Livre d'or du clergé

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3069
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Livre d'or du clergé

Message par monte-au-creneau » ven. sept. 29, 2017 11:21 am

Bonjour,

Concernant Le livre d'or du Clergé et des congrégations, on peut le lire et télécharger aussi sur gallica :

http://gallica.bnf.fr/services/engine/s ... ;suggest=0

la qualité d'image est nettement supérieure.

Cordialement,
Naoyasu
Bonjour,

Attention, pour ceux qui veulent le télécharger :
- ça fait 310 Mo
- ça s'arrête à la lettre K (comme dit : il n'y a que le premier tome), malgré les 1286 pages ! C'est bô internet !

Mais on y trouve les statistiques du nombre de tués, mobilisés, etc...
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Avatar de l’utilisateur
monte-au-creneau
Messages : 3069
Inscription : dim. nov. 02, 2008 1:00 am

Re: Livre d'or du clergé

Message par monte-au-creneau » sam. sept. 30, 2017 12:07 pm

Bonjour,

Illustration de ce sujet par l'image... si j'ose dire, parce que justement son image a disparu ! Encore un de plus dont on a perdu le visage a tout jamais (probablement). Rien trouvé aux alentours de sa tombe, sise à VULAINES (10) BERULLE (10).

Cliquez sur la photo pour l'afficher en plein écran

Image
- QUESTION 1: La beauté des Uniformes des Militaires sert-elle à camoufler la laideur de la guerre ?
- QUESTION 2: Ceux qui aujourd'hui commémorent les Poilus sont-ils les mêmes que ceux qui, il y a 100 ans, les envoyaient au casse-pipe sans ménagement?

Rutilius
Messages : 12027
Inscription : mar. avr. 22, 2008 2:00 am
Localisation : Chaville (Hauts-de-Seine).

Re: Livre d'or du clergé

Message par Rutilius » sam. sept. 30, 2017 3:30 pm

.
Bonjour à tous,


— GIROUY Hector Paul Albert, né le 8 novembre 1883 à Vulaines (Aube), décédé des suites de ses blessures le 11 octobre 1918 à l’Hôpital 53 B. alors établi au lieu-dit « La Baraque », commune d’Oiry (Marne), Adjudant, 23e Régiment d’infanterie coloniale, matricule n° 02.086 au corps, classe 1903, n° 3.449 au recrutement de la Seine, 4e bureau.

Fils de Paul Albert GIROUY, né vers 1855, fabricant de bonneterie, et d’Albertine LORNE, née vers 1862, sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Vulaine, Année 1883, f° 1, acte n° 1).

Prêtre du diocèse de Paris. Vicaire à l’église Sainte-Geneviève-des-Grandes-Carrières, sise à Paris, au 174, rue Championnet (XVIIIe Arr.).


Par décret du Président de la République en date du 19 mai 1920 (J.O. 16 oct. 1920, p. 15.735 et 15.738), lui fut conférée la Médaille militaire à titre posthume dans les termes suivants :

« GIROUY (Hector-Paul-Albert), mle 02086, adjudant : sous-officier dont le courage et l’énergie sont au-dessus de tout éloge. Alors que sa section était en avant-postes dans une zone violemment bombardée, a su par son exemple maintenir ses hommes à leur poste de combat. A été mortellement blessé, alors qu’il donnait des ordres en vue de repousser une contre-attaque, pendant qu’on l’évacuait, a malgré sa faiblesse, recommandé à ceux qui l’entouraient de mettre son commandant de compagnie au courant de la situation, afin que toutes dispositions utiles soient prises. A été cité. »

—> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... m.r=girouy


V. également : « La preuve par le sang. Livre d’or du clergé et des congrégations (1914~1922) », Bonne Presse, Paris, 1925, Tome I., p. 894.
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Répondre

Revenir à « Prisonniers »