colonne légère RAL

[email protected]
Messages : 45
Inscription : dim. août 08, 2010 2:00 am

Re: colonne légère RAL

Message par [email protected] » ven. août 20, 2010 9:20 pm

continuant mes recherches je découvre qu'il éxiste des colonnes légères,dans le régiment d'artillerie lourde ? Quel est son rôle? De quoi se compose cette colonne ?
D'autre part je ne trouve pas trace des 6è-7è-8è-10è-12èet13è groupes du 2è RAL,sur les 18 groupes le composant ? Est-ce que quelqu'un a une idée ?
Merci

ALVF
Messages : 6201
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: colonne légère RAL

Message par ALVF » sam. août 21, 2010 2:21 pm

Bonjour,

Le 12ème groupe du 2ème R.A.L (XII/2) est un des nombreux groupes éphémères créés en 1915 puis ont ensuite été renumérotés lors de la création des Régiments d'Artillerie Lourde à Tracteurs (R.A.L.T) de la série 81 et suivants.Ainsi, le XII/2 est devenu le V/83 après quelques semaines d'existence.
Les "colonnes légères" sont en fait souvent "lourdes" car elles sont destinées à assurer le remplacement des munitions de la ligne de bataille.Dans un groupe d'artillerie lourde de 1914, il y a un "groupe de colonnes légères" qui comprend autant de colonnes légères que de batteries.Il y a aussi un "groupe de sections de munitions" qui est destiné à ravitailler le groupe des colonnes légères.
Ainsi un groupe de 155 CTR modèle 1904 Rimailho comprend 3 ou 4 batteries, 3 ou 4 colonnes légères et 3 ou 4 sections de munitions puisqu'il y a des groupes de 155 CTR à 3 ou 4 batteries.
Ceci explique que dans un groupe de 155 CTR composé de trois batteries, il y a 12 canons et environ 150 artilleurs présents sur la ligne de feu, tandis que l'ensemble des personnels servant dans les batteries, colonnes légères et sections de munitions totalise environ 1600 hommes et 1800 chevaux!
J'ai rappelé ce point important dans un article de la Revue GBM de N° 93 de juillet -août-septembre 2010 consacré au 155 CTR Rimailho.
Ainsi, le groupe de mon Grand-Père (II/2ème R.A.L) a 30 morts et 90 blessés pendant la bataille de la Marne mais ces pertes sont réparties entre les 150 hommes présents sur la ligne de feu!
Il faut se souvenir que l'artillerie lourde "coûte cher", ainsi la commande des Rimailho comprend 120 pièces mais aussi 1200 caissons (10 caissons pour une pièce!) puisque le seul obus de 155 pèse 43 kg (auquel, il faut ajouter le poids de la douille!).C'est certainement ce qui a conduit les dirigeants du pays (et pas seulement les généraux!) à approuver la stratégie offensive, les baïonnettes coûtant moins cher que l'artillerie lourde!
Cordialement,
Guy François.

pierreth1
Messages : 1729
Inscription : sam. déc. 30, 2006 1:00 am

Re: colonne légère RAL

Message par pierreth1 » mar. août 24, 2010 1:00 pm

Bonjour,
L'artillerie lourde coute cher aussi en logistique: 1800 chevaux de trait c'est entre (selon que le regiment se déplace et donc fait travailler ses chevaux ou reste immobile) 12 et 18 tonnes par jour d'orge ( aliment de refrerence appelé UFC) mais comme la ration doit être mixte il faut une part en fourrage, avoine etc. cela fait un poids réel nettement supérieur! Dans le cas (purement théorique)d'une ration d'orge uniquement le volume serait de=18 à 27 M3. A cela ajoutons la ration de pain des soldats 500 à 600g/H/J soit 0,9T, plus 1/2L de vin H/J soit 800 L soit vin+ pain 1,4T..tout cela manutentionné au bras..
Grosso modo ce type de regiment (12 canons seulement)! necessite pour vivre 14 à 20 Tonnes par jour! avant même que d'avoir commencé à envoyer un seul obus!
Pour donner une idee de cette charge logistique "annexe" un GMC de la deuxième guerre a une charge utile de 2,25T !

Bien sur par rapport à la masse d'obus ces chiffres semblent dérisoires mais la logistique n'est jamais extensible. et pour approvisonner une bataille il faut parfois faire des choix, impasse sur l'alimentation, baisse des stocks de munition etc. Ceci montre aussi les efforts inouis que la logistique des belligerants a du assumer que ce soit dans la retraite avec les pertes de depots ou dans les avances avec une elongation de la chaine logistique.
Cordialement
Pierre
pierre

Répondre

Revenir à « Artillerie »