Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mer. juil. 31, 2019 11:04 pm

Bonjour,

Quand on regarde le char Schneider CA1 de Saumur, il est un détail auquel,
probablement assez peu de visiteurs du Musée des chars, font attention.
Il s'agit du disposif fixé, sur le canon du char, en avant du cache du frein de recul.

01 - Schneider CA1 M2 de Saumur-min.jpg
01 - Schneider CA1 M2 de Saumur-min.jpg (252.11 Kio) Consulté 1810 fois

Sur certaines des photos d'époque du char Schneider, ce dispositf est bien présent et un autre élément,
absent sur le char de Saumur, peut aussi être observé.

02 - AS  8 - Schneider M2 AsCo1 n° 61339-min.jpg
02 - AS 8 - Schneider M2 AsCo1 n° 61339-min.jpg (242.79 Kio) Consulté 1810 fois

Ces 2 éléments font partie du système de visée du canon de 75 mm du char.
Ce dispositif qui n'a apparemment jamais été monté sur les Schneider M1, n'est pas non plus présent sur
toutes les photos de Schneider M2 (détruits ou non), et des photos des combats de 1918 montrent bien qu'ils
n'en avaient pas été équipés ou, qu'ils avaient simplement pu être démontés.

Dans un sujet de Décembre 2008, la description du dispositif de visée du canon de 75 mm du Schneider
avait déjà été abordée, sans que soit évoquée cette partie du dispositif;

viewtopic.php?f=34&t=52533

ces deux supports sont les points de fixation d'un caoutchouc, portant une olive répère et servant à matérialiser
la ligne de visée.

03 - Fixation haute du caoutchouc (01)-min.jpg
03 - Fixation haute du caoutchouc (01)-min.jpg (246 Kio) Consulté 1810 fois

Les deux Schémas qui suivent, provenant du cours technique 1926, de l'Ecole d'Application des chars
de Combat de Versailles, expliquent parfaitement l'emploi de ce dispositif de tir.


04 - Schneider - Dispositif de tir-min.jpg
04 - Schneider - Dispositif de tir-min.jpg (247.94 Kio) Consulté 1810 fois
Dernière modification par Tanker le jeu. sept. 05, 2019 6:32 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mer. juil. 31, 2019 11:06 pm

05 - Schneider - Dispositif de tir-min.jpg
05 - Schneider - Dispositif de tir-min.jpg (255.89 Kio) Consulté 1809 fois

Comme le montrait le précédent sujet sur le sytème de visée du chef de char, plusieurs "Lyre de pointage"
ont cohabitées et le modèle présenté ici semble être le seul des 3 qui était équipé de chiffres, montés sur
de petites barres métalliques.

06 - Lyre du Schneider M2 Auvergne AS 16-min.jpg
06 - Lyre du Schneider M2 Auvergne AS 16-min.jpg (252.09 Kio) Consulté 1809 fois

Le rôle du chef de char était d'amener simplement, par orientation du char, le canon dans l'axe de la cible potentielle.
La ligne 4 correspondait un l'axe zéro du canon (dont le débattement horizontal étant de -10° + 10°).


07 - Fentes de visée chef de char et tireur-min.jpg
07 - Fentes de visée chef de char et tireur-min.jpg (222.69 Kio) Consulté 1809 fois

08 - Fentes de visée chef de char et tireur-min.jpg
08 - Fentes de visée chef de char et tireur-min.jpg (216.5 Kio) Consulté 1809 fois
Dernière modification par Tanker le mar. août 13, 2019 5:59 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mer. juil. 31, 2019 11:08 pm

09 - Réglement d'emploi du 75 mm S-min.jpg
09 - Réglement d'emploi du 75 mm S-min.jpg (255.83 Kio) Consulté 1809 fois

Il est assez probable qu'une grande majorité des tireurs, au vue de la proximité des cibles, n'aient pas jugé utile d'employer le "viseur caoutchouc"
Concernant le tir au canon des chars français, durant la grande guerre, il ne faut jamais perdre de vue
que les cibles engagées n'étaient jamais au delà de 2 ou 3 terrain de football . . . .

10 - Intérieur Schneider M1-min.jpg
10 - Intérieur Schneider M1-min.jpg (252.5 Kio) Consulté 1809 fois

Comme le montre la grande proximité du chef de char et du tireur canon, dans le char Schneider,
il est probable, qu'en dépit du bruit, les échanges et mises au point directes étaient nombreux.

Le tir au canon de 75 mm du char Schneider se pratiquait bien sans lunette et ce, même si des études
de montage d'une lunette de tir montrent qu'une lunette de tir, pour le 75 S? a bien été testée dans les
services du Sous-Secrétariat d'Etat aux Fabrications de Guerre d'Albert Thomas.

11 - Lunette de tir du 75 mm S-min.jpg
11 - Lunette de tir du 75 mm S-min.jpg (246.31 Kio) Consulté 1809 fois

Il ne semble pas exister de photo de Schneider opérationnels (détruits ou non) du canon 75 S Schneider,
montrant cette lunette utilisée au combat en 1918.
Aucune photo ne montre de découpe dans le masque de canon, découpe que le diamêtre de cette optique
rendait nécessaire.

Les photos de chars Schneider M2 non équipés du système de visée du tireur (chars détruits ou non détruits)
sont courantes.


12 - AS 10 - Schneider M2 n° 61210-min.jpg
12 - AS 10 - Schneider M2 n° 61210-min.jpg (240.38 Kio) Consulté 1809 fois

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mer. juil. 31, 2019 11:10 pm

13 - Tir tendu au 75 mm-min.jpg
13 - Tir tendu au 75 mm-min.jpg (228.42 Kio) Consulté 1809 fois

Cet effet n'était pas propre au canon de 75 mm du char Schneider, mais touchait aussi les deux types
de canon employés sur le char Saint Chamond, avec une nuance, car la vitesse initiale des 75 mm,
montés sur les chars Saint Chamond était plus importante.


Pour lutter contre ce problème, la décision est prise d'équiper les obus de chars de plaquette Malandrin
dontle but, pour des "artilleurs normaux" de pratiquer des échelonnement de tirs dans la profondeur,
sans changer le réglage du canon.

14 - Obus explosif 75 mm Schneider (01)-min.jpg
14 - Obus explosif 75 mm Schneider (01)-min.jpg (206.42 Kio) Consulté 1809 fois

Comme le montre bien le cours char de 1926, de l'Ecole d'Application des Chars de Combat de Versailles, le Schneider, comme le Saint Chamond n'ont jamais été utilisés autrement que pour du tir à bout portant sur
des cibles de première ligne (mitrailleuse, canon de 37 mm, minenwerfer et canon de 77 mm en poste antichar avancée).

15 - Char Schneider-min.jpg
15 - Char Schneider-min.jpg (246.9 Kio) Consulté 1809 fois
16 - Saint Chamond-min.jpg
16 - Saint Chamond-min.jpg (242.05 Kio) Consulté 1809 fois
Dernière modification par Tanker le jeu. sept. 05, 2019 6:35 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mer. juil. 31, 2019 11:11 pm

L'exemple qui suit, tiré du rapport de combat du Capitaine Rime-Bruneau, commandant de la 4° Batterie du Groupe AS 31, le 23 Octobre 1917, sur le Chemin des Dames, est intéressant car il montre le seul exemple connu d'un tir de char Saint Chamond, au-delà des 2 à 300 m.

17 - Tir à 1200 m de l'AS 31-min.jpg
17 - Tir à 1200 m de l'AS 31-min.jpg (250.35 Kio) Consulté 1809 fois

En fin de mission d'accompagnement de l'infanterie, sur le plateau de la ferme de Vauxrains, le char de l'Adjt Moreau s'est retrouvé sur la crête à l'Ouest de Vaudesson, surplombant la vallée menant au village de Pinon.

L'étude de tous les engagements de chars Saint Chamond montre que la situation d'engagement et le découpage du terrain n'offraient pas à ce char (comme au Schneider et au Renault), d'autres objectifs que ceux, directements opposés aux troupes d'assaut.

Si l'on se penche sur les engagements des 1° et 2° Divisions US, dans le secteur de Chaudun, entre le 18 et le 23 Juillet 1918, on s'aperçoit que ces deux divisions ont utilisé les trois types de chars, l'un après l'autre, voir parfois quasiment ensembles, sans que ces chars ne servent à autre chose que de détruire des cibles dans les 2 à 300 m devant l'infanterie qu'ils appuyaient.

Le choix du 75 Schneider proposé par l'ingénieur Brillé et retenu par le Général Estienne, allait dans ce sens.

Monter, sur un chassis d'expertise, un canon de 75 mm (ayant une portée pratique de tir de plus de 6000 m) a été une grosse erreur qui a finalement eu pour conséquence un retard d'une bonne année sur le programme d'automoteur de la société Saint Chamond.
S'il était logique que la société FAMH accède à la technologie de la chenille, il n'était pas nécessaire, pour cette société, de passer par cette étape char d'assaut.
Louis Renault qui fin 1916, proposait un char de 40 tonnes et construisit alors le tracteur d'artillerie Renault FP, n'a pas eu besoin de période transitoire pour faire du char . . . .

Dès les premiers essais du châssis de Charles Fouché, cette idée d'installer un "vrai canon" était là.
Jusqu'au 20 Septembre 1916, date de la décision prise par le Général Joffre d'adopter le 75 mm pour le St Chamond, c'est le canon de 120 mm Bacquet qui devait être monté sur le char.
Le châssis d'essais de Charles Fouché en sera même temporairement équipé, avant de finalement recevoir un 75 mm M 97.
Au Camp AS de Marly, un 120 mm Bacquet et des munitions de 120 mm d'instruction avaient aussi été livrés,

En plus de vouloir mettre un vrai canon dans son char, la société FAMH avait sous la main, un kit de motorisation.
En effet la motorisation du Saint Chamond n'est rien d'autre que celle utilisée par FAMH sur ses locomotives militaires. Il s'agissait du système pétroléo-électrique de Crochat-Colardeau.

Le rôle du Général Mourret, d'Albert Thomas, de Jules Louis Breton, de l'ingénieur Rimailho et probablement de quelques autres, a été important dans cette affaire et il faut ici souligner que l'Etat-Major du Général Joffre était alors très loins d'être dans la boucle.

Quand le 27 Avril 1916, Albert Thomas annonce au Général Joffre que Saint Chamond propose aussi un char, cela fait déjà 20 jours que le général Mourret a commandé les 400 chars et plus d'un mois que société FAMH a proposé son char au Général Mourret.

Visiblement; personne au GQG a alors dit que ce n'était plus la commande de 400 chars faite par le Général en Chef !
Sursoir à cette commande, tout en continuant à travailler sur ce prototype aurait peut-être permis à FAMH de travailler plus tôt sur ses automoteurs et à Schneider de lancer la fabrication des CA3 et CA 4

Il est maintenant vraiment temps de mettre à la poubelle la légende centenaire du Saint Chamond "Char de l'Etat-Major". Ce char est simplement le résultat d'un jeu de lobbying de l'Arrière . .

A suivre - Michel

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » ven. août 02, 2019 7:05 pm

Bonjour

L'évolution du concept chenille, de la société FAMH est intéressant car partie du châssis "clef en main" du Service Automobile, les ingénieurs de Saint Chamond, alors que la production du char était à peine lancée,
ont rapidement compris que cet "ersatz" de châssis Chenillé ne serait pas la plateforme dont ils auraient besoins.

Dès la fin 1916 la solution chenille rigide des britanniques leurs est apparue comme supérieure pour des projets sur châssis lourds.

Et des projets sont alors présentés, y compris pour modifier le char Saint Chamond, dont la production se lançait difficilement.

18 - Mk II EMA w. Crochat-Colardeau petro-electric transmission-min.jpg
18 - Mk II EMA w. Crochat-Colardeau petro-electric transmission-min.jpg (234.29 Kio) Consulté 1745 fois
19 - Mark Transmission electrique Crochat (01)-min.jpg
19 - Mark Transmission electrique Crochat (01)-min.jpg (171.02 Kio) Consulté 1745 fois
20 - St Chamond - Projet (02)-min.jpg
20 - St Chamond - Projet (02)-min.jpg (232.52 Kio) Consulté 1745 fois
21 - Saint Chamond Mdle 1917-min.jpg
21 - Saint Chamond Mdle 1917-min.jpg (242.65 Kio) Consulté 1745 fois
Dernière modification par Tanker le lun. août 12, 2019 9:47 am, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » lun. août 12, 2019 9:39 am

Pour les automoteurs d'Artillerie de Saint Chamond et Schneider, voir lr sujet qui suit :

viewtopic.php?f=4&t=69418


Après avoir voulu, installer un 120 mm court sur le char, FAMH poursuivit avec l'essais d'un 120 mm long,
canon qui changeait totalement le concept initial d'emploi du char et, qui montrait bien que, l'idée que
ce châssis avait fait naître, était bien celle d'automoteurs d'artillerie.

26 - Char St Chamond avec canon de 120 Long (01a1)-min.jpg
26 - Char St Chamond avec canon de 120 Long (01a1)-min.jpg (248.51 Kio) Consulté 1655 fois

23 - St Chamond - Automoteur-min.jpg
23 - St Chamond - Automoteur-min.jpg (246.84 Kio) Consulté 1655 fois

22 - Automoteur FAMH St Chamond-min.jpg
22 - Automoteur FAMH St Chamond-min.jpg (249.07 Kio) Consulté 1655 fois

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » lun. août 12, 2019 9:44 am

Il est intéressant de noter que, la version du Saint Chamond M2, à train rigide, refusé par la Commission des chars, semble bien avoir développé par FAMH.
En tout cas, le cahier d"enregistrement des courriers arrivée et départ de l'AS semble en apporté par preuve.


24 - Saint Chamond à chenille rigide n° 62553 (01)-min.jpg
24 - Saint Chamond à chenille rigide n° 62553 (01)-min.jpg (230.76 Kio) Consulté 1653 fois


25 - Saint Chamond à chenille rigide-min.jpg
25 - Saint Chamond à chenille rigide-min.jpg (216.93 Kio) Consulté 1653 fois

Il ne reste plus qu'à en trouvé des photos . . . .
A suivre - Michel

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2674
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Le dispositif de visée du canon de 75 mm du char Schneider CA1

Message par Tanker » mar. août 20, 2019 12:31 am

En complément, sur le système de visée du canon, vu de l'intérieur du char Schneider.

27 - AS xx - Canon du Schneider de Saumur (01a1)-min.jpg
27 - AS xx - Canon du Schneider de Saumur (01a1)-min.jpg (255.15 Kio) Consulté 1519 fois

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »