5ème RCA

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » mer. mai 08, 2019 8:55 am

BDIC_VAL_414_0794.jpg
BDIC_VAL_414_0794.jpg (96.69 Kio) Consulté 327 fois
(la contemporaine)


Bonjour,

Nous revenons à RUMIGNY en 1918 lors d'un transfert de prisonniers par le 1er escadron du 5e RCA. En tête de colonne un gradé non identifié responsable de l'escorte. On remarque également des officiers allemands en tête des prisonniers.
.

Bonne journée.

François.
Dernière modification par demonts le lun. mai 13, 2019 10:34 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » jeu. mai 09, 2019 6:46 am

BDIC_VAL_414_0779.jpg
BDIC_VAL_414_0779.jpg (91.96 Kio) Consulté 306 fois
(la contemporaine)

bonjour,

Devant la château de Rumilly (Oise) une vue rapprochée du 1er escadron du 5e RCA escortant une colonne de prisonniers allemands qui pour certains ne sont pas mécontents d'en avoir terminé avec cette guerre.
Les chasseurs portent le manteau modèle 1914 désormais en drap kaki (28 mai 1915). Les anciens manteaux en drap bleu clair dont les troupes d'Afrique ont été pourvues aux armées, pour la durée de l'hiver, par dessus la tenue kaki, devront être ultérieurement remplacés par des effets similaires en drap kaki, dès que les corps d'Afrique et leurs dépôts en France disposeront des approvisionnements nécessaires. (Les chasseurs d'Afrique de SICARD et VAUVILLIER)

Bonne journée à tous.


François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » ven. mai 10, 2019 8:09 am

BDIC_VAL_414_0778.jpg
BDIC_VAL_414_0778.jpg (115.51 Kio) Consulté 274 fois
(la contemproraine)


Bonjour

Toujours à RUMILLY (Oise). Ce chasseur du 1er escadron du 5e RCA semble sourire à l'objectif comme son cheval barbe qui de plus semble être en pleine forme. Sur le casque Adrian du chasseur on remarque la grenade et la flamme. Mis en service chez les chasseurs d'Afrique en septembre 1915, sur avis positif de la direction de la cavalerie le 29 août 1915. L'insigne réglementaire est la grenade commune à toute la cavalerie (sauf les spahis) mais les chasseurs d'Afrique essayeront de se procurer autant que possible le cor de chasse du modèle des chasseurs à pied. On trouvera aussi sur certains, le croissant.(Les chasseurs d'Afrique de SICARD et VAUVILLIER)
Concernant les prisonniers, on remarque que celui du bas à gauche est très jeune.

Bonne journée à tous.
François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » sam. mai 11, 2019 8:59 am

BDIC_VAL_117_056.jpg
BDIC_VAL_117_056.jpg (108.21 Kio) Consulté 246 fois
(la contemporaine)

Bonjour,

CARLES, Aimé serait-il le plus jeune officier de cavalerie de la grande guerre?
CARLES, Aimé est né le 28 septembre 1897 à MARSEILLE (13) fils de Jean-Baptiste et Joséphine NOURBRAL.

Il est étudiant lorsque la guerre éclate. Le 21 octobre alors qu'il n'a que 17 ans lorsqu'il s'engage à la mairie de Marseille. Il rejoint le 3e RCA. Brigadier en mars 1915, aspirant en septembre 1915. Il rejoint le 5e RCA le 5 septembre 1915. Il est cité plusieurs fois.
Le 28 septembre 1916, sous sa conduite il exécute une audacieuse incursion dans les tranchées allemandes du saillant de Dreslincourt, et, procure d'importants documents. Il rentre blessé ainsi que le chasseur BEAUVAIS. Il est cité à l'ordre de la division.

Le 4 octobre 1916 il est chargé de la préparation et de l'éxécution d'un coup de main dans les lignes ennemies. A montré qu'il possédait un haut degré de qualités maîtresses d'un chef - entrain communicatif - autorité inconstestable - mépris absolu du danger. A été légèrement blessé.

Le 20 avril 1917 alors que son service d'officier détaché auprès d'un C.A. d'une division ne l'appelant pas en 1ère ligne, a fait preuve le 18 juillet 1917 d'une belle initiative et d'un mépris absolut du danger en allant au cours d'une bataille d'une extrême gravité, chercher auprès des éléments avancés des renseignements intéressants pour le commandement.

A sa demande il intègre le 22ème régiment de chasseurs à pied. Il est tué à la tête de sa section le 18 juillet 1918 au Trou bricot à PERTHES LES HURLUS. Une autre citation qui montre que ce jeune officier avait toute les qualités d'un meneur d'hommes "Venu de la cavalerie dans l'infanterie sur sa demande, ayant fait de sa section un élément de combat incomparable, adoré de ses hommes, le 18 juillet 1918 est tombé glorieusement au cours d'une violente contre attaque ennemie qu'il avait vaillament repoussé dans un corps à corps à la grenade.

Il est titulaire de la croix de guerre et de l'insigne Italien.

Sur sa fiche matricule il est dit qu'il est en campagne contre l' Allemagne dès octobre 1914...


Bonne journée à tous/

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » sam. mai 11, 2019 5:09 pm

chs.jpg
chs.jpg (76.67 Kio) Consulté 232 fois
(la contemporaine)


Re-bonjour à tous,


Voici un autre jeune officier du 5e RCA, Michel VERTIER dont je vous ai parlé page 28. Il s'est engagé également à l'âge de 17 ans en janvier 1915. Il a terminé la guerre avec le grade de capitaine.
De jeunes officiers de cavalerie de la trempe des MURAT ou LASALLE...
Il pourrait s'agir également du lieutenant de MONTI.
Bonne soirée.

François
Dernière modification par demonts le lun. mai 13, 2019 10:35 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » dim. mai 12, 2019 8:40 am

BDIC_VAL_414_078 (2).jpg
BDIC_VAL_414_078 (2).jpg (149.93 Kio) Consulté 213 fois
(la contemporaine)


Bonjour,


Vue rapprochée de chasseurs du 1er escadron du 5e RCA à RUMIGNY.
Les montures ne possèdent aucun des éléments de paquetage de campagne. Le transfert de prisonniers n'a duré que 2 jours. On devine sur les casques que le premier porte l'insigne règlementaire, la grenade, et le dernier le croissant.

Les cartouchières sont du modèle 14 juillet 1916 étendu à la cavalerie. Chaque cavalier en porte trois, dont une dans le dos, vide en paquetage normal. (Les chasseurs d'afrique de SICARD et VAUVILLIER).


Boinne journée à tous.

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » lun. mai 13, 2019 10:33 am

BDIC_VAL_414_0662.jpg
BDIC_VAL_414_0662.jpg (187.17 Kio) Consulté 182 fois
(la contemporaine)


Bonjour,


RUMIGNY le 19 avril 1918. Deux officiers devant des prisonniers allemands en attente de partir à l'arrière du front avec une escorte du 1er escadron du 5ème RCA. Sur le revers de la veste de l'officier de gauche on distingue vaguement un croissant et le chiffre 5. Il pourrait s'agir du lieutenant de MONTI. Je ne trouve pas sa fiche matricule sur le Grand Mémorial.


Bonne journée à tous.

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » mar. mai 14, 2019 7:17 am

BDIC_VAL_209_113.jpg
BDIC_VAL_209_113.jpg (104.23 Kio) Consulté 155 fois
(La Contemporaine)


Bonjour,

Extrait de l'historique du 5e RCA.
Août à septembre 1917.
A VERDUN - Les sections mitrailleuses participent aux opérations du secteur dans lesquelles se distinguent le lieutenant D'ANCY, le maréchal des Logis WEBER et le chasseur GOURLET - la cavalier LEPICART reçoit la Médaille Militaire à SOUILLY.
La cérémonie à lieu le 22 septembre 1917 sur l'aérodrome de SOUILLY en présence du Président POINCARE et du Roi des Belges.
Bonne journée à tous.

François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » mer. mai 15, 2019 7:51 am

BDIC_VAL_414_0790.jpg
BDIC_VAL_414_0790.jpg (78.8 Kio) Consulté 128 fois
(la contemporaine)


Bonjour,

Une vue rapprochée des chasseurs du 1er escadron du 5e RCA à RUMIGNY en 1918. A cette époque le 1/2 régiment comptait dans ses rangs le lieutenant MARIOLLE, Gaëtan du 2ème escadron.


MARIOLLE, Gaëtan est né le 20 février à PARIS. Il demeurait à ROUIBA en Algérie. Il est étudiant lorsqu'il s'engage le 3 mars 1904 à ALGER au 1er RCA. Il est brigadier en 1904 - maréchal des logis en 1907. Après avoir effectué son temps et plusieurs périodes, il est rappelé le 3 août 1914 lors de la mobilisation générale au 5e RCA. Il est nommé adjudant le 22 août 1914, sous lieutenant le 22 septembre 1914.

Il est cité à l'ordre du régiment le 22 avril 1916.
Le 28 octobre 1916 il est de nouveau cité mais à l'ordre de la 3ème armée pour un coup de main effectué dans la soirée du 22 octobre 1916 à RIBECOURT dans les tranchées Allemandes avant d'y incendier un abri et tuer tous les occupants. Est rentré sans aucune perte.
Il est élevé au grade de chevalier de la légion d'honneur.
Il quitte l'armée le 13 mars 1919.
Bonne journée à tous.
François

Avatar de l’utilisateur
demonts
Messages : 1199
Inscription : mar. déc. 29, 2009 1:00 am

Re: 5ème RCA

Message par demonts » lun. mai 20, 2019 11:11 am

Snapshot_144.png
Snapshot_144.png (44.06 Kio) Consulté 76 fois
(ECPAD)


Bonjour,

Vue prise en 1915 près de Ste Ménéhould. Chasseurs du 5e RCA franchissant un obstacle au cours d'une reconnaissance dans les bois. Dans le fond un officier attendant le reste de son unité avant d'entamer la descente.
Au 5ème RCA se trouvait également le lieutenant de LANDREVIE, Ignace. Il est né le 15 mai 1891 à BOURGES. Il demeurait à SAINT MAURICE dans les Charentes. Etudiant il s'engage le 5 novembre 1911 à CHATEAUDUN au 1er régiment de chasseurs. Brigadier en 1912 - MDL en 1913. Il reprend un engagement en octobre 1913. Le 18 avril 1915 il passe sous lieutenant à titre temporaire. Passe au 10e chasseurs en mai 1915. Il arrive au 5e RCA comme lieutenant le 19 septembre 1916. En octobre 1918 il quitte l'unité pour le 4e RCA et part pour l'Orient. En 1920 il passera au 2ème Spahis puis au 18e et 20e Dragons. En 1930 il passera au 1er Hussards. Il terminera sa carrière en 1936 à L'E.M.P. centre secondaire de cavalerie avec le grade de Capitaine. Il a été blessé le 25 octobre 1915. Il a obtenu la croix de guerre avec étoimle de Bronze.

Bonne journée à tous.

François

Répondre

Revenir à « Cavalerie »