Adj pilote BAUX

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Lassaque
Messages : 130
Inscription : mar. nov. 18, 2008 1:00 am

Adj pilote BAUX

Message par Lassaque » lun. nov. 25, 2019 6:39 pm

Bonjour à tous
J'ai quelques fiches sur des aviateurs méconnus de 1914-18 dont je vais vous faire profiter.
En voici déjà une :

Auguste BAUX

Né le 9-7-1892 à Bourg-de-Péage (Drôme)
1910 : Bachelier de l'enseignement secondaire
1910-13 : Employé de l'administration des Ponts & chaussées
Recrutement de Romans (Drôme) Classe 1912 n° 7
1913 : Réformé pour faiblesse générale
1913-14 : Conducteur de travaux aux Ponts & Chaussées à Romans

2-8-1914 : Engagé volontaire pour la durée de la guerre
4-8-1914 : Incorporé au 75è rég. d'infanterie à Romans
31-8/1-9-1914 (nuit du) : Fait prisonnier au combat du Neuf-Etang (N-O de Saint-Dié)
5-7-1916 : Evadé de la forteresse de Hohen-Asperg-bei-Ludwigsburg (Würtenberg)
15-7-1916 : Passé en Suisse
18-7-1916 : Rentré au dépôt du 75è rég. d'infanterie
23-8-1916 : Cité à l'ordre du régiment avec le motif :
Brave soldat, ayant été fait prisonnier, a fait preuve d'endurance et de patriotisme en préparant et en exécutant son évasion et en particulier, en circulant pendant dix jours sur le territoire ennemi. (+ Croix de guerre avec étoile de bronze)
8/9-1916 : Bénéficie d'une permission de 30 jours comme évadé + 1 mois de convalescence
13-10-1916 : Versé au 1er groupe d'aviation à Dijon comme élève-pilote
Ecoles de pilotage du Crotoy puis d'Avord
27-2-1917 : Breveté pilote (brevet n° 5484)
Passé à l'école de Pau
11-3-1917 : Promu caporal
19-4/3-5-1917 : Séjour au GDE, division d'entraînement Nieuport
6-5-1917 : Pilote à l'escadrille N 88 à Chaux (Aéronautique de la VIIè armée)
17-6-1917 : Détaché à l'escadrille C 61 à Fontaine (Haut-Rhin) lors du départ de la 88 pour la VIè armée
20-6-1917 : Affecté définitivement à la C 61 (Aéronautique du 34è corps, VIIè armée)

25-8-1917 : Promu sergent
8/19-9-1917 : Détaché au GDE pour entraînement sur Caudron G. 6

7/18-10-1917 : Détaché au GDE, division d'entraînement Sopwith
2-11-1917 : Rentré de permission à la Sop 61
20-12-1917 : Dirigé sur le GDE étant volontaire pour la chasse
20/31-12-1917 : Séjour au GDE, division d'entraînement Spad
11-1-1918 : Dirigé sur le 12è groupe de combat
16-1-1918 : Arrivé à l'escadrille Spa 103 à Beauzé-sur-Aire
16-3-1918 : Abattu en flammes un Albatros DV de la Jasta 9, tombé entre Berru et Witry-lès-Reims (1ère victoire)
21-3-1918 : Avec les adjudants Baron et Tasqué, a forcé un triplace Rumpler C de la Bosta 16 à se poser dans les lignes françaises à Rilly-la-Montagne, au sud de Reims (2è victoire)
26-3-1918 : Cité à l'ordre de l'aéronautique de la Vè armée (pour le combat du 16-3)
Passé dans l'aviation après s'être évadé d'Allemagne, a fait un stage de huit mois dans une escadrille de corps d'armée. Est passé sur sa demande dans la chasse où il s'est révélé de suite comme un pilote courageux et adroit. A pris part récemment à un dur combat au cours duquel un avion ennemi a été abattu.
5-4-1918 : Cité à l'ordre de l'aéronautique de la Vè armée
Passé dans la chasse depuis peu, donne journellement à ses camarades l'exemple en livrant de nombreux combats.
Citation (références inconnues) pour le combat du 21-3:
Parti récemment avec une patrouille qui a livré combat à un avion ennemi, l'a obligé a atterrir dans nos lignes. Cette phrase fait peut-être partie de la citation du 5-4.
22-4-1918 : Au cours d'un combat livré en compagnie du Sgt. Loup dans la région de Montdidier (Somme), deux monoplaces semblaient avoir été abattus ; victoires non confirmées.
13-5-1918 : Blessé à la tête dans un accident. Evacué
25-5-1918 : Promu adjudant
27-5-1918 : Rentré de l'hôpital à l'escadrille
2-6-1918 : Attaque un biplace au N-E de Moreuil (Somme), victoire non confirmée
17-7-1918 : Non rentré de patrouille avec le Spad XIII n° 2683 après un combat aérien dans la région de Jonquery (Marne), dans les lignes allemandes, puis porté disparu
27-7-1918 : La zone ayant été reprise par les troupes françaises (35è rég. d'infanterie, 14è div.), l'épave du Spad n° 2683 est découverte à proximité de La Neuville-aux-Larris (Marne). Le corps du pilote, trouvé sans papiers (probablement pris par les Allemands) dans les débris, est inhumé comme "aviateur inconnu" au cimetière de La Neuville.
11-8-1918 : Cité à l'ordre de la Vème armée :
BAUX (Auguste), adjudant, mle 5463, du 75è rég. d'infanterie, pilote à l'escadrille ... 104 (sic) : grand pilote de chasse. Combattant admirable. Tué le 17 juillet 1918, en combat aérien. (JORF du 16-12-1918, p. 10804). Une version antérieure de cette citation mentionnait "Disparu le 17 juillet".
25-8-1918 : Le rapprochement ayant été fait entre l'appareil et l'Adj. Baux, le GBD de la 16è div. d'infanterie établit un procès-verbal d'identification du pilote inhumé au cimetière de La Neuville.
17-9-1918 : Décoré de la médaille militaire (+ croix de guerre avec palme) avec le motif :
BAUX (Auguste), mle 5463, adjudant (active) au 75è rég. d'infanterie, pilote aviateur : après avoir fait preuve, dans des circonstances difficiles, d'un courage, d'une énergie et d'une endurance au-dessus de tout éloge, est passé dans l'aviation, où il s'est affirmé comme un pilote de premier ordre, faisant l'admiration de ses camarades par sa bravoure, son entrain et son mépris du danger. A abattu récemment son deuxième avion ennemi. Trois citations. (JORF du 21-9-1918, p. 8255)

18-10-1921 : Déclaré Mort pour la France le 17-7-1918 par jugement du tribunal de Valence (Drôme)

Répondre

Revenir à « AVIATION »