Boîte à Mitrailles et fantassin

sail1418
Messages : 336
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

Boîte à Mitrailles et fantassin

Message par sail1418 » dim. sept. 27, 2020 11:20 am

Bonjour,
Le soldat Jules, Constant JEANNIN (matricule 884 de la classe 1907 de Chalon-sur-Saône (71) est cité le 27 mai 1915 à l'ordre de la 15ème DI avec la citation:
“A ouvert la voie à sa section dans l’attaque en lançant sans relâche, et avec la plus grande bravoure, des boîtes à mitraille sur un ennemi posté à quinze mètres.
".
Si je lis la définition de cette munition sur le forum, comment un fantassin peut-il lancer à 15m un obus qui est fait pour un canon???
Par contre, si je remplace "boîte à mitrailles" par "grenade", ça me parait plus vraisemblable.
Merci de votre éclairage.
Cordialement Daniel

humanbonb
Messages : 1614
Inscription : ven. juil. 08, 2005 2:00 am

Re: Boîte à Mitrailles et fantassin

Message par humanbonb » dim. sept. 27, 2020 12:45 pm

Bonjour,
Les boites à mitraille sont justement utilisés par les artilleurs en dernier recourt lorsque l'ennemi s'est rapproché dangereusement de la pièce d'artillerie. L'emploi à courte distance est donc logique pour ce type de munition.

Je laisse les "pros" vous en dire plus ou corriger mes dires.

Bonne journée.
Bien cordialement.

ALVF
Messages : 6466
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Boîte à Mitrailles et fantassin

Message par ALVF » dim. sept. 27, 2020 3:44 pm

Bonsoir,

Il y a bien des "boîtes à mitraille" pour tous les calibres de pièces utilisées par l'artillerie (ce qui est comparable au tir d'une grosse gerbe de gigantesques chevrotines pour repousser une infanterie devenue menaçante pour les pièces à quelques dizaines de mètres de distance) mais il est douteux qu'un fantassin puisse utiliser une pièce d'artillerie. D'autre part, les termes "en lançant...des boîtes à mitraille" sont incorrects en ce qui concerne l'artillerie.
Trois observations:

-il est arrivé en 1915 qu'une pièce de 75 soit amenée (avec beaucoup d'efforts!) à quelques mètres du parapet d'une tranchée ennemie mais, dans ce cas, il s'agissait de tirer en quelques instants une succession d'obus explosifs pour détruire le parapet de la tranchée pour faciliter la tâche de l'infanterie. Il n'est pas question de "boîte à mitraille" dans cet exemple cité notamment par le général Rouquerol dans un de ses livres.

-en mai 1915, l'infanterie utilise des canons de 37 mm modèle 1885 TR de la Marine comme artillerie de tranchée, cette pièce utilise des obus ou des boîtes à mitraille. Une telle utilisation est donc possible dans l'exemple concerné mais pourquoi écrire "en lançant...", on verrait mieux "en tirant".

-toujours à cette époque, l'infanterie emploie des grenades "artisanales" confectionnées soir en liant des pétards d'explosifs entre eux sur une planche en bois en forme de raquette ou des boîtes remplies de ferraille et (ou) de clous, reliées à un pétard pour créer une forme de "mitraille" lors de la détonation.

J'aurai tendance à croire qu'il s'agit plutôt d'un fantassin utilisant ces grenades de fortune compte-tenu de la formulation de la citation et du contexte de cet épisode.
Cordialement,
Guy François.

sail1418
Messages : 336
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

Re: Boîte à Mitrailles et fantassin

Message par sail1418 » lun. sept. 28, 2020 12:20 pm

Merci Guy François
Réponse comme toujours très documentée.
Merci pour votre disponibilité.
Cordialement Daniel

Répondre

Revenir à « Artillerie »