Artillerie Spéciale - AS 38 - St Chamond n° 62662 du Lt Chevalier

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2888
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artillerie Spéciale - AS 38 - St Chamond n° 62662 du Lt Chevalier

Message par Tanker » lun. mars 30, 2015 7:50 pm

Bonjour,

Sur internet, deux photos parfaitement inédites d'un char du Groupe AS 38 du Cne Rime-Bruneau.

Image

Il s'agit du Saint Chamond M2 AsCa3 n° 62662 du Lt Chevalier. Ce char qui était le troisième char
de 3° Batterie de l'AS 38,a été mis hors de combat, le 11 Juin 1918, un peu après 15 h45.
Ce char, mission accomplie, faisait alors demi-tour devant Saint-Maur, en même temps que
son char subordonné (le Saint Chamond M2 AsCa4 n° 62620 de l'Aspirant Sénéquier).

Le Brigadier Guinot est tué dans le char, trois mitrailleurs ont été gravement blessés
(dont un avec une jambe et deux bras cassés qui sera récupéré plus tard dans la soirée).
Le Lt Chevalier s'en sort avec un traumatisme sonore et deux des membres de l'équipage
totalement sont indemnes (probablement le mécano et le mitrailleur arrière).

Image

Le char porte l'insigne des caïmans. Cette appellation du Groupe, choisie par son Capitaine, était déjà celle
de la 4° Batterie du Groupe AS 31 que commandait le Cne Rime-Bruneau en 1917, lors des engagments
de Laffaux (Mai et octobre 1917).

L'insigne est porté par les chars du Groupe, uniquement à l'avant gauche.

Pour cette période, les chars du Groupe AS 38 portent le numéro complet sur les 4 côtés.
A l'avant, le numéro n'est peint que du côté inférieur gauche du char.

Image

Image

Le St Chamond n° 62644, normalement caché par le 62662, pourrait être le char que les Allemands ont récupéré dans la nuit du 4 au 5 Juillet
(JMO 26N216-9 du 34° CA) La disparition de ce char, qui n'est pas le 62668, en panne dans Lataule, est aussi évoquée par le Lt du Cheyron,
qui appartenait alors à l'Escadron du 7° Chasseurs affecté à la Division de Secteur).

Un rapport de la 165° DI parlanr d'un déplacement de 100 m d'un des char français, mis hors de combat en Juin, il pourrait s'agir de ce char.
Les Allemands utilisaient de nuit, en petit poste avancés, ces chars détruits face à St Maur.

Les carrés de terrain, au Nord de St Maur, correspondent au puits de stockage du Dépôt de Ressons-sur-Matz.
Ces puits sont, actuellement, dans le cadre de la stricte application de la loi Seveso, un gros problème pour le village.

De même, le Circuit des chars de la Bataille de Méry arrivant jusqu'à Saint Maur, les décisions qui devraient être prises
risquent d'avoir aussi un impact sur le circuit . . . .

Bonne soirée - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2888
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Artillerie Spéciale - AS 38 - St Chamond n° 62662 du Lt Chevalier

Message par Tanker » jeu. juin 25, 2015 9:20 pm

Bonjour,

L'identification des chars détruits devant le village de Saint Maur, développée ci-dessus,
avait très largement pour base les rapports de combat du Groupe AS 38, auquels était
associée cette carte dans les archives du SHD.

Ces rapports, faits à chaud ont, assez généralement, une bonne fiabilité . . . .

Image

Sur la carte, les chars entourés d'un rond rouge sont les chars abandonnés sur le terrain.
Celui, situé à l'Ouest du château de Lataule n'est pas sur la photo aérienne qui suit.

Il s'agit du Saint Chamond n° 62668, capturé par les Allemands dans le cimetière de Lataule,
300 ou 400 m plus à l'Est de la position que donne cette carte.

C'est une première info erronnée qui n'augure rien de bon pour la position des chars visibles
sur cette photo aérienne . . .

Image

Cette photo aérienne française, faite quatre jours après les combats qu'il reste bon de se méfier
aussi des sources potentiellement classées A, comme pourrait l'être ce type de rapport. . . . .

Les trois photos qui suivent montrent la zone couverte par la photo aérienne, et le terrain tel qu'il était.
Le bois allongé, au Sud du Bois de Lataule, n'existait pas à l'époque.

Image Image

Image

Avec cet agrandissement de la photo aérienne, on retrouve bien, dans l'élipse rouge, les deux chars
vus plus haut sur la photo sol.
Leur positionnement relatif est à l'identique et les deux autres chars ne sont, pas dans le champ de la
photo pour l'un, et caché par le n° 62662 pour l'autre.

Image

Les chars n° 62644 et le n° 62662 n'ont donc pas été touchés dans la phase d'attaque sur St Maur,
mais bien dans le mouvement général de repli des chars du Groupe AS 38.

L'infanterie, bloquée vers la ferme de la Garenne par les mitrailleuses non détruites, n'a pas traversé
cet immense glacis sans obstacle, à l'Ouest du village de Saint Maur.

Image

Image

Des trois chars mentionnés ici, la seule identification vérifiée reste celle du n° 62662. Pour les deux autres chars,
dont les numéros sont cités, seule une photo précise permettrait de certifier que leurs positions respectives ne sont
pas inversées.
L'hypothèse est probante mais totalement certaine . . . . .

A suivre donc, pour de nouvelles découvertes - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »