Réalisation tardive par un lieutenant saxon

Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 51
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Réalisation tardive par un lieutenant saxon

Message par kglbayrRIR2 » lun. mars 22, 2021 10:41 pm

Bonsoir!
J'ai trouvé ce passage dans l'histoire régimentaire du 102e régiment d'infanterie de réserve du Royal Saxon.
franzmann.png
franzmann.png (570.97 Kio) Consulté 307 fois
Traduction:
«Soyons honnêtes et reconnaissons sans réserve à quel point les Français ont enduré leurs souffrances et celles de leur patrie.
C’est la guerre!
Combien de fois n'avons-nous pas eu à entendre cette phrase!
Chaque fois que le « Franzmann » se plaignait de la gravité de cette guerre, dont il ne voulait pas lui-même, il terminait toujours son histoire par un profond soupir et par ce mystérieux: «c’est la guerre!» .
Que les affaires tournent mal, que son mari soit en guerre et qu’il n’écrive pas de message, que la nourriture soit chère et que le plus petit "bébé" soit emballé, tout doit répondre du slogan: "C’est la guerre!"
Et pourtant, cela a donné à ces personnes un soutien intérieur qui nous manquait. Cela l'a rendue grande et lui a fait endurer tout pour la patrie et pour la victoire ultime.

source:
Trümper-Bödemann, Das königl.sächs. Reserve-Infanterie-Regiment Nr. 102, Chemnitz 1929, p.213.

Avatar de l’utilisateur
kglbayrRIR2
Messages : 51
Inscription : ven. déc. 04, 2020 11:53 am

Re: Réalisation tardive par un lieutenant saxon

Message par kglbayrRIR2 » jeu. mars 25, 2021 6:25 pm

Complément

L'histoire régimentaire du « kgl.sächs. RIR 102 » diffère quelque peu de celle de la garde prussienne, par exemple. Vous n'y trouverez pas le "patriotisme hourra" typique. Néanmoins, du point de vue actuel, des passages comme les suivants révèlent ce degré d'illusion qui était chez eux dans l'esprit de l'élite bourgeoise Allemande.
k.s.RIR 102; p.211
k.s.RIR 102; p.211
frz_sprache2.png (278.1 Kio) Consulté 157 fois
traduction:
Il est cependant étrange que les Français n'utilisent pas la langue allemande - pas même baragouinants - alors qu'ils avaient appris à la comprendre. Cela peut être dû en partie au fait que de nombreux soldats, aussi modestes soient-ils, ont pu communiquer en français.
Mais c'était aussi dû à une certaine insubordination de la part des Français.

Commentaire:
Incroyable. Lui, il ne comprend pas pourquoi les Français (dans leur propre pays!) ne parlent pas volontairement allemand. Moi, par contre, je ne comprends pas pourquoi il ne comprend pas que les Français ne parlent pas volontairement allemand.

cordialement

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »