Peau de bique

Avatar de l’utilisateur
Ferns
Messages : 1053
Inscription : jeu. juil. 05, 2007 2:00 am

Re: Peau de bique

Message par Ferns » mar. oct. 18, 2011 1:42 am

Bonsoir,
Le premier hiver a surpris l'intendance qui a dû parer au plus pressé pour vêtir les soldats de peaux de biques. Quelqu'un sait-il à quel moment on commence à en trouver ? Décembre 14 ? Janvier 15 ?

Cordialement,



L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5763
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Peau de bique

Message par Stephan @gosto » mar. oct. 18, 2011 10:24 am

Bonjour !

Pour le général Mangin, on voit à travers ces lignes extraites du carnet de route d'un officier du 74e R.I., que c'est dès novembre 1914 :

"Le général MANGIN nous rend de fréquentes visites. Il stationne quelques fois sur la grand’route (croisement de cette route et du chemin de Thil). Les allemands l’ont certainement repéré du Brimont car le général, dédaignant de se camoufler, se promène en peau de bique blanche et en képi rouge. Sa visite a pour conséquences quelques salves de 77."

Un soldat du même régiment parle de distribution dans une lettre datée du 2 février 1915 :

"Quand a la température elle est un peu froide. Nous avons touché quelques peaux de mouton pour nous coucher. Cela tient bien chaud et puis toujours nos boissons chaudes. Avec ça, ça va, il y a encore plus malheureux que nous, entre autre ceux qui sont dans le Nord."

Cette distribution est confirmé par une note du colonel Brenot (chef de corps du 74e) datée du même jour :

"2 février 1915
Thil > D. provisoire

Le lieutenant-colonel BRENOT, commandant le 74e R.I. a l’honneur de rendre compte que le corps a touché cet après-midi :

- 21 peaux de biques
- 120 cache-nez
- 600 gros boutons
- 600 petits boutons
- Ruban et anneaux
- 95 peaux de moutons
- 75 sacs de couchage
- 1645 paires de chaussettes
- 20 kg de graisse pour chaussures
- 4 marmites norvégiennes
- 800 sacs à terre
- 500 R fil barbelé"


Néanmoins, je pense que l'on devait croiser des peaux de bique, suivant les fronts, dès novembre 1914.

Bonne journée.

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

pierreth1
Messages : 1699
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: Peau de bique

Message par pierreth1 » mar. oct. 18, 2011 3:16 pm

Bonjour,
la peau de bique en fait du mouton n'est pas une invention de 14 les troupes de la republique lors de l'hiver 1870 portaient deja cet attribut il y a d'ailleurs de superbes gravures de fusilleiers marins ainsi équipéson peut donc envisager qu'il existait deja des stocks
Cordialement
Pierre
pierre

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4955
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Peau de bique

Message par Yv' » mar. oct. 18, 2011 3:53 pm


la peau de bique en fait du mouton
Bonjour,

Ben justement, je me demandais ce que c'était, la "bique", et l'on voit avec la réponse de Stéphan qu'il y avait des "peaux de biques" ET des "peaux de mouton"... :)

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8605
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Peau de bique

Message par Alain Dubois-Choulik » mar. oct. 18, 2011 6:15 pm

Bonjour,
Et comme il se doit, les soldats de 39 en auront l'usage : motocyclistes, corps-francs,
La chape en peau de mouton
Effet livré à partir de décembre 1939, ce type d'expédient contre le froid avait déjà été abondamment utilisé lors de la Grande Guerre.
C'est un simple rectangle en peau de mouton, percé d'un trou pour la tête et fermant sur le côté par une ou deux sangles de coton. Elle peut être composée d'une ou plusieurs peaux selon la taille de ces dernières. Souvent, elle est ourlée d'une ganse en coton blanc. Les tailles sont variables, allant de monstrueuses chapes arrivant à mi-cuisse jusqu'à de petits modèle en agneau du Béarn. Les chapes se portent peau à l'extérieur. Entre septembre 1939 et mars 1940, il en sera confectionné 348 351 exemplaires. (lu ICI)
Ça vous fait bien trois guerres ces affutiaux-là .........
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

pierreth1
Messages : 1699
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: Peau de bique

Message par pierreth1 » mar. oct. 18, 2011 7:01 pm

Bonjour,
Peau de bique ne veut pas dire que c'est cette bete qui a fourni la peau, cela fait partie de ces expressions "generiques" argotiques/
ainsi on peut lire:
"Que dire des prises d’armes [10], sinon qu’elles revêtaient alors une importance et une majesté que nos descendants ne peuvent plus comprendre. La population se rassemblait de bonne heure sur le terrain de Chevoncourt. Beaucoup étaient venus de loin, qui à pied, qui en carriole, accompagnés de leurs amis et voisins. Les nouveaux engins de locomotion ne manquaient pas non plus à l’appel. Beaucoup étaient en bicyclette, mais on voyait aussi les riches en automobiles portant des lunettes contre la poussière et la traditionnelle peau de bique. Ils ressemblaient peut être à de gros moutons aux yeux de hiboux, mais c’était la manière de se protéger contre les dangers de leur affolante vitesse frôlant les cinquante kilomètres par heure.
Sergent emile guerin 29 BCP St Mihiel sur le site: http://gjgg.free.fr/priv/guerr14_18/chap9.htm
il parle la de ses souvenir d'avant guerre lors de son service militaire
Cordialement
Pierre
pierre

p Lamy
Messages : 975
Inscription : ven. juin 01, 2007 2:00 am

Re: Peau de bique

Message par p Lamy » mar. oct. 18, 2011 7:49 pm

Bonjour
Ca vous fait bien 3 guerres ces affutiaux-là
Et même l'Algérie, il y a plus de 25 ans j'avais acheté aux puces des peaux de moutons assemblées et fermant par des boutons, sans manches et ourlées de coton kaki, pour les utiliser dans ma froide région durant l'hiver.
Et ces peaux dataient de la guerre d'Algérie, et bien marquées, on s'en couvrait l'hiver pour monter la garde dans les Aurès.

Cordialement
P. Lamy
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4955
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Peau de bique

Message par Yv' » mar. oct. 18, 2011 8:06 pm

Je commence à comprendre. Il y avait des peaux de mouton pour dormir, et des "peaux de bique" pour se vêtir...
Je me coucherai moins bête ce soir. :D

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8373
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Peau de bique

Message par Charraud Jerome » mar. oct. 18, 2011 9:20 pm

Bonsoir
La première allusion au jmo du 268e RI
13 janvier 1915:
Même situation pour le régiment.
Dans la matinée, une séance est donnée au château de Vlamertinghe par le chansonnier breton BOTREL qui interprète des chansons patriotiques.
A 14 heures, revue des 17e et 18e Cies par le Lieutenant-colonel. Préparatifs de départ. Distribution de chapes en peau de mouton. A 18 heures, départ pour aller relever le 290e en 1e ligne. Ordre de marche 5e bataillon, 6e bataillon, C.H.R. et T.C. Itinéraires Ypres, Potize, Frézemberg.

En janvier 1915, au 290e RI (Colonel Eggenspieler):
Les hommes qui se trouvaient près du point d'éclatement restaient sourds pendant quelque temps. Un d'entre eux s'est enfui à travers la campagne comme s'il était subitement devenu fou. Le souffle du projectile, que nous appelions « torpille » produisait des effets très curieux. Un homme se vit souffler la peau de mouton qu'il avait sur le dos sans qu'il ait pu savoir ce qu'elle était devenue. J'en ai vu un personnellement qui a eu les pans de sa capote coupés un peu au-dessus des genoux. Il avait l'air d'un homme en jupe courte. Les dégâts matériels produits dans les tranchées par les mines étaient considérables.

Toujours au 290e, dans le secteur Ypres:
Image Image


Dans le Mirouze/Dekerle est reproduit un schéma provenant d'une note du 14 octobre 1914 lié à un ordre de mise en service.
Sur le sujet: http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1.htm#t989 (message de Bruno)

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
LABARBE Bernard
Messages : 4732
Inscription : mar. juil. 12, 2005 2:00 am
Localisation : Aix-en-Provence
Contact :

Re: Peau de bique

Message par LABARBE Bernard » mer. oct. 19, 2011 10:00 pm

Bonsoir,
La peau de bique ça tient plus au chaud que la peau de z....
De zèbre bien entendu !
Mais la bique c'est la chèvre non ? Et le bouc, jamais ? Et le mouton ? Hein ? Hé-Hééééé ?
Une image du cdt du 57, Huguenot en février 1915 dans les tranchées de Verneuil (Aisne)
On dirait le Yéti. Et en plus il avait la barbe, du plus pour le chaud.
Image
:hello:
Bernard

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »