ordonnance d'officier

claubobi
Messages : 65
Inscription : dim. août 27, 2006 2:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par claubobi » dim. déc. 03, 2006 12:36 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Quelqu'un pourrait il m'éclairer su r le terme: "être l'ordonnance d'un capitaine ou d'un lieutenant" en quoi consistait son travail et quel était son rôle, comment était t'il désigné pour cette fonction?
Merci d'avance à ceux qui me feront réponse et je vous souhaite à tous une bonne journée. A+, Claude

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5779
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: ordonnance d'officier

Message par Stephan @gosto » dim. déc. 03, 2006 7:33 pm

Bonjour,

Sur le rôle des ordonnances, vous pouvez lire, entre autres, le récit d'Ephraïm Grenadou ("Grenadou, paysan français", Ed. du Seuil, 1966 et rééd.), qui tint ces fonctions pour un lieutenant d'artillerie.

Amicalement,

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Avatar de l’utilisateur
XSL
Messages : 572
Inscription : mar. nov. 28, 2006 1:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par XSL » dim. déc. 03, 2006 9:41 pm

Bonsoir !
"Aide de camp", "ordonnance", ... Chaque officier avait droit à son "valet" ! L'Amiral Ph., amiral-en-chef de la flotte française en Méditerranée, a été pendant plusieurs années "l'aide de camp" du Général de Gaulle quand il était Président de la République. Il vivait à l'Elysée. J'ignore son rôle exact, mais ça n'était certainement pas de laver ses chemises ! Je sais simplement que ma cousine B.H. a épousé son fils Br.
J'ai connu un "ancien" qui a obtenu son permis de conduire simplement parce qu'il avait été incorporé à l'etat-major. Ca faisait partie des "privilèges" de la fonction !
Ne cherchez pas midi à quatorze heures. Le statut d'officier apporte des avantages.
Cordialement.
Xavier

Avatar de l’utilisateur
garnier jean pierre
Messages : 711
Inscription : lun. sept. 05, 2005 2:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par garnier jean pierre » lun. déc. 04, 2006 11:59 am

Bonjour

Connaissez vous la différence (y'en a t-il ?) entre ordonnance et tampon ?

Merci par avance.

Cordialement.
JP

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5779
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: ordonnance d'officier

Message par Stephan @gosto » lun. déc. 04, 2006 12:08 pm

Bonjour Jean-Pierre,

Il n'y en a pas, "tampon" étant un terme plus familier pour désigner l'ordonnance.

Amicalement,

Stéphan
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Aperçu de la photographie militaire au début du XXe siècle. Sous l'uniforme du 74e R.I.

Image

Avatar de l’utilisateur
garnier jean pierre
Messages : 711
Inscription : lun. sept. 05, 2005 2:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par garnier jean pierre » lun. déc. 04, 2006 12:45 pm

Merci Stéphan.
Cordialement
JP

Avatar de l’utilisateur
Jean RIOTTE
Messages : 5952
Inscription : sam. nov. 05, 2005 1:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par Jean RIOTTE » lun. déc. 04, 2006 1:21 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Xavier,
Non, l'ordonnance d'un officier n'était pas un "valet".
Comme l'a très bien dit Stéphane spcg, l'institution de l'ordonnance avait pour but d'affranchir le responsable d'une troupe des tâches matérielles quotidiennes et de le rendre ainsi plus disponible tant pour ses responsabilités de chef que vis à vis de ses subordonnés.
Que certains "ayants droits" aient abaissé la fonction au rôle de valet est indiscutable et particulièrement regrettable.
Dans l'immense majorité des cas des liens amicaux, voire affectifs, une certaine intimité, s'établissaient entre l'officier et l'ordonnance. C'est une fonction très délicate, réclamant savoir-faire, doigté, discrétion, intelligence, disponibilité, sens de l'anticipation, confiance réciproque... bref beaucoup de qualités.
C'est loin d'être une fonction dégradante mais au contraire une aide au commandement.
Aujourd'hui on retrouve ce même phénomène entre l'officier disposant d'un véhicule de service et son conducteur.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

Jean Pierre 38
Messages : 1
Inscription : lun. juin 07, 2010 2:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par Jean Pierre 38 » lun. juin 07, 2010 8:35 pm

Bonjour à tout le monde,
je suis entièrement d'accord avec Jean, qui décrit parfaitement ce qu'était une ordonnance, ou un planton (appelé également)
c'était une personne, qui était attachée au sevice d'un officier, ou d'un sous-officier, exempt des autres servitudes communes.C'était en quelque sorte l'homme de confiance du gradé, un sorte de secrétaire à tout faire, une sorte d'attaché à la personne, qui s'occupainet des affaires du gradé. Il est à remarqué que c'était un poste de grande confiance, dans lequel il était extrèmement considéré.
Il est bien évident que comme toujours, et comme partout, quelques gradés parfois exagéraient, mais c'étaient réellement des cas d'exception.
Jean Pierre

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: ordonnance d'officier

Message par olivier gaget » mar. juin 08, 2010 2:04 pm

Bonjour,

sachant que les ordonnances de généraux étaient des officiers (la plupart du temps des capitaines), je me suis souvent demandé si ces ordonnances-là avaient eux-mêmes des ordonnances !

cordialement,
Olivier

lenaig
Messages : 21
Inscription : lun. nov. 10, 2008 1:00 am

Re: ordonnance d'officier

Message par lenaig » mer. juil. 03, 2019 1:38 am

Bonsoir à tous,

j'exhume ce vieux post pour vous demander quelques précisions : mon arrière grand père aurait été ordonnance d'un officier qui fut d'abord capitaine (1914) avant de passer chef de bataillon(1916). C'est ce qui est dit dans la famille mais je n'ai aucune preuve ni dans le livret matricule ni dans les JMO ou l'historique et mes efforts pour retrouver les descendants du dit commandant sont pour le moment restés vains.
Les 2 hommes avaient presque 30 ans de différence et venaient de milieux sociaux totalement opposés mais ils avaient noué une relation visiblement très forte puisque mon arrière grand père le choisit pour parrain d'une de ses filles en 1946.

Est il possible de retrouver le nom du ou des ordonnances d'un officier ?
Y a t 'il forcément une trace de cette fonction dans les états de services du militaire?

Merci d'avance de vos réponses
Sur les traces des poilus du Léon (Finistère) en général et du Folgoët en particulier

https://surleurstraces.wordpress.com/

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »