diorama : Schneider CA1 M2 1918

Avatar de l’utilisateur
RV 56
Messages : 95
Inscription : ven. août 06, 2010 2:00 am

diorama : Schneider CA1 M2 1918

Message par RV 56 » dim. janv. 20, 2019 4:58 pm

Bonjour,

voici mon diorama :

un Schneider de L' AS 17 avec le groupement d’accompagnement du 262° RI

Amicalement
HERVE
Pièces jointes
WP_20190120_002.jpg
WP_20190120_002.jpg (213.01 Kio) Consulté 417 fois

Avatar de l’utilisateur
RV 56
Messages : 95
Inscription : ven. août 06, 2010 2:00 am

Re: diorama : Schneider CA1 M2 1918

Message par RV 56 » dim. janv. 20, 2019 5:04 pm

WP_20190120_003.jpg
WP_20190120_003.jpg (202.03 Kio) Consulté 414 fois

Avatar de l’utilisateur
RV 56
Messages : 95
Inscription : ven. août 06, 2010 2:00 am

Re: diorama : Schneider CA1 M2 1918

Message par RV 56 » dim. janv. 20, 2019 5:09 pm

WP_20190120_010.jpg
WP_20190120_010.jpg (167.71 Kio) Consulté 412 fois
WP_20190120_009.jpg
WP_20190120_009.jpg (196.02 Kio) Consulté 412 fois

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2649
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: diorama : Schneider CA1 M2 1918

Message par Tanker » lun. janv. 21, 2019 8:45 pm

Bonjour,

Juste un détail.
Aux Groupes AS 16 et 17, les photos montrent des as blancs
Les as de couleurs sont, apparemment, une logique post 1° Guerre Mondiale.

Après l'engagement du 16 Avril 1917 à Juvincourt, un ou des articles en presse allemande
avaient mentionné l'emploi, par les chars français de croix rouge, destiner à tromper
les soldats allemands.

Le 3 Mai 1917, répondant à un message téléphonique de l'EMG, le Général Estienne
explique que les marquages avaient été laissés à l'appréciation des Groupes.
Dans cette réponse, le Général mentionne que le rouge avait été adopté par certains chars,
ce que contredit les photos d'époque existantes.
Les chars des 4 Groupes du Groupement Bossut, montrent des as de coeur et de carreau blancs.
(Source : Fonds Albert Thomas - carton n° 94 AP16)

Il semble évident, même si aucune note de commandement le confirme, que des ordres ont pu être
donnés pour éviter, par la suite, de donner aux Allemands, une autre occasion de relancer le sujet.

Au final, les photos noir et blanc de l'époque rendent malheureusement impossible d'avoir
de vrais certitude sur ce point . . . .

Bonne soirée - Michel

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »