les femmes pendant la Grande Guerre (+ accès au sommaire)

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

les femmes pendant la Grande Guerre (+ accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » jeu. déc. 11, 2014 11:23 pm

Le sommaire des différentes interventions a été scotché en haut de page du sous-forum. Il est également accessible en cliquant ici ou sur ma signature en bas de mes messages.

son plan
I Généralités:
- Bibliographie
- Thèses
- Sites / Blogs
- Dossiers
- Observations à partir des Arts :1) Danse - 2) Arts Graphiques
- Films /Vidéos / diaporamas
- la Presse
- Actualités, faits divers
- Témoignages familiaux

II l'effort de guerre
- généralités
- usines et ateliers
- Moyens de communications et transports
- autres activités

III Statut et condition des femmes pendant et à l'issue de la guerre

IV Hommages rendus aux femmes
- décorations
- monuments

V Femmes célèbres

VI Femmes victimes
A) dans les territoires occupés
- France
- Belgique
-les pays de l'est
B)dans la zone des armées
Dernière modification par Skellbraz . le jeu. févr. 22, 2018 2:05 pm, modifié 3 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » jeu. déc. 11, 2014 11:56 pm

bonjour à toutes et à tous,
*
Je commence dans cette rubrique "histoire", une ébauche de sujet consacré aux "femmes pendant la Grande Guerre". Elle ne manquera pas d'être enrichie par vos contributions, selon la formule consacrée : "Si les hommes sont l'un des pôles de l'humanité, l'autre pôle, ce sont les femmes". L'un ne va pas sans l'autre.

Voici un premier petit texte concernant une femme : Marie Curie, une histoire que je vous propose de suivre par petits épisodes
épisode 1
« Avec l’entrée en guerre de la France au mois d’août 1914, Marie Curie s’investit dans le soin à apporter aux blessés. Lui vient l’idée d’équiper en matériel radiologique une automobile destinée à aider les chirurgiens afin d'estimer l’importance des blessures des combattants.Elle se rend elle-même sur le front avec le véhicule, pour limiter le transport des blessés[/#0000FF]. Cette initiative lui vaut d’être nommée directrice du service radiologiques de la Croix rouge. Elle rédige également un ouvrage intitulé « La Radioactivité et la Guerre », destiné à montrer les applications possibles de sa récente découverte."
note personnelle : Marie Curie vient de passer son permis de conduire, elle sera accompagnée d'une toute jeune fille de 17 ans : sa fille Irène qui deviendra Irène Joliot-Curie.
Lien : http://grande-guerre.org/?p=578
A bientôt de vous lire.Brigitte

Photographie de presse : voiture radiologique Massiot, équipée pour pratiquer la radiologie, service de santé militaire de l'armée française.
Source: Bibliothèque nationale de France

Image

lien : http://espacehgfauthoux.e-monsite.com/m ... giques.pdf

bien à vous
Brigitte
édité le 26 / 02 /2016: Voici une photo qui, faisant suite à une discussion précédente, la complète. Elle montre dans quelles conditions une opération était pratiquée sous tente (voiture Massiot)
source et lien : http://images.google.fr/imgres?img [...] rQMIwQEwNA
Image
bien à vous
Brigitte
indexé au sommaire
Dernière modification par Skellbraz . le sam. janv. 06, 2018 9:59 am, modifié 1 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8472
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Alain Dubois-Choulik » ven. déc. 12, 2014 12:22 pm

Bonjour,
Si l'on en croit le téléfilm récent sur ce même sujet, il y a eu un certain nombre de châssis de voitures ordinaires transformés "sur place" avant de partir pour le front.
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
la garde
Messages : 84
Inscription : ven. sept. 27, 2013 2:00 am

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par la garde » ven. déc. 12, 2014 3:27 pm

Bonjour monsieur Ben El Mehli.

Sans trop d'hesitation une Lorraine-Dietrich, et certainement un châssis ex-taxi.

Cordialement,Luc.

PS.Pour Brigitte désolé un peu hors sujet !
« La Garde meurt mais ne se rend pas »

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » ven. déc. 12, 2014 6:34 pm

Bonjour monsieur Ben El Mehli.
Pour Brigitte désolé un peu hors sujet !
Bonjour à toutes et tous,
Mr La Garde, je ne crois pas que vous soyez "hors - sujet". J'attendais des précisions concernant les véhicules ( :love: un papa mécano). Si on parle de Marie Curie pendant la guerre, on parle aussi "voitures" n'est-ce pas? Juste pour rappeler l'aspect exceptionnel de cette femme - une des rares à avoir passé son permis de conduire à cette époque. Je me demande d'ailleurs si elle n'a pas appris à conduire, justement pour faire avancer son projet... à vérifier, j'extrapole peut-être??
à bientôt de vous lire.
Brigitte.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » ven. déc. 12, 2014 7:04 pm

Bonjour monsieur Dubois-Choulik;
Oui, c'est vrai et c'est probablement le cas de la voiture montrée par madame Skellbraz et c'est pour cela que la marque de l'automobile m'intéresse sachant qu'il y eût quelques Panhard et Lorraine -Dietrich, Peugeot aussi, mais celle-là, qu'est-ce au juste: une Panhard, une Lorraine ou autre chose peut être ?
Bonsoir Ben El Mehli
Votre lien est intéressant, je vais m'y attarder plus longuement. Peut-être aurai-je des questions? si vous me permettez de vous importuner.
Bien à vous
Brigitte B.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » sam. déc. 13, 2014 10:32 am

*
bonjour à toutes et tous
Marie Curie,
épisode 2
Note aux lectrices /lecteurs : il n'y a aucune chronologie dans ces épisodes.
Voici maintenant un extrait de texte, ce qui suit vient de nos amis belges, pour en savoir davantage, voici le lien:
www.1914-1918.be/marie_curie.php
"Le 1er août la mobilisation est annoncée et la France se prépare à envoyer ses hommes au front. Le 3 août, l’Allemagne déclare la guerre à la France.
Le labo de Marie se vide, elle reste avec son mécanicien Louis Ragot qui n’est pas convoqué à cause de troubles cardiaques. Beaucoup de femmes françaises veulent s’engager pour soigner les blessés et deviennent infirmières. Marie Curie choisit de mettre sa connaissance scientifique et technique à la disposition de son pays adoptif. Elle laisse son travail de recherche de côté et fait une parenthèse de quatre années dans sa carrière de chercheur.
Elle se rend compte qu’il y aura beaucoup des victimes et que le service médical de l’armée française n’est pas équipé pour diagnostiquer convenablement tous ces blessés, leur donner les soins nécessaires.Elle est au courant des dangers des blessures par balle ou obus, des fractures compliquées, elle connaît aussi la technique du röntgen qu’elle enseigne à la Sorbonne. Elle sait parfaitement où elle peut se rendre utile: elle décide d’établir un service radiologique pour les hôpitaux militaires. L’armée française dispose à peine de la radiologie, dans les hôpitaux civils il y a peu d’appareils disponibles. Seuls les grands hôpitaux des villes importantes disposent d’un appareil et, il n’existe qu’un seul appareil mobile. Dans un premier temps, Marie rassemble tous les appareils RX qu’elle peut trouver auprès des laboratoires et des producteurs.
Dès septembre 1914, elle crée plusieurs unités-radiologiques dans des hôpitaux, elle y instruit le personnel. Dans le même temps, le Ministère de la guerre la charge,10 jours après l’éclatement des combats, d’enseigner à des techniciens qui devraient être aptes à se servir de ces appareils. Ces unités radiologiques prouveront leur utilité pendant la bataille de la Marne.
Marie découvre qu’il y a grand besoin d’équipements RX "mobiles": certains patients ne peuvent être transportés vers un hôpital éloigné, parce qu’ils sont trop grièvement blessés. L’idée d’aller installer des unités RX mobiles mûrit.
L’armée est défavorable envers un(e) laïc (que), sans grade militaire, une femme qui, de surcroît, veut aller jusqu’aux lignes de front. Marie veut y aller avec un véhicule RX afin d'examiner les patients et donner des instructions au personnel médical militaire qui est sur place. Marie trouve néanmoins des partenaires auprès d'associations comme le Patronage National des Blessés, la Croix Rouge française, l’Union des Femmes de France et quelques autres bienfaiteurs généreux. Les deux premiers véhicules RX mobiles, appelées les "petites Curie" n°1 et n°2, deviennent rapidement une réalité. Le Patronage National des Blessés nomme Marie "directrice technique de la radiologie".
(fin de citation)
Pour atteindre le front avec ses véhicules, Marie doit lutter contre la bureaucratie militaire, elle est ballotée d’un bureau à un autre, à chaque fois plus haut dans la hiérarchie militaire. Le plus haut gradé du service de santé de l’armée française décide que seul, le Ministre de la guerre, le juriste Alexandre Millerand, peut décider... Millerand promet à Marie de demander au général Joffre, commandant en chef de la zone de front, de traiter sa demande avec la rapidité et l’intérêt nécessaires.
Le 1er novembre, Marie Curie peut enfin partir vers l’hôpital de Creil. Il est à peine à 30 km derrière la ligne de front de Compiègne. Grâce à l’importante aide financière du Patronage National des Blessés et aux particuliers qui lui cèdent leurs véhicules, Marie réussit à installer 18 "petites Curies".
Dans ses documents personnels, nous retrouvons un aperçu de ses visites. Mois après mois, Marie Curie note quels sont les hôpitaux qu'elle visite, dans quelle zone de front ou arrière-pays ils se situent. Elle mentionne 45 voyages pour visiter des patients, réaliser des installations, ramener une "petite Curie" sur place ou livrer du matériel. A chaque fois, elle mentionne comment elle se déplace: avec sa voiture personnelle "voiture E", avec une "‘petite Curie’"qui doit être livrée ou encore en train. Elle note aussi méticuleusement qui l’accompagne dans ces voyages. Souvent ce sont les techniciens Louis Ragot, Henri Pillart parfois sa fille Irène. Sur ces 45 visites, 30 se situent à la ligne de front en France ou en Belgique.
Outre les « petites Curies » roulantes, elle prévoit l’installation de 200 unités RX fixes. Elle voyage à Amiens, Verdun, Compiègne, Dunkerque, Calais, Nancy, Abbeville, Boulogne, Reims, Furnes, Poperinge, Hoogstade, La Panne, Adinkerke...
Le service de santé de l’armée comprend enfin que l‘équipement RX est nécessaire, c'est ainsi qu'à la fin de la guerre, la France dispose de plus de 500 unités RX fixes et de plus de 50 véhicules RX légers mobiles. Tout ceci signifie que Marie Curie a garanti elle-même et toute seule, le fonctionnement de la moitié des appareils fixes et des appareils légers mobiles.
"Pendant les deux dernières années de la guerre, environ 900.000 patients ont été examinés avec des rayons X . Si nous extrapolons avec prudence, pour la durée de la guerre entière, nous pouvons considérer qu’environ 1.200.000 patients furent examinés. Les pertes (blessés ou morts) du côté belge et français ont atteint environ le nombre de 6.000.000 hommes. Cela signifie qu’environ 1 blessé sur 6 ont passé un examen RX. C'est un chiffre phénoménal si on considère que tout cela était dû à l’effort d’une seule dame.
Parallèlement à l’installation des appareils RX, Marie Curie a aussi enseigné au personnel. Quand l’utilisation des appareils RX fut généralisée, se présenta alors le problème d'infirmières bien formées. A l’Institut du radium, 180 femmes environ ont suivi l’enseignement de Marie puis de sa fille Irène afin de devenir des infirmières radiologiques qualifiées.
A côté de cela, Marie a également mis en place, pendant la guerre, la thérapie Curie. Elle s'est mise à la disposition de militaires ou civils souffrant de cancers, de lésions de la peau qui pouvaient être soignés par le radium. Marie notait toujours avec précision les données de tous les patients traités, identifications, genre de lésion, durée de traitement… Ce service était unique en son genre.
article du Figaro : un lien utile

bien à vous
Brigitte
Indexé au sommaire
Dernière modification par Skellbraz . le sam. janv. 06, 2018 10:00 am, modifié 2 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » sam. déc. 13, 2014 1:11 pm

*
note personnelle : Marie Curie vient de passer son permis de conduire.
bonjour à toutes et tous,
Après vérification, une petite précision concernant Marie Curie et le permis de conduire:
"En 1916, Marie Curie passe son permis de conduire, ce qui lui permet de se rendre sur le front où elle pratique elle-même les radiographies des blessés. Sa fille Irène, alors âgée de 18 ans, en fait autant."
Bien à vous
Brigitte B.
voici le lien :
http://culturebox.francetvinfo.fr/tenda ... ont-202137
rajout du 16 / 12 / 2014:
étant donné que tous les hommes sont au front, Marie Curie ne trouve plus de chauffeurs pour ses déplacements, voici pourquoi elle passe son permis de conduire
Dernière modification par Skellbraz . le sam. janv. 06, 2018 10:01 am, modifié 1 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » sam. déc. 13, 2014 10:11 pm

Bonjour à toutes et tous,
Mea Culpa, Messieurs, "les femmes et la guerre" est un sujet qui vous a déjà passionnés :lol:
liens :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 1324_1.htm
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 2202_1.htm
Si vous me l'accordez :jap: , je vais tout de même continuer à creuser cette tranchée? C'est promis, pas de féminines "Minenwerfer" de mon côté [:achache:2]
Bien à vous
Brigitte B.
Dernière modification par Skellbraz . le mer. févr. 21, 2018 12:09 pm, modifié 1 fois.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Avatar de l’utilisateur
Skellbraz .
Messages : 3081
Inscription : mer. sept. 17, 2014 2:00 am
Localisation : grenoble

Re: les femmes pendant la Grande Guerre (en p 1: accès au sommaire)

Message par Skellbraz . » sam. déc. 13, 2014 10:44 pm

Bonsoir Ben El Mehli
Votre lien est intéressant, je vais m'y attarder plus longuement. Peut-être aurai-je des questions? si vous me permettez de vous importuner.
Bien à vous Brigitte B.
Bonsoir Mr Ben El Mehli,
si j'ai bien lu le texte en PDF, que vous avez eu la gentillesse d'insérer, il s'agit du projet présenté par un médecin en 1915.
1] Comment savoir ce qu'il est advenu de ce projet : s'est-il concrétisé?
2] S'agit-il d'un médecin de l'armée? J'ai, en effet, souvenance qu'au début de ses démarches, Marie Curie s'est heurtée à l'administration militaire.
Bien à vous
Brigitte B.
Pour accéder directement au sommaire "les femmes pendant la GG", cliquer sur : accès direct

Répondre

Revenir à « Les femmes dans la guerre »