Un Capitaine aviateur japonais ?

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
guironnet
Messages : 226
Inscription : dim. avr. 17, 2005 2:00 am
Localisation : Lyon

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par guironnet » dim. juin 10, 2012 5:29 pm

Bonjour,

Déniché dans "La Croix" du 30 septembre 1915, ce passage concernant un "capitaine aviateur japonais"

Extrait d'un article écrit par un prêtre anonyme intitulé "le bombardement sur le front : des tranchées de 1ere ligne, ce 30 août 1915"
L'épisode se passe le lundi 23 août 1915, vers le Bois en Potence; vraisemblablement au nord de Reims vers Aguilcourt-Seichamps.

Image

Qui saura identifier ce pilote japonais "rencontré à Rosnay" ?

Cordialement.
Michel Guironnet

Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 426
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par dtb » dim. juin 10, 2012 6:32 pm

Bonjour,

C'est très probablement Kiyotaké Shigeno, aviateur japonais ayant combattu en France en 14-18 et remporté quelques victoires.

Vous l'avez d'ailleurs sur la 1ere photo de cette page du site d'Albin Denis :
http://albindenis.free.fr/Site_escadril ... lle024.htm

Et en cherchant bien sur le web, vous devriez pouvoir trouver d'autres éléments...

Cordialement,
DTB

Vieux Charles
Messages : 281
Inscription : ven. août 28, 2009 2:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par Vieux Charles » dim. juin 10, 2012 6:35 pm

Bonjour,

Il doit s'agir du capitaine Shigeno de l'escadrille V 24. Son escadrille était basée à Rosnay entre le 13/05/1915 et le 11/04/1916.

Bien cordialement,

Eric

Rutilius
Messages : 13229
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par Rutilius » dim. juin 10, 2012 10:17 pm

.
Bonsoir à tous,

Baron Kiyotaké SHIGENO


Né le 6 octobre 1882 à Nagoya (Japon) et décédé le ... octobre 1924 à ... (Japon). Fils d’un général japonais.

— Octobre 1911 : Avec une Mission japonaise composée, outre lui, de MM. Ishida MIYAKO, avocat et député au Parlement japonais, et FUJII, visite les écoles civile et militaire de la société Blériot, à Étampes – « Un membre de cette mission débutera prochainement comme élève à Pau. » – ( Le Gaulois, n° 17.411, Samedi 7 oct. 1911, p . 6, en rubrique « Sports ~ Aéronautique » ; Le Temps, n° 18.360, Dimanche 8 oct. 1911, p . 5, en rubrique « Sports ~ Aéronautique »).

— Février 1912 : Breveté « aviateur » par la Commission Aviation de l’Aéro-Club de France ( Le Figaro, n° 46, Jeudi 15 févr. 1912, p . 8, en rubrique « La Vie Sportive ~ Aviation »). Brevet civil de pilote n° 744 (Les Vieilles Tiges – Association des pilotes aviateurs d’avant-guerre – Annuaire 1924, p. 147).

— Décembre 1914 : Alors professeur à l’École militaire d’aviation du Japon, contracte, avec l’un de ses compatriotes (*), un engagement au service de l’aviation française (Le Temps, n° 19.520, Mercredi 16 déc. 1914, p . 1, en rubrique « La guerre ~ La situation militaire »). Engagé en qualité d’élève pilote le 20 ou le 24 décembre 1914.

— Octobre 1915 : Inscrit à titre étranger au tableau spécial de la Légion d’honneur ; alors rattaché au 33e Régiment d’infanterie coloniale (Le Temps, n° 19.822, Jeudi 14 oct. 1915, p . 3, en rubrique « Affaires militaires ~ Armée »).

— Septembre 1915 : Cité à l’ordre du jour dans les termes suivants ( Le Gaulois, n° 13.844, Jeudi 9 sept. 1915, p. 1, en rubrique « Livre d’Or de l’armée ~ Citations à l’ordre de l’Armée » ; La Croix, n° 9.971, Samedi 11 sept. 1915, p. 6, en rubrique « Citations à l’ordre du jour de l’Armée » ; Le Temps, n° 19.871, Jeudi 2 déc. 1915, p . 3, en rubrique « Affaires militaires ~ Armée ~ Citations à l’ordre du jour ») :

« Shigeno Kiyotake, capitaine de l’armée japonaise, pilote à l’Escadrille V. 24 : Pilote aussi habile qu’intrépide ; exécute quotidiennement des bombardements pendant lesquels son avion a été canonné par les projectiles ennemis sans jamais se laisser détourner de sa mission. »

— 11 mars 1919 : Démobilisé.

— Novembre 1921 : En mission en France pour l’acquisition d’avions pour le compte de la Compagnie Shokwaï (Chihaya & Cie) (Le Matin, n° 13.751, Samedi 12 nov. 1921, p . 2, en rubrique « Échos et Propos »).

— Octobre 1924 : Meurt au Japon.


Le Petit Parisien – éd. de Paris –, n° 17.401, Lundi 20 octobre 1924, p. 1.


« LA MORT DE SHIGENO, AVIATEUR JAPONAIS, par Pelletier Doisy

J’apprends la mort de ce pauvre Shigeno, qui fut le plus remarquable des aviateurs japonais et l’un de nos amis les plus chaleureux.
Je l’avais rencontré, il y a quelques mois à peine, lors de mon passage à Osaka. Il semblait alors plein de force et de vie, comme il était pendant la guerre, qu’il fit avec nous. Et voici qu’une brève et brutale dépêche nous annonce sa mort.
Le baron Shigeno, descendant d’une authentique famille de Samouraïs, avait inventé, avant 1914, un avion qui fut en service dans l’aviation nippone. Dès les premiers mois de la guerre, il vint en France. Affecté tout d’abord, sans aucun grade, à l’escadrille Voisin 24, qui faisait, pour un corps d’armée, des reconnaissances et des bombardements, il finissait la campagne, à la Spad 26, sous les ordres de l’as de Sevin, dans le groupe fameux des Cigognes, où il s’était distingué parmi les meilleurs, et où il avait gagné, avec les galons de sous-lieutenant, une croix de guerre à long ruban garni de palmes et d’étoiles et la Légion d'honneur.
De toute la guerre, son revolver ne le quitta ni jour, ni nuit.
" Je ne veux pas être pris vivant, répétait-il. Si une panne me forçait à atterrir dans les lignes ennemies et si je ne pouvais réussir, à reprendre mon vol, j'ai là de quoi faire genti-ment hara-kiri ".
Il avait épousé une Française, de Lyon, et il avait donné à ses deux enfants des prénoms français.
Depuis 1918, il s’occupait au Japon de constructions aéronautiques pour une firme privée. Pour venir m’attendre sur le terrain d’atterrissage d'Osaka, il avait eu la touchante pensée de revêtir son uniforme français, sur lequel il avait cousu ses galons de capitaine dans l’aviation japonaise. Nous n’avions pas au Japon, où les sympathies pour notre pays sont cependant si nombreuses et si fortes, d’ami plus sûr. Son souvenir mérite de rester vivant parmi nous.

Capitaine Pelletier Doisy.
»

_______________________________________________________________________________________________________________

(*) Non identifié.

________________________

Bien amicalement à vous,
Daniel.

Avatar de l’utilisateur
Bobrah
Messages : 2298
Inscription : ven. juil. 03, 2009 2:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par Bobrah » dim. juin 10, 2012 11:49 pm

Il y a un article le concernant dans le Pégase n°72 de 1994, "LE BARON SHIGENO - La Grande Guerre d'un Samouraï sous l'uniforme français" par Jacques PRIMAULT.

Avatar de l’utilisateur
gerault
Messages : 305
Inscription : ven. déc. 12, 2008 1:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par gerault » lun. juin 11, 2012 12:46 am

Le baron Shigeno fut compagnon, dans la première escadrille vouée à la chasse, de Pelletier d'Oisy, Navarre, Mesguich .. sous les ordres de de Rose.
Pelletier d'Oisy le connaissait bien et je conseille le tome 3 du triptyque de Jean des Vallières “l'escadrille des anges”.
Shigeno au delà de ses talents de pilote a à charge la popote de la 12 ... c'est le témoignage de Jean des Vallières !!
Bon pilote des débuts de l'aviation, vrai baron, il est un personnage cocasse dans cette guerre européenne.
Shigeno se maria à une française qu'il emmena au Japon.
Pilote du groupe des Cigognes, le baron Shigeno Kiyotake fait parti du mythe

Avatar de l’utilisateur
fredo64
Messages : 930
Inscription : jeu. avr. 07, 2011 2:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par fredo64 » lun. juin 11, 2012 10:01 pm

"Un membre de cette mission débutera prochainement comme élève à Pau. ( Le Gaulois, n° 17.411, Samedi 7 oct. 1911, p . 6, en rubrique « Sports ~ Aéronautique » ; Le Temps, n° 18.360, Dimanche 8 oct. 1911, p . 5, en rubrique « Sports ~ Aéronautique »)"

bonsoir,
aucune des parutions paloises ne donne d'infos sur un éventuel élève japonais. mais je ne sais pas vous dire dans quelle mesure elles furent exhaustives à ce sujet.
il faudrait pouvoir mettre le nez dans les archives des écoles présentes à Pau à cette époque ... si tant est qu'elles existent.
cdlt,
fred
"Si Dieu voulait interdire de boire, aurait-il fait vin si bon?" (Richelieu).

Avatar de l’utilisateur
IM Louis Jean
Messages : 2801
Inscription : dim. mars 22, 2009 1:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par IM Louis Jean » dim. mars 09, 2014 1:52 pm

Bonjour à toutes et à tous,
Shigeno se maria à une française qu'il emmena au Japon.
Le dossier LEONORE comporte un extrait du livret de famille. Kiyotake Shigeno a épousé le 18 octobre 1919 mademoiselle Jeanne Aimard. De cette union sont nés 3 enfants :
Jacqueline Aya-ko Shigeno (décédée en 1921)
Jacques Kiyodori Shigeno
Roger Kiyoshi Shigeno

Cordialement
Étienne
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

une japonaise
Messages : 7
Inscription : sam. avr. 23, 2016 2:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par une japonaise » dim. avr. 24, 2016 1:56 pm


Le dossier LEONORE comporte un extrait du livret de famille. Kiyotake Shigeno a épousé le 18 octobre 1919 mademoiselle Jeanne Aimard. De cette union sont nés 3 enfants :
Jacqueline Aya-ko Shigeno (décédée en 1921)
Jacques Kiyodori Shigeno
Roger Kiyoshi Shigeno

Cordialement
Étienne

Baron Shigeno avait aussi une fille de son premier mariage. Je l'ai connue il y a plus de 20 ans. C'etait une dame bien elegante. Elle m'a raconte de son pere et sa belle mere francaise avec beaucoup d'affection. Elle est malheureusement decedee quelques annees apres notre rencontre.
Sa fille (donc la petite fille de Kiyotake) etait aussi une femme douce. Elle se souvenait de sa grand-mere francaise mais peu. Elle voulait chercher des informations sur sa grand-mere, lors de son passage en France (il y a 20 ans), mais en vain.
Si l'internet etait aussi rependu que maintenant on aurait pu retrouver plus facilement les informations..? Ses oncles (Jacques et Roger) sont deja partis a l'autre cote egalement.
Si jamais vous avez plus d'information sur Jeanne Aimard, merci de me faire savoir. J'aimerais la transmettre a cette dame.
Ce dossier "LEONORE" est consultable sur un site internet?

Merci beaucoup,

une japonaise

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3477
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Un Capitaine aviateur japonais ?

Message par bruno10 » dim. avr. 24, 2016 2:22 pm



Baron Shigeno avait aussi une fille de son premier mariage. Je l'ai connue il y a plus de 20 ans. C'etait une dame bien elegante. Elle m'a raconte de son pere et sa belle mere francaise avec beaucoup d'affection. Elle est malheureusement decedee quelques annees apres notre rencontre.
Sa fille (donc la petite fille de Kiyotake) etait aussi une femme douce. Elle se souvenait de sa grand-mere francaise mais peu. Elle voulait chercher des informations sur sa grand-mere, lors de son passage en France (il y a 20 ans), mais en vain.
Si l'internet etait aussi rependu que maintenant on aurait pu retrouver plus facilement les informations..? Ses oncles (Jacques et Roger) sont deja partis a l'autre cote egalement.
Si jamais vous avez plus d'information sur Jeanne Aimard, merci de me faire savoir. J'aimerais la transmettre a cette dame.
Ce dossier "LEONORE" est consultable sur un site internet?

Merci beaucoup,

une japonaise
Bonjour

Son dossier Leonore est visible ici

http://www.culture.gouv.fr/LH/LH262/PG/ ... 57V001.htm

Cordialement
Bruno

Répondre

Revenir à « AVIATION »