Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Aéronautique, unités, avions & aviateurs
Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 409
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par dtb » mar. janv. 20, 2009 3:45 pm

Salut à tous,

Je lance ce petit sujet d'un fait marquant dans la guerre aérienne. Vous connaissez tous les ballons d'observations dont nombre ont été abattus dans les deux camps pendant le conflit, et ce sur tous les fronts. A coups de balles incendiaires, de fusées Le Prieur, ces ballons captifs gonflés sont une proie dangereuse pour les pilotes de chasse car bien défendus par la DCA. Ils sont aussi un lieu dangereux pour les observateurs, qui doivent sauter en parachute à la moindre alerte, car le ballon qui flotte au dessus de leur tête est gonflé d'hydrogène, qui flambe vite et bien... Sans parler des caprices de la météo, qui amènent quelquefois les câbles d'amarrage à se rompre, et les orages dont le coup de foudre peut s'avérer fatal.

Nous sommes le 14 avril 1917, sur le front de Lorraine, au Nord de Nancy, plus exactement sur les flancs d'une colline entre les communes de Montenoy et Bouxières aux Chènes. La 71e compagnie d'aérostiers fait son boulot comme tous les jours. Le temps n'a pas été fameux (il a neigé la semaine précédente), et bien que le secteur soit réputé calme les avions de chasse allemands sont bien là puisqu'un ballon a été attaqué la veille, heureusement sans succès, à coup de mitrailleuse et fusées incendiaires (au passage j'ai appris que les allemands utilisaient eux aussi des Le Prieur). Le matin a lieu une première ascension dans le but de faire un règlage de tir d'artillerie. Elle se termine vers 12h30 où un autre observateur, le caporal Peltier, prend le relais. il dirige lui aussi le tir d'une batterie lourde française.

C'est alors qu'un bruit de moteur se fait entendre à 15 heures : un chasseur allemand, un Albatros D III. On imagine la panique au sol, mais aussi dans la nacelle où l'observateur aurait rapidement sauté en parachute dans ces circonstances. Pas là. Le caporal Peltier prend sa carabine, vise, tire, et... abat l'allemand qui tombe en flammes à 1 800 mètres du ballon. Pas de doute possible dans le JMO de la compagnie d'aérostiers 71 tout comme dans l'état des pertes allemandes, il s'agit bien d'une victoire obtenue au dépends de l'Unteroffizier Hermann Jopp, de la Jasta 37, tué au Mont Toulon (le lieu est très proche). On doit jubiler au sol - Peltier termine son ascension 20 minutes plus tard.

C'est là que le mystère s'épaissit. Dites-moi si je dis une bêtise, mais je n'ai rien lu à ce sujet dans la guerre aérienne illustrée. D'autre part, on ne trouve plus mention du caporal Peltier après cette date dans le JMO de la Cie 71. Et enfin, on apprend le 14 avril 1917 le décès d'un brigadier Henri Auguste Peltier, du 260e Régiment d'Artillerie de Campagne, des suites de blessures de guerre... à l'ambulance de campagne 2/2 de Fismes, Marne.

Comme Fismes et Montenoy sont distantes de près de 230 km, je vois mal un blessé transporté aussi loin en une journée pour y mourir. Il doit donc s'agir d'un homonyme.

Mais la question du devenir du caporal Peltier reste entière. J'imagine qu'il est décoré, promu, voire envoyé en école d'aviation ou comme instructeur dans une école d'observateurs. Quelqu'un a t'il des infos sur lui, où même une photo ?

DTB

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3366
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par bruno10 » mar. janv. 20, 2009 4:28 pm

Bonjour à tous

Dans les Carnets de comptabilité en Campagne on apprend que le Cal
Peltier est parti le 4 Mai 1917 en stage au CJ de pardenay ??(pas trés lisible) et qu'il est revenu le 13 Mai 1917-Donc à priori il ne s'agirait pas de Auguste Peltier du 260 eme regiment

Cordialement
Bruno

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1389
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par albin denis » mar. janv. 20, 2009 9:13 pm

Bonsoir à tous,

je vais fouiller dans les citations à l'ordre de l'armée de 1917.
En espérant vivement que cette citation n'a pas été décernée en 1918 ou 19. !!!!!!!

Réponse dans une heure ou deux.

Albin
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

ALVF
Messages : 5982
Inscription : mar. oct. 02, 2007 2:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par ALVF » mar. janv. 20, 2009 11:09 pm

Bonsoir,

Cette victoire sur un Albatros le 14 avril 1917 près de Nancy fait l'objet de versions contradictoires:

-Dans les "Mémoires d'un observateur en ballon" publiées à compte d'auteur en 1972 par J.Mathieu, je lis sensiblement la version rapportée par DTB, avec quelques détails supplémentaires: "D'en bas, les mitrailleuses avaient ouvert le feu....Peltier tire quatre balles de sa Winchester, la dernière au moment où l'avion n'est plus qu'à 25 mètres à peine.Presqu'aussitôt, il a la joie de voir une flamme s'élever du réservoir d'essence.L'Albatros est en feu et va s'abattre au sol à 1500 m environ du ballon".Plus loin, il est précisé que les papiers relevés sur le corps du Lt Hermann Lopp révèlent qu' "il avait abattu huit ballons français...".Pour tirer 4 balles rapidement, la carabine Winchester devait être du type "351 Self Loading" de type semi-automatique en service dans l'aviation.A noter aussi que J.Mathieu, ancien de l'aérostation, désigne Peltier comme un sergent (grade obtenu ensuite?).

-Par contre dans le chapitre VIII de l'historique "officiel" de l'aérostation, je note page 77 en note en bas de page, la curieuse mention suivante:
"Signalons, par contre que, le 14 avril 1917, dans une autre région, à Montenoy, près de Nancy, les mitrailleurs de la 71° Compagnie (lieutenant Dugusseau) abattirent un avion allemand Albatros type D III qui avait tenté à plusieurs reprises, mais sans succès, d'incendier le ballon de l'unité".

Qui croire?Malgré tout le courage de l'observateur, je crois plus à l'efficacité des mitrailleuses pour abattre un Albatros?
A la fin de la guerre, un ballon en ascension était protégé par pas moins de 6 mitrailleuses, servies par 23 personnels mitrailleurs, certains ballons commençaient même à être protégés par 6 jumelages de mitrailleuses ce qui représente une menace certaine pour les aviateurs spécialisés dans la chasse aux ballons.
Cordialement, Guy.

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1389
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par albin denis » mar. janv. 20, 2009 11:58 pm

:) Bonsoir à tous,

Je viens de me faire la totalité des citations à l'ordre de l'armée pour 1917
et je n'ai pas trouvé d'aérostier Peltier (quel que soit son prénom) de la 71ème compagnie récompensé.
Il aurait été cité si la victoire contre cet avion lui avait été homologuée.
Ce que je doute fortement, n'ayant pas retrouvé cette citation.
Ou alors elle a été tardive et donnée en 1918 ou +, je me suis arrêté à 1917 !!!!

Bonne soirée

Albin
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

Avatar de l’utilisateur
bruno10
Messages : 3366
Inscription : mar. mars 11, 2008 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par bruno10 » mer. janv. 21, 2009 12:20 am

Bonsoir

Dans le French air service war chronology de Bayley et Cony il est bien stipulé que la 71 cie d'aérostiers a été créditée
d'une victoire attribuée a l'observateur Henri Peltier sur l'albatros DIII
piloté par l'Uffz Hermann Jopp de la jasta 37 à Mont Toulon
on en parle ici également : http://www.theaerodrome.com/forum/115689-post11.html

Cordialement
Bruno

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1389
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par albin denis » mer. janv. 21, 2009 12:38 am

:) Bonsoir à tous,

je me suis fait avoir, j'ai pensé que vous aviez vérifié dans le JMO de la 71eme compagnie.
Il n'en est rien !!!

http://www.jmo.memoiredeshommes.sga.def ... iewer.html

Il est précisé en toutes lettres : "A 15h00, le ballon est attaqué à 400 m par un avion ennemi.
A la suite du tir de la défense du ballon, l'avion est tombé en flammes à 1800 m du point d'ascension
."

Il n'a donc pas obtenu la victoire ce qui aurait quand même été étonnant !
Car un pilote qui attaquait un ballon, baissait instinctivement la tête un bon moment
car la seule partie métallique qui le protégeait vraiment, de face, c'était son moteur.

Par contre, du sol, c'était une autre chose,
voir l'As Marcel Bloch qui perd un doigt tranché par une balle
et en prends une autre pendant l'attaque d'un Drachen.
Comme l'a dit Guy, c'était souvent des murs de feu qui montait vers les avions.
Une seule passe, car à la seconde, c'était tapis assuré !

Comme quoi, méfiance des textes anciens, il faut vérifier, contrôler ....
Nous avons la grande chance d'avoir les CCC, les JMO et les CR.

Bien amicalement

Albin
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

gillesm
Messages : 58
Inscription : mar. déc. 18, 2007 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par gillesm » mer. janv. 21, 2009 12:39 am

Bonsoir à tous
-Dans les "Mémoires d'un observateur en ballon" publiées à compte d'auteur en 1972 par J.Mathieu, je lis sensiblement la version rapportée par DTB, avec quelques détails supplémentaires: "D'en bas, les mitrailleuses avaient ouvert le feu....Peltier tire quatre balles de sa Winchester, la dernière au moment où l'avion n'est plus qu'à 25 mètres à peine.Presqu'aussitôt, il a la joie de voir une flamme s'élever du réservoir d'essence.L'Albatros est en feu et va s'abattre au sol à 1500 m environ du ballon".Plus loin, il est précisé que les papiers relevés sur le corps du Lt Hermann Lopp révèlent qu' "il avait abattu huit ballons français..."
C'est quasiment mot pour mot la version que rapporte Mortane dans "Sentinelles de l'air".
Il ajoute : "l'intrépidité d'Henri Peltier et la collaboration des moyens de défense de la compagnie avaient mis fin aux ambitions de l'as allemand. Henri Peltier reçut la croix de guerre avec palme."
Tout le voisinage devait envoyer du plomb en l'air. Pour savoir qui a donné le coup fatal à l'albatros...

GM

Avatar de l’utilisateur
dtb
Messages : 409
Inscription : mer. déc. 26, 2007 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par dtb » mer. janv. 21, 2009 1:19 am

Salut à tous,

Ravi de voir la contribution de tous les membres du forums pour rassembler tous les détails de cette histoire. Vous m'apprenez que Mortane en a finalement écrit quelques lignes...

Cordialement,
DTB

Avatar de l’utilisateur
albin denis
Messages : 1389
Inscription : mer. déc. 14, 2005 1:00 am

Re: Une victoire obtenue par (et non sur) un ballon !

Message par albin denis » mer. janv. 21, 2009 1:30 am

Bonsoir à tous,

attends Gilles, j'ai simplement re-vérifié toutes les données en repartant de zéro.
Bref sans m'occuper de ce qui avait été écrit.
J'ai trop pris de douches froides en me fiant aux écrits des revues d'époque !

Donc, nous avons :

- JMO de la section --> donne la victoire à la défense du ballon et l'aurais précisé si l'observateur était associé à cette victoire.
Je ne discute pas que l'observateur ait tiré 4 coups de carabine mais ce n'est pas écrit !!!!
Pourquoi choisir une version qui a peut-être été enjolivée pour obtenir dans la "Guerre Aérienne" un article plus enthousiasmant pour les foules.
Seul dans son ballon, il abat à coup de carabine un Albatros III.
Et on oublie de préciser les batteries de mitrailleuses qui arrosaient le dit-avion !!!
la belle blague.

- Pas de citation à l'ordre de l'armée pour ce caporal.
je pense que s'il avait été associé de manière certaine à cette victoire, sa citation serait tombée du ciel !
Je vais quand même vérifier les citations publiées au JO en 1918,
comme cela, il n'y aura plus de doutes car je veux savoir si sa Croix de Guerre peut-être associée à cette victoire.

Bien entendu, je suis prêt à remettre à plat ces éléments, si vous m'en amenez d'autres non tirés de la presse d'époque.
D'où J.Mathieu a t'il trouvé ces détails supplémentaires ?
What is a question ???

Bien cordialement

Albin



...
Allez voir mon site sur les escadrilles françaises de la Grande Guerre.
Si vous avez des photos, journaux, carnets vols, citations, insignes, fanions...), veuillez prendre contact avec moi. Site : http://albindenis.free.fr

Répondre

Revenir à « AVIATION »