Fusils Remington de l'Armée française

ALVF
Messages : 5942
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Fusils Remington de l'Armée française

Message par ALVF » lun. déc. 23, 2013 11:14 pm

Bonsoir,

A l'automne 1914, après les pertes importantes du début de la campagne, la crainte du manque d'armes individuelles s'est fait jour et la crise a duré jusqu'au milieu de l'année 1915.En effet, nos manufactures d'armes, désorganisées par la mobilisation d'une grande partie de leur main d’œuvre et dépourvues des vérificateurs et autres outillages nécessaires à la production du fusil Lebel modèle 1886-93 ne pouvaient fournir que des quantités initialement très faibles d'armes neuves.
Dans ces conditions, des commandes d'armes individuelles ont dû être passées à l'étranger.
J'ai commencé la publication dans la Revue "GBM" de données précises concernant cette question peu documentée.
Après un petit article relatif au "Mousqueton Winchester", livré en 1914-1915, dans le n° 105 de la revue "GBM", je continue avec l'étude de la production beaucoup plus importante du fusil Remington "Rolling Block" pour l'Armée française de 1914 à 1916 dans un article de "GBM" n° 107 daté de janvier 2014 et disponible à partir du 30 décembre 2013.Cet article sera illustré de 6 photographies de soldats français armés du "Remington" et de 11 schémas tirés d'instructions ou publications d'époque.
La documentation sur ces fournitures étrangères est rare et dispersée dans les archives du Ministère de l'Armement, du SHD et du C.A.A de Châtellerault.
Si les armes sont bien connues, la réalité des quantités fournies et l'affectation réelle de ces armes dans les unités ont souvent fait l'objet d'approximations.
De même, les photographies de ces armes étrangères aux mains des poilus sont particulièrement rares.
Grâce à des recherches déjà anciennes et à l'aide de membres de notre Forum, j'ai pu réunir des photographies rares et des données précises (mais encore perfectibles) sur ces sujets.
Toutes ces armes ont aussi fait l'objet de manuels ou règlements de la plus grande rareté.Si les manuels "réglementaires" français des fusils Remington se rencontrent, ceux des armes fournies en faible quantité n'ont fait l'objet que de manuels français "officieux", souvent simple traduction des manuels commerciaux étrangers (Colt "New Service", Colt 45, fusil-mitraillleur Madsen, etc...).
J'ai le projet de continuer ces publications mais il me faudra encore l'aide des amateurs pour livrer des études aussi complètes que possibles sur ce sujet.
Voici à titre d'exemple, les couvertures des Instructions relatives aux fusils Remington en service:
Image Image
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
air339
Messages : 2612
Inscription : mer. janv. 21, 2009 1:00 am

Re: Fusils Remington de l'Armée française

Message par air339 » mar. déc. 24, 2013 12:43 pm

Bonjour Guy,

Voilà un intéressant article en perspective !

Je ne connais pas cette arme en calibre 7 mm : je suppose que je saurais tout à la lecture de l'article !

Bien cordialement,

Régis


ALVF
Messages : 5942
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Fusils Remington de l'Armée française

Message par ALVF » mer. févr. 17, 2016 5:54 pm

Bonsoir,

Voici quelques photographies montrant le fusil Remington modèle 1914, chambré au calibre réglementaire de 8 mm modèle 1886, aux mains de soldats français:

-tout d'abord, de jeunes recrues du 108e R.A.L posent pour le photographe au dépôt du Régiment. L'affectation de fusils à un coup à des servants de l'artillerie lourde ne pose pas d'inconvénients majeurs car ceux-ci n'ont pas vocation, en principe, à faire le coup de feu avec l'ennemi sauf circonstances exceptionnelles, comme le 27 mai 1918 au Chemin des Dames...
Image
Artilleurs du 108e R.A.L armés du fusil Remington modèle 1914.

-la seconde photographie montre la persistance de l'armement "de circonstance" longtemps après la guerre puisque la photographie montre des artilleurs du 405e RADCA en 1931 lors de la cérémonie "du meilleur goût" de l'enterrement du "Père Cent". Le fusil Remington arme donc toujours ces artilleurs de la D.C.A dont l'attitude générale témoigne du "service d'un an" en vigueur à cette époque. Certes, on ne peut pas demander à des "pisse en l'air" les mêmes tenue et comportement qu'à des hussards de la décennie 1870 au "bon temps" du service de 5 ans!
Cette photographie montre la bretelle du fusil Remington, accessoire qui pose parfois un "problème" aux collectionneurs. On distingue aussi la baïonnette peu courante, encore menaçante au-dessus du "cadavre" du malheureux "Père Cent"!
Image
Fusil Remington au 405e RADCA en 1931.

Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2792
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Fusils Remington de l'Armée française

Message par IM Louis Jean » mer. févr. 24, 2016 11:02 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Une petite vidéo sur youtuyau d'un fusil Remington de l'Armée française rechambré, si j'ai bien compris, dans les années 30 (marquage N) : https://www.youtube.com/watch?v=wZhwlcswmys

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »