chemin de fer de campagne

Avatar de l’utilisateur
mic94
Messages : 142
Inscription : sam. nov. 01, 2008 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mic94 » mer. juin 10, 2009 1:46 am

Bonsoir à tous,
Un de mes AGP travaillant au chemin de fer de l'Est avant le début de la guerre, fut considéré comme appelé sous les drapeaux
et maintenu à son emploi de temps de paix au titre des sections de chemins de fer de campagne du 2 août 14 au 24 février 19.

auriez vous quelques choses sur les chemins de fer? comment étaient ils organisés?
cordialement, Mic

Avatar de l’utilisateur
armand
Messages : 3128
Inscription : dim. déc. 24, 2006 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par armand » mer. juin 10, 2009 12:59 pm

Bonjour Mic

Pour organiser ses transports et les constructions et exploitations de lignes militaires , le ministère de la Guerre avait une direction dénommée : '''Direction des Chemins de fer de Campagne''' (D.C.F.C.) comprenant des compagnies de sapeurs de chemin de fer fournies par le 5e régiment du génie et de sections de chemins de fer de campagne.

Les sections de chemins de fer de campagne ou section technique d'ouvriers de Chemins de fer de Campagne étaient des unités militaires dont l’organisation était réglée dès le temps de paix. Elles étaient chargées en temps de guerre avec les sapeurs de chemins de fer du 5 RG, de la construction, de la réparation et de l’exploitation des voies ferrées, dont le service n’était alors plus assuré par les compagnies nationales et locales. Leur personnel recruté dans le personnel des réseaux, parmi les ingénieurs, employés et ouvriers au service des grandes compagnies et du réseau de l'État, soit volontaires, soit assujettis au service militaire par la loi de recrutement était réparti en dix sections formées de la manière suivante :
  • 10e : chemins de fer secondaires.
Il s’y ajoutera, au commencement de 1917, une 11e section qui sera fournie par le P.L.M., et, après l’armistice de 1918, une 12e, constituée par tous les réseaux, pour la direction et la surveillance du service en Alsace-Lorraine.

Chaque section comprenait un commandant de section avec attributions de chef de corps, des fonctionnaires, employés et ouvriers, répartis entre un service central, les trois divisions du mouvement, de la voie et de la traction et un dépôt central commun. Le personnel portaient Les brassards des services des chemins de fer: rouges pour la traction, blancs pour l'exploitation, jaunes pour la voie et l'entretien. C’étaient en résumé de petites compagnies de chemins de fer pouvant exploiter de 100 à 200 kilomètres, suivant l’intensité des transports.

Avec les évènements de la guerre 14-18, les activités de chaque section ont été redéployées sur l'ensemble de la ligne de front. Sur ces dix sections, sept ont été mobilisées en tout ou en partie durant la première guerre mondiale. Celles qui ont fourni le plus gros effort sont la 3e, la 7e et la 10e

La 3e, mobilisée de mars 1916 à octobre 1919, a exploité la ligne de la Somme pendant les opérations de 1916 et participé, après le repli allemand de mars 1917, à la remise en état du réseau récupéré.
La 7e, mobilisée la première en août 1914, a exploité au début la ligne d’Hazebrouck à Ypres, puis les lignes 4 bis en Champagne et 6 bis au moment des opérations de Verdun. La 7ea fourni en outre un important détachement à Salonique.
La 10e, mobilisée en novembre 1914, a exploité tous les réseaux de voie métrique utilisés pour les opérations militaires : chemin de fer Belfortiens, ligne de Lunéville à Einville, réseau Meusien, où elle a déployé un remarquable effort pendant la bataille de Verdun, Chemins de fer de la Banlieue de Reims, réseaux des Flandres. Le Meusien ravitailla la IIe armée. La gare régulatrice de Saint-Dizier expédia quotidiennement sur Verdun : 21 trains de vivres, 7 de munitions, 9 de matériels, 2 de troupes, évacuant aussi 5 à 7 trains de blessés. Au total, du 21 février au 1er juin 1916, l'ensemble du trafic s'éleva à 119.000 wagons.
Des fractions de la 1ère section ont été mobilisées du 20 avril 1916 au 15 avril 1919.
La 6e section, partiellement mobilisée de mai 1915 à février 1919, a exploité les lignes du réseau d’Alsace-Lorraine reconquises au début de la campagne. La 9e, partiellement mobilisée en 1915, a exécuté des travaux de voie dans le Nord.
La 4e section a été mobilisée après l’ armistice de 1918.
Après l’armistice, le personnel des sections de chemins de fer de campagne participe à l’exploitation des réseaux d’Alsace-Lorraine, du Luxembourg et des pays Rhénans.
Le Ministère de la Défense Nationale a attribué une carte de combattants aux anciens cheminots des sections de chemins de fer de campagne

Amicalement
Armand
Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4")

Avatar de l’utilisateur
mic94
Messages : 142
Inscription : sam. nov. 01, 2008 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mic94 » mer. juin 10, 2009 2:17 pm

merci Armand !!
Amicalement, Mic

Avatar de l’utilisateur
mic94
Messages : 142
Inscription : sam. nov. 01, 2008 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mic94 » mer. juin 10, 2009 11:50 pm

Bonsoir Armand,

natif de Chaumont (52) je pense qu'il était de la 6eme section (reseau Est), je cite sa fiche matricule;
classé non affecté (chemin de fer de l'Est) du 3 juin 1905 au 12 octobre 1910. Affecté spécialement (chemin de fer de l'Est) du
13 octobre 1910 au 9 novembre 1927.
A accompli une période d'erxercice dans la 6ème section de chemin de fer de campagne du 14 au 27 octobre 1910.
Passé dans l'armée territoriale le 1 octobre 1912.

je prend toutes infos, merci


Amicalement, Mic

Avatar de l’utilisateur
mic94
Messages : 142
Inscription : sam. nov. 01, 2008 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mic94 » jeu. juin 11, 2009 1:40 am

re aussi,

sauf que mon AGP fut appelé comme sapeur-mineur au 4e de genie le 16 nov 1899, passe au 1er de génie
le 7 avril 1901, pour être libéré le 20 sept 1902.

si le 5e de genie les envoyer directement au chemin de fer, peut-être pas le 4e et 1er ?

là, je fatigue, bonne nuit. Mic

Avatar de l’utilisateur
mic94
Messages : 142
Inscription : sam. nov. 01, 2008 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mic94 » ven. juin 12, 2009 1:13 am

Bonsoir Armand,
Je vous offre une citation pour vous remercier; "A force d'aller au fond des choses, on y reste" Cocteau

Cordialement, Mic



lesavoyard
Messages : 27
Inscription : mar. juin 30, 2009 2:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par lesavoyard » mar. juil. 07, 2009 12:35 pm

Bonjour,

Armand a écrit :

1re et 2e : P.L.M..
3e : P.O. .
4e et 9e : État.
5e : Nord.
6e : Est.
7e : Midi.
8e : Est, État et Nord.
10e : chemins de fer secondaires.

Quelle est la signification des sigles PLM (paris - lyon - Marseille ???) et PO (paris - Orléans ???)

Avatar de l’utilisateur
armand
Messages : 3128
Inscription : dim. déc. 24, 2006 1:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par armand » mar. juil. 07, 2009 2:24 pm

Bonjour

PLM : Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée
PO : Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans

Cdt
Armand

Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4")

lesavoyard
Messages : 27
Inscription : mar. juin 30, 2009 2:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par lesavoyard » mar. juil. 07, 2009 3:46 pm

Merci

mapibe
Messages : 4
Inscription : ven. août 28, 2009 2:00 am

Re: chemin de fer de campagne

Message par mapibe » ven. août 28, 2009 7:27 pm

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et je recherche depuis longtemps des infos concernant ces compagnies de chemin de fer de campagne qui ont combattues en 14-18 et dont personne ne parle!
Mon grand père a fait la campagne Serbie avec ce régiment du 4/2/17 au 22/11/18. Je ne trouve aucun renseignement concernant ce régiment sur internet. Il a été décoré de la médaille d’orient , de Serbie, de la victoire et de la médaille militaire. Peut on retrouver des documents le concernant ou concernant la campagne de Serbie à cette période. Je possède des photos prises par lui et je sais qu’il est passé à Bistica, Monastir, Barisani, Toleven, Holenven, Molevini, Zertinlinck, Zabjani….
A-t-on des témoignages écrits de cette période?
Merci par avance pour votre aide.
Cordialement

Répondre

Revenir à « Génie »