Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » lun. nov. 21, 2011 7:30 pm

Bonsoir,

A l'été 1919, avec la démobilisation d'un nombre important d'officiers des chars, le commandement s'est retrouvé face à un nombre important d'officiers
affectés dans les chars qui ne possédaient aucune formation à cette nouvelle arme.
La décision est alors prise d'organiser un cours spécifique pour former les officiers affectés dans les chars.
Dans un premier temps, c'est un cours spécialisé qui est mis en place au camp de Satory, au sein du 503° RAS.
En Septembre 1919, el Colonel Chedeville, commandant de la 2° Brigade d'AS lance un projet de "Centre d'études des Chars Blindés de Versailles",
centre destiné à recevoir, dans des stages de 3 mois, les officiers à former sur char.

Ce Centre, placé aux ordres du Lt Colonel Sabourdin reçoit ses premiers stagiares en Novembre 1919.
Installé dans les batiments militaires situés entre le château de Versailles et les potagers du Roi, cette école formera pendant 20 ans des officiers des chars.

Les photos qui suivent montrent un char Schneider et un char Saint Chamond, placés "en pot de fleurs" dans la cours de cette école.
Visiblement officiers stagiaires et appelés du contingent de l'école aveaint pour habitude de s'y faire phoyographier.
Si la date de leur mise en place n'est pas connue, il reste probable qu'ils aient été mis là dès 1919 ou 1920.

En 1940, les Allemands, comme ils le feront pour tous les chars Mark laissés dans de nombreux villages du secteur britanniques, évacueront ces deux chars en Allemagne.
Leur sort n'est pas connu, et il ne semble pas en exister de photos de leur vie Outre-Rhin.

Image
Ce plan permet de voir que les deux chars sont le long de deux batiments placés perpendiculairement.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Il est surprenant que durant ces 20 ans à Versailles, ces deux chars n'aient pas été plus photographiés.
Il était visiblement possible de rentrer à l'intérieur et donc de faire autrechose que des photos posées devant ou sur le char.
Il reste donc à espérer que d'autres photos plus précises de ces deux chars ont été faites et qu'elles referont surface un jour.

Bonne recherche - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » mar. nov. 22, 2011 7:08 pm

Bonjour,

Voici le quartier de cavalerie, dans lequel ont été conservés pendant plus de 20 ans ces deux exemplaires de chars français.

Image

Il s'agit du Quartier de Croÿ, situé à Versailles, entre l'Avenue de Sceaux et la rue Royale.
construit au XVIII°, il fut de 1893 à 1919, le casernenement du 27° Régiment de Dragons.
Ce Régiment dissous, c'est le Centre d'Etude des Chars de Combat qui s'y installa jusqu'en 1940.

C'est donc plus de 2O ans de promotions d'officiers des chars qui franchissant les portes de cette école, cotoyèrent ces deux chars.

Dans "Quatre officiers, une famille" Jean de la Roche, fait une description de l'arrivée dans cette cours (Page 74 - Editions Cheminements - 2004)

"Passé le proche d'entré, on arrivait dans la cour d'honneur très ombragée où finissait de rouiller un vieux char Saint-Chamond habité par la pie "Margot".
Avec un peu de chance, on pouvait apercevoir le "petit père Chaubez", le général commandant l'école, rescapé de la fameuse attaque de Berry-au- Bac de 1917, donnant quelques graines au volatil"


"Le petit père Chaubez" - Il s'agissait du Cdt Chaubès qui commandait le Groupement de Schneider n° II sur l'attaque de la ferme du Temple.
Le terme "rescapé" n'est pas approprié dans la mesure ou, en application des procédures de l'Artillerie Spéciale, le Cdt Chaubès était à l'Etat-Major de l'unité que son Groupement appuyait, et non avec ses chars en première ligne, comme avait décidé de le faire le Cdt Bossut.

C'est le 503° RAS, en garnison au camp de Satory, qui fournissait les moyens chars permettant aux élèves de l'école de manoeuvrer sur le plateau de Satory.
Image

Image

Image

Image

Il sembler tout de même bien improbable que ces photos aient été les seules faites en 20 ans de présence de ces deux chars dans cette cour. . . . .

Bonne soirée - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » ven. janv. 06, 2012 10:57 pm

Bonsoir,

Sur internet, une vente de 70 photos de char (période 1932),

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?Vie ... 654wt_1177

qui permet de découvrir une nouvelle photo du Schneider M2 "pot de fleur" de l'école des chars de Versailles.

Image

Autres photos intéressantes du lot :
- une photo de tracteur d'artillerie Schneider Ca 3 sur porte-char,
- des photos du FCM 2C,
- une photo de Mark V* qui ne semblent pas encore déclassés ou transformés en cible pour champ de tir . . .

A suivre - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Austerlitz
Messages : 47
Inscription : mar. sept. 13, 2011 2:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Austerlitz » mar. janv. 24, 2012 7:12 pm

Bonjour,

Peut-être que ces deux là vous intéresseront...

http://cgi.ebay.fr/char-cadre-du-502-RC ... 53eb36f932

http://cgi.ebay.fr/char-cadre-502-RCC-d ... 53eb36f1e0


Cordialement.
"Pour la France et de bon coeur".

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » mer. janv. 25, 2012 3:22 pm

Bonjour,

Il s'agit des deux photos de la vente signalée en début de sujet qui sont remises sur le marché par son acheteur initial.

Cette série de photos est celle d'un cadre du 502° RAS, en stage à l'école des chars.

Image

Image

Il serait tout de même surprenant qu'en 20 ans d'existence de cette école, aucun des stagiaires,
ou des instructeurs ne se soit penché sur l'histoire de ces deux chars.
Leur numéro et leur courte histoire a très certainement été notée quelque part . . . .

Bonne recherche - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » mer. janv. 25, 2012 10:33 pm

Bonsoir,

Avec ces deux chars "pot de fleur" de l'école de Versailles, un autre char, aujourd'hui disparu,
a aussi reçu les honneurs des élèves-officiers de l'école.

Il s'agit du prototype du char lourd FCM 1A dont parle l'article de Guy François (GBM n° 98 de fin 2011).
Aux pages 50 et 51 de cette revue, deux photos montrent ce char qui finira sa carrière au 503° RCC.

Le 503° RCC, basé au camp de Satory, était le corps support de l'école des chars de Versailles.
Ce sont ces personnels et matériels qui servaient de soutiens aux officiers stagiaires de l'école.

La présence du FCM 1A dans la garnison était en soit assez logique puisque la Section Technique de l'Armée,
chargée entre autre des expérimentations, était aussi à Satory.

Une fois le programme FCM 2C lancé, ce char n'avait à l'époque, plus que trois carrières possibles :
- être ferraillé,
- Finir comme cible sur un champ de tir,
- être conservé en pot de fleur.
C'est cette troisième solution qui avait été choisie et le char se trouvait donc devant un des batiment du 503° RCC.

Voici deux autres photos, complémentaires de celle de la page 51 du GBM n° 98.

Image

Image

Sur ces deux photos, le char est à la même place. On aperçoit la même cheminée sur le toit.
La cour est pavée. Il ne s'agit donc probablement pas d'une des cours des casernement du 503°, sur le plateau de Satory.

Sur la première photo les protections du train de roulements sont démontées. L'échappement et le tourelleau sont démontés.

Ce char a-t-il été ferraillé avant l'invasion allemande de 1940 ou, comme le Schneider et le St Chamond de l'école de Versailles, aura-t-il
été transporté en Allemagne ?

Il reste à trouver dans quelle partie des casernements du 503° RCC se trouvait ce char.
Sur le plateau de Satory, une bonne partie des batiments était à un seul étage.

Le 503 avait-il une partie de ces casernements dans Versailles, non loin de ceux de l'Ecole des chars ?

Merci à Olivier (FT 17) pour la première de ces deux photos qui date donc aussi des années 30.

A suivre - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » sam. juil. 20, 2013 1:19 pm

Bonjour,

Deux photos postées par "Nox" sur le forum "Les Colleurs de Plastique" permettent de préciser la position du FCM 1A en 1940.
Ces deux photos montrent bien qu'il s'agit de la cour d'accès, à l'école des chars de Versailles, par la porte de la rue Royale.

Image

Comme pour le Schneider et le St Chamond de la cour d'Honneur de l'école, il serait intéressant de trouver des photos allemandes,
montrant l'évacuation de ces chars, voir de leur transport par train en Allemagne . . . .

Bonne recherche - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » mar. nov. 19, 2013 2:22 pm

Bonjour,

Une nouvelle photo du Schneider M2 de l'école des chars de Versailles, permet d'avancer dans l'identification de ce char.

Image

Le numéro 61028 appartenait, jusqu'au 21 Juin 1918, au Groupe Schneider AS 14.
A cette date, ce char a été déclassé, et l'AS 14 a été engagé dans le secteur Dommiers/Chaudun, le 18 Juillet 1918, avec de nouveaux chars.

Aucun document ne semble permettre de retracer la carrière de ce char depuis sa mise en service.
Vingt-huitième chars Schneider sorti, il du être principalement utilisé à l'instruction aux camps de Marly-le-Roi ou de Cercottes,
avant d'être effecté au Groupe AS 14.

Le Groupe AS 14, arrivé avec ces chars à Champlieu le 25 Avril 1917, a été déployé, après l'attaque allemande du 21 Mars 1918,
dans le secteur de Margny-sur-Matz, et ce jusqu'à la mi-Juillet 1918.

Comme beaucoup pour d'unité de Schneider et de Saint Chamond, le potentiel des chars en service dans les Groupes a,
très largement été entamé dans les exercices de formation de l'infanterie, au combat avec les chars.

De nombreux chars Schneider (et Saint Chamond) ont alors été remplacé début Juillet 1918 par des chars stockés au camp de Cercottes.
Ce char Schneider n'a donc, très probablement jamais combattu.

Il est intéressant de noter que le numéro est peint à l'arrière, comme sur les chars pas encore équipé de crochets de poutre.
Cette place, pour le numéro du char, ne sera plus utilisée, dès les combats d'Avril 1917.
Ce Schneider, probablement stocké après guerre, à l'ERGMB de Gien, a du être repeint avec ses numéros d'origine, et avec un camouflage
avec bandes noirs très marquées qui était proscrit pour les char, dès l'été 1917, par les notes sur le camouflage.

Ce char, parce qu'uniquement utilisé à l'instruction, aurait-il gardé un camouflage initial, uniquement rafraichi par les peintres de l'ERGMB,
ou a-t-il été repeint dans ce standard par des personnels peu au fait des camouflages utilisés en 1918 sur ces chars ?

Les autres photos de ce Schneider à Versailles (en particulier celles 1940) permettent de penser qu'il n'a plus été repeint après sa mise en place
dans la cour de l'école . . . .

Il manque toujours des photos prises par les élèves à l'intérieur du char . . . . .

Bonne recherche - Michel

Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » dim. juin 01, 2014 3:13 pm

Bonjour,

Toujours pas de photos de l'intérieur du char, et un nouveau groupe de conscrits sur le char.

Image

A l'arrière, le numéro éffacé du char semble contenir un 4, ce qui irait à l'encontre de l'hypothèse évoquée plus haut . . .

A suivre - Michel

Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2843
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider et St Chamond de l'école de Versailles

Message par Tanker » mar. août 12, 2014 1:29 pm

Bonjour,

Sur le site d'Antoine Misner, une nouvelle photo, prise dans la cour de l'école
des chars de Versailles, montre qu'un char Mark V étoile "male" y a aussi séjourné.

Image

S'agit-il d'un char présent avant 1930, pour servir à l'instruction des cadres en formation,
ou d'un char placée, après 1930, en "pot de fleur", lorsque ce char a été retiré du service ?

D'autres photos permettront, peut-être, de répondre à cette question et surtout, d'identifier
le numéro de ce char. . . . .

Avec les photos Allemandes de 1940, il ne semble pas que ce char était alors encore en place
dans les cours de l'école.

Bonne recherche - Michel
Email - [email protected]

Liens sur les sujets Artillerie Spéciale de "Pages 14-18" :
viewtopic.php?f=34&t=52768

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »