Canons de 37, 47 et 75 mm sur avions et hydravions

ALVF
Messages : 6182
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Canons de 37, 47 et 75 mm sur avions et hydravions

Message par ALVF » sam. août 03, 2019 7:01 pm

Bonsoir,

Je me suis penché sur l'armement "canon" des avions et hydravions français de la Grande Guerre pour découvrir que les informations publiées sur le "net" et même dans des livres récents spécialisés sont au mieux imprécises voire inexactes. Monter des matériels d'artillerie sur les frêles aéronefs de l'époque est une affaire très compliquée.
Avant de passer à l'étude du canon de 47 mm équipant les hydravions, commençons par le "modeste" 37 mm équipant surtout les avions "Voisin-canon".
Je ne traite ici que du matériel le plus utilisé, c'est à dire le "tube-canon de 37 mm modèle 1902".

Comme son nom l'indique, la bouche à feu est en fait un matériel utilisé pour effectuer des tirs réduits dans les canons de gros calibre de la Marine. Contrairement aux tubes-canons de 8 mm et de 20 mm utilisés auparavant dans la Marine, le tube-canon modèle 1902 a toutes les apparences d'une bouche à feu avec culasse à coin indépendante. Il est conçu pour réaliser des tirs réduits dans les canons de 164 mm jusqu'au 370 mm (quelques canons modernes de 138 mm peuvent néanmoins aussi l'employer). Le tube-canon est fixé pour le tir dans un manchon de centrage et les pièces d'appui permettent sa fixation dans la chambre des canons de gros calibres. Des coussins de bronze permettent d'éviter le matage des obturateurs et des surfaces délicates. Pour le tir réduit, la culasse fait saillie à l'extérieur de la tranche arrière de la culasse. Voici à quoi ressemble le montage d'un tube-canon de 37 mm modèle 1902 dans un canon de marine de 194 modèle 1893-96:
Tube-canon 37 mle 1902.jpg
Tube-canon 37 mle 1902.jpg (180.07 Kio) Consulté 814 fois
Le tube-canon de 37 mm modèle 1902 a surtout été employé sur des avions Voisin. Son puissant armement avait pour but de détruire les projecteurs de la DCA ennemie, de prendre à partie les grands dirigeables allemands et éventuellement d'attaquer des objectifs terrestres, y compris les locomotives et trains ennemis.
Le succès des avions ainsi équipés a été très relatif et nos spécialistes "aviation" pourront commenter l'efficacité de ces "avions-canons".

Caractéristiques du tube-canon de 37 mm modèle 1902:
-longueur: 1,60 m, longueur en calibres de la partie rayée: L/40.
-12 rayures à 6°.
-tir vertical: + 54°.
-poids de la bouche à feu: 77 kg.
-récupérateur à ressort.
-projectiles: obus explosif en acier type D avec tracer de culot (0,650 kg), obus en fonte modèle 1888 M avec tracer de culot (0,527 kg), obus traceur en acier type D mle 1917 (0,720 kg).
-charge d'explosif de 55 gr (obus acier) à 11 gr (obus en fonte).
-vitesse initiale de 680 m/s (obus acier) à 800 m/s (obus en fonte).
Voici une belle vue latérale d'un tube-canon de 37 mm modèle 1902 monté sur un avion Voisin, photographié le 15 septembre 1915:
Tube-canon 37 mle 1902 sur Voisin 15-9-1915.jpg
Tube-canon 37 mle 1902 sur Voisin 15-9-1915.jpg (206.92 Kio) Consulté 814 fois
(à suivre pour les 47 et 75 mm sur aéronefs).
Cordialement,
Guy François.

ALVF
Messages : 6182
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Canons de 37, 47 et 75 mm sur avions et hydravions

Message par ALVF » ven. août 09, 2019 5:20 pm

Bonsoir,

Je vous propose maintenant une description du canon de 47 SA d'aviation.
Ce canon a essentiellement armé les hydravions Tellier 200 HP construits à environ 170 exemplaires (mais pas tous armés du canon de 47) et 13 dirigeables de la Marine (AT 10 à 17, ZD 5, CM-T2 Capitaine Caussin, CM 5 US, dirigeables Champagne et d'Arlandes).
Les renseignements ci-dessus sont tirés des deux très bons livres publiés par l'ARDHAN (Robert Feuilloy "Les dirigeables de la Marine 1915-1937" et Robert Feuilloy et Lucien Morareau "L'aéronautique maritime dans la Grande Guerre").
Le canon de 47 SA (SA = semi-automatique) est avant tout destiné à combattre les sous-marins. Malgré sa puissance, le canon de 47 SA est à la limite basse de l'efficacité pour causer des dommages graves aux sous-marins dont les coques épaisses et les blindages sont de plus en plus résistants.
Ce besoin a été défini par l'état-major de la Marine et l'étude du canon a été confiée à l'artillerie navale qui travaille en liaison avec son fournisseur historique, les Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt dont les usines principales et le département de l'artillerie sont établis à Saint-Chamond.
L'étude est rapidement menée et 150 canons sont commandés à Saint-Chamond en 1917.
La photographie ci-dessous montre l'équipe des ingénieurs et des monteurs d'artillerie de la firme Saint-Chamond entourant l'ingénieur principal de l'artillerie de marine Mercier et plusieurs officiers ayant œuvré à la mise au point du canon. Au premier plan repose le canon de 47 SA d'aviation n°107 fabriqué le 25 novembre 1917. Au vu du n°53 fabriqué le 6 novembre 1917 (conservé par le Musée de l'Air), on peut supposer que les 150 exemplaires de série ont été fabriqués entre octobre et décembre 1917.

Le canon de 47 SA d'aviation comporte un tube raccourci établi au tracé du 47 mm TR modèle 1885 Hotchkiss de la marine et de l'artillerie de côte comportant 20 rayures rayées à gauche à pas constant à l'inclinaison de 8°.
Le tube d'aviation a une longueur de 30 calibres (contre 40 calibres pour le tube de 47 modèle 1885).
Le matériel est organisé autour d'un affût à berceau, d'un frein hydropneumatique, d'un récupérateur à ressort et d'une culasse à coin à TR.
47 SA aviation a.jpg
47 SA aviation a.jpg (158.55 Kio) Consulté 650 fois
Vues gauche et droite du matériel reposant pour les essais sur un support d'affût à chandelier différent du montage plus léger adopté sur les hydravions et dirigeables. Le matériel ne dispose pas ici des plaques latérales permettant de protéger l'aéronef et le servant du recul et de l'éjection des douilles tirées:
47 SA aviation c.jpg
47 SA aviation c.jpg (178.5 Kio) Consulté 650 fois
47 SA aviation d.jpg
47 SA aviation d.jpg (136.45 Kio) Consulté 650 fois
Le matériel complet tel qu'il sera livré à l'aviation maritime:
47 SA d'aviation St-Cd n° 107.jpg
47 SA d'aviation St-Cd n° 107.jpg (162.4 Kio) Consulté 650 fois
(à suivre)

ALVF
Messages : 6182
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Canons de 37, 47 et 75 mm sur avions et hydravions

Message par ALVF » ven. août 09, 2019 5:50 pm

(47 SA d'aviation suite).

Un schéma du matériel de 47 SA d'aviation tiré d'un règlement de la Marine:
47 SA.jpg
47 SA.jpg (183.59 Kio) Consulté 645 fois
Le poids de la bouche à feu est de 128 kg.
L'amplitude du pointage en hauteur est de -6° à + 23°.
Les obus utilisés sont les suivants:
-obus explosif en acier type D, fusée extra-sensible, tracer de culot: poids 1,243 kg, charge de 100 gr d'explosif, V° 490 m/s.
-obus explosif en acier type D, fusée d'ogive à double réaction, tracer de culot: poids 1,250 kg, charge de 100 gr d'explosif, V° 490 m/s.
-obus explosif en acier type D, à amorçage de culot: poids 1,280 kg, charge 110 gr d'explosif, V° 490m/s.
La charge propulsive de ces obus et de 112 gr de poudre BC.

On voit que malgré sa puissance, cette bouche à feu n'a rien à voir avec le canon de 47 mm modèle 1902 de Marine qui tire à 690 m/s avec une charge de 460 gr de poudre. Le poids et la puissance de tir d'une telle bouche à feu rendent impossibles son montage sur les hydravions ou dirigeables, compte-tenu des structures des appareils à cette époque.
J'espère que nos spécialistes "Marine" ou "Aviation" pourront ajouter quelques exemples d'emploi au combat car, même si aucun sous-marin ennemi n'a été gravement avarié en 1918 par l'utilisation d'un canon d'aviation, plusieurs actions de tir ont été enregistrées.
Pour terminer sur ce canon de 47 SA d'aviation, voici deux photographies de l'hydravion Tellier 200 HP immatriculé T.C-91, prises à Cazaux à l'occasion d'une visite de 1918 de Jules-Louis Breton, directeur des inventions (et ancien secrétaire d'état), l'hydravion est équipé du canon de 47 SA:
47 TC 91 Dupuy, Breton, Vallée, Benard .jpg
47 TC 91 Dupuy, Breton, Vallée, Benard .jpg (175.81 Kio) Consulté 645 fois
47 Tellier Canon Cazaux.jpg
47 Tellier Canon Cazaux.jpg (188.06 Kio) Consulté 645 fois
Cordialement,
Guy François.

Répondre

Revenir à « Artillerie »