Le prénom d'un canon...

ALVF
Messages : 6120
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » sam. sept. 10, 2016 1:09 am

Bonsoir,

Merci, Yves, pour ces renseignements!

Pour alimenter le sujet, voici une photographie du canon de 95 mm Lahitolle sur affût de campagne "Indomptable".
A noter le goniomètre et le niveau modèle 1888-1900 posé à l'arrière de la culasse.

Image
95 mm Lahitolle "Indomptable".

Cordialement,
Guy François.

Cyril Cary
Messages : 1118
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Cyril Cary » lun. févr. 27, 2017 10:42 pm

Bonsoir

Voici "Rosa", un Mörser de 21 cm :

Image

Cordialement
Cyril

ALVF
Messages : 6120
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » mar. févr. 28, 2017 6:44 pm

Bonsoir,

Dans un sujet perdu dans les profondeurs du Forum, j'avais indiqué que les GI n'avaient pas inventé les "Pinups" en 1944 mais que les artilleurs de l'ALVF les avaient devancés de 28 ans en peignant sur les flancs de la poutre-affût du canon de 32 cm modèle 1870-81 P 3043 "L'Espérance" cette admirable beauté:
Image
32 cm modèle 1870-81 P 3043 "L'Espérance" du 8e Groupe de 32.

Une nouvelle photographie de la pièce de 32 cm modèle 1870-81 P 3041 "La Bretagne" montre que cette beauté n'est pas esseulée car il apparaît qu'au moins deux pièces du 8e Groupe de 32 cm ont porté ce même insigne "osé" pour l'époque. On peut supposer que les quatre pièces de ce groupe ont été décorées de cette même fresque permettant d'entretenir "L'Espérance" des retrouvailles!
Image
32 cm modèle 1870-81 P 3041 "La Bretagne" du 8e Groupe de 32.

Cordialement,
Guy François.

Stolas
Messages : 2
Inscription : mar. mars 14, 2017 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Stolas » mer. mars 15, 2017 6:58 pm

Bonjour,

L'étude des noms attribués par les artilleurs à leurs canons est un sujet très intéressant à "creuser".
J'ai remarqué que les noms attribués à des pièces de campagne sont rares et qu'ils sont beaucoup plus fréquents dans l'artillerie lourde et presque systématiques dans l'Artillerie Lourde à Grande Puissance.J'en ai recensé plus de cent cinquante et la tâche est loin d'être achevée!
Les noms peuvent être classés en catégories:
-les prénoms féminins de loin les plus fréquents.
-les noms géographiques rappelant les origines des artilleurs ("Tunisienne", "Algéroise","La Bretagne","Brest",etc...).
-les noms "belliqueux": "Durandal","Sans Pitié", "Revanche","Vendetta", etc...
-les noms de lieux de combat:"Verdun", "Prosnes", "Assevilliers", etc...
-les noms d'actrices ou chanteuses célèbres: "Yvette Guilbert", "Ketty", etc...
-les noms "à la mode": "Rintintin", "Nénette","La Madelon", "Filochard",etc...
-les noms de vent: "Cyclone", "Bourrasque", "Simoun", etc...
-les noms caricaturaux: "Moustique", "Kinz-Gram" (pour des pièces de 400!),"Kultur", "Kolossal", etc...
-les noms propres , très rares: "Reine Elisabeth","Regina Elena" (pour honorer la reine d'Italie pour un 293 employé là -bas),"Charles Humbert" (sénateur célèbre pour la campagne "des canons,des munitions!", ce nom dut être rayé en 1918 et l'implication de celui-ci dans des instructions judiciaires!) .
-des noms de "circonstance": "Vieux Charles" (nom de l'avion de Guynemer).
-des diminutifs nous ramenant à la femme: "Brin d'Amour", "Ma Minette".
-des noms "africains": "Aïcha", "Balek","Fissa",etc...
-des noms d'origine indéterminée: "M'Brouka" et "K'Bira", toute précision sera la bienvenue, il ne semble pas que ces noms correspondent à des artilleurs tués au combat.Par contre des noms d'artilleurs tués en 1914-1918 seront donnés en 1939 à des canons d'A.L.V.F.:"Ranavalo", artilleur malgache tué en 1917, "Maître-Pointeur Andreone",il ne semble pas que cette pratique ait eu lieu pendant la première guerre mondiale, sous réserve de découverte en ce domaine!
Cordialement, Guy.

Bonjour

Je suis tombé sur votre forum , en faisant des recherches sur mon grand oncle ( du côté de ma mère ) Henri Andreone , le fameux maître pointeur qui a donné son nom à un canon de 75mm !
Avez-vous des renseignements supplémentaires à son sujet ? Je sais qu'une photo du dit canon avait été donnée à l'époque à son épouse , mais tout à été perdu après le retour en Metropole de la famille ( nous étions de Bougie en Algérie).
Merci pour tout renseignement que vous auriez sur ce canon !

