Re: Danse

Arts graphiques - cinéma - musique & chansons - poésie - danse -
Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: Danse

Message par Skellbraz . » jeu. mai 04, 2017 9:28 pm

bonjour à toutes et tous
Bonjour Daniel,
j'ai trouvé cet article qui concerne la pratique de la danse par les poilus bretons sur le front ( à lire à partir du paragraphe intitulé "cornemuses au front", les danses d'autres régions et d'autres pays sont également concernées)
voici le lien pour accéder à cet article : https://musikebreizh.wordpress.com/tag/14-18/

capture d'une photo issue de l'article (il y en a d'autres)
Image

Si toutefois mon intervention fait doublon ( c'est bien possible), merci de me le signaler, je l'ôterai.
Cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Frederic S.
Messages : 334
Inscription : lun. nov. 22, 2004 1:00 am

Re: Danse

Message par Frederic S. » dim. juin 04, 2017 11:24 pm

Bonjour,

Je possède un intéressant recueil de chansons et de poésies, daté janvier 1916 du camp de prisonniers de Rennbahn.
Une des chansons (et c'est elle qui clôture le recueil) a pour titre "la Zuruckette", une danse (imaginaire) qui permet aux prisonniers d'oublier tous leurs tracas. Il y a même la musique. Mais n'étant pas musicien du tout, je n'arrive pas à imaginer quel est son rythme et sa mélodie.

Image

Image
Image

cordialement,
Frédéric S.

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » mar. août 29, 2017 5:11 pm

Merci Frédéric S. pour cet intéressant article que j'ai rajouté au chapitre des danses parodiques.
Je regrette hélas de ne pas savoir, non plus, lire la musique.
Si quelqu'un pouvait nous dire sur quel air est joué la Zuruckette, nous lui en serions extrêmement reconnaissant.
De même, si quelqu'un a des détails à donner sur son auteur "M. Vandeputte", qu'il n'hésite pas à les poster.
Cordialement.
Inouk44




Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le jeu. mars 01, 2018 2:32 pm, modifié 2 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » mar. août 29, 2017 5:41 pm

• III. - Le contexte de la guerre.



L'Armistice.


WIKIPEDIA:
L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.

Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés dont 8 millions de civils. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.
L'armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu'au traité de paix du 28 juin 1919 signé à Versailles et qui met réellement fin à l'état de guerre.
  • Bien sûr, comme on peut l'imaginer, cet évènement a été l'occasion de manifester sa joie et de danser.
« Ça y est, c'est fini ! C'est l'Armistice ! D'un seul élan on se précipite en gesticulant... ça saute, ça danse, ça gueule, ça s'embrasse... et sans mot d'ordre on prend la direction d'Orléans dont les cloches nous appellent... »
A. Salesse, le 5 janvier 1960 - Ancien caporal-mitrailleur au 55ème R.I.
Source : Paroles de Poilus : le 11 novembre 1918

"Après le dîner, bal dans la salle des Catherinettes, illuminations a giorno, un tas de gens extrêmement chics, les jeunes filles en costume alsacien véritablement somptueux, buffet extraordinairement abondant et succulent, avec des vins du Rhin délicieux. Tous les bourgeois ont vidé les cachettes et casiers secrets de leurs caves de vieilles bouteilles poussiéreuses et vénérables, aux étiquettes à demi effacées par les ans. Nous dansons comme des perdus, puis c'est une farandole d'officiers et d'alsaciennes, conduite par le général Hirschauer, au cours de laquelle chaque couple vient tour à tour s'incliner devant le général de Castelnau. Est-ce la joie, le bruit ou ces sacrés petits vins du Rhin, mais nous étions un peu émus en sortant de là."
Source : Souvenirs du centralien Jacques Gobilliard (Contribution IM LouisJean)

Pour illustrer ce propos, voici un film d'actualités dont l'action se passe à Colmar en décembre 1918, sur le site GettyImages.fr, montrant une sarabande mêlant civils, militaires et femmes en costume alsacien.
  • Mais aussi un étrange sentiment d'amertume comme peuvent en témoigner les correspondances et les récits des soldats de la Grande Guerre.
"Quelle joie pour nous, les survivants de la grande hécatombe ! Nous n'osons y croire, tellement la chose nous paraît impossible et pourtant elle est réelle maintenant… ! Mais cette immense joie est ternie cependant par une profonde tristesse, car nous ne pouvons oublier nos chers camarades disparus dans la tourmente...!
Eux aussi auraient été si heureux de voir poindre l'aube de cette journée mémorable entre toutes et de revoir leur famille au pays natal..."
Jean Brugère, sergent au 59ème R.I.
Source : Paroles de Poilus : le 11 novembre 1918

A lire aussi d'autres témoignages sur le site Librairie Entropie (Paris) qui traduisent ce sentiment partagé.

De là, naitra chez les survivants de cette grande hécatombe, un sentiment de culpabilité : celui d'avoir survécu. Beaucoup d'entre eux se demanderont "Pourquoi moi?".
Ce sentiment de "honte-d'être-encore-en-vie" sera aussi très fort chez les prisonniers qui reviendront des camps. Un fossé d'incompréhension et de culpabilité va se creuser entre ces anciens poilus et le reste de la population.


Mais en attendant, voici quelques photos de danses au moment de l'Armistice :


• Photographie - Time Life Pictures/US Army Signal Corps/The LIFE Picture Collection/Getty Images
Image
L'Armistice du 11 novembre 1918 -La Joie des soldats.


Ce court passage filmé où l'on voit des soldats allemands, anglais et français danser ensemble à l'annonce de la fin des hostilités.
Source : CriticalPast

• Ou cet extrait de 5s montrant des soldats US dansant dans les rues de New-York à l'annonce du cessez-le-feu.



• Un dessin de Paul Goute, extrait de son superbe recueil de caricatures visible sur Gallica
Image
(Contribution IM LouisJean)
Source : Bnf/Gallica



• Photographie d'une place de village après l'armistice de 14-18 (CADEROUSSE - 84 (Vaucluse)?).
Image
Source : Site "Un monde de papiers"



• Tableau de Pierre Bonnard (1867-1947) intitulé "Armistice.
Image
- On y voit au fond un orchestre qui joue et au premier plan un couple de danseurs.



Image


• Une couverture du magazine "Life" intitulée "V Day Paris 1918".
Image
- Un groupe d'enfants et d'adultes exécutent une farandole au milieu de la foule.


• Tableau d'Angèle DELASALLE (1867-1941) intitulé "Une scène de l'armistice, 11 novembre 1918."
Image
Source : © Collections BDIC/Delasalle, Angèle.
- Ici, adultes et enfants dansent une ronde.





• Mais avant celui du 11 novembre 1918, il y a eut celui signé entre l'Allemagne et la Russie le 15 décembre 1917.
Ce traité a donné lieu, sur le front Est, à des danses et des manifestations de joie, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous:
Image


• Comme toujours, la propagande veille; ainsi dans le journal allemand "Die Berliner illustrierte Zeitung", peut-on voir cette photo de soldats russes dansant et se réjouissant de la signature de l'armistice du 15 décembre 1917 dans un camp de prisonniers.
Image
Légende trad :"Image de l'humeur régnant dans un camp de prisonniers russes après l'annonce de la nouvelle des négociations en cours."

ou bien comme ici :
Image
Légende trad :"L'enthousiasme de la paix dans l'armée russe durant l'arrêt des hostilités: les russes dans leurs danses nationales derrière le front."

• Moins connu, l'armistice du 9 décembre 1917, marque la fin des combats entre le Royaume de Roumanie, qui fait partie de l'Entente (France-Grande-Bretagne-Russie + Italie) et la Quadruplice (Reich allemand, Empire Austro-Hongrois, Empire Ottoman et Bulgarie). Le général Berthelot, resté auprès du roi Ferdinand de Roumanie, témoignant toujours une grande confiance dans ses conseillers français et francophiles, lui suggère de ne pas ratifier le traité, se doutant que, sur le plan économique et stratégique, l'entrée en guerre des États-Unis compenserait le retrait des Russes. Le traité est dénoncé et les combats reprennent le 31 octobre 1918, peu avant l'armistice du 11 novembre 1918.

(ajouter ici les photos)



Cliquez ici pour revenir au sommaire.
Dernière modification par Inouk44 le mer. avr. 11, 2018 11:55 am, modifié 3 fois.
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: Danse

Message par Skellbraz . » mer. août 30, 2017 1:25 am

Bonsoir à toutes et tous,

Merci Daniel pour la mise en ligne de ces nouvelles "images" et pour le petit film : un moment de bonheur qu'on a le loisir de partager.
Cordialement
Brigitte
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Inouk44
Messages : 393
Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

Re: Danse

Message par Inouk44 » jeu. août 31, 2017 1:15 pm

Danseuses et danseurs célèbre de l'époque de A à M

Personnalités de la Danse et du Spectacle (toutes nations confondues)
  • La liste des personnes ci-dessous n'est pas limitative. Elle inclut les personnes du monde du spectacle, de la danse, des modèles ayant servi pour des représentation artistiques figurant la danse, des théoriciens ayant connu l'épisode de la Première Guerre mondiale ou ayant eu une influence notable sur le monde de la danse avant la déclaration de la guerre.

    :hello: N'hésitez pas à me signaler les personnalités absentes qui devraient y figurer!
  • Les liens renvoient vers les pages de l'encyclopédie Wikipédia correspondantes. Si certains sont absents, cela signifie qu'aucun article n'a été créé dans l'encyclopédie.
  • Quand les personnes qui ne sont pas référencées dans Wikipédia, possèdent une page de blog qui leur est consacré, le lien renvoie vers celui-ci. De même, j'ai créé des pages sur ce forum pour les personnalités pour lesquelles j'ai trouvé suffisamment de documentation.
  • Celles pour lesquelles je n'ai que des photos, sans autre information, attendent patiemment dans la "salle des pas perdus" qu'on viennent les en sortir.
    Une fois encore, n'hésitez pas à poster les informations que vous auriez pu glaner.

**************************************

De A à M

A B
    • BAYNE William (?-?) *Danseur. Son nom et sa photo sont présents dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942),p183 et p185. Pas d'autre information concernant cette artiste.
    • BEA BARTI Mme De *Pas d'informations concernant cette artiste.

    • BECK Hans (1861-1952)
      *Danseur, chorégraphe et maître de ballet danois.

    • BEHLE Anna Charlotta (1876-1966)
      (page en suédois) *Danseuse, pédagogue, professeure de gymnastique et de solfège suédoise. Elle a contribué au développement de la danse libre en Suède , en combinant la pédagogie et la technique artistique de Duncan et Dalcroze.

    • BENTABERRY Faustin (1869-1936)
      *Musicien, danseur et chorégraphe basque.

    • BERBER Anita (1899-1928)
      *Danseuse allemande, praticienne de la danse libre et actrice. Figure underground de la femme affranchie et professionnelle de la provocation vilipendée, elle est une des premières performeuses à danser nue.
    • BEYER (BIYAR) Hilda (?-?) *Danseuse et peut-être fondatrice d'une école de danse (The Biyar School)? Son nom et sa photo sont présents dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942), p84, p193 et p201. Pas d'autre information concernant cette artiste.

    • BOLM Adolph (1884-1951)
      *Danseur, chorégraphe et pédagogue russe naturalisé américain.

    • BONI Aïda (1880-1974)
      *Danseuse italienne.

    • BÖRLIN Jean (1893-1930)
      *Danseur et chorégraphe suédois. Il a travaillé avec Michel Fokine qui fut son professeur à Stockholm.

    • BOURGEOIS Jeanne Florentine (alias "Mistinguett") (1875-1956)
      *Chanteuse, danseuse et actrice française.

    • BRANDT Norma
      *Pas d'information concernant cette artiste.

    • BRIAN Donald (1877-1948)
      *Acteur, chanteur, danseur, producteur, compositeur et parolier canadien.


    C
    • CARLING Hilda (?-?) *Danseuse. Son nom et sa photo sont présents dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942),p133. Pas d'autre information concernant cette artiste.

    • CASTLE Irene (1893-1969) et Vernon (1887-1918)
      *Couple de danseurs américains qui ont contribué à diffuser les nouvelles danses américaines (one-step, fox-trot) en Europe.

    • CECCHETTI Enrico (1850-1928)
      *Danseur, mime, chorégraphe, maître de ballet et pédagogue italien . Il est à l'origine de la méthode d'enseignement de la danse qui porte son nom. Cecchetti était connu pour sa puissance, son agilité et ses capacités techniques. Dès 1888, on le considère comme le danseur le plus virtuose au monde.

    • CHAPLIN Charlie (1889-1977)
      *Acteur, réalisateur, scénariste, producteur et compositeur britannique qui devint une idole du cinéma muet grâce à son personnage de Charlot.Excellent danseur, il donne toujours un aspect comique à ses danses (Tango tangle - The rink - Carmen - Charlot danseur, etc.).

    • CHASLES Jeanne (1869-1939)
      *Danseuse française de la Belle Époque. Elle est une chorégraphe renommée de l'Opéra-Comique et une professeure de danse au Conservatoire national. Collectionneuse d'objets historiques liés à l'histoire de la danse, sa collection intègre les archives de la Bibliothèque nationale de France.

    • CHEKRYGIN Alexandre Ivanovitch (1884-1942)
      *Danseur de ballet soviétique russe , chorégraphe et professeur de ballet, qui a fait une grande contribution à la préservation du patrimoine de ballet classique pré-révolutionnaire à l'époque soviétique. Artiste émérite de la RSFSR (1922), artiste émérite de la RSFSR (1936). Frère cadet de l'artiste de ballet et compositeur Ivan Chekrygin.

    • CHEKRYGIN Ivan Ivanovich (1880-1942)
      *Danseur de ballet russe , compositeur . Le frère aîné du chorégraphe Alexander Chekrygin .

    • CHEVALIER Maurice Auguste (1888-1972)
      *Chanteur, acteur, écrivain, parolier, danseur et comique français. Mobilisé en 1914, il est blessé et fait prisonnier dans les premières semaines de combat. Il est interné au camp d'Altengrabow jusqu'en 1916. Il est libéré grâce à l'intervention de Mistinguett qui intercède auprès du Roi d'Espagne pour l'en faire sortir. Réformé pour blessure en 1917, il reprend le travail dans différentes revues avec Mistinguett, puis la quitte pour faire une revue en Angleterre et ne revient en France qu'en 1919.

    • CLAYTON Bessie (1875-1948)
      *Elle est considérée comme la mère de la danse américaine des claquettes.
      • CLIFFORD Jack, né Virgil James MONTANI (1884-1956) *Danseur et acteur de cinéma américain, né en Italie (Gènes). Clifford a dansé à Broadway ainsi que quelques-uns de ses films avec des partenaires tels que Mae Murray, Evelyn Nesbit, Mae Marsh et Hazel Murray.

      • CLUSTINE Ivan (1862-1941)
        *Danseur, maître de ballet et chorégraphe russe. Nommé maître de ballet de l'Opéra de Paris en 1909, il y crée plusieurs chorégraphies jusqu'en 1914.

      • CORROCHIO Eduardo (1869-1912)
        *Danseur d'origine espagnole qui remporte le premier championnat de Tap Dancing à New York en 1890. Il meurt dans un accident d'avion.
      • COWAN Rosemonde (1895-1970) connue sous le nom de Rosa ROLANDA => voir ce nom

      • CRADDOCK Olive Katherine (alias "Roshanara") (1894 –1926)
        (page en anglais) *Danseuse Anglo-Indienne formée dans les Indes Britanniques. Elle a enseigné les danses indiennes en Grande-Bretagne et aux États-Unis.
      • CRAMER Ruth (?-?) *Danseuse et peut-être fondatrice d'une école de danse (The Noyes School)? Son nom et sa photo sont présents dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942), p135. Pas d'autre information concernant cette artiste.

      • CRAVEN Elsie (1898-1983)
        *Danseuse précoce, elle participe à la "Revue de Printemps" des Folies Bergères en avril 1912 : elle a 14 ans! Actrice anglaise, connue pour Les cloches de Corneville (1917) et La gosse de Whitechapel (1922). Elle est décédée en 1983 à Manchester, en Angleterre.
      • CUSHING Jessie (?-?) *Danseuse. Son nom et sa photo apparaissent dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942), p213. Pas d'autre information concernant cette artiste.
      D

      • DEBIENNE Marthe
        *Pas d'informations concernant cette artiste.

      • DEGUEZ Suzy
        *Danseuse à Paris pendant la Belle Époque. En raison de son style similaire de danse orientale et de tenue, elle était en quelque sorte en compétition avec Mata Hari.Il y a une affiche célèbre de Suzy Deguez par Eugène Grasset. Mais nous ne connaissons pas d'autres détails biographiques sur sa vie et sa carrière.

      • DELYANE Jane
        *Pas d'informations concernant cette artiste.

      • DENZLER Anna (1894-1980)
        *Danseuse du groupe "Les Isadorables" formé par Isadora Duncan, leur mère adoptive. Elle est née en 1894 en Suisse, décédée en 1980 à New York.

      • DERRA De MORODA Friderica (1897-1978)
        *Danseuse, maîtresse de ballet, pédagogue et écrivain britannique. À partir de 1913, elle se produit à Londres dans des comédies musicales et des pantomimes, chorégraphiant pour plusieurs troupes.

      • DERVAL Jane
        *Danseuse aux Folies Bergères. *Pas d'informations concernant cette artiste.

      • DESLYS Gaby, née Marie Élise Gabrielle CAIRE (1881-1920)
        *Chanteuse française, artiste de music-hall, ayant connu une réputation internationale.

      • DESMOND Olga, née Olga Antonie SELLIN (1890-1964)
        *Danseuse et actrice allemande.Elle invente un système de notation du mouvement qu'elle nomme « rythmographie ».

      • DIAGHILEV Serge De (1872-1929)
        *Organisateur de spectacles, critique d'art, protecteur des artistes, imprésario de ballet. Créateur et imprésario de génie, il fonde les Ballets russes d'où sont issus maints danseurs et chorégraphes qui ont fait l'art de la danse du XXème siècle.
      • DIBBLEE Inez (?-?) *Danseuse. Son nom et sa photo apparaissent dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942), p73 et p75. Pas d'autre information concernant cette artiste.

      • DIENES Valéria (1879-1978)
        *Philosophe, danseuse et chorégraphe hongroise. Elle est l'une des premières femmes hongroises à avoir été diplômée d'une université et est considérée comme l'une des plus grande théoricienne du mouvement de ce pays. Elle a reçu le prix Baumgarten en 1934.

      • DIX Christiane
        *Pas d'informations concernant cette artiste.

      • DJELI Sahary
        *Pas d'informations concernant cette artiste.

      • DONER Kitty, née Catherine Donohue (1895-1988)
        *Comédienne de vaudeville américain. Elle se spécialise au cours de sa carrière dans les rôles masculins, puis travaille comme chorégraphe et productrice de télévision.

      • DORGERE Arlette, née Anna Mathilde Irma JOUVE (1880-1965)
        *Comédienne, danseuse et chanteuse française. Elle est représentée sur un grand nombre de cartes postales de la Belle Époque. Elle a aussi été modèle pour des posters.

      • DUNCAN Isadora (1877-1927)
        *Danseuse américaine qui révolutionna la pratique de la danse par un retour au modèle des figures antiques grecques. Par sa grande liberté d'expression, qui privilégiait la spontanéité, le naturel, elle apporta les premières bases de la danse moderne européenne, à l'origine de la danse contemporaine. Influencée par son frère Raymond Duncan sur un retour à l'hellénisme et le culte du corps, elle a voulu redonner toute sa place à la beauté, à l'harmonie du corps, osant s'exhiber presque nue, dissimulée seulement par quelques voiles. Par ailleurs, son travail chorégraphique accorde une place particulière à la spiritualité. Fondatrice de plusieurs écoles de danse aux États-Unis et en Europe, en Russie notamment — où la conduisait son idéal révolutionnaire — elle y épousa en 1922 le poète Sergueï Essenine, dans une union qui ne dura que peu de temps.

      • DUNCAN Raymond (1874-1966)
        *Philosophe, artiste, poète, artisan et danseur américain, frère de la danseuse Isadora Duncan.

      • DUVAL Paulette (1889-1951)
        *Danseuse et actrice française de l'ère du cinéma muet et des premiers films sonores. Elle est née à Buenos Aires, en Argentine, en 1889 et a grandi en France. Elle était considérée comme l'une des plus belles femmes de Paris au début du XXe siècle. En 1919, elle est engagée par Florenz Ziegfeld pour travailler pour la troupe des Ziegfeld Follies dans la revue au New Amsterdam Theatre à New York.
      E

      • EDUARDOWA Eugenie Platonowna (1882-1960)
        (page en allemand traduite par Google) *Célèbre ballerine et professeure russe. Après avoir été diplômée en 1901, elle apparaît jusqu'en 1917 principalement comme une ballerine de demi-caractère au Théâtre Mariinsky. Après une tournée avec la compagnie de ballet d' Anna Pawlowa , elle s'installe à Berlin en 1920 et fonde une prestigieuse école de ballet à Schöneberg .De 1920 à 1938, elle enseigne dans sa propre école à Berlin . A eu un impact significatif sur le développement du ballet classique en Allemagne.

      • EGOROVA Lioubov (1880-1972)
        *Danseuse étoile d'origine russe intégrée dans la Compagnie des Ballets Russes de Diaghilev, exilée à Paris après la révolution de 1917.
      • EMERSON Lillian (1907-?) *Danseuse, elle apparaît à l'âge de 6 ans dans le livre "The book of the dance" d'Arnold Genthe (1869-1942) publié en 1920. Pas d'autre information concernant cette artiste.

      • ERICH-GRIMM Irma (1897-1977)
        *Une des six danseuses du groupe "Les Isadorables" formé par Isadora Duncan, leur mère adoptive. Elle est née en 1897 à Hambourg, décédée en 1977 en Californie.

      • ESCUDERO URIVE Vicente , plus connu sous son nom d'artiste Vicente Escudero (1888-1980)
        *Danseur et chorégraphe de flamenco espagnol. Il est aussi théoricien de la danse, conférencier, peintre, écrivain, et occasionnellement chanteur et acteur de cinéma.
      F
        • FROMAN*Pas d'informations concernant cette artiste.

        • FULLER Loïe (1862-1928)
          *Danseuse américaine, pionnière de la danse moderne.
        G
            • GUYDENS Edmonde *Pas d'informations concernant cette artiste.
            H

            • HAGEN Maria
              *Pas d'informations concernant cette artiste.

            • HANSEN Joseph (1842-1907)
              *Danseur et chorégraphe belge. Il termine sa carrière à l'Opéra Garnier de Paris.

            • HAYES Kitty
              *Nom de scène de Gertrude HOFFMANN, née Catherine "Kitty" Gertrude Hay (1886-1966) *Voir l'article à HOFFMANN Gertrude.
            • HERENDEEN Helen (?-?) *Danseuse. Son nom et sa photo apparaissent dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942), p203. Pas d'autre information concernant cette artiste.

            • HILDENBRANDT Gudrun (18??-19??)
              *Danseuse allemande bien connue à l'époque, qui a également joué dans quelques films muets avant et pendant la guerre. Bien qu’elle ait été l’une des artistes les plus photographiées de son époque et qu’il existe des dizaines de cartes postales la représentant, elle semble avoir été complètement oubliée maintenant et il est très difficile de trouver des informations la concernant, sur le net.

            • HOFFMANN Gertrude, née Catherine "Kitty" Gertrude Hay (1886-1966)
              *Danseuse et chorégraphe du vaudeville, américaine, du début du XXe siècle. Son nom de scène était Kitty Hayes.

            • HUMPHREY Doris Batcheller (1895-1958)
              *Danseuse, chorégraphe et pédagogue américaine. Elle crée la notion de « chorégraphe » et de « chorégraphie » dans laquelle joue un groupe de danseurs, en opposition avec celle du ballet dans laquelle existe une hiérarchie entre les danseurs (ex. : danseurs étoile).
            I

            • IDZIKOWSKI Stanislas (1894-1977)
              *Danseur polonais, élève d'Enrico Cecchetti, il danse dans la compagnie d'Anna Pavlova et rejoint les Ballets russes en 1914, qu'il accompagnera jusqu'en 1927.

            • IMPERIO Pastora, néePastora Rojas MONJE (1871-1979)
              *Danseuse gitane de flamenco et actrice de cinéma.

            • Isadorables (Les)
              *Les Isadorables étaient un groupe de six jeunes filles, Anna Denzler , Maria-Theresa Kruger , Irma Erich-Grimme , Elizabeth Milker , Margot Jehl et Erica Lohmann , qui ont dansé sous la direction d' Isadora Duncan . Leur surnom leur a été donné par le poète français Fernand Divoire en 1909. Elles ont toutes reçu le nom de famille Duncan quand Isadora les a adoptées.

            • ISHII Baku (石井漠) (1886-1962)
              *Danseur et chorégraphe japonais, pionnier de la danse moderne. En 1916, Bakou Ishii a interprété "Meian (Lumière et Ténèbres)", qui est considéré comme l'origine de la danse moderne japonaise, mais qui était trop à la pointe pour être compris à ce moment-là.

            • ITO Michio (1894-1977)
              *Danseur et chorégraphe japonais.

            • IVANOV Lev Ivanovitch (1834-1901)
              *Il est considéré comme « l'âme de la danse russe ». Il est le chorégraphe de la 'Danse des petits cygnes' du ballet 'Le Lac des cygnes'.
            J

            • JAQUES-DALCROZE Émile (1865-1950)
              *Musicien, compositeur, pédagogue et chansonnier suisse. Il est en particulier le créateur de la méthode de rythmique qui porte son nom.

            • JEHLE Margot (Gretel) (1900-1925)
              *Une des six danseuses du groupe "Les Isadorables" formé par Isadora Duncan, leur mère adoptive. Elle est née en 1900 à Berlin, morte en 1925 à Paris.

            • JOHANSSON Ronny (1891-1979)
              *Danseuse suédoise . Elle était l’une des artistes danoises les plus renommés de Suède à l’époque et occupe une place centrale dans les débuts de la danse moderne. Son travail en tant qu'artiste danoise, enseignante et éducatrice folklorique était très important pour le développement de l'art danois.
            K
              • KANJAROVA *Pas d'informations concernant cette artiste.

              • KARALLI Vera Alekseïevna( 1889-1972)
                *Actrice et danseuse de ballet russe. Elle fit notamment partie des Ballets russes de Serge de Diaghilev.

              • KARINA
                *Pas d'informations concernant cette artiste.

              • KARNO Fred, né John Frederick Westcott (1866–1941)
                *Imprésario de théâtre du music-hall britannique. Il découvrit et produisit de nombreux jeunes acteurs de talent, parmi eux se trouvaient Charlie Chaplin et sa doublure, Arthur Jefferson, qui plus tard, prit le nom de Stan Laurel.

              • KARSAVINA Tamara Platonovna (1885-1978)
                *Danseuse russe.Elle était la fille du premier danseur du théâtre Mariinsky Platon Karsavine. Son nom fût donné à une pièce d'artillerie de 320 mm (la pièce P 3005 du 3e Groupe de 32, groupe devenu, le 1er août 1917, 4e batterie du 77e RALGP) que vous pouvez retrouver ici

              • KARSAVINE Platon (1854-1922)
                *Danseur russe de ballets.
                • KITTYINVA
                  • KOMORI Toshi (1887-1951) *Danseur japonais du Théâtre Impérial de Tokyo. Installé en France au début des années 1920, il crée des pièces intitulées Estampes Japonaises.

                  • KOSLOFF Théodore (1882-1956)
                    *Acteur, chorégraphe, danseur et pédagogue d'origine russe.

                  • KOUSNETZOVA-BENOIS Maria Nikolaïevna (1880-1966)
                    *Célèbre chanteuse d'opéra et danseuse russe. Son nom s'écrivait en France, au début du xxe siècle, Maria Kousnezoff.

                  • KREUTZBERG Harald (1902-1968)
                    *Danseur qui fut l’un des représentants les plus populaires de la danse expressionniste allemande.

                  • KRUGER Elsa (1893-1941 ou 1949)
                    (blog privé en anglais avec traduction automatique) *Danseuse russe, amie du célèbre peintre Alexandra Exter et actrice qui a joué dans l'un des meilleurs films de l'empire russe - "Silent Witnesses "Réalisé par Evgueni Bauer (1914).

                  • KRUGER Maria-Théresa (1895-1987)
                    *Une des six danseuses du groupe "Les Isadorables" formé par Isadora Duncan, leur mère adoptive. Elle est née en 1895 à Dresde, décédée en 1987 à New York.

                  • KRZESINSKA Matylda (1872-1971)
                    *Danseuse russe de père d'origine polonaise. Fille d'un danseur polonais, Felix Adam Valerian Krzesiński (1823-1905), elle étudie à l'École impériale de ballet de Saint-Pétersbourg. En 1890, elle entre au théâtre Mariinsky et y restera jusqu'en 1917. Elle est nommée prima ballerina en 1893, puis prima ballerina assoluta deux ans plus tard. Elle est l'une des premières danseuses russes à se former à l'école italienne auprès d'Enrico Cecchetti. Célèbre pour ses nombreux rôles dans les ballets de Marius Petipa. En 1890, elle eut une liaison avec le tsarévitch Nicolas Alexandrovitch (futur Nicolas II), mais aussi avec d'autres grands-ducs de Russie. En mars 1917, les bolcheviks réquisitionnent son hôtel particulier pour en faire leur QG. Tout l'été, du haut du balcon, Lénine, leur chef, y harangua ses troupes. À la Révolution russe, elle est contrainte de quitter le pays et s'installe à Paris en 1920. L'année suivante, elle épouse le grand-duc André qui reconnaît son fils Vladimir (Vladimir Andréïevitch Romanoff, prince Romanovsky-Krasinsky (30 juin 1902-23 avril 1974). Elle est titrée princesse Romanovskaïa-Krassinskaïa, par le grand-duc Cyrille, frère de son époux.
                  L

                  • LABAN Rudolf Von , né Rezső Lábán de Váralja(1879-1958)
                    *Danseur, chorégraphe, pédagogue et théoricien de la danse hongrois. Il est connu pour avoir inventé de nouvelles conceptions du mouvement et de la notation chorégraphique : la labanotation.

                  • LANNER Katti, née Katharina Josepha Lanner (1829-1908)
                    *Danseuse et maîtresse de ballet autrichienne.

                  • LAUDER Harry (Sir Henry Lauder) (1870-1950)
                    *Chanteur et comédien écossais populaire dans les traditions de théâtre musical et de théâtre vaudevillien. Pendant la Première Guerre mondiale, Lauder encouragea le recrutement dans les armées et participa à de nombreux concerts pour les troupes au pays et sur le front occidental: il mena des campagnes de collecte de fonds, organisa une tournée de recrutement. Grâce à ses efforts pour organiser des concerts et des appels de fonds, il a créé le fonds Harry Lauder Million Pound Fund pour les soldats et marins écossais mutilés afin d'aider les militaires à retrouver la santé et la vie civile. Pour les services rendus, il a été fait chevalier en mai 1919.
                    • LAWLER Miss *Pas d'informations concernant cette artiste.

                    • LECOMPTE Mlle
                      *Pas d'informations concernant cette artiste.

                    • LEGAT Nicolaï Gustavovitch (1869-1937)
                      *Danseur, maître de ballet et chorégraphe russe. Fils du danseur russe d'origine suédoise Gustave Legat (1837-1895), Nicolas danse au Théâtre Mariinsky et y est premier danseur de 1888 à 1914. Il est notamment le créateur du rôle masculin principal de Casse-noisette en 1892. Partenaire d'Anna Pavlova et de Tamara Karsavina, il danse dans les grandes pièces du répertoire classique comme Giselle, Le Lac des cygnes, La Belle au bois dormant, Don Quichotte et Raymonda.

                    • LEGAT Serge, né Sergueï Gustavovitch Legat (1875-1905)
                      *Danseur russe, fils du danseur Gustav Legat et frère cadet de Nicolas Legat. Admiré pour ses performances stylistiques, il est aussi pédadogue et enseignera notamment Vaslav Nijinski et Pierre Vladimiroff.
                      M
                        • MINTY Mado *Elle est la danseuse de la "Fête persane" dans le film français muet de court métrage réalisé en 1913 par René Leprince et Ferdinand Zecca "La Comtesse noire".Le peintre espagnol Ricard Canals en a fait un portrait.

                        • Mistinguett, née Jeanne Florentine BOURGEOIS (1875-1956)
                          *Chanteuse, danseuse et actrice française.

                        • MOLLER Helen (18??-19??)
                          *Danseuse et théoricienne de la danse américaine. Elle écrit en 1918 un traité de danse dans lequel elle montre son intérêt pour la danse grecque ancienne.
                          • MONAKHOV Alexandre *Pas d'informations concernant cet artiste.
                            • MONTANI Virgil James, plus connu sous son nom de scène Jack CLIFFORD (1884-1956) ( voir ce nom)
                            • MOORE Dulce Bramley(?-?) *Danseuse. Son nom et sa photo apparaissent dans "The book of the dance" (1920) publié par Arnold GENTHE (1869-1942),p113 et p115. Pas d'autre information concernant cette artiste.

                            • MORDKIN Mikhail (1880-1944)
                              *Danseur, chorégraphe, pédagogue et maître de ballet russo-américain.

                            • MORGAN Marion (1881-1971)
                              *Chorégraphe et scénariste de cinéma américaine et une compagne de longue date de la réalisatrice de films Dorothy Arzner . Arzner a vécu pendant les 40 dernières années de sa vie avec Morgan. Elle a fondé la "Marion Morgan School Dance" (Ny).

                            • MORRIS Margaret (1891-1980)
                              *Danseuse, chorégraphe et pédagogue britannique. Elle met au point un système de notation du mouvement, 'Danscript', qui s'est perpétué jusqu'à nos jours sous l'appellation Margaret Morris Movement (MMM).

                            • MUNSON Audrey Marie (1891-1996)
                              *Actrice américaine des années 1910 et 1920, qui a été également modèle. Elle fut surnommée « Miss Manhattan », « The Exposition Girl » ou « la Vénus américaine ». Elle a été le modèle ou l'inspiration de plus de 12 statues à New York et a été la première star de cinéma américaine à apparaître entièrement nue dans le film "Inspiration" (1915), ainsi que dans quatre films muets.

                            • MURRAY Arthur, né Moses Teichmann (1895–1991)
                              *Professeur de danse et un homme d'affaires américain, dont le nom évoque surtout celui de la chaîne d'écoles de danse qui porte son nom. Lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale, face à l'hostilité des Américains envers l'Allemagne, il change son nom de Teichmann pour une consonance moins germanique.

                            • MURRAY Maë, née Marie Adrienne KOENIG (1889-1965)
                              *Danseuse et actrice américaine, qui fit l'essentiel de sa carrière à l'époque du cinéma muet.


                            Cliquez ici pour revenir au sommaire.
                            Dernière modification par Inouk44 le ven. févr. 01, 2019 9:24 pm, modifié 49 fois.
                            C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

                            Avatar de l’utilisateur
                            Inouk44
                            Messages : 393
                            Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

                            Re: Danse

                            Message par Inouk44 » mer. sept. 06, 2017 8:03 pm

                            IV.2s -Les Pays neutres

                            • l'Espagne

                            • L'Espagne fait partie des pays qui sont restés neutres durant la première guerre mondiale. Pour autant, elle jouera un rôle majeur, tant au niveau politique - elle reste une plaque importante de l'espionnage et du contre-espionnage durant le conflit -, qu'au niveau économique où l'exploitation des mines en Asturies par les Français, les Anglais et les Belges, a contribué à soutenir l'effort de guerre des forces de l'Entente, qu'au niveau artistique, par son influence créatrice et ses sources d'inspiration.
                            La sympathie de la population était partagée entre les "aliadófilos" (les partisans de la Triple Entente française, anglaise et russe, constituée souvent des républicains) et les "germanófilos" (les partisans de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, soutenus par des militaires et des ecclésiastiques - plus conservateurs).

                            • Dans "Identification du XXe siècle espagnol". In: Revue de l'Art, 1985, n°70 p.75-82, Francisco Calvo Serraller (traduit par Véronique Gérard Powell), analyse les sources de l'art espagnol de cette époque :
                            "C'est ainsi qu'au début du XXème siècle, avec la profonde crise morale qu'engendre en 1898 la perte des dernières colonies de l'empire outre-Atlantique, naît le mouvement intellectuel de la "Génération 98" réunissant des écrivains comme Unamuno, Ortega y Gasset, Baroja, Maeztu, Ganivet, Azorin et Machado. S'orientant vers l'analyse des causes de la fatale décadence espagnole, vers une interprétation critique de l'Espagne qui se débat entre le poids de la tradition historique et les exigences de modernisation, leur esprit régénérateur inspira l'idéal éthique d'une grande partie des artistes de l'époque. Ce nationalisme critique inspira non seulement le meilleur art espagnol contemporain, du paysage de la fin du XIXe siècle au modernisme et aux différents courants de l'avant-garde, mais aussi l'historiographie et la critique artistique : en effet l'Institucion libre de Ensenanza ( Institution libre d'enseignement), organisation laïque, patronna la modernisation du pays en implantant de nouvelles méthodes pédagogiques et en faisant adopter dans toutes les branches du savoir et de la science, les progrès réalisés dans le reste de l'Europe."
                            • Entre 1914 et 1918, Barcelone est témoin de l'arrivée d'artistes exilés tels Albert Gleizes, Francis Picabia, Otho Lloyd, Sonia Delaunay, Robert Delaunay, le poète anarchiste Arthur Cravan ou Olga Sacharoff, dont certains prennent contact avec le public local par l’intermédiaire du galeriste Josep Dalmau. Picasso revient à Barcelone en 1917 en suivant la tournée des Ballets Russes, où danse sa future épouse Olga Koklova. Leur séjour met la presse de l'époque en émoi. Une exposition rétrospective retrace la vie de Barcelone durant cette période.
                            • Un des thème de prédilection de ces artistes est "La Danseuse espagnole".
                            -Photographies

