants des deux guerres ou prisonniers évadés. Nous ne pouvions tolérer le massacre des enfants dans leurs berceaux, des vieilles femmes à leur foyer, comme à Voiron, de blessés dans leurs lits comme ce fut le cas de M. Verdier dans son lit d'hôpital, sous les yeux de sa femme et de sa belle-sœur, qui y passèrent aussi, les uns purs innocents, les autres seulement coupables de n'avoir point voulu sacrifier l'intérêt de la Patrie à des intérêts de factieux ou d'étrangers.
Les autres noms cités dans l'extrait ont laissé très peu de traces aussi mais elles confirment la première hypothèse. Les noms trouvés ont été exécutés pendant l'occupation ou l'épuration comme le colonel de Boisson et le commandant de La Roque : Histoire : Souvenirs importuns, questions saugrenues

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « LIVRES & REVUES 14-18 »