Fusée de jalonnement

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2781
Inscription : dim. mars 22, 2009 12:00 am

Re: Fusée de jalonnement

Message par IM Louis Jean » dim. janv. 07, 2018 1:42 pm

Bonjour à toutes et à tous,
CTP a écrit :
ven. janv. 05, 2018 2:09 pm
Le jalonnement consiste à repérer depuis l'avion de commandement le position des fantassins lors d'une attaque.
Ou depuis le ballon d'observation, n'oublions pas l'aérostation :

<< 17 h. 30. — Nous tenons toute la lisière de Maurepas, du point 335 jusqu'à la lisière sud du village. On voit nettement nos troupes occupant toute la ligne des tranchées des Moustiques, Araignées, Cloportes inclus et poussant en avant des reconnaissances dans les trous d'obus.

(A partir de ce moment, la visibilité étant devenue moins bonne, il n'est plus signalé que dos pots
Ruggieri et des fusées.)

Quelques jours après, le 24 août, dans les mêmes parages et du même ballon, le sous-lieutenant Arondel suivait à son tour le départ des vagues d'assaut françaises et leurs bonds successifs :

17 h. 51. — Noire infanterie occupe toute la tranchée des Fous, depuis Maurepas jusqu'au bois de Maurepas.

17 h. 52. — Notre infanterie arrive au point 73.41, entre Maurepas et Le Forest.

17 h. 53. — Noire infanterie sort de la tranchée du Repos au point 322, pour se porter à la lisière sud du bois de Maurepas.

17 h. 50. — Un pot Ruggieri en 63.59.

17 h. 58. — Notre infanterie est actuellement dans le bois de Maurepas : direction de marche nord-est.

17 h. 50. •— Un pot Ruggieri en 7G.50.

18 h. 02. — Un pot Ruggieri au point 318 de la tranchée du Repos.

18 h. 18. — Notre infanterie occupe le point 70.53.

18 h. 20. — Une vague de renfort part de nos lignes et se dirige vers la tranchée des Fous. >>
source L'effort français : quelques aspects de la guerre sur Gallica

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Répondre

Revenir à « AVIATION »