Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Avatar de l’utilisateur
Eric15
Messages : 1074
Inscription : lun. nov. 26, 2007 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par Eric15 » ven. févr. 26, 2016 2:24 pm

Bonjour,
Mon GP (j'ai bientôt 70 ans) fut un de ces prisonniers.
Il faisiat partie des derniers combattants du fort de Vaux (avec Raynal), blessé par gaz (sic) en Champagne envoyé aux camps de: Giessen, Friedrichsfeld et Wahn... Retourné au pays à la mi-janvier 1919, il est resté allongé malade, jusqu'au début de l'année 1920. Décédé en 1951, après 1 an et demi d'invalidité.
Aucune décoration ni reconnaissance de l’État pourtant avoir combattu au fort de Vaux !!! Ah oui Raynal a obtenu de hautes décorations... mais bon il était officier.
Pascal, dans quel camp était-il ?
Cordialement.
J. Claude


Bonjour Jean Claude,

Les prisonniers de 14-18 n'avait il pas droit à la croix du combattant.
Je sais que ceux de 39-45 y ont eu droit.

Cordialement.

Eric
« Les hommes pour la plupart n’étaient pas gais ; ils étaient résolus, ce qui vaut mieux. »
Marc Bloch

pierreth1
Messages : 1640
Inscription : sam. déc. 30, 2006 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par pierreth1 » ven. févr. 26, 2016 3:02 pm




Bonjour Jean Claude,

Les prisonniers de 14-18 n'avait il pas droit à la croix du combattant.
Je sais que ceux de 39-45 y ont eu droit.

Cordialement.

Eric
Bonjour
Concernant 1939/1945 c'est un petit peu plus complexe:
"6. Qui ont été, soit détenus comme prisonniers de guerre pendant 6 mois en territoire occupé par l’ennemi, soit immatriculés dans un camp en territoire ennemi où ils ont été détenus pendant 90 jours au moins, sous réserve d’avoir appartenu antérieurement à leur capture, ou postérieurement à leur détention, sans condition de durée de séjour, à une unité combattante, pendant la période où celle-ci avait cette qualité."
autrement dit un soldat d'un e unité de l'arrière qui se serait fait "prendre aux pattes" lors de la débacle ne serait pas concerné comme beaucoup de textes administratifs tout est dans le détail.

Par ailleurs l'article 2 du decret du 28 juin 1927 stipule que: sont considérés comme combattants pour les opérations effectuées entre le 2 août 1914 et le 11 novembre 1918
- les militaires de l’armée française ayant combattu pendant 3 mois au moins (pour ceux ayant été fait prisonnier, la durée de 3 mois n’est pas exigée)
- les militaires de l’armée française ayant reçu une blessure de guerre, qu’ils aient été dans une unité combattante ou non
Autrement dit Tous les soldats présents dans le fort de Vaux y ont théoriquement eu droit, encore fallait il en faire la demande, cette carte n'étant attribuée que sur demande de l'interessé (ou sa veuve)
Cordialement
Pierre
pierre

pierreth1
Messages : 1640
Inscription : sam. déc. 30, 2006 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par pierreth1 » mar. mars 01, 2016 9:27 am

