Les nettoyeurs de tranchées ???????

Répondre
Avatar de l’utilisateur
jerome
Messages : 36
Inscription : sam. mars 19, 2005 1:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par jerome » mar. juil. 26, 2005 5:23 pm

bonjour
je recherche des renseignements sur les nettoyeurs de tranchées
- date apparition officiele ou officieuse ?
- nombre de nettoyeurs par compagnie ??
- équipements et armements particulier autre que le casse tête, poignard , revolver et les grenades .... ???

merci de vos réponses
jerome

Avatar de l’utilisateur
Loic
Messages : 149
Inscription : lun. févr. 21, 2005 1:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Loic » mar. juil. 26, 2005 6:30 pm

Bonjour je pense pas qu'il y eu de date de création, car L'armée française n'a jamais crées officiellement d'équipes de nettoyeurs de tranchée.

Il s'agissait d'hommes volontaires (des poilus normaux, enfin plus désireux d'en découdre avec les allemands) envoyés pour des attaques supprises, mais là aussi rien d'officielle je pense. quand à leurs armements, bric à brac de toute sortes, fusils, pistolets, revolvers, grenades, masses, mattraques, poignards ect

C'était plus des baroudeurs que des troupes spéciales comme les Sturmtruppen allemands

Alexandra
Messages : 13
Inscription : mer. juin 15, 2005 2:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Alexandra » mar. juil. 26, 2005 7:33 pm

Bonjour à tous
Les nettoyeurs de tranchées devais posséder quelques armes spécifiques commes des grenades suffocantes:
http://www.birgy14-18.com/grenades.htm
Un site en anglais:
http://members.lycos.nl/lexpev/hobbies0.html
Cdlt Alexandra.

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8399
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Charraud Jerome » mar. juil. 26, 2005 8:18 pm

Bonjour
Pas grand chose sur le sujet.
Cependant, si comme l'indique Loïc, officiellement, je n'ai jamais vu de textes décrétant la création de groupes dit de "nettoyeurs de tranchée". L'armée dans le cadre de son génie logistique, fit distribuer largement des couteaux de toutes sortes (artisanaux, de bouchers, ...) aux unités.
Une fois, sur un site aux enchères belges, j'ai même vu un diplôme de "nettoyeurs de tranchée" dressé par le chef de corps (RI si mes souvenirs sont bons). Cela laisse bien supposé un reconnaissance de ce type de corps franc.
Le sujet revenant régulièrement, il y a peut être quelque chose en archives mais je ne trouve pas (à moins que ce ne soit dans un ancien boyau fréquemment marmitté).

En équipement, vous pouvez aussi trouver des massues.
Image
Je pense que ces "corps francs" étaient relativement libre au niveau de l'équipement. Ceux-ci étaient souvent des équipements légers, pour faciliter le choc et sa rapidité et ainsi avoir un maximum d'efficacité.
La manoeuvre du Lebel ne devait pas être aisée.

Pour les couteaux, vous avez le traditionnel "clou":
Image
(Je ne retrouve plus le site d'où provient cette photo)

Pour finir en beauté, voici ce que le chef de corps du 290e RI indiquait concernant les nettoyeurs:
Les Zigouilleurs.
C'est en vue de l'exploration des tranchées allemandes, après l'émission de gaz, que fut créée au régiment l'équipe des «zigouilleurs», de leur nom technique «nettoyeurs de tranchée». La première appellation indique quel devait être leur genre de nettoyage. Pour exécuter leur besogne, on avait doté ces hommes d'une arme comme pouvaient en avoir nos ancêtres de l'âge de fer. Si d'anciens combattants en ont gardé un spécimen, qu'ils le gardent précieusement pour l'édification des générations futures. L'arme comprenait essentiellement une tringle en fer (ou acier) de la grosseur d'un petit doigt. A une de ses extrémités, la tringle était recourbée de façon à former une poignée dans laquelle on pouvait passer la main. A l’autre extrémité, elle était aplatie au marteau et se terminait en pointe de lance. Cette arme pouvait se placer dans une gaine en bois blanc. Ces poignards primitifs disparurent sans qu'on ait su comment et sans demande d'explication de la part du Commandement.


Dans le livre, l'illustration accompagnant le texte est un croquis du clou ci-dessus.

Cordialement
Jérôme

Avatar de l’utilisateur
Stephan @gosto
Messages : 5791
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Paris | Chartres | Rouen
Contact :

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Stephan @gosto » mar. juil. 26, 2005 9:08 pm

Bonsoir,
Une fois, sur un site aux enchères belges, j'ai même vu un diplôme de "nettoyeurs de tranchée" dressé par le chef de corps (RI si mes souvenirs sont bons). Cela laisse bien supposé un reconnaissance de ce type de corps franc.


Je me souviens de ce diplôme ; tu me l'avais mis en lien et, si mes souvenirs sont également bons, ce diplôme n'avait rien à voir avec des nettoyeurs de tranchées. Il s'agissait simplement d'une citation consécutive à un coup de main. Et les coups de main n'étaient pas l'apanage des seuls nettoyeurs de tranchées.

Pour en revenir au sujet, c'est vrai que la documentation sur les nettoyeurs de tranchées existe mais est très dispersée. Il serait temps de mettre de l'ordre dans tout ça... Un nouveau chantier pour le retour de vacances ? :wink:

@+

Stéphan

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8399
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Charraud Jerome » mar. juil. 26, 2005 9:42 pm

Salut Stephan
Justement, derrière le terme de "nettoyeurs de tranchée", on a tendance a mettre un peu de tout. A partir du moment, où il s'agit d'une action un peu osée, on y voit la griffe "Zigouilleurs".
Je reste un peu plus dubitatif.
Je dirais plutôt qu'au cours de la première partie, on assiste surtout a des tatonnements disparates pour essayer de prendre le dessus sur l'adversaire. Heureusement, malgré tout le côté humain reprends le dessus (ce que sous-entend le texte d'Eggenspieler).
Grossièrement, la notion de nettoyeurs apparait avec le début de la guerre de tranchée puis disparait avec la reprise des mouvements en 1918. La technique de nettoyage s'affinne au fur et à mesure du conflit et des enseignements tirés.
La guerre "sale" a ainsi toujours existé, parfois on la cache, parfois aussi, on la mythifie, l'aura de mystère du "nettoyeur de tranchée" peut facilement fasciné.
Même si le mot n'est jamais prononcé dans le livre, cela me fait penser à "La Gloire" de Louis Thomas.

Pour les recherches, je ne sais pas si cela va être possible les changements professionels risquent de (vont) prendre le dessus sur toute l'activité 14-18. (ou du moins une bonne partie) :x

Cordialement
Jérôme

Avatar de l’utilisateur
Gilles ROLAND
Messages : 4429
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Gilles ROLAND » mar. juil. 26, 2005 11:12 pm

Bonsoir,

Effectivement, je l’ai vu ce ‘diplôme’ mais ‘nettoyeur de tranchées’ c’était uniquement le titre du vendeur. Si j’ai le temps, demain, je vais le rechercher car sur ce site les annonces sont en boucle ! :?: :?: :?:

Je cherche des CPs et les mêmes reviennent régulièrement avec les mêmes vendeurs. C’est à croire qu’ils ont des stocks ! 8)

Cordialement

Gilles

Avatar de l’utilisateur
Charraud Jerome
Messages : 8399
Inscription : dim. oct. 17, 2004 2:00 am
Localisation : Entre Berry et Sologne
Contact :

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par Charraud Jerome » mar. juil. 26, 2005 11:23 pm

Bonsoir

Merci Gilles et Stephan de m'obliger à vérifier mes sources et me permettre de mettre à jour mes souvenirs défectueux:

http://collections.delcampe.com/item.ph ... e=04628857

Le coup du "nettoyeur" est juste un coup marketing du vendeur

Cordialement
Jérôme

Avatar de l’utilisateur
fernande sonntag
Messages : 418
Inscription : sam. nov. 13, 2004 1:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par fernande sonntag » mer. juil. 27, 2005 12:08 am

Bonsoir,
des poignards de Châtellerault au fameux VENGEUR.
Le Lt Col Coutrot, président de la commission de réception des mitrailleuses à la Manufacture de Châtellerault en 1915 présente un projet simple pour la commande de poignards dès le 6 septembre 1915.
34000 poignards n°1 tirés de la base d'une épée baïonnette Mle 1886
15000 " n°2 tirés de la lame de sabres de cavalerie
34000 " n°3 tirés de la pointe d'une épée baïonnette Mle 1886
suivie dès le 3octobre d'une seconde commande de 100 000 poignards n°6. Bien avant des poignards étaient confectionnés artisanalement soit par de petites coutelleries soit par les soldats eux-mêmes. souvent en utilisant la baïonnette LEBEL transformée en poignard.
Ce poignard quel que soit le modèle répond donc à tous les besoins d'une arme de ce genre pour une lutte corps à corps dans les reconnaissances, dans les patrouilles, dans les tranchées et surtout dans les boyaux, besoin demandé par les officiers, sous-officiers et d'hommes revenant du front .
1er témoignage d'un soldat qui fait état de son couteau c'est en juillet 1916 soldat du 407ème R.I. qui assure la fonction de courreur.
"Je suis une bête que des chasseurs guettent. Recroquevillé dans un trou, j'attends. Soudain je me relève et je pars. Ce ne fut qu'un élan, une mitrailleuse aboya. Je retombai dans un trou et n'ai que le temps, l'espace d'un éclair de dégainer mon poignard. Un Allemand face à moi se tient l'arme au poing. Avant qu'il n'ait le temps de tirer je lui plonge mon arme dans le ventre. Il tombe comme un sac de sciure en m'empuantissant de son odeur depuis plusieurs jours. Il était mort. Je venais de tuer un mort".
autre témoignage : Soldat du 112ème en ce début de 1917 : "Sur notre parapet, les grenades sont prisonnières de la neige glacée ; il faut la couper au couteau pour les détacher.. Nous touchons tout le matériel et les munitions nécessaires. En ma qualité de grenadier, nettoyeur de tranchées, je suis pourvu d'une musette de grenades, musette bien dangereuse : des camarades sont morts déchiquetés lorsqu'une balle ennemie a eu le malheur de la toucher. De plus, on me gratifie d'un superbe poignard. ( avec deux autres grenadiers, nous nous mîmes en chasse, lançant des grenades pour nettoyer les abris où se terrait l'ennemi"
"sous officier KUNTZ au 22ème R.I.C. 3ème Cie " Demain au petit jour, nous nettoierons les isolés à la grenade et s'il le faut au corps à corps au poignard ! Ce poignard dont j'ai horreur ..."
sur ceci bonne lecture et bonne nuit.
Fernande

Avatar de l’utilisateur
dominique boitel
Messages : 197
Inscription : ven. nov. 19, 2004 1:00 am

Re: Les nettoyeurs de tranchées ???????

Message par dominique boitel » mer. juil. 27, 2005 12:25 am

bonsoir les nettoyeurs de tranchées etaient volontaires ! si on ne trouvaient pas de volontaires , ils etaient tires au sort au coeur des compagnies. leur mission etait de nettoyer les tranchées , c'est a dire que lors d'une attaque , la tranchée prise , les soldats continuaient à avancer plus en avant , mais les nettoyeurs de tranchées , restaient et terminaient le travail ! en effet , l'ennemi pouvait rester caché au fond des guitounes et tirer dans le dos des attaquants ; c'est pourquoi on leurs distribuait des couteaux ; d'apres mon grand-pére soldat au 8é RI à Calais , il ne restait plus grand monde de vivant aprés leur passage ; il a même dit que l'on n'etait pas trés regardant et que les blésses n'etaient pas épargnés ! maintenant je vous le donne pour le prix que mon grand-pére me la donné ! et je ne pense pas qu'il me mentait.
Dominique

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »