André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Victor54
Messages : 31
Inscription : ven. sept. 27, 2013 2:00 am

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par Victor54 » mer. avr. 07, 2021 12:00 pm

Bonjour

Pour compléter son parcours, le cdt André SEIGNEURERIE sera en 1939-40 commandant de l'Ecole Auxiliaire de Pilotage d'Angers

Victor

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 5514
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par Yv' » mer. avr. 07, 2021 2:33 pm

Bonjour à tous,

Je pense que la première photo publiée par Alain13 en octobre 2010 est celle-ci :
Seigneurie-L_Image-07-1917.jpg
Seigneurie-L_Image-07-1917.jpg (50.33 Kio) Consulté 172 fois
(« L'évasion d'un pilote-aviateur racontée par lui-même », L'Image n°141, juillet 1917, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6508670m/f4.item)

Cordialement,
Yves

Avatar de l’utilisateur
Yv'
Messages : 5514
Inscription : ven. oct. 31, 2008 1:00 am

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par Yv' » mer. avr. 07, 2021 3:06 pm

Et le texte en question :
RAPPORT DU MARÉCHAL DES LOGIS PILOTE-AVIATEUR ANDRÉ SEIGNEURIE.

Appartenant à l'escadrille -- j'ai, au cours d'une reconnaissance, eu un combat avec deux avions allemands, qui m'ont obligé à atterrir en troisième ligne allemande, par suite d'un arrêt de moteur, région Péronne, fait aussitôt prisonnier. Au cours d'un interrogatoire, j'ai refusé de donner aucun renseignement concernant nos armées, et, de ce fait, mis en cellule, et au secret, dans la prison civile de St-Quentin où je suis resté quinze jours, puis de là, dirigé sur le camp de Prisonniers de Giessen (Allemagne, duché de Hesse) où nous
étions 10.000.
J'ai été, sur ma demande, au mois de septembre 1916, envoyé aux travaux agricoles dans un petit village de 1200 habitants.
j'ai pu, le 10 septembre, avec un sergent d'infanterie, m'évader. Après seize jours de marche de nuit, j'ai été obligé de me rendre, par suite d'une blessure au pied gauche, reçue en 1914, avant d être dans l'aviation. Je ne pouvais plus marcher du tout. J'étais à 28 kilomètres de la frontière hollandaise, aux environs Les gendarmes boches m'ont mis en prison deux jours, en l'attente d'une sentinelle de mon camp qui est venue me chercher. De retour à Giessen, j'ai été mis en cellule pendant trente jours, au pain noir et à l'eau, la soupe et une paillasse tous les quatre jours. Rentré à ma compagnie, j'y ai passé l'hiver et préparé ma deuxième évasion, en m'achetant au fur et à mesure, ce qui m'était indispensable.
Le 15 mars 1917, j' ai fait une nouvelle demande pour repartir au travail, j'ai été envoyé
-- comando de culture, le 28 mars ; le 7 avril 1917, avec un camarade, à 8 heures du soir, à l'heure de rentrer coucher à la baraque, où nous rentrions, seuls, nous sommes partis, faisant 40 kilomètres dans la nuit. Au petit jour, nous nous sommes cachés dans un bois de sapins, toute la journée, et le soir nous reprenions notre route vers la frontière hollandaise. Après douze jours de marche de nuit, le 20 avril, à 3 heures du matin, nous tombons sur les sentinelles boches, qui nous tirent dessus. A ce moment, mon camarade tombe blessé à mes pieds, et moi, je continuais ma course folle à travers champs, où huit minutes plus tard, je me trouvais seul, avec les soldats hollandais. J'ai été très bien reçu, l'officier me fit conduire à la ville voisine,
dans un hôtel, où après douze jours de souffrances, je trouvais un bon lit, une table, et surtout,
heureux de me nettoyer un peu.
Le 12 avril, je partis avec un sous-officier hollandais, pour Rotterdam, au Consulat français, où j'ai
été très bien : on m'a habillé à neuf, car mes effets étaient en lambeaux.
Je suis resté douze jours a Rotterdam et le 2 mai, je prenais le bateau pour l'Angleterre, puis de là
en train, par Folkestone, Boulogne. Jamais n'a été plus grande ma joie, que celle de remettre le pied
sur le sol français.
Après un moi de repos dans ma famille, j'ai repris mon entraînement, et, maintenant, je repars prendre
ma place sur le front près de mes camarades.


Yves
Dernière modification par Yv' le mer. avr. 07, 2021 6:22 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3616
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par bruno10 » mer. avr. 07, 2021 5:14 pm

Voir également sur le site d 'Albin Denis

http://albindenis.free.fr/Site_escadril ... gnerie.jpg

"Slt André Maurice Seigneurie - Né le 15 août 1892 à Bellengreville (Calvados) - Fils de XX Seigneurie et d'Aline Héroux - Engagé au 2ème régiment de Cuirassiers, le 9 novembre 1911 - Passé à l'aviation comme élève pilote, le 11 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3163 obtenu le 2 avril 1916 - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Voltige à l'école d'aviation militaire de Pau - CRP - Pilote de l'escadrille N 103 / SPA 103 du XXX au 2 juillet 1916 - Fait prisonnier après un combat contre l'Obltn Ernst Frhr von Althaus du KeKV (sa 7ème victoire) - Envoyé en captivité en Allemagne du 2 juillet 1916 au 7 avril 1917 - Evadé le 7 avril 1917 - Pilote de l'escadrille SPA 103 du 24 juillet 1917 au 14 mai 1918 - Nommé Adjudant, le 5 novembre 1917 - Nommé sous-lieutenant à titre temporaire, le 26 janvier 1918 - Hospitalisé à l'hôpital VR 75 de Viry-Chatillon du 14 mai au 17 août 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 90 du 17 août 1918 au 24 octobre 1918 - A perçu son SPAD XIII à la RGAé du Bourget, le 12 septembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 314 du 24 octobre au 26 décembre 1918 - Médaille Militaire, le 21 octobre 1917 - Croix de Guerre - Deux citations à l'ordre de l'armée dont le 2 juillet 1916 - Une citation à l'ordre du régiment, le 24 septembre 1914 - Photo mise en ligne par le site Gallica de la Grande Bibliothèque de France."

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1395
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am
Localisation : Laneuveville-devant-Nancy
Contact :

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par albin denis » ven. avr. 09, 2021 12:47 am

Bonsoir,

laissez moi un peu de temps et je compléterai cette biographie que j'ai écris avant la mise en ligne des fiches matricules et autres.
Bien cordialement
Albin
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1395
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am
Localisation : Laneuveville-devant-Nancy
Contact :

Re: André Seigneurie - Evasion d'un pilote aviateur

Message par albin denis » ven. avr. 09, 2021 6:45 pm

Bonjour à tou,

Voilà la new !

Slt André Maurice Robert Seigneurie - Né le 15 août 1892 à Bellengreville (Calvados) - Fils de (non reconnu) et d'Aline Marie Françoise Seigneurie (Journalière) - L'enfant a été reconnu par sa mère, qui était divorcée depuis le 13 avril 1891 - Le père n'a pas reconnu l'enfant - Profession avant guerre Horticulteur Classe 1912 - Recrutement de Caen (Calvados) sous le matricule n° 133 - Engagé volontaire pour quatre ans, au titre du 2ème régiment de Cuirassiers, le 23 novembre 1911 - Nommé Brigadier, le 16 août 1912 - Nommé Maréchal des Logis, le 25 septembre 1914 - Blessé au pied gauche par un éclat d'obus à Neuve-Chapelle (Pas-de-Calais), le 11 novembre 1914 - Citation à l'ordre du régiment, en date du 29 mars 1915 - Passé à l'aéronautique militaire comme élève pilote, le 11 décembre 1915 - Envoyé à l'école d'aviation militaire de Dijon pour effectuer sa formation théorique, le 13 décembre 1915 - Brevet de pilote militaire n° 3163 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 2 avril 1916 - Stage de tir à l'école du tir aérien de Cazaux - Stage de Haute-Voltige à l'école d'aviation militaire de Pau du 19 mai au 8 juin 1916 - Pilote du camp retranché de Paris (CRP), à compter du 9 juin au 24 juin 1916 - Pilote de l'escadrille N 103 du 24 juin au 2 juillet 1916 - Fait prisonnier, dans les environs de Péronne (Aisne), après un combat contre l'Obltn Ernst Frhr von Althaus du KeKV (sa 7ème victoire), le 2 juillet 1916 - Envoyé en captivité dans le camp de Giessen (Allemagne) du 2 août 1916 au 7 avril 1917 - Citation à l'ordre de l'armée, en date du 27 juillet 1916 - Evadé le 7 avril 1917 - Rentré en France, le 8 mai 1917 - Pilote du GDE, pour reprise de l'entrainement, du 10 mai au 25 juillet 1917 - Pilote de l'escadrille N 103 / SPA 103 du 26 juillet 1917 au 14 mai 1918 - Blessé par un éclat d'obus de DCA allemand au cours d'une patrouille, aux commandes d'un SPAD VII, le 16 août 1917 - Evacué sur un hôpital du 16 août au 12 septembre 1917 - Reprend sa place au sein de la N 103, le 12 septembre 1917 - Médaille Militaire et citation à l'ordre de l'armée, en date du 1er octobre 1917 - Nommé Adjudant, le 5 novembre 1917 - Nommé sous-lieutenant, à titre temporaire, le 25 janvier 1918 - Hospitalisé à l'hôpital VR 75 de Viry-Chatillon du 14 mai au 22 juillet 1918 - Pilote du GDE du 23 juillet au 16 août 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 90 du 17 août 1918 au 24 octobre 1918 - A perçu son SPAD XIII à la RGAé du Bourget, le 12 septembre 1918 - Retour à l'escadrille, le 15 septembre 1918 - Pilote de l'escadrille SPA 314 du 24 octobre au 26 décembre 1918 - Affecté au quartier général de la 7ème armée, le 26 décembre 1918 - Affecté au 12ème régiment de cuirassiers, le 4 juin 1919 - Nommé Sous-lieutenant à titre définitif, le 18 décembre 1919 - Nommé Lieutenant, à titre définitif, le 29 janvier 1920 - Détaché au 1er régiment d'aviation de chasse de Thionville-Basse-Yutz (Moselle) et classé hors cadre aéronautique, le 1er juin 1920 - Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée, en date du 16 juin 1920 - Affecté au troupes d'occupation des pays rhénans (armée du Rhin) du 11 mai au 28 juin 1921 - Affecté au 3ème groupe du 1er régiment d'aviation de chasse de Thionville-Basse-Yutz (Moselle), comme officier supplémentaire - Sept pilotes du 1er RAC de Thionville-Basse-Yutz ont particupé au meeting de Bruxelles du 23 au 25 juin 1922 - Ils étaient le Cne Bonneton, Ltt Pellet, Ltt Degennes, Ltt Seigneurie, Adj Rousseau, Adj Bazaine, Sgt Adam qui volaient sur Nieuport-Delage NiD 29 à moteur Hispano de 300 HP - Affecté au 34ème régiment d'aviation, le 8 décembre 1923 - A participé aux fêtes aériennes de Dieppe pour une démonstration de vol acrobatique en groupe en juin 1924 - Marié avec Mlle Suzanne Georgette Emilie Roselzky à la mairie du 15ème arrondissement de Paris, le 14 octobre 1924 - Médaille des évadés avec citation à l'armée de l'armée, le 12 octobre 1927 - Affecté à l'école pratique d'Avord, le 13 avril 1928 - Nommé Capitaine, le 25 juin 1928 - Désigné pour suivre le cours de tir et de bombardement aériens au camp de Cazaux en février 1929 - A particpé au meeting de St-quentin organisé par l'Aéro-club de l'Aisne en mai 1929 - S'est classé 2ème à la cours de vitesse handicap derrière Sadi-Lecointe - Officier de la Légion d'Honneur, en date du 2 juillet 1932 - Affecté, par voie de changement de corps, à la 2ème escadre aérienne, le 10 août 1935 - Affecté à la base aérienne 109, le 1er juillet 1936 - Affecté à la base aérienne de Tours, le 15 octobre 1936 - Nommé Commandant, le 15 mars 1939 - Affecté à la base aérienne de Rennes, le 7 novembre 1939 - Affecté au bataillon de l'air 201 à Rélizane (Algérie), le 20 août 1940 - Mis en congé définitif du personnel navigant, le 20 septembre 1940 - Administré par le centre administratif de Toulouse-Bordelongue (durée du congé de 5 ans) - Rappelé à l'activité, le 1er octobre 1944 - Affecté au 4ème GVC à Angers - Passé au bureau de recrutement de Rouen, le 27 juin 1945 - Rayé des cadres de réserve, le 15 août 1949 - Domicilié rue de Ker-Houx au Croisic (Loire-Atlantique), à compter du 6 décembre 1963 - Décédé au Croisic (Loire-Atlantique), le 3 mars 1969.
Sources : Acte de naissance n° 8 du registre des naissances de la commune de Bellengreville (Calvados) - Pam - Fiche matricule conservée aux archives départementales du Calvados - CCC de l'escadrille N 103 / SPA 103 - CCC de l'escadrille SPA 90 - CCC de l'escadrille SPA 314 - LO non communicable - JORF - Dossiers P 43.453 et 159468 du CICR - Bailey/Cony - Journal Les Ailes.
Dernière mise à jour : 9 avril 2021.

* Citation à l'ordre du régiment, en date du 29 mars 1915 : "Pour la reconnaissance du 23 septembre 1914 qui conduite et exécutée avec intelligence et sang-froid, a pu grâce aux efforts combinés de tous, produire dans des circonstances difficiles d'importants résultats."

* Citation à l'ordre de l'armée du MdL André Seigneurie, pilote à l'escadrille N 103, en date du 27 juillet 1916 : "Sous-officier plein de courage et d'entrain. S'est toujours proposé pour les missions les plus périlleuses. A disparu au cours d'une reconnaissance."

* Médaille militaire et citation à l'ordre de l'armée du MdL André Seigneurie au 2ème régiment de cuirassiers, pilote à l'escadrille N 103, en date du 1er octobre 1917 : "Passé dans l'aviation, après s'être brillamment conduit pendant les combats du début de la guerre, et avoir fait montre, en des circonstances difficiles, de rares qualités d'énergie et de sang-froid, s'est de suite révélé excellent pilote de chasse, courageux et plein d'entrain, a été grièvement blessé, le 16 août 1917 en effectuant une patrouille. Une blessure antérieure, deux citations (croix de guerre). "

* Chevalier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée du Ltt André Maurice Seigneurie au 1er régiment d'aviation, en date du 16 juin 1920 : "Officier très brave et très allant. Deux fois blessé, évadé après avoir été fait prisonnier au cours d'une patrouille aérienne. Deux blessures. Deux citations."

* Officier de la Légion d'Honneur et citation à l'ordre de l'armée du Cne André Maurice Seigneurie de l'école pratique d'aviation d'Avord, en date du 2 juillet 1932 : "20 ans de services, 5 campagnes, 2 blessures, 2 citations, 12 ans de bonifications pour services aériens. Chevalier du 16 juin 1920."

Bonne journée
Albin
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

Répondre

Revenir à « AVIATION »