Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Tanker » jeu. févr. 18, 2010 12:17 pm

Bonjour,

Deux photos de Schneider M1 du Groupement Bossut sur Delcampe

La première montre un Schneider du Groupe AS 9. Il s'agit d'un char de la 3° Batterie et, peut-être, le char du commandant de Batterie.
Il y a un fanion à l'avant droit qui pourrait être celui de la Batterie.

Image

La seconde carte postale montre un autre Schneider M1 détruit.

Image

Ce deuxième char est celui, photographié en couleur en fin de guerre, dont la photo se trouve sur le site des chars français d'Antoine Misner.

Image

Il s'agit d'un char du Groupe AS 2, identifiable par le rond au centre de l'AS de trèfle.

Si sur la photo couleur le char est en partie enfoui et plus abimé (la photo est plus tardive), plusieurs détails montrent bien qu'il s'agit du même char :
- As de trèfle,
- Traces de camouflage identiques sur le côté du char,
- éclatement avant droit du glacis,
- Trou dans le toit à l'arrière gauche

Les 4 chars de la 3° Batterie de l'AS 2 (trèfle pour ce Groupe de Schneider) sont bien identifés. Trois de ces chars ont été mis hors de combat, et leurs photos sont sans équivoque.
Il ne s'agit pas du char de la photo de Delcampe, et le 4° char de la 3° Batterie de l'AS2 n'a pas été détruit.
En panne au début de l'action il a été récupéré. Il s'agit du char de l'Adjudant Bossut et du MdL Deloche.

Le char détruit que montre les photos de Delcampe et d'Antoine Misner) n'est donc pas un des chars de la 3° Batterie de l'AS 2.

Il s'agit très certainement du char du Sous-Lieutenant Porte, à l'arrière duquel le Chef d'Escadron Bossut a été tué.

Le lieu est conforme aux récits ; le char est le long d'un bois.

Les deux photos connues du Cdt Bossut, prises à Champlieu à côté de ses adjoints, le montre aussi devant un char "as de trèfle".
Il est donc probable qu'un des chars d'échelon du Groupe AS 2 ait été marqué as de trèfle. Ce char pouvant avoir été un char de la 3° Batterie.

On peut aussi envisager que le Cdt Bossut ait souhaité voir cette as sur le char d'échelon du Groupe AS 2,
qu'il aurait utilisé comme char de Commandement (as qui ornait aussi le char de son frère . . . ).

Avec d'autres photos allemandes, ou d'autres photos d'après guerre, il sera peut-être possible d'être
enfin totalement certain de l'identification du char du Commandant Bossut.

Une photo assez large, prise de l'arrière droit, devrait permettre de voir les bosquets de la Miette,
ou même Juvincourt. Elles trainent probablement en fond de grenier.
Un autre angle de prise de vue pourrait apporter un plus d'information.

Bonnes recherches - Michel

PS - Je suis preneur de la photo de Delcampe en très bonne qualité numérique . . . . . .

Et voir aussi :

http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _195_1.htm

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Tanker » ven. févr. 19, 2010 3:00 pm

Bonjour,

Pour être plus juste et plus précis concernant les chars de la 3° Batterie du Groupe AS 2.

Ce ne sont pas 3 des chars qui ont été mis hors de combat mais uniquement 2.
En effet le 3° char immobilisé (et donc non intervenu dans les combats) était seulement en panne (char de l'Adjt Bossut).
Il a rejoint Cuiry les Chaudardes, après dépannage par la SRR, à l'issue des combats.

Les chars de la 3° Batterie :

AsT1 - Schneider M1 n° 61206 - Lt Delacommune - MdL Lemoult
- Photo n° 23 du site d'Antoine Misner
- Photo du SPA prise à Cuiry les Chaudardes après les combats du 16 Avril 17 (photo Ecpa-D n° Spa R3004)
Il existe plusieurs photos de ce char (prises à Cuiry les Chaudardes) : Spa R 3002 - R 3003 et R 3007.
En béret, au poste de pilotage, le Lt Delacommune. Debout tenant le canon, l'Adjt MdL Lemoult (le parrain de Tinou 501).

AsT2 - Schneider M1 n° 61203 - S/Lt Bos - Mdl Tiesse
- Photos n° 20 (le char de droite sur la photo), 28, 84 et 90 du site d'Antoine Misner
- Char détruit à côté du char du Lt d'Harcourt

AsT3 - Schneider M1 n° 61047 - S/Lt Debruère - MdL Offrion
- Photos n° 63, 97, 98, 105 à 115 du site d'Antoine Misner
- Char détruit, vers Juvincourt, en avant de la 2° ligne allemande

AsT4 - Schneider M1 n° 61199 - Adjt Bossut - MdL Deloche
- Apparemment pas de photo identifiée de ce char à ce jour.

Concernant les photos à Champlieu avec le Chef d'Escadron Bossut :

La photo 128 du Site d'Antoine Misner ne permet pas de voir l'As de trèfle du Schneider. Il est seulement apparent sur une deuxième photo.
Sur le char, à l'emplacement du pilote, il pourrait s'agir du S/Lt Porte. Hypothèse qui reste à vérifier. . . . .

Le char de cette photo ne possède pas le camouflage très caractéristique que la photo couleur (n° 26) a permis de découvrir.
S'il s'agit bien du même char, ce camouflage a pu être fait plus tard et avant les combats du 16 Avril.
Aucun char du Groupe AS 2 ne semble avoir possédé ce type de camouflage. Aurait-il été fait délibéremment selon ce schéma de couleurs
pour permettre une identification du char associé au Commandant du Groupement ?

Encore une simple hypothèse qu'aucun document ou récit ne permet d'étayer.

Michel

PS : Louis, qui n'arrive toujours pas à se connecter, m'a dit qu'au 16 Avril 17, son parrain était encore Maréchal des Logis.

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Tanker » ven. févr. 19, 2010 8:57 pm

Bonsoir,

Un dernier point concernant la troisième Batterie de l'AS 2 à Juvincourt.

Dans les photos de Schneider du site d'Antoine Misner, la photo n° 17 pourrait aussi être le char du S/Lt Bos (AsT2).

Il s'agit bien d'un Schneider M1, l'As de trèfle est bien celui du Groupe AS 2.
Le combat suivant, auquel le Groupe AS 2 a participé, a eu lieu en Avril 1918 à Grivesnes.
A cette date les chars Schneider étaient passés au standard M2.

Cette photo a donc bien été prise à Juvincourt par les Allemands. (comme le prouve aussi la tête de soldat allemand dépassant de la tranchée).

Il n'y a pas d'erreur possible avec l'autre char de la Batterie détruit le même jour. En effet, le Schneider n° 61216 a totalement explosé.
Il doit donc s'agir de l'autre côté du char du S/Lt Bos.

Quelques détails de destruction sur le char ne semblent pas cohérents, et sans chronologie des photos allemandes, il est difficile de suivre l'évolution des destructions qu'il a subit.

Il ne faut pas perdre de vue qu'une fois détruits, ces chars restaient d'excellents points de référence pour les artilleurs.
Ils ont, par conséquent du recevoir d'autres impacts après les combats du 16 Avril.

Là encore, de nouvelles photos viendront sans doute confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Michel

Bostock
Messages : 551
Inscription : dim. janv. 18, 2009 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Bostock » ven. févr. 26, 2010 8:16 pm

Bonsoir,
Une question d'un non-specialiste total qui s'intéresse au sujet :
ce qu'on appelle "groupe Bossut" en avril 1917 était bien le groupe AS2 partie du groupement Bossut ?
question subsidiaire : tous les chars de l'AS2 portaient-ils un as de trèfle ?

Merci
Cordialement
Bostock

Avatar de l’utilisateur
Tanker
Messages : 2655
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am
Localisation : Oise

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Tanker » ven. févr. 26, 2010 8:55 pm

Bonsoir,

Groupement Bossut ou Groupement N° I d'Artillerie Spéciale composé de 4 Groupes C (dont le Groupe AS 2).
Chaque groupe d'Artillerie Spéciale comprenant (en 1917) 4 Batteries de 4 chars. Les As identifient chacune de ces 4 Batteries.

Pour plus de détails, reprendre les sujets Artillerie Spéciale du forum . . .
Les réponses y sont plus explicitées . . . Michel

tinou 501
Messages : 419
Inscription : mer. juil. 19, 2006 2:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par tinou 501 » ven. févr. 26, 2010 9:04 pm

Bonsoir "Bostock"
Bonsoir à tous
En fait lors de la première attaque importante des chars, le 16 avril 1917, à Berry au Bac, 2 groupements ont été formés: le Groupement Bossut, commandé par Louis Bossut et le groupement Chabès, commandé par Chaubès. Leur importance téait différentes : le Groupement Bossut était composé de 5 groupes de chars : l'AS 2 du capitaine Pardon (le groupe de mon père, mon parrain, du parrain d'une de mes soeur), l'AS 6 du capitaine Chanoine, l'AS 5 du capitaine Nscereau, l'AS 9 du capitaine Goubernard, et l'AS 4 du capitaine de Forsanz. Le groupement Chaubès comprend l'AS 3 du capitaine Beltz, l'AS 7 du capitaine de Boisgelin, et l'AS 8 du capitaine de Blic. Chaque groupe était composé de 4 batteries de 4 chars.

Chaque char portait comme insigne un signe des 4 as du jeu de carte, donc trèfle, carreau, coeur, pique.

Petir fils de Emme Bossut, épouse de Louis Bossut, je possède tous les objets récupés sur le corps du commandant par son frère Pierre (qui était le chef du char de mon père.

Si vous désirez des détails sur les combats du 16 avril , je peux vous en communiquer

Bonne soirée à tous

Louis


Tinou 501

Bostock
Messages : 551
Inscription : dim. janv. 18, 2009 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par Bostock » ven. févr. 26, 2010 11:25 pm

Bonsoir,
Merci Michel pour votre réponse au sujet des As.
Merci Louis. Je serais très intéressé par des détails sur le 16 avril. Je vous contacte en MP.
Bien cordialement,
Bostock

Avatar de l’utilisateur
ununtel501
Messages : 134
Inscription : jeu. janv. 13, 2011 1:00 am

Re: Artillerie Spéciale - Schneider CA1 du Cdt Louis Bossut

Message par ununtel501 » dim. avr. 03, 2011 12:13 am

Bonsoir à tous,
Michel, merci de m'excuser de n'avoir pas fait attention que cette question avait déjà eu sa réponse.
C'est donc maintenant plus clair d'autant que lors des premiers combats, la conception d'emploi de type "assaut" avait été mis à mal ! Point de force de rupture mais "uniquement" d'appui aux fantassins…
Je pense donc comprendre pourquoi cette arme nouvelle, voire spéciale, qui se voulait d'assaut, soit restée officiellement spéciale après le voile du secret levé.
Toutefois, "artillerie d'assaut" était plus parlant que "artillerie spéciale" pour un char…d'assaut.
Et, je pense aussi que le train de roulement si caractéristique de ce dernier ne pouvaient en rien en faire une particularité d'arme, ni même une spécificité militaire, il y avait donc peu de chance que ce tracteur chenillé ne soit pas partagé par l'artillerie, l'infanterie… la cavalerie. Alors, parler d'artillerie spéciale permettait sans doute beaucoup plus de perspectives si l'on ne prend pas ce terme au sens "unique" mais à celui de "particulier". Ceci pour plus de "mobilité" et de "rapidité d'action"car c'est bien ces deux atouts qui ont été vrais vainqueurs et pour exemple : les taxis de la Marne, en passant par la Grande Route (future Voie Sacrée), le char d'assaut [toujours caterpillar], l'aviation de chasse, etc.
Mobilité, rapidité d'action : les Allemands s'en sont bien rappelés en 40 !
Avec mes remerciement, bonne fin de semaine à tous.
Bien cordialement
Adrien

Répondre

Revenir à « Artillerie Spéciale »