Echelon refusé

ren
Messages : 87
Inscription : lun. mars 13, 2006 1:00 am

Re: Echelon refusé

Message par ren » dim. nov. 11, 2012 10:48 am

Petite question - Militairement : que signifie " échelon refusé."
Merci et bon dimanche à tous.
René.

MONCEY
Messages : 362
Inscription : mar. juin 21, 2011 2:00 am

Re: Echelon refusé

Message par MONCEY » dim. nov. 11, 2012 11:08 am

Bonjour ren,je pourrai éventuellement vous renseigner si vous me resti-
tuez le contexte dans lequel est situé "echelon refusé".Cela peut être un échelon de grade,un échelon logistique etc...

Bien cordialement MONCEY
MONCEY1842

Avatar de l’utilisateur
RADET Frederic
Messages : 2524
Inscription : lun. oct. 18, 2010 2:00 am

Re: Echelon refusé

Message par RADET Frederic » dim. nov. 11, 2012 2:17 pm

Bonjour,
... si vous me restituez le contexte dans lequel est situé "echelon refusé". Cela peut être un échelon de grade,un échelon logistique etc...
Effectivement il peut y avoir plusieurs sens dans ce terme.
Un exemple avec une casemate de flanquement à échelon refusé du Fort de Vaux (Verdun).

Image

Cordialement,
Frédéric
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/

Avatar de l’utilisateur
acesar55
Messages : 1813
Inscription : ven. juin 12, 2009 2:00 am

Re: Echelon refusé

Message par acesar55 » dim. nov. 11, 2012 2:52 pm

Petite question - Militairement : que signifie " échelon refusé."
Merci et bon dimanche à tous.
René.
Bonjour,

Voilà ce que cela donne pour l'aviation; facile à transposer pour l'infanterie

http://www.hangarflying.be/fr/content/f ... s%E2%80%A6

Cordialement,

Alain

ALVF
Messages : 6398
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Echelon refusé

Message par ALVF » dim. nov. 11, 2012 6:02 pm

Bonjour,

La formation et la marche en échelon refusé datent de la Phalange macédonienne!
A l'époque moderne, ce sont les suisses qui ont remis en valeur ce concept dès la fin du XVIème siècle car cette formation permet l'appui mutuel des bataillons.
Machiavel décrit la formation des troupes suisses en 1524 et le livre classique de Hardy "Origines de la tactique française de Louis XI à Henry IV"-Dumaine-1881 donne une illustration de la marche en échelon des troupes suisses.Cette formation explique, outre la discipline légendaire des suisses, la solide réputation des troupes helvètes jusque sous François Ier.
Ensuite, la formation en échelon refusé devient la règle même à des niveaux très élevés, ainsi le Plan Schlieffen prévoyait en 1914 la marche en échelon refusé d'Armées entières pour assurer un soutien mutuel en cas de réaction de l'ennemi (ce qui n'a pas bien fonctionné à l'aile droite marchante allemande au début septembre 1914!):
Image
L'ordre de marche en échelon refusé des Suisses au XVIème siècle.
Cordialement,
Guy François.

ren
Messages : 87
Inscription : lun. mars 13, 2006 1:00 am

Re: Echelon refusé

Message par ren » lun. nov. 12, 2012 6:14 pm

Pour Moncey :Bataille des Frontières - C'est la 3e Armée qui marche en échelon refusé par rapport à la 4e Armée.
Merci Alain : c'est clair avec la photo des 4 biplans.
Merci à P.Mercadal et Guy.
C'est ce terme " refusé " qui m'a chatouillé. Donc,on refuse (on interdit)aux échelons de se mettre au niveau des autres.Si j'ai bien compris, c'est une autre figure (tactique) que le flanc-garde.
Cordialement vôtre.
René.

Avatar de l’utilisateur
DahliaBleue
Messages : 30
Inscription : ven. oct. 07, 2011 2:00 am

Re: Echelon refusé

Message par DahliaBleue » mer. mars 25, 2020 4:12 pm

Il me semble que la formation "en échelon" consiste à voler en décalé par rapport au leader (donc sur son flanc arrière) mais à la même altitude (même niveau) ; et que l'échelon "refusé" c'est, avec le même décalage "arrière", voler légèrement dans un plan en dessous (un niveau plus bas).

L'image de la casemate du Fort de Vaux (Verdun) n'est plus visible. Mais il est possible que ce flanquement (à échelon refusé) corresponde à un décalage de cote.
Cordialement,
V*DB

Répondre

Revenir à « Sujets généraux »