                            Image
                            Photographie noir et blanc de la danseuse espagnole Carmen Tórtola Valencia (1882-1955) dans la "Danse de la Bayadère" - 1915
                            Source : Wikipédia
                            - Cette danseuse a inspiré plus de deux cents poèmes de poètes espagnols, latino-américains et même allemands au cours de sa vie, sans oublier les œuvres d'Annunzio et de Maeterlinck (Amor y Vázquez 1987; Garland, 1999b). Tórtola a joué à une époque historique dans laquelle la danse, en voie de devenir une forme élevée d'art, a commencée à susciter des essais et des poèmes d'écrivains tels que Mallarmé, Yeats et Rilke.


                            -Marketing
                            L'engouement pour les danses et danseuses espagnoles est si fort et si populaire à cette époque, qu'elle conduit la manufacture des Monopoles français des tabacs et des allumettes à produire une marque nommée "Gitanes" dont la commercialisation ne s'arrêtera qu'en 2016.
                            1910 : apparition des Gitanes en trois versions (Gitanes Caporal ordinaire, Gitanes Vizir et Gitanes Maryland).
                            1918 : apparition des Gitanes Maïs (les feuilles sont en papier de maïs, elles sont caractérisées par leur goût fort et leur couleur jaune) ; c'est un succès dans le milieu rural.
                            Image
                            Légende : Visuel d'un paquet de tabac de marque Gitanes.
                            (Fumer nuit gravement à la santé)


                            -Peintures

                            Sonia DELAUNAY (1885-1979)
                            Image



                            • Robert NIRO
                            (à compléter)



                            Albert GLEIZES (1881-1953)
                            Image



                            Marie LAURENCIN (1883-1956)
                            Image
                            =>Voir les Danseuses espagnoles sur le site du Musée de l'Orangerie à Paris.



                            Pablo PICASSO (1881-1973)
                            Image
                            Danseuse espagnole - 1901




                            -Sculptures:

                            Image
                            "Danseuse espagnole" - 1914 - Bronze




                            mais aussi d'autres danses espagnoles ont été sources d'inspiration, comme :

                            • la Jota
                            Image
                            "La Jota" par Joaquín SOROLLA Y BASTIDA (1863-1923) - Aragon - 1914

                            • la Tarantella
                            Image
                            Danse Espagnole Sorrento - La Tarantella - 1914

                            • le Flamenco
                            Image
                            -Carte postale représentant un couple de danseurs de flamenco avec éventail. Collection Salieti - Barcelone - postée en 1918


                            Cliquez ici pour revenir au sommaire.
                            Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 1:51 pm, modifié 1 fois.
                            C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

                            Avatar de l’utilisateur
                            Inouk44
                            Messages : 393
                            Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

                            Re: Danse

                            Message par Inouk44 » jeu. sept. 21, 2017 12:55 am

                            Danses traditionnelles françaises

                            Danses du Béarn

                            • Les Sauts béarnais
                            Danses à 2/4 et 6/8, le deux temps témoignant bien du caractère scandé des sauts. Danse collective individuelle d’une grande intensité : on partage une communauté, quelquefois assez retirée. Les danseurs sont disposés sur un grand cercle sans se tenir, les uns derrière les autres et à distance régulière. Le centre du cercle, animé d’un esprit fort, quelquefois animiste, relie tout le monde et le haut du corps est dirigé vers lui. Chaque saut est constitué d’une suite de séquences de quelques mesures avec des répétitions aléatoires, la longueur des unités motrices se calquant sur les unités musicales. Ils étaient enseignés aux jeunes garçons du village par un ancien, qui leur apprenait en même temps la technique et le "chant" des pas. La danse fait décrire des arcs de circonférence dans un sens puis dans l’autre. Les trajets sont globalement sagittaux et ponctués de demi-tours, avec des moments sur place ou avec de légers déplacements latéraux. Il y a des ornementations plus ou moins sobres de jambe libre pendant ces moments : mini rond de jambe, coupé du pied devant la cheville d’appui...
                            Extrait de "L’engagement corporel dans les danses traditionnelles de France métropolitaine - Une approche par l’analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé" par Catherine Augé et Yvonne Paire (mars 2006)

                            • Une image extraite d'un article intitulé "Les feux de la rampe sur le front" du Journal EXCELSIOR du 26 aout 1916 et relatant diverses distractions des soldats sur le front.
                            Image
                            Légende : "La Danse des soldats Béarnais".



                            • Je vous recommande bien sûr un passage par le site des Menestrers Gascons qui ont fait énormément pour la conservation de ce patrimoine dansé exceptionnel.

                            Cliquez ici pour revenir au sommaire.
                            Dernière modification par Inouk44 le dim. févr. 25, 2018 1:25 pm, modifié 1 fois.
                            C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

                            Avatar de l’utilisateur
                            Inouk44
                            Messages : 393
                            Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

                            Re: Danse

                            Message par Inouk44 » jeu. sept. 21, 2017 1:33 am

                            Danses modernes


                            1912 - Le Turkey Trot



                            • Basée sur le rythme du Ragtime, plusieurs auteurs se disputent la création de cette danse. Elle serait donc apparue entre 1909 et 1912 selon les sources et propagée essentiellement par la jeunesse "underground" de l'époque. Sa tenue très suggestive a provoqué, l'indignation dans les couches sociales conservatrices, la désapprobation papale, et parfois été source de procès pour outrage à la pudeur ou atteinte à l'ordre public pour ses exécutants.
                            Même si le couple de danseurs professionnels Irene et Vernon Castle a participé à augmenter sa popularité en la dansant dans le spectacle "The Sunshine Girl" à Broadway, elle sera rapidement détrônée par le Foxtrot, jugé plus "correct", à l'époque.


                            Image
                            Dessin de Xavier Sager :" Le Turkey Trot" - 1914
                            • Dans son livre "Pendant qu'ils étaient à Noyon" (1917), Maurice Donnay (1859-1945),mentionne cette danse:
                            Image
                            Source : bnf/gallica
                            "Juin 1914 : quelle étrange veillée!

