Prisonnier allemand mort à St Etienne en 1919

rslc55
Messages : 1467
Inscription : dim. sept. 03, 2006 2:00 am

Re: Prisonnier allemand mort à St Etienne en 1919

Message par rslc55 » ven. déc. 08, 2017 9:32 am

Bonjour Alain

Oui j'avais consulté ce site mais je n'ai trouvé que 2 des 7 soldats dont
Thio a retrouvé les actes de décès. La question se pose où reposent-ils ?
Cordialement
Pierre

Avatar de l’utilisateur
thio
Messages : 744
Inscription : sam. févr. 23, 2008 1:00 am

Re: Prisonnier allemand mort à St Etienne en 1919

Message par thio » ven. janv. 05, 2018 12:01 pm

Bonjour à tous
Un petit tour aux AD42 et voilà la transcription de décès de Johanne BECKER, prisonnier de guerre au camp de Saint-Genest-Lerpt (banlieue NO de St Etienne). Il est bien mort dans un accident de mine, aux mines de l'Etivallière (non loin du stade Geoffroy Guichard, quartier Nord de St-Etienne). Voir PJ.
Au passage dans les transcriptions de décès, notamment pendant la période de la grippe espagnole, il y a de nombreux soldats allemands. J'ajoute un exemple avec 4 décès dans la nuit du 23 au 24 octobre 1918.
Bien cordialement
Pierre
Pièces jointes
DC 1918 4soldatsallemands-1.JPG
DC 1918 4soldatsallemands-1.JPG (204.45 Kio) Consulté 72 fois
DC1919 Johanne Becker-1.JPG
DC1919 Johanne Becker-1.JPG (82.97 Kio) Consulté 72 fois

Avatar de l’utilisateur
krzymen
Messages : 469
Inscription : mer. sept. 19, 2012 2:00 am
Localisation : Warszawa/Varsovie

Re: Prisonnier allemand mort à St Etienne en 1919

Message par krzymen » sam. janv. 06, 2018 12:18 am

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir Pierre,

Sur les photos des actes de décès que vous avez présenté, j'ai trouvé quatre patronymes polonais (trois Silésiens et un habitant de Wielkopolska / Posen). Ce n'est pas du tout étrange qu’ils travaillaient dans les mines de charbon. Les Silésiens étaient principalement des mineurs ou des métallurgistes (fondeurs). Beaucoup de ces prisoniers se sont portés volontaires pour l'Armée polonaise en France. Comme c’étaient de bons spécialistes, les Français les ont pour la plupart libéré après l’armistice (à la fin de la guerre, il y manquait de main-d'œuvre).
Acte 317. JURASZEK Guillaume, né le 12.12.1895 à Rozdzyn
Juraschek Wilhelm, Rosdzin, Kattowitz (en polonais Roździeń, Katowice), Infanterie Regiment 22
PVL 596 du 02.08.1916 – vermißt
PVL 653 du 07.10.1916 – bisher vermißt, in Gefgsch.
PVL 1088 du 14.03.1918 – bish. in Gefgsch., † in Gefgsch. 30.1.17
Acte 326. WACHOWIAK Joseph, né le 18.03.1886 à Kreissanter
Wachowiak Josef, Infanterie Regiment 64, Neudorf, Samter (en polonais Szamotuły)
PVL 625 du 05.06.1916
Acte 1854. KISCHKA Adolf, né à Adamowitz, Ratibor (en polonais Adamowice, Racibórz)
Leib-Grenadier Regiment 109, PVL 249, 407 et 726

Je cherche les informations sur les tombes des soldats de l'Armée polonaise en France (1917-1920). Vous avez publié l’acte de décès (no 3570) de Roman Musziol (Musiol) - "soldat polonais" - né en 1899 à Bethen, Silésie (probablement Beuthen / en polonais Bytom). C’était probablement un ancien prisonnier de guerre. Malheureusement, je n'ai pas trouvé aucune information sur le site SGA (Sépultures de guerre) ou sur le site MemorialGenWeb. Y a-t-il un carré militaire à Saint-Etienne? Où a été enterré ce soldat? Où se trouvait l’hôpital temporaire 19 ?
Cordialement
Krzysztof
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
site: http://www.1914.pl

Répondre

Revenir à « Prisonniers »