Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Tanker » mer. août 24, 2011 7:57 pm

Bonjour,

Une série de photos allemandes, en vente sur internet, donne un très bon aperçu de la perception allemande du combat contre les chars.

Dès l'apparition, en 1916, du char sur le champ de bataille, les allemands ont mis au point une approche complète du combat contre les chars.

C'est seulement à l'automne 1918, avec l'attaque de la ligne Hindenburg que les alliés ont pu mesurer l'ampleur de la réponse allemande au char.

En 1917, les Allemands avaient d'abord décidé :
- d'élargir la tranchée de première ligne,
- de placer des canon de 77 mm très en avant, pour lutter contre le char,
- de développer une cartouche de fusil et mitrailleuse en acier (la 7,92 K).
- d'étudier un fusil antichar de 13 mm.

Image

Image
(Détail photo collection Hardy Huber)

Les premiers engagements français avec chars de 1918 (Bois Sénécat, Grivesnes, Cantigny) permettront de découvrir la mise en service du fusil de 13 mm.
Les résulats de cette arme seront finalement peu probant dans la mesure ou elle demandait des personnels très aguéris, une très bonne connaissance des chars
et finalement une distance d'engagement assez courte.

Avec la mise en place de la ligne Hindenburg, tous les aspects de la défense antichar seront finalement développés.

Image
Ces barrages, parfois sur plusieurs kilomètres permettaient de tenter de neutraliser des zonez trop favorables aux chars

Image

Image
Toutes ces techniques seront améliorées et largement utilisées pendant la seconde guerre mondiale.

Image
(Un sujet du orum sur Senonnes a déjà abordonné le problème des obstacles antichar)

Tous ces obstacles sont, si nécessaire, aussi couverts par les barrages d'artillerie, et ils sont systèmatiques complétés par des mines antichar.

Le point important développé en 1918 et celui de la mine antichar. Ces mines sont, bien sur, associées aux obstacles fixes déjà évoqués.

Les Allemands ont développé deux type de mines :
- Les mines à enfouir pour constituer des bouchons de mines sur des points de passage obligés ou pour constituer des lignes complètes de défense.
- Les mines "portables" utilisés par les fantassin chargés d'attaquer les chars à courte distance.

Le premier type de mine, est déclanché par le passage du char et le deuxième type est déclanché par le combattant qui la place :
- sur l'itinéraire du char,
- sur le char ou le train de roulement.

Ce sont les prémisses du Combat Rapproché AntiChar (CRAC) qui sera, avec des moyens plus adaptés,très largement développé dans les futurs conflits.

Le char possède beaucoup d'angles morts, il est aveugle à très courte distance. Isolé de son infanterie, il devient très vulnérable pour des fantassins
connaissant bien ses faiblesses et capables de venir "à toucher les chenilles" . . .
Les Allemands avaient une excellente connaissance des chars qui leurs étaient opposés.

Des modèles de tous les types de chars ont été capturés et ont servi à l'instruction de l'infanterie dans les camps.
Des maquettes en bois de char Mark et Renault FT ont été utlisées pour faire connaître le char.

Il est d'ailleurs intéressant que si quelques Schneider (un ou deux) et St Chamond (deux exemplaires) ont été capturés
et utilisés pour cette instruction, aucune maquette bois de ces chars semble avoir été construite.

Image

Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Tanker » mer. août 24, 2011 7:58 pm

Comme pour les canons de 77 mm déployés comme arme antichar, les canons de 37 mm allemands, placés en premières lignes
ne se dévoilaient que lors des attaques chars de leur secteur.

Image

Image

On peut voir au deuxième plan un Whippet britannique capturé par les Allemands.
Les photos de ce reportage sur l'instruction antichar sont données comme prises dans un centre d'instruction Minewerfer situé vers
Valenciennes.
Trois chars britanniques Mark sont aussi observables sur ces photos.
Ces chars ne portant pas d'armement il pourrait s'agir de chars spécifiquement mis en place dans ce centre d'instruction,
et non de chars provenant d'une des unités de combat créés par les Allemands avec les chars remis en état à Charleroi.

En fin de guerre, les Allemands avaient commencé à sortir de la logique mines antichar à base d'obus. Les alliés saisir de nouveau type de mines qui auraient probablement permis de réaliser des champs de mines plus performants.
Les mines en caisse de bois étaient difficiles à camoufler et les photos aériennes, prises avant les combats pour les unités de chars, permettaient d'éviter pas mal de pièges.

Image

Pour en finir avec le combat antichar allemand, il est bien entendu que l'artillerie lourde (10 cm, 15 cm et 21 cm) participait aussi à la défense contre les chars.

Assez rapidement des calculs ont fait pour déterminer combien d'obus de gros calibre devaient être tirés sur une surface donnée pour avoir une probabilité efficace d'atteinte des chars en mouvement.
Les rapports de combats de l'Artillerie Spéciale rendent compte de nombreux chars simplement mis hors de combat par de gros éclats d'obus provoquant des ruptures irréparables sur des chars au combat.
Immobilisés, ces chars été très souvent détruits par les coups suivants . . . .

Une bien belle série de photos donc qui ne semble, pour l'instant, avoir déclanché les fièvres acheteuses -

Michel
Dernière modification par Tanker le sam. août 04, 2018 8:49 pm, modifié 1 fois.

ALVF
Messages : 6145
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par ALVF » mer. août 24, 2011 8:54 pm

Bonsoir Michel,

Merci pour cette analyse des mesures prises par les allemands contre les chars!
En complément, voici une photographie de deux tourelles de 5-cm K.i.P.L utilisées comme arme anti-char.Au dos de cette photographie figure la légende manuscrite suivante: "Schiessübung mit Tankabwehrkanonen-juni 1917":
Image
Exercice anti-char avec tourelles cuirassées de 5-cm K.i.P.L en juin 1917.

Concernant les mines anti-chars, voici un modèle français constitué d'une bombe d'artillerie de tranchée à fusée instantanée et le résultat efficace du champ de mines établi sur l'Epine de Védegrange le 15 juillet 1918 où le char Mk IV de prise ("Beute Panzerwagen"), baptisé "Olaf", a été déchenillé.
ImageImage
Une mine anti-char française constituée d'une bombe d'artillerie de tranchée a immobilisé le char de prise "Olaf" le 15 juillet 1918 en Champagne.

Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8658
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. août 24, 2011 9:45 pm

Image
Bonjour
Voila un éclaircissement très intéressant sur la Valenciennes Mienenwerfer Schule Tank Granate 1918 dont j'avais posté une des photos pour identifier le blindé (un Whippet qui servirait aux essais donc, ce qui n'était pas précisé dans la légende des photos en vente sur le net - avec la #08 et la #09. Pas de preuve non plus pour "Valenciennes" ;) )
On avait signalé aussi le Minenwerfer léger n/A
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Ferraille
Messages : 511
Inscription : ven. nov. 20, 2009 1:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Ferraille » mer. août 24, 2011 10:18 pm

Bonsoir à tous,

Pour les archives,

Cordialement, FrancoisImageImage
Les munitions montrées sont inert.
Ferraille

Cyril Cary
Messages : 1120
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Cyril Cary » jeu. août 25, 2011 10:27 pm

Bonsoir

Le Commandement allemand était très préoccupé par la defense antichar.
L'ordre du 51e C.A du 23/07/18 précise les obstacles naturels du terrain et de régler les organisations défensives en conséquences et d'assurer la coopération entre les différentes armes.
L'artillerie à mis en oeuvre les moyens suivants:
- Pièces anti tanks (généralement équipées à 250/300 obus à ogive en acier) entre la ligne de résistance et la ligne de couverture de l'artillerie;
- Sections attelées contre tanks prélevées sur les sections en repos et qui se tiennent prêt à faire mouvement en cas d'alerte;
- Batterie de campagnes ayant des vues directes sur les zones suspectes;
- Batteries d'artillerie lourde, ayant un périmètre définie avec quelques points de repère préalablement définis ou faisant un tir indirect sur des points de passage des chars;
- Batteries contre tanks en camions dénommées "Tankzug auf Kraftwagen" ou en core "Tankzug Tankgeschütz" équipées de canon de 7,7; 8; 8,8 et 10,5 cm sur affût TAZ (font également office de pièce FLAK). Ces batteries sont en alerte permanente et ne font mouvement faire la zone de front qu'en cas d'attaque par des tanks.
- Mortiers de tranchée léger équipés de la crosse arrière permettant le tir antichar. Les projectiles utilisés étant du type Käthe, Lotte (ou Erna) et Anna (pour faire simple: mle 1916 et variantes). Dans un premier temps la fusée l.W.M.Z.2 sera utilisée mais ne fonctionant pas instantannément à l'impact, la fusée Az.l6f.lW.M sera utilisée mais avec un fort taux de raté. Finalement une fusée sera spécialement conçu pour cette mission: la fusée T.M.Z.A.
- L'artillerie de tranchée en générale (assez maniable), particulièrement le Minen lourd de 25 cm.

L'infanterie n'est pas en reste, puisque l'ordre de le IIème Armée du 27.06.18 demande de bien vérifier les armes d'infanterie en cas d'impossibilité d'intervention de l'artillerie (nuit, brouillard, etc...) qui se décomose comme suit:
- Mitrailleuse contre tank. dénommée MG Tuf (Tank und Flieger) tirant la 13,2 Tangewehr;
- Mitrailleuses lourdes. Des MG 08 équipées de balles perforantes;
- Mitrailleuses légères et armes d'infanteries si possible équipées de balles perforantes;
- Tankgewehr
- Charges concentrées (Geballte Ladung) de grenades et d'explosif;
- Fougasses, pièges et mines à déclenchement mécanique ou électrique situés dans les zones de couverture et sur les points d'appui de la zone principale et de soutien.

Cordialement
Cyril

ALVF
Messages : 6145
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par ALVF » jeu. août 25, 2011 11:41 pm

Bonjour,

En cas de rupture du front, la meilleure défense anti-char est constituée par les canons de Flak montés sur véhicules qui peuvent changer rapidement de position, attendre les chars sur des points de passage obligé, tendre de véritables embuscades, etc...
Voici une reconstitution "héroïque" de l'action d'un de ces véhicules à Cambrai, vue par un artiste de la revue "Illustrirten Zeitung" et la photographie d'un Krupp-Daimler "leichte Kraftwagenflak" dont le canon de 7,7-cm L/27 tire un obus pouvant détruire tous les chars alliés en service en 1917-18.
Image
Une auto-canon de Flak Krupp-Daimler en action à Cambrai en 1917.

Image
"Leichte Kraftwagenflak" Krupp-Daimler avec canon de 7,7-cm L/27.

Cordialement,
Guy François.

Cyril Cary
Messages : 1120
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Cyril Cary » ven. août 26, 2011 1:23 pm

Bonjour à tous, bonjour Ferraille

Le projectile de 77 n'est il pas de semi- rupture? C'est a dire à fusée d'ogive renforcée d'une coiffe destiner à le rendre perforant?

Sait on si les obus de MineWerfer équipé de la fusée T.M.Z.A ont eu le temps d'être mis en service avant l'armistice?

Cordialement
Cyril

Ferraille
Messages : 511
Inscription : ven. nov. 20, 2009 1:00 am

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par Ferraille » ven. août 26, 2011 1:42 pm

Bonjour Cyril,

J'ai pas connaisance d'un projectil avec fusée d'ogive renforcé pour le rendre perforant.
Le projectil montré à une faux ogive en acier massive trempé,comme un marteau pour traverser le blindage du char,la fusée avec retard fait le reste.
J'ai jamais vu des projectils Minenwerfer avec une fusée T.M.Z.A, ça existe ??

Crdlmnt,Francois
Ferraille

Avatar de l’utilisateur
P. CASANOVA
Messages : 476
Inscription : jeu. oct. 06, 2005 2:00 am
Localisation : Meuse

Re: Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

Message par P. CASANOVA » ven. août 26, 2011 7:32 pm

Bonjour à tous
Bonjour,

Pour les interèssés,l'obus de rupture avec ogive en acier trempé et fusée interieure,pour canon de 7,7-cm anti char.
Il s'agit de l'obus de semi-rupture K. Gr. 15 m. P. ( Kanonengranate 1915 mit panzerkopf)
Cet obus était muni d'une fusée détonateur percutante interne retardée de type Aufschlagzünder m.V et d'une ogive en acier trempé.

Pascal

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »