Artillerie Spéciale - Un 2° Schneider CA1 M2, livré aux USA en 1918

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Un 2° Schneider CA1 M2, livré aux USA en 1918

Message par Tanker » mar. janv. 08, 2013 2:20 am

Bonjour,

Découverte dans le sujet du forum Landships : "Tank America in Boston" et déjà commenté ici dans le
sujet : "Artillerie Spéciale - Numéro du Schneider CA1 M2 du Musée de Saumur", voici la photo réalisée
en 1918 par le photographe Leslie Jones (photographie appartenant à la collection de la Boston Public Library).

Image

La photo, prise dans le "Commun Park" de Boston, présente le gros avantage de montrer le char "dans son jus de guerre" et
non peint en gris, comme l'ont été tous les engins du Proving Ground Center d'Aberdeen, abandonnés des années aux intempéries.

Image

Cette photo apporte des infos précises sur le camouflage et l'unité du char (le Groupe AS 16, identifié grace au triangle) et prise de 3/4 avant droit
elle a aussi permis une comparaison, sur plusieurs plusieurs détails, avec le char d'Aberdeen (devenu celui du musée de Saumur) et, très vite,
il est apparu que ce char, photographié à Boston, n'était pas celui d'Aberdeen et donc encore moins celui de Saumur !

Il s'agit bien d'un autre char Schneider, et cette photo prouve que ce n'est pas un, mais deux Schneider M2 que la France
a donné aux Etat-Unis à la fin de la première guerre mondiale.


Les 7 détails analysés sont présentés ci-dessous sur :
- La photo de Boston de 1918,
- Une photo d'Aberdeen des années 40,
- Une photo du char d'Aberdeen à son arrivée en France en 1985,
- Une photo du char à Saumur.

Image

Image

Image

Image

Les deux principaux points qui prouvent qu'il s'agit bien de deux chars différents sont :
- Le rail à l'avant du char,
- La trappe d'observation en avant et au dessus de la mitrailleuse droite.

Les photos de détails qui suivent le montrent mieux.
- Le rail du Schneider de Boston est boulonné, au dessus de la caisse, par 6 boulons.
- Le rail du Schneider d'Aberdeen est boulonné, au dessus de la caisse, par 3 boulons.

Si la plupart des Schneider photographiés possédent un "rail à 6 boulons", il n'en demeure pas moins qu'une certain
nombre de Schneider, appartenant aux Groupe AS 2, 3, 4, 5, 6 et 9 (dont les numéros 61024, 61029, 61032, 61047,
61057, 61070, 61135, 61168, 61171, 61203, 61206, 61216 et 61226), ont des "rails à 3 boulons", identiques à celui
du Schneider M2 d'Aberdeen.

La qualité des photos ne permet d'identifier avec certitude d'autres chars, mais il parait évident qu'il s'agit d'un choix
de fabication industriel et non d'une modification de circonstance.
Comme le point qui suit, ce rail est donc un élément certain de différenciation du char de Boston et de celui d'Aberdeen.

Le deuxième point important est la trappe d'observation, présente sur le char d'Aberdeen, alors que le Schneider
de Boston est seulement équipé d'un oeilleton d'observation.

La encore, il s'agit d'un choix initial de l'industriel, et si des chars équipés seulement d'un oeilleton ont pu se voir modifier
par la suite, il n'y a pas de raison que les américains se soient "amusés" à transformer le char d'Aberdeen sur ce détail.







Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2688
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Un 2° Schneider CA1 M2, livré aux USA en 1918

Message par Tanker » mar. janv. 08, 2013 2:21 am

Les autres points sont surtout une comparaison du char de Saumur à ses différentes périodes de carrière
(Aberdeen, arrivée en France et état actuel après "restauration" par l'ETBS).
On peut voir que sur ces détails, le char n'a pas bougé depuis Aberdeen et que ces points sont différents sur le char de Boston.

Le Schneider de Boston possède un porte bagage totalement broyé, ce qui n'est pas le cas de celui du char d'Aberdeen.
Par ailleurs, la déformation du porte-bagage du char d'Aberdeen se retrouve à l'identique sur le char à Saumur.

Sur le char de Boston, manque le crochet arrière de fixation du madrier, crochet en place sur le char d'Aberdeen, et qui a été redressé par l'ETBS.

Le Schneider de Boston posséde son support de lanterne à l'avant du char, qui a disparu sur celui d'Aberdeen et manque toujours à Saumur.

Le 75 mm du Schneider d'Aberdeen posséde sa coiffe de lien élastique au dessus du canon alors que le char de Boston ne l'as pas et, pour
en terminer la grille de ventilation, cassée sur le Schneider de Boston, est en état sur celui d'Aberdeen et muni de deux barres de fixation.
Les deux barres, réinstallées à la restauration, n'ont d'ailleurs pas été replacées au même endroit . . .

Schneider M2 de Boston

Image

Image

La photo qui suit est intéressante car elle montre un marquage, très spécifique du Groupe AS 2.
Les bandes blanches, peintes à l'avant et aux coins arrière du char, permettait de différencier les ' char d'une batterie.
Ce char était donc le deuxième d'une des trois Batteries de ce Groupe.

Le triangle, peint sur le côté du char, indique qu'il s'agit d'un char du Groupe AS 16.

Ces deux informations semblent cohérents car le Schneider M2 n° 61262 appartenait encore bien
au Groupe AS 2 le 7 Avril 1918 (au moment des combats de Grivesnes), et il est ensuite répertorié
dans les chars du Groupe AS 16 au mois de Juillet 1918.

Le Schneider M2 de Boston pourrait donc être cet ancien char du Groupe AS 2 . . .

Image

Schneider M2 d'Aberdeen :

Image

Image

Schneider d'Aberdeen livré en France :

Image

Schneider de Saumur :

Image

Image

La France a donc bien livré deux chars Schneider aux Etats-Unis, ce qui ne correspondait pas à l'ordre initial du Ministre de la Guerre, du 26 Août 1918,
ordre demandant au Général Estienne de faire parvenir au parc d'Artillerie de Bordeaux 6 chars "amochés au combat" : (SHD carton 16N 2130)
- Un Schneider,
- Un Saint Chamond,
- Quatre Renault,
Il s'agissait de chars destinés à des expositions.

Les documents suivants du SHD sont de 1919 et parlent de la prise en compte du St Chamond n° 62770
par des officiers Américains et de son départ de Martigny pour St Nazaire le 28 Juillet 1919.

Le Schneider de Boston était donc en Amérique bien avant le St Chamond, et il est à ce jour impossible
de faire un point précis sur ce qui a été réellement donné pour ces exibitions et finalement restés aux USA.
Il semble bien que ce Schneider soit resté un moment en exposition dans ce parc de Boston.
Des photos d'un 21 cm allemands sont prises, dans le même parc sous la neige de l'hiver 1918.
Cette exposition a-t-elle été itinérante ? Boston n'était pas la capitale !

Il est possible qu'une exploitation de la presse américaine d'époque permette d'y voir plus clair et d'enfin
retrouver les numéros de ces chars avec d'autres photos.

Qu'est devenu le Schneider M2 de Boston ?
S'agissait-il d'un prêt, et ce char est-il finalement rentré en France ?
A-t-il subi le sort de nombreux matériels d'Aberdeen comme les obusiers allemands de 21 cm et 42 cm
qui ont été découpés au chalumeau en 41/42 pour faire de l'acier ?
Est-il caché dans un coin de collection privé . . . . . . ?

Suite du feuilleton, peut-être, dans un prochain numéro - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
HT62
Messages : 4359
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Hauts de France

Re: Artillerie Spéciale - Un 2° Schneider CA1 M2, livré aux USA en 1918

Message par HT62 » mar. janv. 08, 2013 7:49 am

Bonjour Michel,

Merci pour cette étude très détaillée qui nous permet de découvrir les détails nécessaires aux identifications que tu sais faire, bravo !
Cordialement, Hervé.
Les régiments de Béthune et Saint-Omer : les Poilus du Pas de Calais et d'ailleurs :

http://bethune73ri.canalblog.com/

http://saintomer8ri.canalblog.com/

NOUVEAU : http://dunkerque110eri.canalblog.com/

Recensement des Poilus des 16e et 56e BCP

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »