Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
shadoko
Messages : 335
Inscription : mer. mars 25, 2009 1:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par shadoko » sam. nov. 20, 2010 1:45 am

Bonsoir à tous,

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment fonctionne la désignation des Caudron G3 et G4 ? Je m'explique : il semblerait que les G3 peuvent avoir une désignation "complémentaire" : A2, D2, E1, E2, L2, R1 et peut-être d'autres mais aussi, et c'est ce qui m'intéresse, des chiffres romains, par exemple le Caudron XVI serait un G3 avec un moteur Anzani 100 chevaux, le XII un G3 avec un Le Rhône 80 chevaux et ... je m'y perds complètement ! S'agit-il de désignations constructeur (chiffres romains) et de désignations SFA (A2, D2, ...) ? Ou de tout autre chose, car elles ne semblent pas équivalentes ?

Même problème pour les G4 dont existeraient au moins les XVII et XVIII ?

En vous remerciant par avance,
PM

Avatar de l’utilisateur
Flamel
Messages : 411
Inscription : ven. sept. 29, 2006 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par Flamel » sam. nov. 20, 2010 11:52 am

Il me semble que ce que vous appelez désignation complémentaire serait la désignation du SFA et que la numérotation romaine correspondrait à un type militare, c'est à dire un avion qui a fait l'objet d'une commande par la "guerre".
cordialement

Avatar de l’utilisateur
SPAD VII
Messages : 294
Inscription : lun. oct. 15, 2007 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par SPAD VII » dim. nov. 21, 2010 12:05 am

Bonsoir à tous,

Les Caudron, comme tous les avions ont une appellation officielle.
Cette appellation est attribuée par la STAé.
Voici celles des Caudron G.3 que vous citez:
Cau. 3 A 2 Caudron G.3 de Corps d'Armée
Cau. 3 D 2 Caudron G.3 école à double commande
Cau. 3 E 1 Caudron G.3 école transformé en monoplace
Cau. 3 E 2 Caudron G.3 entrainement avec moteur divers (Anzani, Gnome, Rhône)
Cau. 3 L 2 Caudron G.3 de Liaison ou de ravitaillement avec moteur Anzani
Cau. 3 R 1 Caudron G.3 rouleur
le dernier chiffre est relatif au nombre de personnes faisant partie de l'équipage

Le N° visible sur la(es) dérive(s) est le N° de série attribué par le SFA.
Parfois le N° constructeur est également présent en plus petit.
ex:
Le G.4 type 1 N° SFA 4263 est le N° 2170 Caudron
idem chez les britaniques:
Le G.3 type XV N° RNAS 3066 est le N° 7487 Caudron

Désolé mais je ne sais plus à quoi correspondent les types et qui les attribuent...

Cordialement
Luc

Avatar de l’utilisateur
shadoko
Messages : 335
Inscription : mer. mars 25, 2009 1:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par shadoko » dim. nov. 21, 2010 4:08 am

Bonsoir, et merci pour ces premières réponses.

C'est bien cette notion d'appellation officielle qui me pose problème.

Prenons le cas des G3 :

Les appellations G3 [Lettre] [1 ou 2] correspondent à un usage de l'avion. Mais est-ce bien la dénomination "officielle militaire" ? En tout cas, cette dénomination ne permet pas de caractériser techniquement l'avion (car on ne peut connaître le moteur qui l'équipe), ce qui est un peu embêtant pour la gestion des pièces de rechange...
De plus, dans les fiches du STAé concernant les hélices approuvées pour les Caudron, cette dénomination n'est jamais utilisée. Pour chaque série d'hélice, on trouve seulement G3, la marque du moteur et sa puissance. Et effectivement, certaines hélices (qui portent les poinçons d'approbation du contrôleur militaire) on trouve les marquages correspondants : Cau G3 et dessous la marque du moteur et sa puissance. Tout baigne.
Mais, et c'est là que tout se complique, certaines hélices portent Cau XII ou Cau XVI pour ne citer que celles que j'ai vues. Et elles sont poinçonnées, donc ces marquages sont "officiels".

D'où ma question : d'où sortent ces "types" en chiffres romains que je ne retrouve dans aucun document d'époque, ni dans la superbe nomenclature des Caudron de Jacques Osorio (Les avionneurs français et leurs avions, Dossier Aviation n°1, 2 et 3) ni dans le Soltan. Et qui paraissent plus "précis" techniquement, car, jusqu'à contre exemple, les hélices marquées Cau XII sont destinées à des G3 équipés du Le Rhône 80 chevaux et celles marquées XVI à des G3 équipés d'Anzani 100 chevaux.

Voilà, voilà ... A suivre !
PM

Avatar de l’utilisateur
Guy Rufray
Messages : 133
Inscription : jeu. nov. 08, 2007 1:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par Guy Rufray » dim. nov. 21, 2010 10:37 am

Bonjour à tous,

Au cours de la guerre, pour faciliter la gestion des nombreuses versions, le SFA instaura un numéro d'ordre (type) inscrit sur la dérive des avions et sur les différentes pièces.
Quelques types connus :

pour le G 3 :

* Type X : moteur Gnôme 80 cv
* Type XII : moteur Le Rhône 80 cv (je savais que ce type existait mais c'est vous qui m'apprenez qu'il s'agit des avions à moteur Le Rhône)
* Type XII bis : ?
* Type XVI : moteur Anzani

pour le G 4 :

* Type I : moteur Anzani
* Type I bis : blindé
* Type II : gouvernail compensé
* Type XVII : double commande
* Type XXII : blindé

Cordialement
Guy
Guy Rufray

Avatar de l’utilisateur
SPAD VII
Messages : 294
Inscription : lun. oct. 15, 2007 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par SPAD VII » dim. nov. 21, 2010 7:14 pm

Bonjour à tous,

Les appellations citées proviennent de la Liste d'Appellations des Avions publiée sous le timbre de la STAé,
approuvée par Dépêche Ministérielle N° 7782 2/12 du 29 avril 1917 et complétée à la date du 13 octobre 1917.
Ces appellations sont officielles.

Effectivement elles ne permettent pas de caractériser techniquement l'avion.
Comme nous le précise Guy, c'est entre autres pour cette raison que le SFA instaura un numéro d'ordre (type).

"L'hélice est le prolongement du moteur" c'est donc normal que sur l'hélice apparaissent les références du moteur et de l'avion plutôt que son appellation.
Les marquages poinçonnés se rapportent à des types validés par le SFA.
Le type détaille et complète l'appellation.
Le marquage de l'hélice est impératif, il permet au ravitaillement de fournir la bonne série et au mécanicien de vérifier qu'il monte le bon modèle car les hélices sont conçues pour un moteur bien particulier et certaines séries d'hélices donnent satisfaction d'autres pas.

Dans une escadrille de Caudron G.3, nous trouverons essentiellement des Cau. 3 A 2, peut être un Cau. 3 D 2 mais sûrement pas tous les modèles existants de G.3
Les commandes de matériel ne se feront pas d'après l'appellation mais suivant le type.

Les Grands Commandements d'emploi ou de rattachement gèrent des appellations.
La "Technique" gère des types.


Cordialement
Luc

Avatar de l’utilisateur
shadoko
Messages : 335
Inscription : mer. mars 25, 2009 1:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par shadoko » lun. nov. 22, 2010 4:37 am

Bonsoir,

Un grand merci pour toutes ces précisions. J'ai l'impression que ces types (chiffres romains) apparaissent assez tardivement et donc quand les G3 ne servent plus qu'à l'entraînement (fin 16 ? : on lit dans le Soltan qu'il y aurait eu en juillet 16 un ordre du GQG demandant à verser ceux qui restaient dans les escadrilles aux centres d'entraînement). Le Davilla & Soltan mentionne le type XII page 143 après la liste des "Variants" et a l'air de s'étonner de l'appellation G.3 12. J'en avais conclu qu'eux non plus n'avaient pas trouvé ces types dans les documents d'époque.

@ Guy : il y a un marquage Cau XII visible ici : http://www.woodenpropeller.com/Caudron_Eclair.html (la date 1913 est à l'évidence erronée...) et je te mets deux images, une pour un XII aussi sur une Éclair série 1, mais fabriquée par SHAM-De La Grandville et non pas par le beau-père (...) et une pour un XVI (une Régy série 327)* :

Image Image

Cordialement,
PM

Edit : *Régy numérote ses séries "dans l'ordre". La 326 est pour le Spad XIV et la 325 pour le Breguet XIV, donc la 327 date de 17 au plus tôt.

Avatar de l’utilisateur
Flamel
Messages : 411
Inscription : ven. sept. 29, 2006 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par Flamel » ven. mai 13, 2011 2:48 pm

Bonjour à tous,

pour le G 4 :

* Type I : moteur Anzani
* Type I bis : blindé
* Type II : gouvernail compensé
* Type XVII : double commande
* Type XXII : blindé

Cordialement
Guy
Bonjour
A quoi correspondent les 3 différents Poids apparaissant sur la dérive d'un G4 en dessous du n° de série et du type?
Est-ce que 785 kg pour le premier P est cohérent pour un G4 type I?

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Blake
Messages : 279
Inscription : jeu. avr. 14, 2011 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par Blake » mar. mai 17, 2011 1:09 am


Bonjour
A quoi correspondent les 3 différents Poids apparaissant sur la dérive d'un G4 en dessous du n° de série et du type?
Est-ce que 785 kg pour le premier P est cohérent pour un G4 type I?

Cordialement
Bonjour,
Je n'ai vu des marques de gouvernail avec trois ou quatre poids qu'à la fin de la guerre ou après :
Poids Combustible, Poids Utile, Poids Vide et éventuellement Poids Total.
Ce G4 Type I ne semble pouvoir être qu'un appareil d'entraînement reconditionné, et 785 le Poids Vide.
E.Blake

Avatar de l’utilisateur
Flamel
Messages : 411
Inscription : ven. sept. 29, 2006 2:00 am

Re: Types (sous-types ?) des Caudron G3 et G4

Message par Flamel » mer. mai 18, 2011 11:55 am

>> Ce G4 Type I ne semble pouvoir être qu'un appareil d'entraînement reconditionné.

bonjour,
Pouvez vous développer votre raisonnement ? C'est la combinaison des 2 informations (785 et type I) qui vous amène à préciser que c'est un appareil d'entrainement ?

Pour le G4 qui m'intéresse, les seuls éléments visibles sont sur la dérive:
1031 ou 1037
G4 TYPE I
P 785
P ?

et le reste de la dérive n'est pas visible.
je cherche à "tracer" ce caudron car il y a une possibilité qu'il fasse parti du ou des G4 transformé(s) en hydravion par Fabre pour le compte de l'ETA de Cazaux au printemps/été 1916....

question suppl. Les flotteurs ne devraient ils pas augmenter le poids par rapport à un G4 Type I "standard" ?

Répondre

Revenir à « AVIATION »