Le prénom d'un canon...

Rutilius
Messages : 12194
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Rutilius » mar. janv. 26, 2016 5:46 pm


Bonjour à tous,

Pour mémoire, le nom Flamberge fut également donné par la Marine à un contre-torpilleur du type Pertuisane, ultérieurement requalifié de torpilleur d'escadre (1901~1920).

—> http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... _794_1.htm
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2791
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par IM Louis Jean » ven. mars 25, 2016 8:00 pm

Bonsoir à toutes et à tous,

Dans le film cité dans le fil "Le site filmportal des Bundesarchiv : une mine d'or de films!" : Die Schlacht zwischen Aisne und Marne, à 7'52" on voit le canon Jeannette et à 8'00" Henriette.

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

ALVF
Messages : 5755
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » sam. mars 26, 2016 10:37 am

Bonjour,

Dans ce film, on distingue:
-deux obusiers de 370 mm modèle 1915 capturés par la faute d'un officier du génie incompétent. En effet ces obusiers de 370 mm (et non de 380 comme l'indique le film) ont été capturés dans des garages de l'arrière en l'absence des personnels de la batterie employés près de 100 km plus à l'est pour des travaux de position dans la Montagne de Reims. Les pièces avaient été laissées sous la garde d'une poignée d'artilleurs qui n'ont pu rien faire. L'officier du génie concerné, disposant pourtant de locomotives, n'a pas pris l'initiative de faire remorquer à l'arrière ces canons alors neufs et qui ne seront récupérés qu'en 1919.
-les deux pièces "Jeannette" et "Henriette" sont des canons de 240 mm modèle 1884 sur affût Saint-Chamond modèle 1916 appartenant au 71e Régiment d'Artillerie Lourde à Grande Puissance (pièces d'A.L.G.P tractées par tracteurs lourds Latil et pouvant aussi être transportées sur voie de 0,60 m).
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
ekz 17
Messages : 53
Inscription : lun. avr. 11, 2016 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ekz 17 » mer. avr. 13, 2016 2:40 pm

Bonjour
Du côté allemand
un canon de 13cm k09 gefedert surnommé "Lotte"
Image
et un mörser de 21cm modèle 1899 "Minna"
Image
Cordialement,
EKZ 17

Avatar de l’utilisateur
Elise49
Messages : 545
Inscription : mer. mai 20, 2015 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Elise49 » mar. mai 24, 2016 8:33 am

Bonjour à toutes et à tous

Merci pour ce fil sur les noms de canon , j'ai pu y retrouver "La Fanchette" ! :)
Je m'explique :

Au fond d'une boite chez ma belle mère , j'ai retrouvé récemment quelques photos , hélas pas d'une grande qualité .Elles concernent sans aucun doute son père Joseph R ,donc le grand père de mon mari.
dont voici l'extrait matricule
Est ce que quelqu'un pourrait me renseigner sur la date possible de la photo ainsi que le régiment concerné par " La Fanchette III "dans le parcours du grand père , Merci beaucoup
Bien cordialement.ImageImageImage
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs


ALVF
Messages : 5755
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » mar. mai 24, 2016 1:17 pm

Bonjour,

Manifestement, cet artilleur n'a pas de rapport direct avec l'unité servant le canon de 340 mm modèle 1893 "La Fanchette III".
En effet, seuls deux canons de ce type ont été mis en service assez tardivement au sein de la 23e batterie du 77e R.A.L.G.P (de novembre 1917 à la fin de la Guerre).
Il est par contre très vraisemblable que cet artilleur ait côtoyé de près ce matériel car il a servi au sein d'un régiment très particulier, le 163e R.A. Ce régiment est créé le 1er août 1918 seulement pour regrouper les unités et organes œuvrant pour le repérage de l'artillerie ennemie et la conduite de tir de l'artillerie, notamment des pièces à grande puissance. Le 163e R.A regroupe notamment les Sections de Repérage par le Son (S.R.S) et les Sections de recherche de Renseignements par Observation Terrestre (S.R.O.T) qui dépendaient jusque là de régiments différents. Les S.R.S et les S.R.O.T sont des organismes d'Armée et sont déployées en fonction des besoins du moment.
Il sera difficile de déterminer sans autre renseignement la Section d'appartenance.
Avait-il des compétences particulières? Le repérage exige non seulement des observateurs mais aussi des électriciens, électromécaniciens, opticiens, spécialistes de l’acoustique mais aussi des ouvriers spécialisés "bois" et "fer" pour le montage et la mise en station d'appareils très délicats.
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Elise49
Messages : 545
Inscription : mer. mai 20, 2015 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Elise49 » mar. mai 24, 2016 3:26 pm

Merci Guy François pour toutes vos explications.
Il est probable que ces grosses machines fascinaient, les soldats devaient être assez fiers de se faire photographier ainsi quand l'occasion était là (J'ai d'autres photos , j'ouvrirai un fil à ce sujet)
Le père du grand père avait une entreprise d'engrenages en bois , son fils travaillait avec lui et reprendra la suite .
Donc grâce à vos renseignements , nous comprenons mieux l'affectation du grand père.

Bien cordialement.
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs


alain13
Messages : 1966
Inscription : mer. mai 23, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par alain13 » dim. juil. 24, 2016 12:26 pm

Bonjour,

Ce lourd canon de 320 porte le nom de la très légère et non moins célèbre ballerine russe Tamara Karsavina.
Peut-être quelques passionnés des Ballets Russes et de la belle danseuse parmi les artilleurs ? ... ou peut-être quelques artilleurs russes ???

Image

Bonne journée,
alain

ALVF
Messages : 5755
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » jeu. sept. 08, 2016 5:19 pm

Bonsoir,

Quelques renseignements sur le canon de 32 cm modèle 1870-84 "Karsavina": il s'agit de la pièce P 3005 du 3e Groupe de 32, groupe devenu, le 1er août 1917, 4e batterie du 77e RALGP.
Au sein du même groupe (puis batterie) comprenant 4 pièces, sont identifiées: la pièce P 3005 "Karsavina", la pièce P 3006 "Old Jack" et la pièce P 3007 baptisée "La Corse". Reste à trouver le nom de la 4e pièce de la batterie, immatriculée P 3008.
Je cherche aussi l'origine du nom "Old Jack", personnage de roman ou autre?
Le "puzzle" des noms des pièces de l'A.L.G.P continue de prendre forme...
Par exemple, pour les 44 matériels de 32 cm sur affût à glissement Schneider: 21 noms trouvés sur 44 possibles. Mais il faut tenir compte que certains matériels n'ont peut-être pas reçu de nom de baptême, il y a en effet d'excellentes photographies de matériels où aucun nom ne semble avoir été inscrit.
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4705
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Yv' » ven. sept. 09, 2016 12:15 am

Bonsoir,

Pour "Old Jack", voici deux pistes, d'abord dans un dictionnaire actuel :
JACK. Étymol. et Hist. Empr. à l'angl. jack, nom peut-être issu du fr. Jacques mais utilisé généralement comme surnom de John (correspondant au fr. Jean) et qui a été appliqué à toutes sortes de machines, d'instruments et de mécanismes (emplois attestés dès la fin XVIe s. ds NED).
(Source atilf.atilf.fr)

Puis dans une encyclopédie de la fin du XIXe s. :
Image
(La grande encyclopédie, Tome vingtième. Source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2 ... 1182.image )

Cordialement,
Yves

Répondre

Revenir à « Artillerie »