                            Une sorte d'inquiétude régnait qu'on éprouvait sans la comprendre, sans en discerner les causes. On se hâtait de paraître et de jouir; la vie était trop courte pour toutes les sensations qu'on voulait vivre. Après vingt ans de révolution sèche, c'étaient les mœurs d'un Directoire, sans l'éclat des armes. C'était le temps des fêtes étincelantes, des pieds nus dans des sandales en laque, des bracelets aux chevilles, des perles grosses comme des noisettes, le temps du tango, du rouli-rouli, du turkey trot et de la très-moutarde.

                            De cinq à sept, hommes et femmes se dandinaient laborieusement, avec une langueur crispée, surveillant leurs pieds ou s'en désintéressant, selon leur degré d'initiation à la chorégraphie argentine. Un jour, en plein jour, à cinq heures, dans un hôtel illustre, on fermait les persiennes, on tirait les rideaux pour tanguer aux lumières et les danseurs pouvaient ainsi ne pas s'apercevoir « qu'un orage effroyable s'abattait sur Paris », crevant les égouts et noyant les Parisiens dans les tranchées du Métro. Les anciens auraient vu, par-ci, par-là, bien des avertissements, mais nous ne croyons plus aux présages.(...)
                            • Au passage, on remarquera que le terme "Turkey" Trot, désigne en anglais , à la fois la dinde et la Turquie. N'oublions pas qu'à cette époque l'Empire Ottoman est un ennemi du Royaume-Unis et des forces de l'Entente. Comme on l'a déjà vu dans le chapitre "'L'ennemi qui danse" , il ne serait pas surprenant de retrouver des caricatures ou des articles de presse raillant cette danse.
                            :hello: Si vous en trouvez, faites-moi signe!

                            • Et bien voilà! Quelques jours après avoir réalisé ce post je trouve la caricature suivante parue dans le journal "La Revue hebdomadaire" en date du 20 avril 1915 et qui reprend une caricature parue dans la presse hollandaise, sous le titre "La danse dernier cri". Bien sûr ce titre est ironique (la "danse" = bataille ; "dernier cri" = cri d'agonie), et le dessin nous montre la "Turkey" poursuivie dans le détroit des Dardanelles par un bulldog anglais, venant de débarquer et un chien de chasse (français?) qui lui est encore dans l'eau. Ce dessin de propagande est paru tout au début de la Bataille des Dardanelles et laisse croire à la suprématie des Forces de l'Entente.
                            Image
                            Source : "La revue hebdomadaire" sur le site Gallica/bnf.



                            Cliquez ici pour revenir au sommaire.
                            Dernière modification par Inouk44 le mer. févr. 28, 2018 10:17 pm, modifié 2 fois.
                            C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

                            Avatar de l’utilisateur
                            Inouk44
                            Messages : 393
                            Inscription : jeu. nov. 20, 2014 1:00 am

                            Re: Danse

                            Message par Inouk44 » jeu. sept. 21, 2017 3:25 am

                            Danses modernes

                            • 1913 - The Grizzly Bear - Le Pas de l'ours
                            • The Grizzly Bear (le pas de l'ours) fait partie de ces "danses animales" (Turkey trot, Horse trot, Kangaroo Hop, Bunny Hug, Foxtrot, Pigeon walk, Pelican, ...) qui voient le jour peu avant la guerre.
                            Image
                            Dessin d’Édouard TOURAINE : "Les danses modernes - La danse de l'ours" paru dans le magazine "Fémina" - Noël 1913
                            Source: Hprints.com

                            • Un film muet (après 1923), intitulé "Le Pas de l'ours - Danse 1913", des productions "Pathé Baby" et mis en musique par StephendelRoser, nous donne un aperçu de cette danse.
                            le vrai pas l'ours.jpg
                            le vrai pas l'ours.jpg (12.46 Kio) Consulté 384 fois


                            *********************



                            • Durant la guerre de 14, l'allié russe sera souvent représenté dans l'iconographie, comme un ours puissant. La "danse de l'ours" est souvent évoquée et c'est ainsi qu'il malmène ses ennemis. Voici en illustration, quelques cartes postales, unes de journaux et dessins le représentant et faisant allusion à cette danse.

                            • Extrait du journal "Le Rire" du 30 janvier 1915, un dessin intitulé "la danse de l'année", où l'on voit l'ours russe, souriant après avoir écrasé tous ses ennemis.
                            Image
                            Légende :"le VRAI pas de l'ours"
                            Source : Bnf/gallica



                            • Une affiche de la propagande italienne, où l'ours russe s'en prend personnellement à l'Empereur Guillaume II.
                            Image
                            Légende: (illisible)
                            Source : Delcampe.net

                            • Extrait du journal "Le Rire" un dessin de Gerda Wegener, intitulé "La veuve joyeuse" où l'on voit un soldat italien malmener l'Autriche lors d'une danse. L'ours russe apparaît dans le fond du dessin.
                            Image
                            Légende: Le soldat italien : - "Ne vous fatiguez pas trop avec moi, Mme l'Autriche, je vois l'ours russe qui attend pour vous donner une valse."
                            Source : Hprints.com





                            • Un dessin humoristique, où il est fait allusion à une autre danse : " The Bunny Hug" (l'embrassade du lapin), mais c'est toujours l'ours qui mène la danse.
                            Image
                            Légende : " La danse de l'année à Berlin : le Bunny Hug"


                            • Cette carte postale où l'ours russe se bat avec l'aigle allemand.
                            Image
                            Légende: L'Ours russe : -"Enfin je te tiens... et nous allons danser."


                            • Extrait du journal "Le Rire" du 24 avril 1915, un dessin de Travaso (Rome) intitulé "La revanche de l'ours". L'ours russe a enchaîné l'Empereur d'Autriche et lui fait danser la danse de l'Ours.
                            Image
                            Légende : "Au tour de l'homme à danser."(sic)



                            • En revanche, dans les milieux germanophiles en Espagne, la situation s'inverse, et l'Autrichien fait danser l'ours.
                            Image
                            Dessin de Blanco y Negro (Madrid) paru dans "Le Rire" du 21 août 1915.

                            • Dans tous ces dessins, la danse "Grizzly Bear" se confond avec le numéro de spectacle "La danse de l'Ours".

                            Cliquez ici pour revenir au sommaire.
                            Dernière modification par Inouk44 le lun. mars 12, 2018 1:59 am, modifié 5 fois.
                            C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.

                            Répondre

                            Revenir à « LES ARTS & LA GUERRE »