13ème Bataillon d'Artillerie à Pied

sail1418
Messages : 336
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

13ème Bataillon d'Artillerie à Pied

Message par sail1418 » ven. oct. 16, 2020 11:34 am

Bonjour,
La lecture de la fiche matricule du soldat Innocent GRIMALDI ( mat 475 de la classe 1904 Haute Corse) difficile à comprendre.
Il fait son service au 19ème RAC de Nîmes( 9 oct 1905-28 sept 1907)? suit 2 périodes au 7ème RAP .
Mobilisé le 1er août au 38ème RAC (???) puis passe au 13ème Bataillon d'Artillerie à Pied (???) il est le 1er mars 1915 au 112ème RI (?!?!) et 1 mois plus tard au 55ème RI.
Merci de votre aide pour éclairer ma lanterne.
Cordialement Daniel

ALVF
Messages : 6471
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: 13ème Bataillon d'Artillerie à Pied

Message par ALVF » ven. oct. 16, 2020 5:33 pm

Bonsoir,

Il est nécessaire de pouvoir lire l'original de la fiche matricule de cet artilleur corse.
Il y a en effet une erreur d'interprétation manifeste.
Cet artilleur ne peut avoir été affecté pendant la Grande Guerre au sein du 13e Bataillon d'Artillerie à Pied, unité qui a été dissoute en 1910 (comme tous les Bataillons d'Artillerie à Pied) au moment de la réorganisation de l'Artillerie à pied et de la création des Régiments d'Artillerie à Pied (R.A.P). Il s'agit probablement d'une affectation de réserve entre 1907 et 1910.

Je vois une logique apparente qui reste à examiner de plus près:

-le 19e R.A de Nîmes possède en effet en 1905-1907, non seulement 8 batteries de campagne à Nîmes mais aussi 5 batteries de Montagne à Nice (les Régiments d'Artillerie de Montagne ne seront créés qu'en 1910).

-le 13e Bataillon d'Artillerie à Pied possède 3 batteries d'artillerie de côte à Nice et 2 en Corse (la 1ère batterie à Bonifacio et la 2e batterie à Ajaccio).

-le 7e Régiment d'Artillerie à Pied est formé en 1910 notamment à partir du 13e Bataillon d'Artillerie à Pied et posséde des batteries à Nice et en Corse (Bastia, Ajaccio, Bonifacio).

-le 38e Régiment d'Artillerie de Nîmes possède jusqu'en 1910 plusieurs batteries à Nîmes mais aussi la 7e batterie de campagne à Bastia et la 8e batterie de Montagne à Bastia.

Il y a donc des possibilités d'affectation dans la réserve dans les trois dernières unités citées pour un réserviste corse en Corse même.
Tout ceci est à voir de plus près sur la Fiche matricule.
Pour les affectations en 1915 d'artilleurs dans l'Infanterie, elles s'expliquent par l'importance des pertes de 1914 dans les unités du XVe Corps d'Armée et encore au début de 1915. A cette époque, les passages dans l'Infanterie d'artilleurs à pied sont assez nombreuses car les batteries d'artillerie à pied sont à très fort effectif (315 hommes!) et l'artillerie lourde n'a pas encore pris l'essor qu'elle connaîtra à partir de la fin 1915.
Le passage dans l'Infanterie d'artilleurs à pied dont beaucoup de batteries n'avaient pas encore connu le front au début de 1915 (notamment au 7e R.A.P et ses batteries de côte et de forteresse maintenues en alerte jusqu'au passage probable puis définitif de l'Italie dans le camp des alliés) a dû être une (mauvaise) surprise pour les intéressés...
Cordialement,
Guy François.

Avatar de l’utilisateur
yvo35
Messages : 1811
Inscription : mar. mai 22, 2012 2:00 am

Re: 13ème Bataillon d'Artillerie à Pied

Message par yvo35 » ven. oct. 16, 2020 5:51 pm

Bonjour,

À la date de la mobilisation son unité d'affectation devait être le 7e RAP car il y a effectué des périodes en février 1910 et surtout en mars 1913.
Cordialement
Yvonnick

sail1418
Messages : 336
Inscription : lun. juin 04, 2012 2:00 am

Re: 13ème Bataillon d'Artillerie à Pied

Message par sail1418 » ven. oct. 16, 2020 6:01 pm

Bonsoir Monsieur;
Merci d'avoir allumé correctement ma lanterne.

J'avais effectivement lu la suppression des bataillons d'Artillerie à pied en 1910 et ne comprenais pas cette"affectation" quand il est dans la Réserve. Ce qui explique logiquement les périodes qu'il fait en 1910et 1913 au 7ème RAP.
Pour ce qui est du passage dans l'infanterie, le choc a dû être rude effectivement.
Pour la petite histoire, il meurt noyé dans le torpillage du bateau (Le "Balkan") qui l'emmène en permission à Bastia.
Cordialement. Daniel

Répondre

Revenir à « Artillerie »