Officier porte-drapeau

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: Officier porte-drapeau

Message par olivier gaget » sam. déc. 24, 2005 8:03 pm

Bonjour à tous,

En dehors de porter et protéger l'étendard, l'officier porte-drapeau (un lieutenant ?) avait-il d'autres fonctions ? Etait-il à la CHR ? combattait-il ? existe-t-il un réglement à son propos ?

merci pour vos réponses :D

Cordialement,
Olivier

asiate
Messages : 220
Inscription : jeu. oct. 21, 2004 2:00 am

Re: Officier porte-drapeau

Message par asiate » dim. déc. 25, 2005 4:25 pm

A ma connaissance, l'officier porte-drapeau est tout simplement le lieutenant le plus decore de l'unite... ou a defaut le plus ancien dans le grade le plus eleve?

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5783
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Officier porte-drapeau

Message par Stephan @gosto » dim. déc. 25, 2005 11:30 pm

Salut Olivier,

Il existe certainement un réglement qui définit le choix, puis les fonctions précises de cet officier. Je ne crois pas l'avoir à portée de main. De mémoire, je crois qu'il était notamment chargé des questions de casernement et de couchage...

Je crois également me souvenir qu'il n'était pas affecté à la C.H.R., mais à l'Etat-Major du régiment. Mais, c'est à vérifier... cela a peut-être évolué...

Au-delà des réglements et autres textes officiels, j'ai trouvé quelques lignes qui décrivent assez précisément ses fonctions au sein du régiment en 1916-1917. Si cela t'intéresse, je peux te le scanner.

Amicalement,

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: Officier porte-drapeau

Message par olivier gaget » lun. déc. 26, 2005 12:59 pm

Bonjour à tous,

merci Stéphan et P. Mercadal pour vos réponses :D

Amicalement,
Olivier

jean-pierre LUCAS
Messages : 90
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am

Re: Officier porte-drapeau

Message par jean-pierre LUCAS » lun. déc. 26, 2005 10:01 pm

Bonsoir,
D'après "Handbook of the French Army, 1914" édité à Londres par le War Office le 3 juillet 1914, le lieutenant porte drapeau ne figure pas à l'organigramme du RI de temps de paix. C'est à la mobilisation qu'un officier de réserve est affecté comme lieutenant ou sous-lieutenant porte-drapeau et il est affecté à l'état-major du régiment. Ainsi au 27eRI c'est le lieutenant de réserve Leboeuf qui est affecté comme porte-drapeau le 2 août 1914. Mais je ne trouve rien comme emploi de cet officier en dehors de veiller et de porter le drapeau du régiment!!!
Bien amicalement,
Jean-Pierre LUCAS

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5783
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Officier porte-drapeau

Message par Stephan @gosto » lun. déc. 26, 2005 10:23 pm

Bonsoir,

Voici les quelques lignes que j'évoquais plus haut.

Nous ne sommes pas là face à un texte réglementaire, mais à des observations qui n'engagent que leur auteur - à savoir L. Thomas, dans son ouvrage "L'Armée de 1917", Payot, 1917 - et pour lesquelles il s'appuie sur son expérience :


"Le lieutenant porte-drapeau n'a pas de fonctions très précises, à part la garde de son drapeau.

Les fonctions exercées varient avec les capacités de cet officier et suivant les idées du chef de corps.

Presque toujours le drapeau est loin a l'arrière et le porte-drapeau double le capitaine-adjoint dans sa paperasserie et dans ses missions de liaison. Je l'ai vu employé à surveiller les cantonnements des troupes en réserve, à l'aménagement des locaux habités par les compagnies au repos, à la création de douches, lavabos, couchettes , etc., etc... toutes choses très importantes et pour lesquelles chaque nouvel arrivant a des idées si divergentes que l'on finit par ne rien faire si chacun travaille suivant son plan.

Cet officier passe souvent des inspections inopinées des deux Trains de combat, du Train régimentaire, de leurs voitures et du personnel (lequel, très occupé d'ailleurs, ne montre pas toujours un souci excessif de l'entretien des armes, auquel il préfère celui de l'entretien d'une chevelure abondante, séductrice et graisseuse).

Le chef de corps a-t-il décidé que l'on installerait dans les abris des appareils pour faire réchauffer les aliments et préparer des boissons chaudes, vunt-il se rendre compte de l'état moyen des chaussures, de l'équipement d'une section ou d'une compagnie, désire-t-il que l'on inspecte des bécanes de ses cyclistes et de ceux des chefs de bataillon, c'est le porte-drapeau qui s'appuie ces corvées peu attrayantes, mais utiles, indispensables même à la bonne tenue d'un corps que l'on veut garder en main.

Dans les bataillons de chasseurs, il n'y avait au début qu'un lieutenant-adjoint, qui était en principe le plus ancien lieutenant de réserve du bataillon. Depuis que l'on a créé des capitaines adjudants-majors dans les bataillons, le lieutenant-adjoint remplit chez les chasseurs les mêmes fonctions que le porte-drapeau dans l'infanterie, sauf qu'il n'a pas la garde du fanion du bataillon, lequel est porté au bout de son fusil par le caporal clairon, homme éminement respectable dans un corps où l'on sonne souvent la change.

Avant la création des pionniers de corps, le porte-drapeau, ou le lieutenant-adjoint chez les chasseurs, surveillait les sapeurs qui sont aux ordres directs d'un sergent sapeur, mais ont besoin de recevoir des directives. Depuis la création des pionniers, les sapeurs et leur sergent sont passés sous les ordres du chef de la section ou du peloton de pionniers.

Jadis le porte-drapeau administrait la Compagnie hors-rang de son régiment. Je ne sais quand le règlement a été changé. Mais partout où je suis passé, au cours de la guerre, j'ai vu l'officier de détails administrer la C. H. R. de son régiment ou la S. H. R. (section hors-rang) du bataillon de chasseurs. Il est préférable, en effet, que le porte-drapeau soit déchargé de ce soin et se consacre entièrement à des missions de surveillance pour le compte de son colonel."

Amicalement,

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
patrick corbon
Messages : 282
Inscription : mar. nov. 09, 2004 1:00 am

Re: Officier porte-drapeau

Message par patrick corbon » mar. déc. 27, 2005 2:54 am

Bonsoir à tous,

Manuel d'infanterie à l'usage des Sous officiers et des caporaux (1902 je n'ai pas mieux).
Service intérieur ; Porte drapeaux page 370.

Article 65. Le porte-drapeau est chargé des détails du service de casernement et du couchage (Bravo Stéphane).
Il est chargé des détails relatifs à l'éclairage des cours , des corridors, des escaliers , des écuries, de l'infirmerie et des autres locaux accessoires du casernenement.
Dans les régiments fractionnés il remplit, à la portion principale, les fonctions d'officier d'armement délégué pour l'habillement.

Je crois me souvenir que dans l'artillerie le porte étendard était déjà un sous-officier supérieur à l'époque

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
olivier gaget
Messages : 791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Nice
Contact :

Re: Officier porte-drapeau

Message par olivier gaget » mar. déc. 27, 2005 1:40 pm

Bonjour,

merci à tous pour vos réponses qui m'éclairent :idea: sur le rôle de l'officier porte-drapeau. :D

Amicalement,
Olivier

Avatar de l’utilisateur
dominique boitel
Messages : 197
Inscription : ven. nov. 19, 2004 1:00 am

Re: Officier porte-drapeau

Message par dominique boitel » mar. déc. 27, 2005 3:00 pm

bonjour
dans mon régiment , le 74 RI des années 1970 , le porte-drapeau etait l'adjudant-chef ou ADJ- chef major le plus decoré lorsqu'il y en avait plusieurs ce qui est toujours le cas !
bonne journée.
Dominique BOITEL

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »