Artillerie Spéciale - AS 35 - " Arlette ", les chars Saint Chamond du Lieutenant Philippe Guignabaudet

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2787
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - AS 35 - " Arlette ", les chars Saint Chamond du Lieutenant Philippe Guignabaudet

Message par Tanker » sam. sept. 19, 2020 1:29 pm

Bonjour,

Deux photos de chars Saint Chamond portent le prénom d'Arlette. Il s'agit d'un Saint Chamond M1 et d'un
Saint Chamond M2 qui, l'un et l'autre, ne sont pas identifiés, sur photos, par leurs numéros de char.



AS 35 - St Chamond M1 AsP1 n° 62550 Arlette (01)-min.jpg
AS 35 - St Chamond M1 AsP1 n° 62550 Arlette (01)-min.jpg (235.86 Kio) Consulté 701 fois



Le Saint Chamond M1 "Arlette" est photographié de 3/4 avant gauche, sur le terrain d'exercice de Mailly-Poivres.
La photo a du être faite au printemps 1917. C'est le marquage de la porte latérale et la connaissance de détail
des structures du Groupe qui ont permis son identification.

Ce char était donc le Saint Chamond M1 n° 62550 AsP1 du Groupe AS 35, commandé et piloté par le Lt Philippe Pierre Guignabaudet. Il sera engagé dans les combats de Méry et de Missy-au-Bois. Non endommagé dans ces deux combats, ce char, comme la totalité des chars du Groupe AS 35, seront remplacés en Juillet/Août 1918 par des Saint chamond M2.

Le Saint Chamond M2 "Arlette" est photographié de 3/4 avant droit, sur route, avec des soldats américains.
Contrairement au M1 Arlette, il ne porte pas d'identifiant de Groupe, ce qui, à cette époque de la guerre, est devenu assez courant sur les chars de l'Artillerie Spéciale.
Ce char M2 est équipé du canon de 75 mm Saint Chamond. Il s'agit donc d'un char de la série 62551 à 62610,
les derniers chars de ce type, à ne pas être équipés du 75 mm M1897.



AS xx - St Chamond M2 Asxxx n° 62593 Arlette (02a1)-min.jpg
AS xx - St Chamond M2 Asxxx n° 62593 Arlette (02a1)-min.jpg (245.73 Kio) Consulté 701 fois



Le seul lien entre ces deux chars est donc leur surnom "Arlette". Saint Chamond engagé, avec des soldats
américains le M2 "Arlette" est, assez probablement, un char du Groupement AS n° XI, déployé à Saint Mihiel,
en appui des 2° et 5° DI US et, en Argonne, en appui des 80° et 4° DI US.

Le Saint Chamond M2 Arlette, de part son surnom, pourrait être le remplaçant du M1 n° 62550, déclassé après Missy-aux-Bois.
A Missy-aux-Bois, la 1° batterie du Groupe AS 35 était commandée par le Lt Robert Malézieux etle Lieutenant
Philippe Guignabaudet, commandait le 1° char de sa Batterie (le n° 62550).
A la mort du Lt Malézieux, tué le 19 Juillet 1918 à l'Ouest de Ploisy, c'est Philippe Guignabaudet qui prend le
commandement de la 1° Batterie du Groupe AS 35.
Il n'est alors plus, le pilote et chef de char du premier char de la 1° Batterie de l'AS 35, mais il reste alors assez courant, dans ces derniers mois de guerre, que le Commandement de Batterie, toujours sans char de commandement. dans les Groupes Saint Chamond, utilise le premier char de sa Batterie comme char de commandement.
Dans ces conditions le Saint Chamond M2 "Arlette" est, assez probablement devenu le nouveau premier char de la 1° Batterie du Groupe AS 35.

Par un document d'archive du SHD, les numéros des St Chamond du Grpt XI, mis en service à l'été 1918, sont
connus. On y trouve l'affectation par groupe de ces chars, mais il est parfaitement impossible de reconstituer l'organigramme détaillé du Groupe et des Batteries.
Pour le Groupe AS 35, le seul Saint Chamond M2, avec canon de 75 St Chamond, alors affecté, est le char n° 62593. Il reste donc assez probable que ce n° 62593 soit le nouveau "Arlette", 1° char de la 1° Batterie du Groupe AS 35.

La photo du M2 "Arlette" montre un officier au commande du char. Il pourrait s'agir du Lt Guignabaudet, lors d'un déplacement avant ou après les combat de Saint Mihiel ou d'Argonnes

Si, avec la mise en service du Grand Mémorial, la recherche des fiches matricules a beaucoup gagné en efficacité, il n'en demeure pas moins que la qualité de rédaction initiale de ces fiches, reste un élément essentiel dans ces recherches.
La Fiche Matricule du Lt Philippe Guignabaudet est, concernant l'AS, un bon exemple de ce que Ces Fiches Matricules ne révèlent pas du premier abord et que seul, des documents uniquement accessiblement à Vincennes permettent de retrouver.

Les affectations données par la Fiche Matricule de Philippe Guignabaudet


Grpt XI - AS 35 - S-Lt Philippe 02-min.jpg
Grpt XI - AS 35 - S-Lt Philippe 02-min.jpg (247.87 Kio) Consulté 701 fois


Détails des affectations dans l'AS de Philippe Guignabaudet



Grpt XI - AS 35 - S-Lt Philippe 01-min.jpg
Grpt XI - AS 35 - S-Lt Philippe 01-min.jpg (236.74 Kio) Consulté 701 fois



Il n'existe pas de JMO pour le Grpt AS n° XI et, seulement 12 pages de JMO pour l'AS 35 . . . . . . . .
Il s'agit d'un officier et de plus, son dossier militaire complet étant conservé à Vincennes (n° 8YE 95742),
il reste toujours possible d'aller le consulter, quand la fiche matricule est très incomplète (ou a disparu).

Par contre dès qu'il s'agit d'un Homme du Rang ou d'un Sous-Officier, cela devient plus compliqué et, il est bien plus difficile de remonter, de manière précise, la carrière dans l'AS, pour ces catégories de personnels.

Concernant les marquages sur les chars. Il est assez difficile, pour les noms de baptème de char, d'établir des régles. Si, pour bon nombre de Saint Chamond, c'est souvent sur le côté gauche et sous le poste de pilotage du chef de char, que se situent ces marquages, il n'en reste pas moins que, sans photo de tous les côtés du char, tout reste possible.
"Arlette" que l'on trouve peint, sur deux côtés différents d'un M1 et d'un M2, et dans des caligraphies différentes, est un bon exemple de l'absence de régle, qui laisse à d'éventuelles maquetistes toute liberté créative.

Pourquoi "Arlette" ?
Le Lt. Philippe Guignabaudet, ne s'est marié qu'en 1923 et ni sa mère ni ses soeurs ne portaient ce prénom.
S'agit-il alors de celui d'une marraine de guerrre, ou du choix d'un autre membre de l'équipage du char ?

Il ne reste plus qu'à découvir d'autres photos de ces 2 chars pour, entre autre, confirmer que le deuxième Arlette est bien le Saint Chamond M2 n° 62593 de la 1° Batterie du Groupe AS 35.

Bon week-end et bonne suite de recherche - Michel

PS : Le Lieutenant Guignabaudet a déjà été évoqué dans plusieurs sujets de cette rubrique dont :

viewtopic.php?f=34&t=72891&p=531585&hil ... et#p531585

viewtopic.php?f=34&t=73007&p=532556&hil ... et#p532556
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »