Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Avatar de l’utilisateur
Cochonloup
Messages : 17
Inscription : mar. juin 07, 2011 2:00 am

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par Cochonloup » jeu. juin 16, 2011 3:13 pm

Bonjour Gilles,

Je me demandais justement si quelqu'un allait remonter dans les sujets, ou faire une recherche internet pour tenter d'y retrouver son nom . . .
Bonne pioche donc et bravo !

Les deux photos, en vitrine, derrière l'étui de pistolet sont-elles de lui ?

Le 1° Février 1919, le Groupe AS 31 est dissous et devient la Compagnie AS 364 du 22° BCL du 508° RAS.
Si le Brigadier Gigon appartenait encore à cette unité, il est probablement passé sur Renault FT.

Connaissez-vous sont ou ses prénoms ?

Bon week-end - Michel
Bonjour,
Un grand merci à vous pour ces infos.
Pas de prénom pour le brigadier Gigon...Les recherches continuent.
Les deux photos dans la vitrine n'ont rien à voir avec le Brigadier Gigon: Une affaire de plus à suivre...

Gilles.

Avatar de l’utilisateur
Cochonloup
Messages : 17
Inscription : mar. juin 07, 2011 2:00 am

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par Cochonloup » sam. juin 18, 2011 3:47 pm

Bonjour,
Je vous poste deux photos de groupes AS trouvée sur un autre forum pour bien voir la différence de dimension entre un étui de ruby et un étui de 1911.
Il y a un seul holster de 1911 par photo.

Gilles.
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par Tanker » sam. juin 18, 2011 4:21 pm

Bonjour Gilles,

Et nous sommes là après-guerre (au 513° RCC pour la photo du bas) et plus du tout dans la période 14-18 de l'Artillerie Spéciale.

Comme le montre le casque, la normalisation des équipements est bien entamée à cette époque, même si l'on peut voir que
plusieurs modèles de vestes cuir sont en service.

Pour les deux photos, le propriétaire de l'étui Colt 1911 était, probablement, celui un cadre de l'unité.
Le Colt 19111 était-il alors l'arme de dotation réglementaire de certaines catégories de personnels (officiers ou sous-officiers),
ou s'agissait-il encore d'une tolérance de commandement pour les possesseurs de ce type d'arme ?

Bon Week-End - Michel

asiate
Messages : 220
Inscription : jeu. oct. 21, 2004 2:00 am

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par asiate » dim. févr. 10, 2019 8:38 pm

Cochonloup, je t'ai envoyé un mp. ;)

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par Tanker » sam. févr. 16, 2019 11:43 am

Bonjour,

Le propriétaire de l'étui de pistolet Ruby est le Brigadier Francisse Edouard Gigon, cultivateur,
né dans le Doubs en Juillet 1889.
Il fait son service militaire au 4° Régiment de Chasseurs d'Epinal, d'Octobre 1910 à Septembre 1912.
Mobilisé le 1° Août 1914, il rejoint son régiment à Epinal le 2 Août 1914.
Il est nommé Brigadier le 26 Février 1915.

Son escadron d'affectation n'est pas connu et il est présent, en Zone des Armées, avec son régiment,
jusqu'au 18 Août 1916.

Le 19 Août 1916, il est muté dans l'Artillerie et affecté au 8° Régiment 'Artillerie à pied d'Epinal.
Du 19 Août 1916 au 15 Novembre 1916, il est en Zone de l'intérieur, probablement à l'instruction,
au Dépôt du 8° RA.

Le 14 Novembre 1916 il est affecté au 81° RALT.
Il peut avoir alors été volontaire pour l'AS, mais peut, tout aussi bien, avoir fait partie d'un détachement fourni, sur ordre, par l'Artillerie. C'était, à chaque fois, plusieurs centaines d'Hommes qui étaient réclamés.

Contrairement à ce que dit sa fiche matricule, qui le situe alors, sans interruption, en Zone des Armées de Novembre 1916 à Mai 1918, il est encore en Zone de l'Intérieur quand il rejoint, à Marly-le-Roi, le 16 Novembre 1916, le camp du trou d'enfer.

Il difficile d'être précis sur son parcours entre Novembre 1916 et Juin 1918. En supposant qu'il ait été directement affecté au Groupe AS 31 et présent à sa création le 8 Février 1917 à Marly, il est alors :

- passé au camp de Cercottes du 9 Février au 22 Février 1917
- arrivé, en Zone des Armées, au Camp de Champlieu le 23 Février 1917
- a pu participé aux engagements du Groupe AS 31.

Dans cette hypothèse, il aurait été présent :
- dans le secteur de Moronvillers en Avril 1917
- A Laffaux le 5 Mai 1917
- Au Chemin des Dames le 23 Octobre 1917

En juin 1918, il est effectivement cité comme chef d'un char de l'échelon du Groupe.

Cette fonction implique, peut-être qu'il a été formé à commander un de ces chars au combat,
mais il pouvait aussi avoir été instruit, comme mécanicien, pour dépanner ce type de char et donc,
comme Brigadier, apte à commander une équipe de dépannage.
Dans cette hypothèse, il peut avoir aussi passé en 1917, quelques semaines en usine,
comme le faisaient tous alors les mécanos chars, pour connaître à fond leur matériel.

Il n'est pas présent à Méry avec l'AS 31, puisque évacué sanitaire le 22 Mai 1918, il est hospitalisé
à Chinon, du 24 Mai au 11 Juin 1918, puis en convalescence jusqu'au 18 ou 19 Juin 1918.
Il ne rejoindra le Groupe AS 31 dans l'Oise, qu'après les combat du 11 Juin 1918.

Une chose surprenante, sa fiche ne comprend aucune citation ou décoration. Les fiches incomplètes
sont légion et la réponse se trouve probablement aux archives de Pau . . . .

Pour l'AS 31, le JMO du Groupe donnant une chronologie assez précise de ses activités, voir ce document sur Le site du SHD,

A partir du 18 Juillet 1918 et jusqu'au 23 Août 1918, sa Fiche Matricule permet de remonter avec précision son parcours.
Blessé le 18 Juillet 1918, dans le secteur de Missy, il reste soigné en Zone des Armées jusqu'au 21 Juillet 1918 .Il est ensuite, en Zone de l'Intérieur, à l'hopital de Toulouse du 22 Juillet 1918 au 22 Août 1918.

Son dossier médicale, aux archives de Limoges, comprend, peut-être, quelques infos utiles sur sa blessure.

De nouveau en Zone des Armées, il rejoint probablement le Groupe AS 31, au Camp AS de Martigny-les-Bains.
Son affectation au 508° RAS, le 16 Décembre 1918? correspond au fusionnement du Groupe avec la Compagnie de chars légers AS 364 (22° BCL du 508° RAS).

Il resterait à définir, dans quelles conditions il a conservé son étui de pistolet,
mais peut-être s'agit-il d'un souvenir "reconstitué" d'après-guerre . . . . .

Très bon Week-End - Michel

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2654
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Holster Colt M 1911 pour l' A.S

Message par Tanker » sam. févr. 16, 2019 2:51 pm

Sur internet, un détail de photo d'étui de pistolet Ruby, montrant un marquage plus réglementaire.
Il s'agit ici d'un étui du 509° RAS.


509° RAS - Marquage étui de pistolet Ruby (01)-min.jpg
509° RAS - Marquage étui de pistolet Ruby (01)-min.jpg (248.27 Kio) Consulté 518 fois

Le 509° RAS est créé en Octobre/Novembre 1918.
Ses 9 Compagnies et ses 3 BCL sont créés à Cercottes entre le 20 Octobre et le 10 Novembre 1918.
Le Régiment est déclaré opérationnel le 26 Novembre 1918.

Ce marquage 509° RAS (au tampon encreur, puis en marquage à froid) a donc été réalisé à cette époque.
En effet, à partir de Mars 1919 et jusqu'à Mai 1920, les Régiments d'AS deviendront des Régiments de Chars Blindés, avant de devenir, en passant dans l'Infanterie des Régiments de chars de Combat.

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »