A propos des épis de Franc-Port près de Rethondes

ALVF
Messages : 6034
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: A propos des épis de Franc-Port près de Rethondes

Message par ALVF » sam. nov. 11, 2017 7:50 pm

Bonsoir,

Chaque 11 novembre, les "commentateurs divers" de tous les moyens de diffusion égrènent les mêmes stupidités relatives au lieu de signature de l'armistice du 11 novembre 1918.
Les mieux informés affirment qu'il s'agit d'un lieu où existaient des épis d'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée "n'ayant jamais servi" voire "oubliés"!
Pour donner un peu plus de poids aux affirmations, je publie deux rares documents, heureusement conservés dans les archives privées du général Charet que j'ai eu le plaisir de classer méthodiquement. S'agissant d'un officier qualifié "d'apôtre de l'ALVF" par le général Maurin, grand-maître de l'artillerie à la fin et après la Grande Guerre avant de devenir Ministre de la Guerre, "on" peut considérer que les deux documents publiés ci-dessous ont quelque valeur de "sérieux".
Quelques précisions:
-la position de Franc-Port a été étudiée en décembre 1916 à l'époque où une grande offensive des IIIe et Ière Armées françaises était prévue au sud-est de la zone de la Bataille de la Somme afin de porter un coup décisif aux allemands affaiblis en liaison avec les britanniques qui attaqueraient au nord de la zone de la Bataille de la Somme.
-la position de Franc-Port comprend 4 épis concentriques en tenaille et a été étudiée en décembre 1916 sous la direction du Lieutenant-colonel Charet, alors commandant du Groupement des 32 (ALVF) avant d'être nommé commandant de l'ALGP de la IIIe Armée au début de 1917.
-la construction n'a commencé qu'au début de 1917 car les plans alliés ont été bouleversés par le remplacement de Joffre par Nivelle.
-les épis étaient prêts en février 1917 mais ils ne servent pas au printemps 1917, l'ennemi s'étant dérobé par son repli "Alberich" aux attaques françaises prévues.
-les épis ont par contre été de nouveau opérationnels à l'été 1918 et ont été employés à plusieurs reprises en août et septembre 1918 principalement. Une pièce de 14 pouces américaine y a tiré et le Groupe de 305 Buat les a occupés en août 1918. Une attaque aérienne à la bombe par avions volant très bas a même tué des artilleurs du Groupe Buat sur les épis de Franc-Port. On est donc loin d'épis "n'ayant jamais servi", "ne servant à rien" ou "oubliés". J'ai d'ailleurs une carte de positions et de voies ferrées d'ALVF datant de septembre 1918 où ces épis figurent en bonne place avec bien d'autres.

Place aux documents, publiés en plusieurs morceaux du fait de leur grande taille:

-tout d'abord, l'avant-projet sommaire de la position de Franc-Port, tracé par le lieutenant-colonel Charet en décembre 1916:
Image
Image
Les quatre épis concentriques en tenaille de Franc-Port (décembre 1916).

-ensuite, le document technique, daté du 20 février 1917, à usage des unités appelées à utiliser les épis de Franc-Port et à y effectuer des tirs à longue portée. Le document est toujours valable à l'été 1918 lorsque des tirs ALVF furent effectués depuis la position de Franc-Port:
Image
Image
Image
Position de Franc-Port (document du 20 février 1917).

Cordialement,
Guy François.

ALVF
Messages : 6034
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: A propos des épis de Franc-Port près de Rethondes

Message par ALVF » dim. nov. 11, 2018 6:44 pm

Bonsoir,

En ce centième anniversaire de la signature de l'armistice, j'exhume ce message de l'année dernière qui n'avait pas provoqué un grand enthousiasme!
J'ai depuis "creusé" davantage la question et peux ajouter que le Groupe Thomassin, armé de canons de 32 cm modèle 1870-84 a aussi utilisé deux des épis de la position de Franc-Port en août 1918 pour tirer plusieurs dizaines d'obus de 32 cm au sud-est de Noyon.
J'ai aussi trouvé dans un livre américain que m'a envoyé un ami américain que le canon de 14 pouces ayant tiré le 6 septembre 1918 sur Tergnier n'a en fait tiré qu'un seul obus sur son objectif car l'infanterie française allait réoccuper la ville. Cet obus a tout de même été tiré à 38.000 m de distance par le canon de 14 pouces (356 mm) appartenant à la 2th United States Naval Railway Battery. L'Amiral Plunkett a ensuite affirmé que le canon se situait à l'emplacement exact occupé en novembre 1918 par le wagon du Maréchal Foch.
Cette affirmation, typiquement américaine, mériterait d'être recoupée car cet amiral américain nous a habitué à écrire bon nombre de faits inexacts mais glorifiant toujours les USA, une méthode bien américaine tout à fait à l'opposé des propos des "historiens" officiels français qui ont passé l'essentiel de leur temps de parole sur les ondes pour débiter ces derniers jours pas mal d'affirmations convenues mais conformes à la grande tradition critique de l'Université française.
Voici un plan des épis de Franc-Port qui sont certes situés près de Rethondes mais sur le territoire de la commune de Compiègne:
1-Epis de Franc-Port en août 1918.jpg
1-Epis de Franc-Port en août 1918.jpg (183.85 Kio) Consulté 235 fois
(à suivre)
Dernière modification par ALVF le dim. nov. 11, 2018 6:56 pm, modifié 1 fois.

ALVF
Messages : 6034
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: A propos des épis de Franc-Port près de Rethondes

Message par ALVF » dim. nov. 11, 2018 6:50 pm

Je joins aussi un extrait d'une carte établie par le colonel (et futur général) Charet à l'été 1918, carte détaillant tous les emplacements de l'A.L.V.F à cette époque:
3- Epis de Franc-Port été 1918.jpg
3- Epis de Franc-Port été 1918.jpg (179.74 Kio) Consulté 231 fois
On peut ainsi constater que les épis de Franc-Port près de Rethondes ont bien été utilisés et n'étaient pas "oubliés" ou "abandonnés" comme on a encore pu l'entendre ces derniers jours.
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »