Fusillés: une photographie d'exécution

ALVF
Messages : 6476
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par ALVF » ven. nov. 30, 2012 7:42 pm

Bonjour,

Au milieu d'un petit lot de photographies du Front d'Orient provenant d'un poilu anonyme, j'ai trouvé celle-ci qui me semble présenter des garanties d'authenticité, ce qui n'est pas le cas de tous les "clichés bien connus" montrant des exécutions militaires.
La photographie ne porte au verso que l'indication manuscrite "Exécution à Koritza (Albanie)".D'autres clichés du lot sont datés de l'année 1917 qui pourrait bien être celle de cette double exécution.
La ville de Koritza a été le théatre de sanglants événements et plusieurs écrits y mentionnent la présence d'un grand nombre "d'espions" et de "comitadji", très hostiles à la France et à la Grèce du gouvernement de Venizelos.
Les fusillés semblent subir le châtiment réservé aux "espions", les condamnés ont les yeux bandés et sont agenouillés.Divers témoignages mentionnent que des isolés français ont été assassinés et ont subi des traitements indignes de la part de certaines factions, ce qui peut expliquer une répression implacable.
En tout cas, cette double exécution s'effectue en présence de civils nombreux groupés à l'arrière plan, cette exécution a donc aussi valeur "d'exemple".
Image
Exécution à Koritza (Albanie)
Cordialement,
Guy François.

rslc55
Messages : 1561
Inscription : dim. sept. 03, 2006 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par rslc55 » ven. nov. 30, 2012 10:06 pm

Bonsoir Guy

Merci d'avoir mis sur le forum cette photo d'une exécution. Cette posture de ces fusillés, n'est pas celle uniquement des espions passés par les armes.
A la cathédrale de Verdun dans la crypte, un chapiteau sculpté représente un soldat dans la même attitude. Je ne pense pas que le sculpteur ait voulu montré un espion fusillé mais tout simplement un soldat exécuté.

Cordialement

Pierre

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3655
Inscription : mar. avr. 18, 2006 2:00 am
Localisation : Saint-Plancard 31580

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par stcypre » sam. déc. 01, 2012 8:01 am

Bonjour,

Oui Pierre cette représentation est bien celle d'un fusillé pour l'exemple... d'après l'auteur de la sculpture.
J.Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

Avatar de l’utilisateur
martinez renaud
Messages : 1490
Inscription : lun. mai 16, 2005 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par martinez renaud » sam. déc. 01, 2012 3:57 pm

Bonjour à tous,
Tout d'abord, merci à Guy François pour cette photographie rare.
Je ne suis pas très connaîsseur en matière de fusillés mais je me rappelle avoir lu (mais où ?) un texte dans lequel quelqu'un expliquait le pourquoi de l'exécution à genoux.
En l'absence de possibilité de fixer un poteau (qui d'ailleurs tombait parfois avec le supplicié) on procédait à cette sorte d'exécution pour épargner aux présents la vue du corps qui s'effondrait.
Sous toutes réserves !
Amicalement
Renaud
Gloire aux 53ème et 253ème RI

Avatar de l’utilisateur
Eric Mansuy
Messages : 4771
Inscription : mer. oct. 27, 2004 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par Eric Mansuy » sam. déc. 01, 2012 5:23 pm

Bonjour à tous,

En se référant au règlement du 7 octobre 1909 sur le service de Place, puis à sa mise à jour de mai 1916, on découvre dans cette dernière édition : « Un cinquième soldat et un cinquième sergent, pris également parmi les plus anciens après ceux qui font partie du peloton d’exécution, sont désignés l’un pour bander les yeux du condamné et le faire mettre à genoux, l’autre pour lui donner le coup de grâce. [...] Le condamné est placé au lieu de l’exécution ; pendant la lecture de l’extrait du jugement par le greffier, on lui bande les yeux et on le fait mettre à genoux. » (in Service de place : mis à jour jusqu'au 1er mai 1916, Paris, Charles-Lavauzelle, 1916, page 32). De là à savoir dans quelle mesure ces prescriptions étaient appliquées en campagne, c’est une autre affaire.

Le Code de justice militaire n’entre pas dans les détails, son article 187 stipulant uniquement : « Tout individu condamné à la peine de mort par un conseil de guerre est fusillé. » Il semble cependant avoir existé des différences surprenantes dans le mode opératoire des exécutions selon les pays, « ainsi la loi militaire helvétique connaît la mort avec infamie ou sans infamie. La première est reçue par derrière, la seconde par devant. Dans le Code prussien, on remarque des différences plus frappantes encore. »

Bien cordialement,
Eric Mansuy
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.

chanteloube
Messages : 1645
Inscription : mer. nov. 10, 2004 1:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par chanteloube » sam. déc. 01, 2012 5:41 pm

Bonjour,
Emouvante photographie, quelles que soient les raisons de la condamnation.
"Techniquement": peloton debout, condamné à genoux....un talus....pas de balles perdues dangereuses....
A bientôt CC

ALVF
Messages : 6476
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par ALVF » sam. déc. 01, 2012 6:36 pm

Bonsoir,

Merci de votre intérêt pour ce document!
Le caractère "infamant" de l'exécution à genoux est réel, même si les textes réglementaires français ne le précisent pas à ma connaissance, à l'inverse de la loi helvétique rappelée par Eric.
Ainsi, en 1871, lors de la "semaine sanglante" marquant la fin de la Commune, les conditions des exécutions, souvent sommaires, sont variables.Si le général Vinoy fait fusiller debouts le chef communard Emile Victor Duval et deux de ses officiers, le général de Cissey oblige Jean Baptiste Millière, député, à s'agenouiller sur les marches du Panthéon, malgré les protestations de l'intéressé qui veut mourir debout.
Concernant la photographie, je recherche la date exacte et les motifs de cette double exécution, ce qui semble une tâche difficile, mais, sur ce Forum, tout est possible!
Cordialement,
Guy François.

Denis Rolland
Messages : 250
Inscription : mer. août 10, 2005 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par Denis Rolland » sam. déc. 01, 2012 11:31 pm

Bonsoir,
Sans garantie car j'ignore s'ils ont été exécutés, deux civils sont condamnés à mort par la 57e DI le 23 août 1917 à Koritza.
Cordialement
Denis Rolland

ALVF
Messages : 6476
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par ALVF » dim. déc. 02, 2012 7:39 pm

Bonsoir,

Merci pour ce renseignement!
Je fais la synthèse des maigres renseignements que je peux tirer de certains détails de la photographie de l'exécution (dont le "piqué" est malheureusement médiocre) et des rares légendes figurant au dos des photographies et cartes postales composant le lot dans lequel figurait ce cliché.
Je publierai ces renseignements dès que possible.
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
dominique rhety
Messages : 673
Inscription : ven. déc. 31, 2004 1:00 am

Re: Fusillés: une photographie d'exécution

Message par dominique rhety » lun. déc. 03, 2012 9:02 am

Bonjour,

le JMO du Commandement Militaire de Koritza nous apprend qu'un conseil de guerre s'est réuni en avril 1917 et que deux gendarmes albanais ont été fusillés pour désertion et trahison en mai.

Image

Image

Mais ils n'ont pas, semble-t-il, été exécutés ensemble.

Cordialement.

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »