100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

ALVF
Messages : 6478
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par ALVF » dim. août 09, 2020 4:59 pm

Bonsoir,

Pour éviter les commentaires rédigés sans aucune documentation (comme ceux du "débat" rappelé plus haut), j'invite les lecteurs du Forum à lire trois articles très documentés, accompagnés de cartes et schémas relatifs à 3 coups de main français de la période cruciale fin 1917-début 1918:

-Revue d'Artillerie-Tome 106-novembre 1930: "Le combat de Schönholz 1917".

-Bulletin de Renseignements de l'Artillerie n° 20 d'août-septembre 1919: "Le coup de main des Ervantes".

-Revue d'Infanterie-janvier 1939: "Le coup de main de Flirey".

Certains de ces articles, sinon tous, sont visibles sur Gallica.

Enfin, je rappelle l'article relatif au coup de main "historique" du 14 juillet 1918:

-Revue Militaire Française n° 22 du 1er avril 1923: "Un coup de main historique exécuté par la 132e Division le 14 juillet 1918".

La revue d'Infanterie relate aussi d'autres coups de main, y compris à l'Armée d'Orient.
"On" pourra toujours objecter qu'il s'agit de "littérature officielle". Cependant, les faits sont têtus, y compris pour le bilan de ces combats "rémunérateurs" en renseignements, en prisonniers ou en pertes de l'ennemi, comme l'écrit, avec une allusion historique évidente, le JMO relatant les combats du Schönholz "les lance-flammes ont fait merveille"...comme les Chassepot de la Division de Failly contre les Garibaldiens en 1867 à la bataille de Mentana!
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
b sonneck
Messages : 2407
Inscription : mar. juin 04, 2013 2:00 am
Localisation : 53- Saint-Berthevin

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par b sonneck » dim. août 09, 2020 8:29 pm

Bonjour,

J'avais donné le lien vers l'article de ce Michel Goya (dont j'entends beaucoup parler par ailleurs, mais que je ne connais pas du tout) pour répondre à Monte_au_créneau, qui me semblait regretter la fermeture de son Blog.
Merci donc, Guy François, pour les références de ces trois articles, qui permettront aux membres du forum d'aller directement consulter du sérieux.
Finalement, en y réfléchissant, je ne suis pas mécontent de moi...
Cordialement
Bernard

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3360
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par monte-au-creneau » lun. août 10, 2020 7:57 pm

Merci à vous !

Quelques interrogations et remarques :

1°) Le "coup de main" de février 1918 au Plateau des Evervantes est exceptionnel par son ampleur, sa préparation, ses différents modes d'action, maquettes, fusées, coordination, etc...
Selon M.GOYA, c'est même "la plus grande opération « commando », le terme n’est évidemment pas d’époque, de l’histoire militaire française"

L'opération est tellement complexe qu'elle mériterait, pour être bien comprise du lecteur, une petite animation explicative. Car, à la lecture, ça parait très complexe.

Moi-même, pas du tout militaire, retraité de l'Industrie, mais je me demande si un tel coup de main n'est pas enseigné dans les écoles militaires ?

2°) Il me semble que pour certains coup de main du genre, où les soldats pénétraient violemment dans les tranchées adverses, le "volontariat" était parfois/souvent demandé. Qu'en est-il ? Car il fallait quand même une sacrée dose de "trompe-la-mort" pour vivre cet épisode. Même si, quand on a 20 ou 25 ans, rien ne vous fait peur. Et même certains hommes étaient sans doute des "têtes brulées", il en fallait, heureusement !

3°) Moncel-sur-Seille ? Un coin du front de 14/18 ? Il n'a jamais dû s'y passer grand chose ! Car on n'en a jamais entendu parler !
En fait, c'est à quelques kilomètres des combats d'aout 14, Courbesseaux, Hoéville, etc... Entre fin 1914 et février 1918, ce front n'a pas bougé et il ne s'y est rien passé, ou presque !

Dommage (ou tant mieux) que l'offensive de Lorraine prévue n'a pas eu lieu, ça nous aurait fait encore quelques bels épisodes...
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
RV
Messages : 867
Inscription : sam. déc. 11, 2004 1:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par RV » dim. sept. 06, 2020 7:35 pm

Bonjour à tous
Trouvé enfin la fiche matricule du lieutenant BALESTIE
Les infos ci-dessous sont celles de la fiche avec des données du Journal Officiel

Bonne journée à tous

Darius Victor Jean BALESTIE
Né le 8 juillet 1889 à Vias (Hérault), décédé en octobre 1944 dans la Meuse ( ?), serait mort des suites des gaz, mais mentionné dans le Journal Officiel en 1946
Matricule 1133 (3), recrutement de Narbonne
Profession : cultivateur
Engagé volontaire le 24 décembre 1908 pour 4 ans au 2e zouaves
Zouave de 1ère classe le 6 novembre 1909, caporal le 31 décembre 1909, remis 2e classe sur sa demande le 19 juillet 1910
Rengagé pour 1 an en 1910 à Tlemcen à compter de 1912 au 9e RI
Elève Garde Républicain à la compagnie des Hautes-Alpes, nommé sergent au 9e RI en 1913
Sergent au 209e RI puis au 59e RI le 28 septembre 1914 nommé s/lieutenant, au 88e RI le 29 septembre 1915
Passé au 366e RI le 21 août 1916, lieutenant le 30 octobre 1917
Mis à la disposition des Prisonniers de Guerre de la 4e région, puis employé comme officier comptable au dépôt des PG de Château-Gonthier, maintenu au 166e RI au titre de première résidence d’après-guerre.
Capitaine le 23 septembre 1922
Affecté au 518e régiment de chars de combat le 1er mars 1923
Classé à l’état-major particulier de l’infanterie de la 18e région le 9 avril 1929
Pensionné à 40% en 1929 pour diabète, fatigue en 1929, exempté de TOE
Pensionné à 65% en 1931 pour diabète, sclérose pulmonaire
Affecté au 2e tirailleurs marocains le 21 mars 1932
Promu chef de bataillon le 3 septembre 1933, rayé des contrôles le 3 octobre 1933
Diabète sucré, emphysème pulmonaire en 1938
Major au dépôt d’infanterie du 163e régiment régional le 23 août 1939
ALGERIE 1908-1910
ALLEMAGNE. 1914-1918
PAYS RHENANS 1920-1924
MAROC 1932
Blessé le 1er juin 1917 au mont Cornillet, éclat d’obus à la fesse et sciatique
Blessé le 6 septembre 1918 par éclat d’obus à la fesse
Cité à l’ordre du corps d’armée le 15 avril 1917
Cité à l’ordre du corps d’armée le 11 septembre 1918
Cité à l’ordre du corps d’armée le 29 novembre 1918

Avatar de l’utilisateur
RV
Messages : 867
Inscription : sam. déc. 11, 2004 1:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par RV » dim. sept. 06, 2020 8:40 pm

Re bonjour à tous
Avec le site des prisonniers de 14-18 de la Croix-Rouge, il est enfin possible de retrouver qui étaient les prisonniers allemands du 14 juillet 1918. En tapant P 40080, il y a une liste des prisonniers du 13 au 17 juillet en Champagne. En isolant les unités qui ont été impliquées par le groupe franc du 366e RI, on trouve les noms ci-dessous. C'est un début de liste, je cherche toujours les autres :
ABEL Adolf, soldat, 73e R, 2e, 1896, Hanover
HALLSTEIN Wilhelm, soldat, 7e MW, 4e, 1897, Stendal
KICKBUSCH Kurt, soldat, 7e MW, 4e, Jungnasen, Eydtkuhnen (Prusse Or)
LEHMANN Erich, soldat, 73e R, 6e, 1879, Berlin
NEUGEBAUER Fritz, soldat, 7e MW, 4e, 1893, Ohlau (Silésie)
ORTHOFF Anton, caporal, 73e R, 8e, 1885, Hatungen , Hagen (Westphalie)
QUALMANN Wilhelm, soldat, 7e MW, 4e, 1895, Wohlenberg (Mecklenburg Sch)
RACH Josef, sergent, 73e R, 8e, 1889, Darscheid (Rhénanie)
ROSSIG Wilhelm, soldat, 73e R, 8e, 1899, Klein Giesen, Hildesheim
ROSZDENTSCHER Alfred, caporal, 7e MW, 4e, 1887, Berlin
RICHTER Gustav, soldat, 7e MW, 4e, 1891, Hildesheim
ROTHE Otto, soldat, 7e MW, 4e, 1895, Berlin
SCHINKE Erich, s/off, 73e R, 8e, 1896, Neustadt
WERMERS Heinrich, caporal, 7e MW, 4e, 1886, Bramsche
ZANDER Fritz, caporal, 7e MW, 4e, 1895, Eschweiler

Ce qui est intéressant, c'est que beaucoup de soldats sont du 7e bataillon de Minen Werfer en grande majorité ce qui n'est pas explicité dans les rapports des différents JMO du SHD. Mon hypothèse, le GF du 366e RI est tombé sur les plans de tirs du 7e MW montrant l'ampleur de l'offensive en préparation des allemands... Qu'en pensez-vous ?
Bonne journée

ALVF
Messages : 6478
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: 100 ans opération 366e RI virage de la guerre ???

Message par ALVF » lun. sept. 07, 2020 5:32 pm

Bonsoir,

Dans l'article précité de la Revue Militaire Française du 1er avril 1923 figure à la fin la copie du rapport du général Huguenot, commandant la 132e Division d'Infanterie qui précise "...dans K3, des batteries de M.W serrés les uns contre les autres, et séparés seulement par les dépôts de projectiles soigneusement camouflés." Les sapeurs et les compagnies Schilt (lance-flammes) détruisent tout ce qu'ils peuvent, font sauter les pièces et les munitions. Parmi le butin, on note d'ailleurs "1 appareil de pointage de Minenwerfer et...des cartes".
Les prisonniers appartiennent au 73e R.I.R et aux 7e et 11e bataillons de M.W.
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »