84è et 89è RALT

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par thio » dim. févr. 24, 2008 10:25 am

Bonjour à tous,

Après quelques vaines recherches, on m'a conseillé ce forum pour exprimer ma demande.

J'ai retrouvé quelques vieux documents de mon grand-père qui ne parlait jamais de 14/18 de son vivant.
Originaire de Saint-Étienne (Loire) je sais seulement qu'il était engagé volontaire en 1916.
D'après une citation à l'ordre du régiment, il était maréchal des logis dans le 4è groupe du 84è régiment d'artillerie lourde.
Je retrouve ensuite un document, signé du lieutenant colonel Tribout, commandant le 89è RAL et lui attribuant la médaille de la victoire et portant cette fois comme origine le 7è corps d'armée et le 89è régiment d'ALT.

J'aimerai retrouver la trace de ces deux régiments. Où étaient-ils engagés ? Quelles étaient leurs missions ? Y a-t-il des photos ?
D'autre part comment faire pour retrouver le parcours militaire de mon grand-père durant le conflit ?

Merci de votre aide

Avatar de l’utilisateur
David L
Messages : 582
Inscription : ven. avr. 01, 2005 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par David L » dim. févr. 24, 2008 11:09 am

Bonjour,

Tout d'abord, vous pourrez retrouver le parcours de votre GP en vous adressant aux archives départementales du lieux se résidence de votre GP à ses 20 ans. voir :
http://pages14-18.mesdiscussions.net/pa ... 4840_1.htm

Ensuite quelques adresses qui vous seront utiles :

http://jeanluc.dron.free.fr/th/historiques2.htm

http://chtimiste.com/

http://cecile_meunier.club.fr/index.htm

Amicalement / David.

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par thio » dim. févr. 24, 2008 6:57 pm

Bonsoir,

Merci de votre réponse.
J'avance à petits pas. Je vais voir avec les archives départementales.
J'avais déjà visité deux des trois sites indiqués.
Mais le 84è et 89è RAL n'ont visiblement guère laissé de traces.
Par mon père j'ai recueilli quelques vagues témoignages comme la participation à la bataille de la Somme ainsi que trois anecdotes que je me propose de publier sur ce site à l'occasion. Ce coté "petite histoire" dans la "Grande Histoire" n'est pas à négliger...

Cordialement
Pierre T

ALVF
Messages : 5557
Inscription : mar. oct. 02, 2007 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par ALVF » dim. févr. 24, 2008 7:26 pm

Bonsoir,

Il serait nécessaire d'avoir des précisions d'affectation dans les batteries ou groupes et des repères chronologiques pour répondre avec précision à votre question car les Groupes d'Artillerie Lourde à Tracteurs ont été le plus souvent employés en ordre dispersé.
Le 4° Groupe du 84° R.A.L.T. a été équipé de canons de 155L Mle 1914 Schneider de sa création à novembre 1917, il a été réorganisé alors au
Centre d'Organisation de l'Artillerie de Saint-Dizier et réarmé de canons de 145 Mle 1916 Saint-Chamond.
Si vous avez d'autres précsions, je pourrai être plus précis.
Cordialement, G.F.

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par thio » lun. févr. 25, 2008 11:09 am

Bonjour,

Merci à GF de ces précisions.
La citation à l'ordre du régiment que je possède concerne effectivement ce 4è groupe du 84è régiment d'artillerie lourde.
Le colonel s'appelait Chaumeton et le chef d'escadron, commandant le 4è groupe a signé Delpit (ou quelque chose d'approchant).
A coté du nom de mon GP figure un numéro de matricule qui me semble un peu court (1123). A quoi correspond ce matricule et à quoi peut-il m'être utile ?
D'après le motif de la citation, il a débuté comme canonnier, puis comme brigadier puis ensuite maréchal des logis. A quoi correspondaient ces grades et ces fonctions ?
On y parle aussi des actions "fort pénibles" menées en août et octobre 1917. Où se trouvait ce groupe à ce moment ?

D'avance, merci de votre aide

Cordialement
P.T

ALVF
Messages : 5557
Inscription : mar. oct. 02, 2007 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par ALVF » lun. févr. 25, 2008 11:32 am

Bonjour,

Le 4° Groupe du 84° R.A.L.T. a été cité à l'ordre de la IV°Armée le 20 août 1917 pour son action en Champagne,il faudrait préciser:
-la date de la citation de votre GP.
-la nature de la citation: ordre,individuelle,etc...

Le 4° Groupe du 84° était commandé par le C.E Chaumeille au printemps 1917 et le 84° R.A.L.T. par le Lt-Cl Escourou aux mêmes dates.

Cordialement, G.F.

Yves Thoer
Messages : 293
Inscription : sam. oct. 01, 2005 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par Yves Thoer » lun. févr. 25, 2008 2:29 pm

Bonjour.

Un soldat du 84 RALT a tenu un journalque son petit-fils m'a prété.

Il commence en septembre 1915.

Après un séjour de près de deux mois dans un dépôt de convalescents à Maisons-Alfort, je rentre au dépôt de mon régiment, ce dépôt est également à Maisons-Alfort.
Je n’y reste que quelques jours. Ayant retrouvé mon ancien capitaine, blessé quelques temps avant moi, il me fait savoir qu’il va prendre le commandement d’une batterie lourde et il me propose de partir avec lui dans cette nouvelle batterie, c’est une aubaine pour moi et j’accepte de bon cœur. Mon séjour au dépôt sera écourté mais c’est bien préférable pour moi de repartir au front avec un officier que je connais déjà depuis longtemps, en plus de ça le dépôt du 59e fournit en ce moment beaucoup de personnel pour des formations d’artillerie de tranchées (crapouillots). A ma nouvelle batterie je vais retrouver Sautereau, un collègue de la 1ere batterie du 59e qui sera mon maréchal des logis chef.
27 Septembre. Depuis la veille j’appartiens à la 4e batterie du 83e régiment d’artillerie lourde. Nous avons des 155 court modèle Fillon 1888 transformé en 1913. C’est pour moi un canon tout nouveau qui est bien moins maniable que le 75. Ce canon se compose de 2 parties bien distinctes, la plate-forme pesant 4200 kgrs et le canon en pesant 3200.
Ma nouvelle batterie se trouve à Joinville le Pont, pays connu car c’est à côté de Maisons-Alfort. Chaque jours nous faisons de la manœuvre et je commence mon instruction d’artillerie lourd. Beaucoup de sous-officiers sortent comme moi de l’artillerie légère et ignorent le 155.


Pour la suite les secteur tenu sont dans l'ordre :

12/1915 - 25/02/1916 : Alsace, Hartmannswillerkopf - Steinbach.
07/02/16 - 16/02/1916 : Bois le Prêtre - Bois de Mortmart.
17/02/1916 - 06/07/1916 : Verdun - Secteur Fort de Tavannes.
17/07/1916 - 21/03/1917 : Somme
24/03/1917 - 20/07/1917 : Champagne - Secteur de Prosnes, Mont Cornillet.
20/07/1918 - 28/07/1917 : Argonne - Vienne le Chateau - Four de Paris.
28/07/1917 - 20/09/1917 : Bois d'Avocourt - Cote 304 - Ravin des Fontenettes.
02/10/1917 - 07/11/1917 : Laffaux - Chemin des Dames.

Fin du récit le 24/12/1917 :

La Guerre se prolongeant, je n’ai pas le courage de continuer mon journal. J’ai fini la campagne avec la même batterie devant Guise, c’est là que le 11 novembre 1918 nous avons eu le grand bonheur d’apprendre que ce cauchemar était enfin terminé.
Parmi les camarades partis avec moi en 1915 avec le 84 peu sont restés.
J’ai participé en 1918 à la défense de Belgique, au Mont Kemmel, là, les pertes ont été sévères pour ma batterie, ensuite aux attaques de Moreuil et de Montdidier, ce qui a valu à mon groupe le port de la fourragère, c’est le seul groupe du régiment, un peu plus tard, les attaques de l’Ailette et ensuite la poursuite jusqu’à Guise.
Je regrette de ne pas avoir continuer ce journal au jour le jour, car en 1918 j’ai vu des choses intéressantes, si toutefois des choses terribles peuvent être intéressantes.

