Un Commandant abat un soldat dans un poste de secours

Parcours individuels & récits de combattants
Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Un Commandant abat un soldat dans un poste de secours

Message par Laurent59 » mar. mars 12, 2019 9:30 am

Bonjour à tous, je découvre actuellement le récit d'un brancardier du 72e RI, ces notes ont été écrites au jour le jour ou parfois, quelques semaines après les évènements (...).
La scène se déroule le 10 septembre 1914 dans un poste de secours dans un bois au sud de Maurupt le Montois (51):
" Le service médical du 72ème a assisté dans le bois de Maurupt aux alentours du 10 septembre à une scène scandaleuse. le général Rabier passe, suivi du commandant Guillaume. Il voit un caporal de la première compagnie du 72ème qui vient se faire soigner au poste de secours du 72ème. Le général l’engueule, veut le renvoyer au feu. Le caporal se plaint de ne plus tenir debout. Le général prend le fusil, veut en assommer l’homme qui se penche et reçoit la crosse dans les reins. Alors le commandant Guillaume prend son revolver, vise et tue. La balle traverse les reins du caporal qui tombe. Aucune provocation n’a précédé cet assassinat. Quelle utilité d’avoir des généraux de 70 ans s’ils ont l’emballement des jeunes et manquent de maturité d’esprit ! Que penser d’un homme qui doit son élévation à l’agitation en faveur d’un individu, simplement parce que les formes n’avaient pas été respectées et en alléguant que l’intérêt national lui-même n’autorise pas la violation des formes et l’abus de pouvoir et qui tue un homme sans peser ses raisons. Sinistre crapule ! "
Témoignage qui va marquer fortement les hommes de cette compagnie, le même témoignage concernant d'autres officiers supérieurs qui "abattent" déliberement un soldat reviendra au cours de la campagne jusque mars avril 1915.

Cdlt Laurent
Dernière modification par Laurent59 le lun. avr. 29, 2019 2:14 pm, modifié 1 fois.
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2749
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par air339 » mar. mars 12, 2019 10:10 am

Bonjour,



La victime pourrait être l'un de ces caporaux : Pierre Marie André, Alfred Blondel, Louis Chamard, Benjamin Debachy,Edgard Devos, Lucien Eloy,Jean Glasewski, Pierre Jauzin, Moïse lachenal, François Legrand, Lucien Loubry, Lucien Mouquet, tous décédés à Maurupt le 10 septembre 1914 selon l'indexation collaborative.

Ce genre d'homicide est peut-être une des conséquences désastreuses du décret du 6 septembre 1914...
un homme qui doit son élévation à l’agitation en faveur d’un individu, simplement parce que les formes n’avaient pas été respectées et en alléguant que l’intérêt national lui-même n’autorise pas la violation des formes et l’abus de pouvoir
Ceci semble être en lien avec "l'affaire Dreyfus" ?

Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par Laurent59 » mar. mars 12, 2019 10:40 am

air339 a écrit :
mar. mars 12, 2019 10:10 am
Bonjour,



La victime pourrait être l'un de ces caporaux : Pierre Marie André, Alfred Blondel, Louis Chamard, Benjamin Debachy,Edgard Devos, Lucien Eloy,Jean Glasewski, Pierre Jauzin, Moïse lachenal, François Legrand, Lucien Loubry, Lucien Mouquet, tous décédés à Maurupt le 10 septembre 1914 selon l'indexation collaborative.

Ce genre d'homicide est peut-être une des conséquences désastreuses du décret du 6 septembre 1914...
un homme qui doit son élévation à l’agitation en faveur d’un individu, simplement parce que les formes n’avaient pas été respectées et en alléguant que l’intérêt national lui-même n’autorise pas la violation des formes et l’abus de pouvoir
Ceci semble être en lien avec "l'affaire Dreyfus" ?

Cordialement,


Régis
Bonjour et merci pour votre réponse. Visiblement je retrouve régulièrement ce genre de "comportement" dans les témoignages du 72e ou autres...je vais recouper mes sources afin de nommer ce caporal

cdlt Laurent
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2749
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par air339 » mar. mars 12, 2019 10:55 am

Bonjour Laurent,


Effectivement on trouve parfois trace de ce type d'homicides qui méritent la qualification d'assassinat.
Louis Hobey, du 131e RI, relate l'assassinat d'un prisonnier par officier ivre. Il faut bien sûr se garder de généraliser et d'abonder dans le registre des "brutes galonnées", mais les crimes commis semblent avoir échappé à toute poursuite, d'où un sentiment de justice à deux vitesses pour les contemporains.

Ce serait intéressant de pourvoir documenter le récit du brancardier.

Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4958
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par Yv' » mar. mars 12, 2019 11:03 am

Bonjour à tous,

Merci Laurent pour ce témoignage.
En ce qui concerne le commandant Guillaume, je suppose qu'il s'agit du chef d'Etat-Major de la 4e Division d'Infanterie. J'ai trouvé son nom ici dans le JMO de la 4e DI :
http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... 91044a7200

C'est la Revue militaire française qui m'a permis de le trouver, dans un article qui concerne des combats d'août 1914.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k ... /f202.item

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par Laurent59 » mar. mars 12, 2019 11:29 am

Oui c'est bien cet officier. la liste est longue des caporaux du 72e RI tombés le 10 septembre 1914...tous sont identifiés mais peu d'infos sur les FM

je retrouve le même cas d'un soldat "abattu froidement" par un officier supérieur au cours des combats à mesnils les hurlus en février 1915...hallucinant.

cdlt laurent.
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par Laurent59 » mar. mars 12, 2019 11:30 am

air339 a écrit :
mar. mars 12, 2019 10:55 am
Bonjour Laurent,




Ce serait intéressant de pourvoir documenter le récit du brancardier.

Cordialement,


Régis
Que voulez vous dire par "documenter" ? merci

Laurent
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2749
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par air339 » mar. mars 12, 2019 11:53 am

Bonjour,


L'article de la Revue Militaire Française déniché par Yves est signé du général Cordonnier qui, au moment des faits, dirigeait la 3e DI et semble ne pas porter dans son estime le commandant de la 4e DI, le général Rabier. Dans "Ai-je trahi Sarrail ?", ed. Les Etincelles, 1930, page 78, il en écrit : "le général Rabier, dont il vaut mieux ne pas parler, remplace, à Mézières, le général Sarrail".

Par "documenter", j'entends retracer le contexte, confronter les témoignages, renseigner les sources et leur fiabilité. Qui a fait quoi, commet, pourquoi, etc, une étude pour approcher les faits.

Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
Laurent59
Messages : 4077
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par Laurent59 » mar. mars 12, 2019 12:58 pm

air339 a écrit :
mar. mars 12, 2019 11:53 am
Bonjour,


L'article de la Revue Militaire Française déniché par Yves est signé du général Cordonnier qui, au moment des faits, dirigeait la 3e DI et semble ne pas porter dans son estime le commandant de la 4e DI, le général Rabier. Dans "Ai-je trahi Sarrail ?", ed. Les Etincelles, 1930, page 78, il en écrit : "le général Rabier, dont il vaut mieux ne pas parler, remplace, à Mézières, le général Sarrail".

Par "documenter", j'entends retracer le contexte, confronter les témoignages, renseigner les sources et leur fiabilité. Qui a fait quoi, commet, pourquoi, etc, une étude pour approcher les faits.

Cordialement,


Régis
Pour en savoir plus sur ce témoignage, voici cet ouvrage auquel j'ai grandement participé afin de "confirmer" la source des informations (témoignages et nombreuses photos) >>>> https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb4 ... ion=20.2.0

Cdlt laurent
Histoire du soldat François Louchart 72ème RI .
Site du 72e et 272e RI Régiments Picards dans la grande guerre.
------------------------------------

ALVF
Messages : 6060
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Un Capitaine abat un soldat dans un poste de secours

Message par ALVF » ven. mars 15, 2019 3:52 pm

Bonsoir,

Il serait en effet extrêmement intéressant de mieux cerner cet épisode tragique.
Concernant l'allusion à l'affaire Dreyfus, il est hors de doute que le récit du brancardier y fait bien référence car la réputation du général Rabier est bien établie dans l'Armée des années 1900 à 1914.
En effet, le commandant et futur général Rabier, Charles, Anselme, Adolphe a attiré l'attention vigilante du sinistre général André au moment de "l'affaire". Il est considéré dès le début du siècle comme un officier d'avenir compte-tenu de son comportement "républicain", opposé aux officiers issus des "jésuitières", possède tous les sacrements républicains et est donc un espoir de la future "Armée nouvelle" du fait de son "humanisme" éclairé.
Il bénéficie d'un avancement rapide à partir de 1902, n'hésite pas à alimenter les "fiches" concernant ses camarades et figure en bonne place dans les "dossiers" du député Guyot de Villeneuve qui dénonça à la tribune de la Chambre des Députés les "fiches", point de départ de "l'affaire des fiches", cause première de la démission du Ministre de la Guerre, le général André.
Dans le livre de Paul Fesch "Dossiers maçonniques", édité en 1905 par Clavreuil, on trouve cette intéressante fiche datant de novembre 1901, annonçant l'inscription du commandant Rabier au dossier "Corinthe" du général André, ouvrant tous les espoirs de carrière, par opposition au dossier "Carthage" où les carrières sont brisées (parfois seulement provisoirement comme pour le colonel et futur général de Castelnau):
Rabier (C.A.A).jpg
Rabier (C.A.A).jpg (224.83 Kio) Consulté 516 fois
A noter que le livre de Fesch est curieusement absent de "Gallica" de même que la plupart des opuscules de Guyot de Villeneuve sont absents de la Bibliothèque Nationale.
Le lieutenant-colonel Rabier est décoré le 14 juillet 1905 des insignes d'officier de la Légion d'Honneur des mains du Président de la République Emile Loubet, preuve ultime du dévouement à la République de l'intéressé.

Il serait donc intéressant de mieux "documenter" l'épisode tragique précité car le général Rabier n'est pas une quelconque "brute galonnée" nationaliste et (ou) cléricale, au moins aux yeux des dirigeants de l'époque.
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Parcours & livres d'or »