La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Répondre
alaindu512010
Messages : 2953
Inscription : dim. janv. 10, 2010 1:00 am
Localisation : vienne le chateau
Contact :

La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par alaindu512010 » sam. mars 23, 2019 12:47 pm

sans commentaires
https://www.estrepublicain.fr/edition-d ... st-defendu...
les meusiens déçus !
alain
alaindu 512010

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8402
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par Charraud Jerome » sam. mars 23, 2019 4:44 pm

Bonjour
Juste pour contextualiser, voici les nouveaux programmes
1ere HG-Enseignement commun voie générale:
Page 11 et 12 de http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 026829.pdf

1ere HG Enseignement commun voie technologique
http://cache.media.education.gouv.fr/fi ... 026831.pdf


Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

ALVF
Messages : 6182
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par ALVF » sam. mars 23, 2019 6:30 pm

Bonsoir,

Merci Jerôme d'avoir donné la référence des textes.
On peut ainsi mieux cerner le contenu et les buts du programme.

Il est certain que le duel à mort franco-allemand de 1916 à Verdun, sans présence d'aucun autre belligérant, n'est pas dans l'air du temps car il véhicule ce que déjà avant 1968, les professeurs d'histoire de la faculté de Reims-Nancy appelaient dédaigneusement "l'épopée nationale" pour les plus modérés et le "mythe nationaliste" pour les plus enragés des mandarins de l'époque (je possède encore mes notes de 1966 pour les sceptiques).

On peut aussi s'interroger sur l'analyse du programme "mars 1918 dernière offensive allemande", on pourrait utilement objecter qu'après l'attaque de mars 1918, il y a eu au moins trois grandes autres attaques sur le Chemin des Dames en mai, sur le Matz en juin et en Champagne en juillet 1918. Toutefois, ces trois attaques ayant été menées avant tout pour anéantir l'Armée française, il est certain que ces petits détails de l'histoire n'intéressent que peu les historiens de l'essentiel.
Cordialement,
Guy François.

dtr
Messages : 85
Inscription : dim. août 21, 2016 2:00 am

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par dtr » sam. mars 23, 2019 9:43 pm

J'étais en pèlerinage à Verdun en 2016. A cette occasion, en discutant avec un responsable d'un petit musé, il m'évoque les commémorations. A l'époque, je lui avais fait part de ma crainte : "J’espère qu’après ont ne va pas enterrer tout ça". J'ai la triste impression d'avoir eut un mauvais pressentiment confirmé aujourd'hui.

air339
Messages : 2817
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par air339 » dim. mars 24, 2019 6:58 am

Bonjour,



Curieux ce programme, il me donne l'impression d'une transposition de nos questions contemporaines au XIXe siècle. Il manque alors un sujet sur la téléphonie, mais il est peut-être au programme des sciences.

"La bataille de la Somme préfigure-t-elle le Brexit ?" vous avez 4 heures.


Cordialement,


Régis

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8402
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par Charraud Jerome » dim. mars 24, 2019 10:04 am

Bonjour
dtr a écrit :
sam. mars 23, 2019 9:43 pm
J'étais en pèlerinage à Verdun en 2016. A cette occasion, en discutant avec un responsable d'un petit musé, il m'évoque les commémorations. A l'époque, je lui avais fait part de ma crainte : "J’espère qu’après ont ne va pas enterrer tout ça". J'ai la triste impression d'avoir eut un mauvais pressentiment confirmé aujourd'hui.
Suivant cet exemple, je vais remonter un peu dans le temps, je sors du contexte pédagogique et reviens sur les certitudes verdunoises.
Fin des années 80, début des années 90, lors d'une période de 12 mois en terre verdunoise, nous voyons peu à peu le système militaire évolué suite aux changements dans l' Europe d'alors.
Affecté dans un bâtiment spécifique du quartier Maginot, qui fut une ambulance américaine et qui alors était un état-major (BL 1erCA puis BLR), nous gardions là, le garant de la présence militaire historique en terre verdunoise, à savoir un Général.
Et oui, Verdun avait son Général comme chef de garnison.
Quand les premiers bruits de réorganisation nous arrivèrent, non, pour les édiles locaux rencontrés, il n'était pas possible que Verdun n'ai pas son "2 étoiles". Pensez-vous. Verdun la terre de la souffrance, du sacrifice, ....
2 ans plus tard, le poste sautait.

Si vous lisez bien le programme, même la Somme n'est pas obligatoire puisque tributaire d'un choix à effectuer. De plus, le programme précédent n'incluait pas non plus Verdun nommément dans le programme de 1ère.
Juste pour rappel afin d'objecter que rien n'empêche l'enseignant d'évoquer le fait d'armes, je rappellerai juste que évoquer dans le cadre d'un cours, n'est pas étudier. Lorsque que je propose une activité et que je relève des erreurs de calculs mathématiques dans mon exercice de mécanique, je ne fais pas pour cela un cours de mathématiques. Juste des rappels.

N'étant pas professeur d'Histoire Géographie, une référence dans le domaine: Si vous avez accès, je vous invite à lire et à relativiser:
https://twitter.com/ThPoirot/status/1109741240067784705

Cordialement
Jérôme Charraud
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5779
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par Stephan @gosto » dim. mars 24, 2019 10:52 am

Salut Jérôme,

Juste une question pour mieux comprendre.
Quand, dans le document "Histoire-géographie. Classe de première, enseignement commun,
voie technologique
", on propose deux sujets d'étude au choix ("L’instruction des filles sous la IIIe République" ou "Vivre à Alger au début du XXe siècle"), faut-il comprendre que le professeur a l'obligation d'enseigner l'un de ces deux sujets ? A l'exclusion de tout autre ?

S''il souhaite faire travailler ses élèves sur un autre sujet qu'il jugerait pertinent dans le cadre du cours, il pourrait le faire, mais "en plus" ; d'abord, par obligation, l'un de ces deux sujets ; puis, s'il reste du temps (mais je sais qu'il n'en reste jamais), le sujet de son propre choix. C'est bien ça ?

Amicalement,
Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

dan285
Messages : 210
Inscription : lun. déc. 31, 2007 1:00 am

la bataille de VERDUN aujourd'hui...

Message par dan285 » dim. mars 24, 2019 10:59 am

Est-ce que la Bataille de VERDUN peut être occultée aujourd'hui par les livres d'Histoire ???

l'Education Nationale ne fait plus référence qu'à la bataille de la SOMME...
"plus concernée à l'échelon mondial "...
il est grand temps de faire connaître nos opinions à ce sujet sur Face-Book !! ou autres...

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8402
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: La deuxième bataille de Verdun enclenchée

Message par Charraud Jerome » dim. mars 24, 2019 11:11 am

Stephan @gosto a écrit :
dim. mars 24, 2019 10:52 am
Salut Jérôme,
Juste une question pour mieux comprendre.
Quand, dans le document "Histoire-géographie. Classe de première, enseignement commun,
voie technologique
", on propose deux sujets d'étude au choix ("L’instruction des filles sous la IIIe République" ou "Vivre à Alger au début du XXe siècle"), faut-il comprendre que le professeur a l'obligation d'enseigner l'un de ces deux sujets ? A l'exclusion de tout autre ?
S''il souhaite faire travailler ses élèves sur un autre sujet qu'il jugerait pertinent dans le cadre du cours, il pourrait le faire, mais "en plus" ; d'abord, par obligation, l'un de ces deux sujets ; puis, s'il reste du temps (mais je sais qu'il n'en reste jamais), le sujet de son propre choix. C'est bien ça ?
Amicalement,
Stéphan
Ce sont des jalons dans le parcours d'apprentissage.
En simplifiant,oui, c'est ce que l'on appelle la liberté pédagogique, chaque professeur peut enseigner et dévellopper un point plus particulier. Le principal problème est que la marge temporelle se réduit de plus en plus. (Je ne préjuge pas de la valeur du programme en tant que tel, je ne suis pas historien et je ne souhaite pas confondre Mémoire et Histoire)
Quelque soit la matière, un prof a toujours un cadrage nécessaire (un programme) afin de permettre un cadre commun sur le territoire national. Imaginez si chacun fait ce qu'il veut de son côté et le jour de l'examen, allez trouver un point commun pour une épreuve qui se veut nationale.

Perso, cela ressemble plus à une instrumentalisation qu'à autre chose. Quand je relis l'article avec les paroles du maire, ne pas oublier que le maire et le prof d'histoire cités sont les mêmes et que derrière "Souvenir" se cache bien souvent les intitulés de "tourisme de Mémoire". Chacun est dans son rôle.
Verdun n'était pas cité dans le programme précédent et cela n'a pas empêcher jusque là les multiples voyages scolaires qui ont lieu tous les ans.
Rien n'est simple, et les intentions sont souvent cachées.
Je conseille vivement de relire le lien twitter que j'ai déjà donné avant d'enfoncer les portes. La mesure et la réflexion sont souvent de bons conseillers :-)

Amicalement
jérôme
Les 68, 90, 268 et 290e RI dans la GG
Les soldats de l'Indre tombés pendant la GG
"" Avançons, gais lurons, garnements, de notre vieux régiment."
Image

Avatar de l’utilisateur
pierret
Messages : 401
Inscription : jeu. févr. 03, 2005 1:00 am
Localisation : BOURG-EN-BRESSE

Éducation : la bataille de Verdun exclue du programme scolaire

Message par pierret » dim. mars 24, 2019 1:10 pm

Bonjour

[b]Éducation : la bataille de Verdun exclue du programme scolaire [/b]

Par Auteur valeursactuelles.com / Samedi 23 mars 2019 à 20:41

À la rentrée scolaire 2019, le programme d’Histoire des classes de premières n’abordera plus la bataille de Verdun au profit de celle de la Somme. Un crève-cœur pour les élus de la région.

Quelques mois après les commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, le futur programme scolaire d’Histoire pour les lycées n’abordera plus la bataille de Verdun. Le thème de la Première Guerre mondiale s’attardera plutôt sur la bataille de la Somme, qui elle aussi eut lieu en 1916, mais « plus internationale », juge l’Est Républicain qui rapporte l’information.

« Une deuxième mort pour ces soldats »
Pour le maire de Verdun et conseiller départemental Samuel Hazard, c’est « une deuxième mort pour ces soldats, sur ce territoire sacré et martyr ! ». Pour l’édile, aussi professeur d’histoire, « les affrontements historiographiques et politiques au sein du conseil supérieur des programmes » sont responsables de cette décision regrettable. Même son de cloche pour le président du conseil départemental, Claude Léonard : « Tous les stigmates de cette guerre sont encore visibles pour des élèves en Meuse, notamment à l’Ossuaire. Alors qu’il n’y en a pas dans la Somme. Même le Soldat inconnu a été choisi sur ces terres ».

Dans un communiqué diffusé ce samedi que rapporte l’Alsace, Jean Rottner, président de la région Grand Est, s’indigne lui aussi et dénonce une « faute contre l’esprit ». « Verdun n’est pas un simple événement historique, c’est un « lieu de mémoire » qui symbolise tout à la fois les déchirements franco-allemands et la réconciliation de nos deux nations », écrit-il. Une allusion à cette image très forte, datant du 22 septembre 1984, celle de Helmut Kohl et François Mitterrand, se tenant par la main à l’ossuaire de Douaumont. Jean Rottner appelle « les historiens français et allemands, les élus et les citoyens du Grand Est à se mobiliser contre cette décision inique ».

Cordialement

Jean-Louis
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »