Spad de la 93 au tapis

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Lassaque
Messages : 122
Inscription : mar. nov. 18, 2008 1:00 am

Spad de la 93 au tapis

Message par Lassaque » lun. févr. 25, 2019 10:55 pm

Bonsoir à tous,
Trouvé sur IB cette photo d'un Spad (VII ? XIII ?) de la Spa 93 qui correspond un avion identifié chez Albin comme celui du caporal Cottaz, disparu le 27 octobre 1918 après un combat au sud d'Herpy (Marne). Cette photo est antérieure à celle du site d'Albin, car le plan supérieur est encore là.
Spa 93 réduit.jpg
Spa 93 réduit.jpg (194.98 Kio) Consulté 523 fois
D'abord, contrairement à la matricule et la fiche MPLF de Francis Cottaz, Herpy n'est pas dans la Marne mais dans les Ardennes au nord de l'Aisne, d'où des doutes car le 1er corps colonial avait franchi l'Aisne le 14 octobre et butait depuis le 19 sur les positions de résistance dites Hundling Stellung à proximité immédiate d'Herpy, qui sera enlevée le 5 novembre. Donc le 27 octobre "au sud d'Herpy" était dans les lignes françaises et dans une zone d'intenses combats. Or, l'avion de la photo est non seulement dans les lignes allemandes mais, vu l'allure décontractée des soldats, assez loin du front (Noter que la terre ne semble pas remuée par les obus). En plus, pas une capote pour une fin octobre....
Quand on compulse tous les Spad de la 93 tombés dans les lignes allemandes en 1918, rien ne semble coller.
A vos avis...
Cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3398
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par bruno10 » mar. févr. 26, 2019 9:09 am

Bonjour

selon votre photo l'état du Spad XIII laisse à penser que le pilote a vraisemblablement survécu au crash après s'être posé en catastrophe dans les lignes ennemies
le lieutenant Robin Charles fait prisonnier le 22 juillet 1918 dans les environs de Faverolles et Coemy dans la marne ne pourrait-t-il pas convenir ?

https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/D ... 02570/6/2/

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1286
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lucien Morareau » mar. févr. 26, 2019 1:55 pm

Il n'a pas survécu bien longtemps...

ROBIN Charles, Marie, Émile, Lucien, né le 30/09/1897 à 25000 BESANÇON, MSAC le 27/10/1926 à 78140 VÉLIZY-VILLACOUBLAY
S/Lt du 34è RI, breveté n° 10287 le 04/12/1917 à Chartres, ACF n° 9790 le 16/05/1918, DGC : Lt

Robin.jpg
Robin.jpg (157.17 Kio) Consulté 478 fois

Lassaque
Messages : 122
Inscription : mar. nov. 18, 2008 1:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lassaque » mar. févr. 26, 2019 3:59 pm

Bonjour Bruno,
Bonjour Lucien,
Ce qui est surprenant avec la 93, c'est qu'à part Cottaz, tous les pilotes tombés avec un Spad dans les lignes allemandes ont survécu et ont été faits prisonniers :
Brig. Jean Lafay (6-3-1918, au N de Tahure)
S/Lt Pierre Vieljeux (31-3-1918, au N-E de Montdidier)
Adj. Bernard Breton et MdL Georges Franceschi (17-6-1918 dans le secteur Longpont-Chaudun, au S-W de Soissons)
S/Lt Charles Robin (22-7-1918 près de Faverolles-et-Coemy, à l'E de Montdidier :oops: au S-W de Reims)
Lt Maurice Loubignac (14-8-1918, près de Villers-lès-Roye)
S/Lt André Duchaussoy du Pré (21-8-1918, à l'W de Noyon)
Adj Ludovic Hannebicque (27-8-1918, au N de Soissons)
Cpl Albert Goujat (16-9-1918, au N-E de Pont-à-Mousson)
Adj Pierre Delage et Cpl Alphonse Lambert (4-10-1918, dans le secteur Machault-Saint-Morel))
Tous sont tombés dans des zones ravagées par des combats récents, ce qui ne "colle" pas avec l'aspect bucolique du paysage de la photo.
En tous cas, le pilote de cet avion s'en est bien sorti car, visiblement, il a fauché son train en se posant dans un terrain meuble et il a capoté (voir l'état de l'extrados du plan supérieur et de la dérive). Il est possible qu'il ait fallu remettre l'avion à l'endroit pour le dégager.
Si Bruno pouvait distinguer le type du Spad, la liste pourrait peut-être se réduire....
Amicalement
J. Lassaque
Dernière modification par Lassaque le jeu. févr. 28, 2019 12:46 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3398
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par bruno10 » mar. févr. 26, 2019 6:05 pm

Re-bonjour

Charles Robin (futur as de la voltige aérienne) a été fait prisonnier dans les environs de Faverolles et Coemy
dans la Marne au SO de Reims et non de Montidier -C'est d'ailleurs confirmé dans sa fiche matricule
https://archives.dordogne.fr/arkotheque ... em_zoom=90

Sur sa fiche CCIR il est précisé Chaunizy (?) mais pas trouvé sur google earth
Il s'agit peut-etre de Chaumuzy près de Faverolles
De toute facon l'escadrille etait stationnée à Herbisse à 70 km sud de Reims le 22 Juillet 1918

Pour peu que l'on puisse en voir il s'agirait d'un Spad XIII

Je reste sur mon idée du Lt Charles Robin
Dernière modification par bruno10 le mer. févr. 27, 2019 9:38 am, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1286
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lucien Morareau » mar. févr. 26, 2019 7:26 pm

Je me risque...

Le mat de cabane arrière droit incliné vers l'avant semble indiquer qu'il s'agit d'un XIII, ceux des VII sont verticaux... Par ailleurs, les traces de boue crayeuse sur l'extrados du plan supérieur semble indiquer, comme le mentionne M. Lassaque, que l'appareil à capoté.

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1286
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lucien Morareau » mar. févr. 26, 2019 7:59 pm

Enfin M. Lassaque, je ne suis pas d'accord avec vous sur les pertes de la 93...

Et d'abord l'Adjt Pierre Delage que vous citez comme rescapé ou PG, il a bel et bien été tué le 04/10/1918

Pour les morts, il y a lieu de rajouter :

- S/Lt Pierre Barthès le 20/08/1917
- Adjt Pierre Catois le 19/08/1917
- Cal Francisque Comby le 17/02/1918
- Lt Auguste Gallet le 05/07/1918
- Cal Charles Guéret le 03/06/1918
- S/Lt Jean Hamel le 18/08/1917
- S/Lt Gaston Rousset le 17/03/1918
- MdL Joseph Vergès le 02/09/1918

Lassaque
Messages : 122
Inscription : mar. nov. 18, 2008 1:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lassaque » jeu. févr. 28, 2019 7:26 pm

Bonsoir Lucien et Bruno,
Bonsoir à tous
Petite précision : je me suis focalisé sur les pertes de la Spa 93 intervenues a) en 1918 b) dans les lignes allemandes et c)dans une saison compatible avec les tenues des soldats autour de l'épave.
Pour Lucien : je n'ai pas pris en compte le Lt Gallet qui s'est tué dans une chute d'avion accidentelle dans nos lignes ni le MdL Vergès (mort alors qu'il était à la Spa 34) et le S/Lt Rousset (mort à la Spa 124). En revanche, vous avez raison, l'Adj Delage a effectivement été tué le 4 octobre et, en outre j'ai omis les caporaux Guéret (disparu) et Goujat (prisonnier, contrairement à la mention dans FASWC).
C'est dommage pour ce dernier car il me semble que a) l'état de l'épave permet de penser que le pilote a survécu b) le paysage de plaine non bouleversée par les combats correspondrait au secteur au nord-est de Pont-à-Mousson et c) mi-septembre 1918 est chronologiquement cohérent. Néanmoins le code "7" de l'avion me semble bas pour un caporal mais l'attribution des codes par ordre hiérarchique était-elle strictement respectée ?
L'hypothèse du S/Lt Robin me semble moins convaincante pour des raisons tenant au paysage. D'abord, quand on examine la carte au 1/80 000ème (annexes des AFGG), l'environnement de Faverolles-et-Coëmy semble assez vallonné et non plat à perte de vue. De plus la zone a été parcourue par l'offensive allemande entre le 27 mai et le 1er juin 1918 et il me semble qu'entre le 22 juillet et le 3 août (reflux allemand), elle en aurait conservé des traces.
Amicalement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
Lucien Morareau
Messages : 1286
Inscription : mer. oct. 10, 2007 2:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par Lucien Morareau » ven. mars 01, 2019 6:48 am

Bonjour,

Mes excuses les plus plates pour Vergès et Rousset qui n'étaient effectivement plus à la 93 lors de leurs décès.

Une réflexion cependant concernant l'état de l'appareil. Il a en effet l'air effectivement "survivavble" mais si, comme nous le pensons, il a capoté, il se peut très bien que le pilote ait subi "le coup de lapin" et y soit resté... J'ai pas mal d'exemples similaires...

A +

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3398
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Spad de la 93 au tapis

Message par bruno10 » ven. mars 01, 2019 8:23 am

Bonjour

Autre hypothèse..
Lieutenant Loubigniac Maurice ,fait prisonnier le 14 Aout 1918 dans la région de Villers les Royes
et fait prisonnier
(il est 7 eme sur la liste des pilotes de la SPA 93...)

http://www.memoiredeshommes.sga.defense ... em_zoom=31

Son dossier Croix rouge

https://grandeguerre.icrc.org/fr/File/D ... 60841/6/2/

ce coup ci le paysage du coin collerait avec la photo d'époque
Pièces jointes
villers les royes.jpg
villers les royes.jpg (173.02 Kio) Consulté 329 fois

Répondre

Revenir à « AVIATION »