Le coureur cycliste Pierre SERGENT

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4721
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Le coureur cycliste Pierre SERGENT

Message par Yv' » mar. juil. 10, 2018 9:05 am

Bonjour à tous,

Je suis tombé par hasard sur un article signé Pierre SERGENT, « ancien champion de France de Vitesse. »
Je n'ai pas trouvé son nom sur le forum, mais il est vrai qu'un nom comme ça ne facilite pas les recherches... Peut-être quelqu'un en sait-il plus sur lui ?

Voici un extrait de l'article en question :

Avec Hourlier et Friol, mes deux chers grands camarades disparus, j'étais enfin fina-
liste du Championnat de France 1914.
Vint la guerre.
Mobilisé fin août 1914, je partais dans l'artillerie puis, sur ma demande, j'étais
accepté dans l'aviation ; je devais retrouver dans cette arme la plupart de mes
camarades de la piste.
Je rencontrais tout d'abord Pouchois et Berthet à Dijon, puis, à Avord, je fus breveté
pilote en compagnie de Lapize, Henri Alavoine et Berthet. Il y avait également avec
nous André Boillot, Miquel et Sadi Lecointe. Ensuite, je partais à Clermont-Ferrand pour
me perfectionner sur avion Bréguet-Michelin et je retrouvais à l'Ecole d'Aulnat mon vieux
camarade Roger, frère de mon manager, Pierre Labric.
Une quinzaine de jours avant notre départ au front à tous les deux, je disputais un
match de vitesse au Vélodrome des Ormeaux, à Clermont-Ferrand, contre le champion
régional Altier, puis une course à l'américaine, en compagnie de mon ami Roger Labric.
A ce sujet, j'ai conservé le souvenir d'une anecdote amusante. Au cours de l'épreuve,
j'enlevais une prime secrète... qui n'était autre qu'un superbe fromage de Saint-
Nectaire ! J'en fis don à la popote de l'École.
Je partis au front en septembre 1916, à l'escadrille B. R.-121, où j'accomplissais un
grand nombre de bombardements de nuit, et je passais au groupe du capitaine Happe,
de légendaire mémoire chez les pilotes, et ensuite au groupe Yence. Je quittais les raids de
nuit, affecté à l'escadre 12 du commandant Vuillemin, et je participais aux bombardements
de jour du champ de bataille et de l'arrière-front boche, avec les escadrilles B. R.-117
et B. R.-120. Puis ajoutez que cela me valut la citation suivante : Sergent a accompli une
soixantaine de bombardements qui lui ont valu deux citations à l'ordre de l'armée
.
Deux mois avant l'armistice, j'étais envoyé comme moniteur à Chartres puis à Juvisy.
Peu de temps avant ma démobilisation, je reprenais contact avec la piste et je battais
en match Ellegaard puis Pouchois. J'enlevais ensuite le Prix Polledri, à Milan.

PierreSERGENT.jpg
PierreSERGENT.jpg (19.08 Kio) Consulté 142 fois
Le Miroir des sports, 10 mars 1921, p. 149, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k98153938/f5.item

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
jpbte63
Messages : 315
Inscription : mer. déc. 11, 2013 1:00 am

Re: Le coureur cycliste Pierre SERGENT

Message par jpbte63 » mar. juil. 10, 2018 10:48 am

Bonjour Yves

Je pense que c'est lui http://www.siteducyclisme.net/coureurfi ... urid=14094.

Cordialement
Jean-Pierre
Quand on ne fait pas tout pour être le premier, le devenir ou le rester, on ne demeure pas le deuxième. On tombe fatalement le dernier.
Louis Hubert Lyautey

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 4721
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: Le coureur cycliste Pierre SERGENT

Message par Yv' » mar. juil. 10, 2018 12:40 pm

Merci Jean-Pierre !
S'il est bien né à Paris en 1895, il va falloir patienter un peu avant de pouvoir consulter sa FM, à moins qu'elle ne soit ailleurs. A suivre...

Cordialement,
Yves

Répondre

Revenir à « AVIATION »