Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

11Gen
Messages : 917
Inscription : ven. déc. 12, 2008 1:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par 11Gen » mar. janv. 05, 2010 1:23 am

-----------------
Bonsoir à toutes et à tous,

Je vous souhaite une bonne et heureuse année ainsi que des échanges cordiaux et fructueux sur le forum.

Bruno, merci pour le lien. Par ailleurs, rien sur google ni gallica sur cette décision ministérielle. Mais avez-vous pensé à ouvrir un nouveau sujet à la rubrique forum-histoire puisque cette DM concerne non seulement la Cavalerie mais également l'Infanterie et l'Artillerie.

Par ailleurs, j'ai lu que la Cavalerie avait été réorganisée lors de loi des Cadres et des effectifs de la Cavalerie, du 13 mars 1913, mais impossible de trouver le texte. J'ai même consulté le site du Sénat et de l'assemblée Nationale. Alors si d'ici quelques jours, personne ne met la main sur ce texte, je lancerai un nouveau sujet.

Eric, j'ai trouvé quelques éléments qui devraient compléter votre excellent exposé, à partir d'un sujet du forum : "Allemands frôlant Paris, sept 1914 ": http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4666_1.htm
Et plus particulièrement le sujet n°59532 où monte-au-creneau ( je profite de l'occasion pour le remercier) nous indique des sites pour consulter des documents sur cette période. Entres autres les 17 tomes de G. Hanotaux et plus particulièrement "Le guide Michelin de la 1ère bataille de la Marne" à partir duquel j'ai enregistré cette carte en date du 9 septembre 1914 qui donne une vision globale et simplifiée du secteur. Il y a une carte par jour.
Image

Sur cette carte, j'ai remarqué l'inscription: Groupe Lamaze ! ... qui est une Division de Cavalerie provisoire (encore une! )
J'ai cherché le JMO, il existe et je l'ai parcouru et il est bien question de Puisieux et du plateau du Champfleury. Ainsi, le 6 septembre, il y a, à Pieuseux la présence, entre autres, de la brigade Marocaine disposant d'un escadron de la brigade Gillet (encore une brigade provisoire de Cavalerie) ...
Donc, dans ce secteur, ces trois groupements de Cavalerie (Cornulier-Lucinière, Lamaze, Gillet ) sont parfois dans des opérations communes et parfois séparées.
Je n'ai pas la compétence que vous détenez pour en faire un exposé, surtout que je viens juste de découvrir ces deux JMO, mais voici tout simplement quelques informations incomplètes relevées, entre le 1er et le 9 septembre, sur ces deux JMO. Je vous pris d'excuser ce vrac, mais il a l'avantage de donner une petite idée de la présence de la Cavalerie ! Tout reste à faire !

Escorte du 1er Chasseurs + 75e DR, 65e DR, 55e DR, 56e DR (cité par vous) + Cavalerie Divisionaire: 3e Hussards + brigade de Cavalerie Gillet sous les ordres de Lamaze. Le 4 sept: secteur de droite, Brigade Marocaine disposant d'un escadron de la brigade Gillet et d'un groupe de l'A.C.(??)
"IV la fraction de Cavalerie, affecté à chaque Commandement de secteur participera à la sureté rapproché et éloigné en éclairant". Le 6 sept : + 45e Division algérienne. A Pieuseux : présence, entre autres, de Brigade Marocaine disposant d'un escadron de la brigade Gillet et de 2 groupes de l'A.C. Entre 14h 45 et 18 heures :" la 55e Division (de Réserve) reprend pied sur les hauteurs de Champfleury (111e brigade) ... à 22 heures "arrive l'Ordre général d'opérations N°44 pour la journée du 7 septembre". Puis le Général Gillet est désigné pour prendre le commandement de cette brigade: 7e escadron du 6e, 23e, 27e, 32e Dragons - 7e et 8e escadrons du 15e et 8e Dragons ... + 1/2 régiment de Cuirassiers au 6 sept : escadron du 11e et du 12 Cuirassiers ...

Avant de passer à une étude détaillée, jour par jour, heure par heure, sans carte précise de l'époque, j'aimerais en savoir plus sur la composition organique de ces Divisions et brigades provisoires (entre autres et non seulement les GCC qui leur sont surement rattachés). Je manque de sources, de sites ! Mais ça viendra!

Il est vrai que je ne me suis pas focalisée uniquement sur la ferme de Champfleury et les Groupes de Chasseurs Cyclistes, le 9 septembre 1914. Mes messages l'indiquent, mon intérêt me porte plus vers la compréhension plus globale de la place et rôle de la Cavalerie dans ce conflit. La Cavalerie est si souvent absente de tant de livres que certains en arrivent même à penser qu'elle n'existe plus depuis Napoléon ! Heureusement les JMO sont là, comme preuve de la participation de la Cavalerie dans ce conflit, aux côtés de toutes les armes et unités.
Evidemment, je suis plus concernée par les Cuirassiers, les Escadrons du Train des Equipages Militaires et les Groupes Mobiles de Remonte.

En espérant avoir contribué un peu à relancer cette recherche fort intéressante. A nouveau bonne et heureuse année.
Amicalement
Geneviève

Avatar de l’utilisateur
Achache
Messages : 9109
Inscription : sam. sept. 13, 2008 2:00 am
Contact :

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par Achache » mar. janv. 05, 2010 1:07 pm

-----------------

Sur cette carte, j'ai remarqué l'inscription: Groupe Lamaze ! ... qui est une Division de Cavalerie provisoire (encore une! )

Geneviève

Bonjour,

Pas exactement, Geneviève :jap: :hello: , Désolé, mais le groupe de Lamaze est un Groupe de Divisions de Réserve, et non pas spécifiquement de Cavalerie...
Menu SHD:
3e groupe bis de D.R. (général de Lamaze) du 25 août au 5 septembre 1914, puis 5e G.D.R. du 5 septembre 1914 au 10 juin 1915 : voir 37e C.A. (3e bis G.D.R., puis 5e G.D.R., puis 37e C.A., puis groupement d'Ugny) : 26 N 229

dont la 55e -celle d'un certain Lieutenant Charles Péguy
et la 56e -celle d'un certain tendre grand père ;) -C'est uniquement en son souvenir que je me permets de vous reprendre sur ce point...

Merci quand même de nous avoir rappelé cette carte où figure ce G.D. Provisoire.

Bien à vous,

Image

Image
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?
Un funèbre charnier, hanté par des fantômes.
M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Avatar de l’utilisateur
Eric de Fleurian
Messages : 970
Inscription : mar. déc. 30, 2008 1:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par Eric de Fleurian » mar. janv. 05, 2010 8:16 pm

Bonjour à tous
Bonjour Geneviève

N'ayant pas la prétention de vous répondre en une seule fois à toutes ces interrogations, je me cantonnerai à vous fournir quelques compléments d'informations.

1. Concernant le fil : "Allemands frôlant Paris, sept 1914", je l'avais suivi avec intérêt et j'invite ceux qui ne le connaissent pas à aller consulter le site sur les batailles de la Marne qui regorge de cartes, témoignages et autres documents français, allemands et anglais pour étudier et confronter. Des heures et des heures de lecture passionnante ; je remets le lien au cas où : http://1914ancien.free.fr/index.htm

2. Concernant l'organisation générale et l'emploi de la cavalerie, il faut passer par une lecture du volume 1 de l'inventaire des archives de la guerre série N 1872 - 1919, qui dresse un tableau d’ensemble des principaux problèmes soulevés par la préparation et la conduite de la première guerre mondiale dans les domaines du haut commandement, de l’organisation et de l’emploi des forces terrestres, tableau de nature à éclairer les études en aidant à les situer dans un cadre général. Il fourmille d'informations qui font fréquemment l'objet de question sur ce forum.
Pour en revenir à la cavalerie, il faut aller voir plus spécialement dans le chapitre VI à partir de la page 103 du dossier pdf (la division de cavalerie y est plus particulièrement traitée à partir de la page 112 et l'évolution de la cavalerie à partir de la page 145).
Voici le lien de ce document de base : http://www.servicehistorique.sga.defens ... 8_0001.pdf

3. Achache vous ayant déjà réorienté sur la signification exact du "Groupe Lamaze", je n'y reviens pas.
Concernant le terme "groupe d'AC" = groupe d'artillerie du corps d'armée, par opposition à AD pour artillerie divisionnaire.

4. La brigade de cavalerie Gillet, dont le JMO est en ligne : http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... iewer.html, est constituée le 25 août 1914 à deux régiments de 4 escadrons chacun à partir des escadrons de réserve affectés au camp retranché de Paris (un régiment de dragons avec les 7e escadrons des 6e, 23e, 27e et 32e régiments de dragons ; un régiment mixte avec les 7e et 8e escadrons du 15e régiment de dragons et les 7e et 8e escadrons du 8e régiment de hussards).
Cette brigade agit du 5 au 7 septembre sur le flanc et en arrière de la brigade marocaine sur la rive droite de la Marne, puis le 7 septembre, sans changer de zone ni d'action elle passe aux ordres de la division provisoire de cavalerie Cournulier-Lucinière. Le 8 septembre, cette dernière ayant rejoint le corps de cavalerie Sordet, la brigade Gillet continue son action mais au profit de la 45e DI ; elle entame la poursuite avec cette division mais le 11 septembre, elle est remis aux ordres du camp retranché de Paris.

5. Lorsque la division provisoire Cornulier-Lucinière est dissoute le 7 septembre 1914, elle laisse 8 escadrons à la disposition de la 6e armée. Ceux-ci forment une brigade provisoire de cavalerie placée sous les ordres du lieutenant-colonel Sauvage de Brantès. Cette brigade est placée sous les ordres de la 8e DI pour assurer la liaison avec l'armée britannique (3e CA W) au sud de la Marne. Le 10 septembre, alors que la 8e DI bascule au nord pour rejoindre le 4e CA dont elle dépend, la brigade Brantès poursuit les reconnaissances au delà de l'Ourcq avant de recevoir, le 11 septembre, l'ordre de rejoindre le CC Sordet. Le JMO de cette brigade provisoire est en ligne : http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... iewer.html

6. La division provisoire de cavalerie Cornulier-Lucinière, comme je l'ai déjà écrit, a été constituée le 29 août 1914 avec 18 escadrons (un de chacun des 18 régiments de cavalerie du Corps de cavalerie Sordet) répartis en 3 groupes venant des trois division de cavalerie.
Toutefois, en lisant les JMO, il apparaît qu'il ne s'agit pas d'escadrons organiques mais d'escadron de marche constitué de pelotons à raison de un par escadron (exception qui confirme la règle : le 23e RD qui semble avoir envoyé son 2e escadron complet). En clair, chaque régiment est amputé de la valeur d'un escadron.
Par ailleurs, lors de la création de cette division, trois JMO de régiments de cuirassiers parlent de cyclistes (pris, a priori, sur les 3 GCC) mais sans préciser le volume global et sans qu'ils soient jamais cités après, dans le JMO de la DCP.

7. Quelles sont les autres unités de cavalerie qui interviennent dans la zone des combats (hors le corps de cavalerie Sordet déjà abordé dans ce fil et le camp retranché de Paris) :
- les 5e et 6e GDR (groupe de divisions de réserve) ne disposent pas en propre de cavalerie de CA, à la différence du 7e CA qui dispose du 11e RCh (régiment de chasseurs à cheval) à 4 escadrons, puis du 4e CA avec le 4e RH (hussards) à 4 escadrons. Ils sont donc renforcés par la DCP, puis la brigade Gillet, voire des éléments du CC.
Les divisions de réserve disposent chacune de 2 escadrons :
- la 55e DR avec 2 escadrons du 32e RD (dragons) ;
- la 56e DR avec 2 escadrons du 3e RH ;
- la 61e DR avec 2 escadrons du 1er RD ;
- la 62e DR avec 2 escadrons du 20e RD.
Les divisions d'active ne dispose chacune que d'un escadron :
- 14e DI avec 1 escadron du 11e RCh ;
- 7e et 8e DI avec chacune un escadron du 4e RH.
Si la brigade marocaine ne possède aucune cavalerie en propre, la 45e DI en revanche dispose d'un régiment de marche de chasseurs d'Afrique avec 2 escadrons du 1er RCA (chasseurs d'Afrique) et 2 escadrons du 2e RCA.
Vraisemblablement, cette liste est incomplète et possède même des erreurs car j'ai croisé rapidement quelques JMO avec les AFGG (tome X) et déjà ces deux documents ne sont pas toujours en accord. Il y aurait donc là matière à une étude détaillée si l'on veut tendre à l'exhaustivité.

Vous retrouverez tous ces éléments dans les liens déjà cités.
Les mémoires du général Galliéni, consultables sur le site de la bataille de la Marne, peuvent aussi être téléchargées à cette adresse pour y disposer d'une meilleur qualité des cartes situées en fin de volume : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5 ... 9ni.langFR

Si effectivement, vous voulez vous lancer dans une étude détaillée de l'emploi de la cavalerie dans telle période ou dans telle zone, je reste à votre disposition pour répondre, dans la mesure de mes modestes connaissances, à vos questions.

Cordialement
Eric





11Gen
Messages : 917
Inscription : ven. déc. 12, 2008 1:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par 11Gen » mer. janv. 06, 2010 12:04 am

Bonsoir à tous,
Bonsoir Eric,

Juste un petit mot pour vous exprimer toute ma gratitude pour votre nouvel exposé-synthèse toujours aussi excellent et informatif. Merci également pour vos liens: je viens de faire un tour rapide sur gallica pour voir les cartes du livre des Mémoires du général Galliéni, et sur le JMO de la Brigade provisoire de cavalerie du lieutenant-colonel Sauvage de Brantes.

Dans la précipitation de l'écriture de mon dernier message, j'avais oublié d'indiquer les liens, merci d'y avoir remédié.

Voici mes autres "oublis" :

La carte :
- La Marne (1914) I. L'Ourcq. Guides Illustrés Michelin des Champs de Bataille 1914-1918
Paris: Michelin. 1918. Chantilly - Senlis - Meaux. Edition1919.
http://net.lib.byu.edu/~rdh7/wwi/commen ... -1.html#c8

Les deux autres liens cité par Sylvain, pour lire sur le Net :

- Les 17 volumes de Gabriel Hanotaux, "Histoire illustrée de la guerre de 1914"
http://digicoll.library.wisc.edu/cgi-bi ... ype=browse

- Robert Villate, "Foch à la Marne. La 9e Armée aux Marais de Saint-Gond (6-10 septembre 1914). Edition 1933.
http://net.lib.byu.edu/~rdh7/wwi/commen ... arneTC.htm

Vous avez dû lire le sujet de ce jour : "Organisation des armées" http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _1.htm#bas
Michel PINEAU a écrit : "le tome de présentation des répertoires de la Sous-Série N au SHD. Les compositions organiques, les arborescences que vous souhaitez, ... je dirais que beaucoup de choses y sont et de façon très synthétique et sont une aide puissante ! C'est pour moi une "mine" de renseignements tous azimuts trop méconnue et inexploitée " ...
Et même il nous propose son tableau! Voilà un excellent outil pour organiser les connaissances.

Maintenant, je vais prendre le temps d'étudier attentivement, comparer et surtout assimiler.
C'est volontiers que je reviendrai vers vous.
A nouveau, avec tous mes remerciements
Amicalement
Geneviève

Avatar de l’utilisateur
Bruno BARRIER
Messages : 309
Inscription : sam. déc. 18, 2004 1:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par Bruno BARRIER » mer. janv. 06, 2010 3:06 pm

Bonjour à tous,

Mes meilleurs vœux à vous et à ceux qui vous sont proches. Merci pour ces dernières interventions.

J’ai posté le sujet sur la DM du 17 février 1915 :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 9812_1.htm

Etant coutumier du fait, j’ai bien peur que ce sujet flirte avec les 0 réponse et rejoigne rapidement les profondeurs du forum. Pas de défaitisme de ma part seulement un constat, pourvu que je fasse erreur !

Cordialement,

Bruno

11Gen
Messages : 917
Inscription : ven. déc. 12, 2008 1:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par 11Gen » mer. janv. 06, 2010 7:06 pm

Bonsoir à tous,
Bonsoir Bruno,
J'ai apporté quelques infos générales au sujet de la DM.
Ha! la vertu des "erreurs", elle semble pour le moment avoir des effets bien prolifiques et, à cette heure, ça dépasse de loin le "zéro pointé".
C'est un peu comme une chasse au trésor ! Il y a (et y aura) des "mordus"!
A ce soir, sûrement très tard, je vais publier un sujet dont l'élément risque de vous plaire (j'espère que ce sera une surprise pour vous)
Amicalement
Geneviève

Avatar de l’utilisateur
christophe lagrange
Messages : 2577
Inscription : dim. mai 08, 2005 2:00 am

Re: Rôle des vélocipédistes dans la cavalerie

Message par christophe lagrange » lun. nov. 03, 2014 8:32 pm


Bonsoir,

Je remonte ce fil où l'on recherchait si des cyclistes (chasseurs cyclistes) étaient présents dans la DCP constituée entre les 29/8/14 et 7/9/14 :
Cette division, envisagée initialement pour permettre la mise au vert quelque temps du corps de cavalerie, ne comportait pas de cyclistes. Par ailleurs, le 7 septembre lorsqu'elle rejoint le CC, elle laisse 8 escadrons à la 6e armée : les 4 escadrons provenant des deux brigades légères des 3e et 5e DC, et les 4 escadrons de dragons provenant de la 1ère DC.
Depuis toutes ces années, les JMO sont devenus accessibles en ligne dont celui de la DCP, mais aussi des unités d'où provenaient ses composantes.
La présence des cyclistes est mentionnée dans le JMO de la DCP et dans un autre, celui de la 3è BD qui a la particularité d'être rédigé en colonne mettant en parallèle la 3è BD et la DCP où là encore on retrouve mention des cyclistes du 5è groupe sous le commandement du Cne de Tarlé.
Sans oublier une autre source : l'historique du 5è groupe qui précise que l'ensemble du groupe moins une vingtaine de chasseurs et quelques voitures ne rejoignent pas la DCP.

Trouvé en tentant de reconstituer le parcours de mon grand-père maternel, chasseur cycliste au 5è groupe.

A noter qu'aucune mention des 2 autres groupes (1er et 3è) du 1er corps n'apparaît dans les sources citées ci-dessus.

Cordialement
Christophe qui a apprécié la lecture de ces échanges : bravo et merci à tous.

Répondre

Revenir à « Cavalerie »