duel franco allemand aux batons

Avatar de l’utilisateur
monceau
Messages : 35
Inscription : lun. juil. 30, 2007 12:00 am

Re: duel franco allemand aux batons

Message par monceau » lun. nov. 11, 2013 9:46 pm

UN DUEL AUX BATONS

Image

(ar gp = arrière grand père )
(gm = grand mère)

Cette histoire me fut racontée par ma grand-mère qui avait, 20ans en 1916.

Nous sommes en PICARDIE ; en zone occupée ; village de l’aisne . à une quarantaine de kilomètre du front.

C’est l’été ; après une dure journée passée dans les champs, sous le joug des gardes allemands .la famille installée sur le trottoir profite d’une belle soirée pour se détendre ; les enfants jouent à la marelle ,mon argp assis sur une chaise fume la pipe en discutant avec son voisin .

Passe un jeune soldat allemand en uniforme. en mal de compagnie, il essaie d’entamer une conversation :

ponsoir monsieur, ponsoir madame, pelle zoirée

réponse de mon ar gp . mouaissss

l’allemand : guerre triste mais nous allons gagner; car nous sommes les plus forts .il faut 2 soldats français pour battre un soldat allemand à la baïonnette. fait il comprendre à mon ar gp à force de gestes et traduit un peu par ma grand mère qui baraguinait un peu l’allemand après ces 2 ans d’occupation

Mon ar gp outré, sauta de sa chaise, se dirigea vers le tas de bois de chauffage adossé à la maison et en revint avec 2 bâtons d’égales longueurs. il proposa un duel au jeune prétentieux .qui accepta avec humour .

En gaaaaardee . d’un coté un jeune soldat allemand ; entraîné , affuté ,hargneux et de l’autre un solide paysan picard de 50 ans dont les derniers exploits sportifs devaient certainement remonter à son service militaire. mais de manier la fourche ,la pelle , les travaux des champs …..vous entretiennent un homme .
Le combat s’engage : assauts, estocades , esquives ,touches , fentes ,piques ………l’honneur de l’armée française et de l’armée allemande est en jeu .
La hargne, la haine , le patriotisme aidant. mon argp n’arrêtait pas de bousculer et toucher le jeune soldat , qui s’énervait et maugréait dans ses moustaches, sans beaucoup de résultat…. puisqu’il ne toucha jamais le vieux paysan, il est vrai soutenu par tout le voisinage venu en spectateur.

Après qq minutes d’humiliation ou notre jeune avait perdu de sa superbe .le duel s’arrêta à la demande du teuton qui de colère claque le bâton à terre et dit en allemand
Wenn wir den Krieg verlieren, wird er das Feuer ich von deinem Haus ( approximativement)

kesss ki di demanda mon argp

si il perd la guerre il brulera ta maison lui dit ma gm

Après l’offensive allemande ratée de 1918 et leur reflux.les allemands firent évacuer les civils . mon argp et toute sa famille partirent pour le nord avec la débâcle allemande, jusqu'à ce que les français les rattrapent et les libèrent

Ma grand mère me racontait toujours son retour d’exode où à la vue du village elle monta tout en haut du chariot et vit leur maison brulée.Elle dit alors à son père et bien l’allemand a tenu parole .
il avait mis le feu au tas de bois par ou l’humiliation était arrivée et le feu s’était propagé à la maison toute entière.

Leur maison bénéfiçia des dommages de guerre pour la reconstruction

Copyright interdit JL monceau

Répondre

Revenir à « Civils »