Le récit cite une quarantaine de soldat, peut-être votre grand-père.

Cordialement.

Yves



Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par thio » mar. févr. 26, 2008 4:13 pm

Bonjour,

Après une visite aux archives départementales de Saint-Etienne, j'ai pu photographier la page concernant mon GP.
Concernant ses corps d'affectation, sa fiche précise :
- armée active : 84è RAL
- 1è réserve : 89è RAL, 188è RAL, 353è RAL

J'ai au passage découvert (ce que j'ignorai) qu'il avait été rappelé (à 41 ans) le 3 septembre 39 et renvoyé dans ses foyers le 31 octobre 39 car "père de 4 enfants vivants"...ce qu'on a du appeler par la suite soutien de famille.

Dans le détail des services je note :
- engagé pour la durée de la guerre le 11/02/1916 (né en le 28/01/1898)
- incorporé à compter du dit jour
- arrivé au corps le 14/02/1916
- nomme brigadier le 10/03/1917
- maréchal des logis le 1/03/1919
- démobilisé le 30/09/19 par le 54è RAL (10è échelon n°2818)
- CM du 10/08/19 cértificat de bonne conduite accordé

Quelques questions aux spécialistes :
- que veut dire armée active et 1è réserve ?
- pourquoi mon GP a t-il été démobilisé si tard (10 mois après la fin de la guerre alors qu'il était engagé pour la durée de la guerre). Etait-ce courant ?

Pour Yves, mon grand père s'appelait Pierre THIOLIERE, peut être ce nom est-il cité dans le récit dont vous faites part. Sait-on jamais...

D'avance merci de vos lumières et de votre aide

Pierre T

Yves Thoer
Messages : 293
Inscription : sam. oct. 01, 2005 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par Yves Thoer » mar. févr. 26, 2008 7:21 pm

Bonjour.

Le soldat Thiolière Pierre n'est pas cité par l'artilleur du 84 RALT.

Pour 1918 il indique :

"J’ai participé en 1918 à la défense de Belgique, au Mont Kemmel, là, les pertes ont été sévères pour ma batterie, ensuite aux attaques de Moreuil et de Montdidier, ce qui a valu à mon groupe le port de la fourragère, c’est le seul groupe du régiment".

Cette affirmation est-elle avérée ?

Il rejoint au 84 RALT, après blessures, son capitaine du 59 RAC (21 CA), blessé lui aussi en juin-juillet 1915 en Artois. Je cherche à identifier ce capitaine (Ils resteront toute leur vie en relation).

Cordialement.

Yves

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 12:00 am

Re: 84è et 89è RALT

Message par thio » dim. oct. 11, 2009 11:06 am

Bonjour à tous,

Un petit papier retrouvé dans les dossiers familiaux me permet de faire rebondir ce fil.
A priori mon GP serait passé du 84é RAL au 284é RAL au 1er octobre 1917. Ce que confirme le JMO du 284é RAL.

Dans un document retrouvé il est au 84é RAL / 4è groupe puis on parle ensuite de lui au 284é RAL / 4è batterie.

Par recoupements j'ai cru comprendre que le 84é RAL/4é groupe était composé des 27é et 28è batteries
Par contre à quel groupe appartenait la 4è batterie du 284è RAL ?
Cela marche t-il comme les compagnies/bataillons de l'infanterie ? J'ai l'impression qu'un groupe était composé de 2 batteries. Dans ce cas la 4è batterie faisait-elle partie du 2è groupe ?
Je crains aussi qu'il y ai eu confusion entre 4è batterie et 4è groupe.

Dans le JMO du 284é RAL le 1er groupe est composé de la 21è et 22è batterie et ainsi de suite. Il n'y a donc pas de 4è batterie ! Le 4è groupe est composé de la 27è et 28è batterie et du 14è SMA (de quoi s'agit-il ?)

Je suis un peu perdu dans cette organisation. Qui pourrait m'aider à y voir un peu plus clair ?

D'avance merci.

Pierre

Répondre

Revenir à « Artillerie »