Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Yann LE FLOC'H
Messages : 463
Inscription : dim. mars 05, 2006 1:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par Yann LE FLOC'H » mer. juin 20, 2007 11:10 pm

Bonjour,

J'ai chiné ce week-end (pour 0.50 euro...) dans un vide grenier cette belle carte photo montrant des chasseurs du 48e BCP posant avec des mortiers d'un type que j'ai dans un 1er temps pensé être postérieur à la guerre 14/18 dans les années 20.

Je ne suis pas spécialiste de l'artillerie mais en effet, ces mortiers paraissaient ressembler à des mortiers de 81mm tel que j'ai pu en connaitre il y a peu de temps encore en service dans l'armée française.

A la loupe, j'ai vu que les caisses avaient des inscriptions lisibles notamment "mortiers stokes mle 18 " - "projectiles inertes tir réduit"

Puis j'ai vu grace à Internet que le 48e BCP avait été dissous en mars 1919 soit peu de temps après la guerre.

Ma 1ere impression était donc sans doute mauvaise ; la photo date sans doute de 1918 lors d'une période d'entrainement et donc date bien de la 1ere guerre mondiale.

Je ne connaissais pas ces mortiers stokes qui ont un look très moderne qui parait beaucoup plus évolué que les "crapouillots" .
Les membres du forums partagent-ils mon analyse? connaissiez vous ces matériels ?

cordialement
Merci

Yann

Image

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8404
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par Alain Dubois-Choulik » mer. juin 20, 2007 11:21 pm

Bonjour
Il avait effectivement une allure "d'avant-garde" dans son ultime version de la période du conflit. Le mortier Stokes est bien qualifié de Mle 1918 (dans les réglements français), avant transformations 1927/31.
Image
Cordialement
Alain
PS : Il faudrait voir les projectiles (tu peux ouvrir une boite ?), le Mle 24 (modifié 27) a l'allure classique (à ailettes), ceux ci-dessus -qu'utilisaient les britanniques- ressemblent à un silencieux de voiture, et la fusée à une poignée (de vélo) avec frein... mais si tu dis que le régiment est dissous (c'est pas cher)

PPS : Toi qui as l'original, qu'est-il arrivé à l'extrémité du fût de l'arme du 5° soldat debout à partir de la gauche ?
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Yann LE FLOC'H
Messages : 463
Inscription : dim. mars 05, 2006 1:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par Yann LE FLOC'H » sam. juin 23, 2007 2:45 pm

Bonjour,

Merci pour ces précisions.

Concernant le fusil du 5eme soldat debout en partant de la gauche, on a effectivement l'impression que le quillon (je crois que c'est le nom de cette pièce qui permet de faire les faisceaux....) est effectivement coupé en son milieu.

Bravo oeil de lynx.......

Cordialement

Yann

Cyril Cary
Messages : 1114
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par Cyril Cary » sam. juin 23, 2007 3:00 pm

Bonjour
Voici une vue représentant le mortier de 81mm dans le manuel d'époque dont parle Alain:
Image
Image
Cordialement
Cyril

Avatar de l’utilisateur
Alain Dubois-Choulik
Messages : 8404
Inscription : lun. oct. 18, 2004 2:00 am
Localisation : Valenciennes

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par Alain Dubois-Choulik » sam. juin 23, 2007 4:59 pm

Bonjour,
Merci, le schéma que j'en avais était plus succinct et n'apportait rien . Il s'agit bien du modèle avec le projectile caractéristique de 3" :
Image
Cordialement
Alain
Les civils en zone occupée
Ma famille dans la grande guerre
Les Canadiens à Valenciennes
     "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling

Avatar de l’utilisateur
chris10
Messages : 41
Inscription : dim. févr. 03, 2013 1:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par chris10 » lun. avr. 08, 2013 9:09 pm

Bonjour,
Je viens de lire vos commentaires sur le mortier STOCKES avec intérêt. Actuellement j'étudie le parcours de guerre de mon g-p avec le 70ème Bataillon de Chasseurs Alpins à Pied. Il était dans la 9ème Cie de 1915 à 1918, une grave blessure ayant interrompu sa participation. Comme je ne suis pas spécialiste, je me renseigne sur les éléments que je ne connais pas et ici le "Stockes". Vous dites que c'est un mortier de 81mm, modèle de 1918 ! Mais je viens de lire que le 30 décembre 1917, le 70e utilise deux stockes: ".... sous les ordres du S.Lieutenant Romulus.....en batterie dans un ravin à la droite du Bataillon.......tir de concentration sur la pente Est du Tomba..." Célèbre bataille du 70e BCAP en Italie relatée dans les J.M.O 26N834/15 du 1er janvier 1917-30 mars 1919. Ce mortier de quelle origine est-il ? Britanique vu son nom ? et donc date d'avant 1918 ? ? Merci pour votre aide.
Cordialement
Chris10
"Un homme qui ne se retourne pas sur son passé est un homme perdu"

Avatar de l’utilisateur
yankee90
Messages : 150
Inscription : sam. nov. 07, 2009 1:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par yankee90 » lun. avr. 08, 2013 10:43 pm

Bonsoir

Sur les caisses est marquer que se sont des projectiles inertes pour tir réduit port mortier stockes

dom


ALVF
Messages : 5755
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par ALVF » lun. avr. 08, 2013 11:31 pm

Bonsoir,

Le mortier Stokes, appelé un temps en France "mortier de 3 pouces", ce qui est une mauvaise appellation puisqu'il s'agit en fait d'un mortier de 3,2 pouces (81 mm), a été commandé par la France à la Grande-Bretagne en juillet 1917 à 1.000 exemplaires.
Les premiers mortiers STOKES ont été utilisés à 96 exemplaires lors de l'attaque de La Malmaison au sein des 21e et 11e Corps d'Armée (octobre 1917).Il a été ensuite modifié par la France et porte alors l'appellation de "modèle 1918".
Un projectile français, bien supérieur au projectile anglais, a été mis au point en France et lui donne une portée de 1920 mètres (projectile BM modèle 1918).
Il y avait deux "engins d'accompagnement" principaux dans l'Armée française de novembre 1918:
-le mortier Stokes de 81 mm dont il existe 809 exemplaires (dont 716 sur le front).
-le mortier Jouhandeau-Deslandres de 75 mm dont il existe 1448 exemplaires (dont 733 sur le front).
Les deux mortiers sont de bons matériels et seront conservés dans l'Armée d'après-guerre mais Brandt améliorera nettement le Stokes (et surtout les projectiles) et les mortiers Brandt succéderont définitivement aux Stokes et aux J.D dans les années 1930 et s'imposeront dans le monde entier.
Cordialement,
Guy François.

p Lamy
Messages : 959
Inscription : ven. juin 01, 2007 2:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par p Lamy » jeu. avr. 11, 2013 11:18 pm

Bonjour.
Merci Guy de vos renseignements précis, les mortiers Stockes ou J.D. ont donc été utilisés par des unités à caractère offensif lors d'attaques de grande ampleur, d'où leur présence dans une unité de "choc" comme le 70e lors de la prise du Mont Tomba le 30 décembre 1917. Ces mortiers n'étant pas distribués à toutes les unités de notre armée.
La conception moderne du Stockes et du mle 1918 (et non de son projectile bizarre) en font effectivement les ancêtres des mortiers modernes encore utilisés de nos jours.
Cordialement.
P. Lamy
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP

ALVF
Messages : 5755
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Mortier Stockes de 81 mm en dotation au 48e BCP

Message par ALVF » ven. avr. 12, 2013 12:20 am

Bonsoir,

En effet, le mortier Stokes (bien lire STOKES) est distribué en 1917 à de rares unités lancées dans des offensives.
Par contre, en 1918, le Stokes, comme le J.D, tendent à être employés dans toutes les unités, les chiffres que j'ai cités ci-dessus en sont la preuve et j'ai quelques photographies montrant des Stokes ou des J.D dans des unités "ordinaires" et pas uniquement dans les "corps d'attaque".
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Artillerie de tranchée »