Du côté de mon père : Mon grand père à été également décoré de la légion d'honneur pour faits militaires en 14/18, et mon père décoré de la légion d'honneur pour avoir défendu le fort du Hohneck lors de la deuxième guerre mondiale.


Merci à tous pour ce superbe travail de mémoire !



ALVF
Messages : 6120
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par ALVF » mer. mars 15, 2017 7:46 pm

Bonsoir,

Le Maître-pointeur Henri Andreone servait à la 77e batterie du 3e R.A.P, équipée de deux obusiers A.L.V.F de 400 mm modèle 1915.
C'est cette batterie qui a tiré sur les Forts de Douaumont et de Vaux en octobre 1916.
Le 11 avril 1917, en Champagne, un obus allemand tue trois canonniers alors que la pièce de 400 "Alsace" tirait sur le Fort de Nogent l'Abbesse: le maréchal des Logis Lebeau, le Maître-pointeur Andreone (mort de ses blessures le lendemain) et le canonnier Testanière.
Je n'ai pas connaissance qu'un canon de 75 ait reçu le nom du Maître-pointeur Andreone, par contre, il est certain qu'en 1939, un obusier de 400 a été baptisé "Maître-pointeur Andreone" dont le nom figurait en toutes lettres sur le tube du gros obusier. Un reportage photographique fait par l'ECPA en 1939 à Bouy s'est malheureusement concentré sur la pièce jumelle de la batterie baptisée "Maréchal des Logis Lebeau" qui a été abondamment photographiée. Je n'ai pas trouvé à ce jour de photographie du 400 "Maître-pointeur Andreone".
Le JMO de la 77e batterie du 3e R.A.P figure sur le site en ligne "Mémoire des Hommes" à la référence 26 N 1182/24.
Cordialement,
Guy François.

Stolas
Messages : 2
Inscription : mar. mars 14, 2017 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Stolas » mer. mars 15, 2017 9:44 pm

Je vous remercie énormément !!!
Ma mère m'a toujours parlé d'un canon de 75, mais née en 1930, c'était ce que la famille lui racontait, des années plus tard, en souvenir de son oncle. La mémoire collective familiale devait donc être défaillante, et le 400 s'est transformé en 75 !
Je me vais de ce pas lui lire le fruit de vos recherches.
Merci pour elle, et pour ma fille qui pourra raconter cela à sa classe, qui étudie en ce moment la guerre de 14/18.
Henri Andreone marquera encore les esprits 100 ans aprés grâce à vous.
Bien cordialement

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4999
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Yv' » mer. mai 17, 2017 9:18 pm

Bonjour à tous,

Je suis tombé par hasard sur ce cliché d'un canon dénommé « La Ravageuse » (la photo date peut-être de 1916). Ce n'est pas un gros calibre, mais je ne saurais en dire plus.
https://www.delcampe.fr/fr/collections/ ... 69365.html

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
Poterne
Messages : 102
Inscription : mar. déc. 21, 2010 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Poterne » jeu. mai 18, 2017 1:49 am

Bonsoir,

il s'agit d'un canon de 120 L Mle 1878.

Bien cordialement.

JM Balliet
Bonjour à tous,

Je suis tombé par hasard sur ce cliché d'un canon dénommé « La Ravageuse » (la photo date peut-être de 1916). Ce n'est pas un gros calibre, mais je ne saurais en dire plus.
https://www.delcampe.fr/fr/collections/ ... 69365.html

Cordialement,
Yves

Cyril Cary
Messages : 1118
Inscription : lun. août 08, 2005 2:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Cyril Cary » mer. sept. 13, 2017 11:16 pm

Bonsoir
Image
Le 240 modèle 1903 TR "Durandal", tout un programme...
Je crois que le programme "Durandal" s'est arrêté en 1918 :
Image
http://www.ebay.de/itm/FOTO-BELGIEN-FLA ... SwdDtZsCPd

Cordialement,
Cyril

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4999
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Le prénom d'un canon...

Message par Yv' » ven. avr. 27, 2018 10:54 am

Bonjour à tous,

Je ne crois pas que ce canon dénommé « Bretonne » ait déjà été présenté. D'après la légende (en anglais), il s'agirait d'un canon de 155 pris après la bataille du Chemin des Dames, en juin 1918.

Image THE GERMAN SPRING OFFENSIVE, MARCH-JULY 1918. © IWM (Q 23807) IWM Non Commercial License

Cordialement,
Yves

Répondre

Revenir à « Artillerie »