Bonjour,
Mon GP (j'ai bientôt 70 ans) fut un de ces prisonniers.
Il faisiat partie des derniers combattants du fort de Vaux (avec Raynal), blessé par gaz (sic) en Champagne envoyé aux camps de: Giessen, Friedrichsfeld et Wahn... Retourné au pays à la mi-janvier 1919, il est resté allongé malade, jusqu'au début de l'année 1920. Décédé en 1951, après 1 an et demi d'invalidité.
Aucune décoration ni reconnaissance de l’État pourtant avoir combattu au fort de Vaux !!! Ah oui Raynal a obtenu de hautes décorations... mais bon il était officier.
Pascal, dans quel camp était-il ?
Cordialement.
J. Claude
Bonjour,
Il me semble que raynal ne fut pas le seul a être décoré.
par ailleurs et cela ne retire rien aux mérites des défenseurs du fort de Vaux (et notamment les "obscurs et les sans grades") mais ils n'ont pas fait "plus" que nombre de combattants pas plus distingués. Et il en est d em^me pour toutes les guerres tous le sallemands de Stalingrad n'ont pas eux la croix de fer, tous les défenseurs d eLeningrad et de Stalingrad ne sont pas revenu avec lka medaille de héros de l'Union Soviétique, c'est la "règle du jeu" et c'est de tout temps, un de mes grand pères soldat du train a participe activement à la défense de Saumur (mais n'était pas "cadet") puis fait prisonnier n'a pas bénéficié comme les cadets d'une libération, avec 2 de ses amis il s'est évadé durant son transfert, il a été démobilisé mais n'a jamais rien eu (ni carte de combattant, ni médaille des évadés, rien il faut dire qu'il s'en "foutait et ne demandait rien)
Je comprends parfaitement le ressentiment de tous ceux qui se sont sentis laissés pour compte, mais attribuer la croix de guerre à tous l'aurait "dévalué" et les médailles commémoratives ont d'ailleurs été crées pour cela "combler un vide" de même que la croix du combattant.
D'autres pays sont encore plus "avares" que nous il n'y eut que 628 Victoria Cross pour le premier conflit mondial 9900 Distiguished Service Order et 1983 Distinguished Service Cross! à comparer au nombre de nos croix de guerre. approximativement 2 055 000 citations! ce qui ne reflète pas bien évidemment le nombre de titualires de la croix de guerre et comprend les citations à titre posthume et les citations accompagnant medaille militaire et légion d'honneur mais permet une comparaison: au vu des chiffres la France fut infiniment plus "généreuse" dans son processus d'attribution des récompenses un peu moins de 1/3 par rapport au nombre de mobilises et si on retire de cela les "combattants d el'arrière" qui étaient assez nombreux le ratio est naturellement plus élevé. en Allemagne le ratio de croix d efer est aussi de l'ordre de 1/3 soit grosso modo 4 millions de croix de fer. de 2eme classe.
Comme on le voit selon le spays il y a deux philosophie, une elitiste qui a pour inconvenient de ne recompenser que tres peu de personnes mais du coup ne cree pas de "jalousie" les conditions d'obtention etant draconniennes et en general incontestables (quoique) et une conception plus "démocratique" qui a pour inconvénient paradoxalement de faire nombre d emécontents car tous on un camarade qui généralement n'a pas fait plus que soi même qui lui est cité pour une action a laquelle on a participé.
le problème d ela "reconnaissance" par la nation est toujours d'actualité, c'est d'ailleurs la raison d ela création d ela medaille de la defense nationale (hernu cross) crée en 1981 pour les appeles et surtout les cadres qui apres 20 passe en Allemagne n'arboraient toujours rien sur leur tenue à la différence d eleurs camarades paras, léf gionnaires et marsouis qui enchainaient à l'epoque les opex, puis est venue la création de la Médaille Commémorative Française, qui attribuée pour les opérations pour lesquelles il n'y a pas de médaille commémorative, puis la Médaille du Titre de Reconnaissance de la Nation pour ceux qui ayant participé à des OPEX n'ont pas de citation et donc ne sont pas anciens combattants, puis récemment le titre d'ancien combattant et donc la croix a été attribué à tout participant plus d e mois à une opex! visiblement il y avait uene demande, et il suffit d'aller sur des sites "militaires" pour voir que cette decision fait deja des "jaloux" parmi notamment nos camarades gendarmes qui ont servi en Nouvelle calédonie durant les "évènements" service risque mais en France donc ne donnant pas droit à ces marques de reconnaissance! (etant entendu que les gendarmes se plaignent de ne pas être distingués et que les "anciens combattants" trouve cela normal) tout recemment a été créé la medaille de la Protection Militaire du Territoire pour ceux qui ont effectué un certain nombre de jours à "vigie pirate" et là aussi jalousie pourquoi les vaiateurs faisant la veille aérienne et les marins protegeant les cotes n'y ont pas droit EUX, il y a deja des écjhanges "musclés sur certains blog.
Donc rien de bien nouveau sous le soleil.
pierre

Avatar de l’utilisateur
stcypre
Messages : 3551
Inscription : mar. avr. 18, 2006 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par stcypre » mar. mars 01, 2016 1:48 pm

Bonjour,
Oui mais beaucoup d'embusqués avaient une décoration...
Ce que je veux dire c'est que les hommes du fort de Vaux, après avoir résisté, sont partis prisonniers (certes avec une certaine reconnaissance des allemands dans le fort) mais sans celle de la Nation... qui plus est, avec des soupçons de reddition facile, etc...
Je pense et suis sur qu'avant d'être PG la plupart furent des Héros ...
J. Claude
la vérité appartient à ceux qui la recherchent et non à ceux qui croient la détenir.

pierreth1
Messages : 1640
Inscription : sam. déc. 30, 2006 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par pierreth1 » mar. mars 01, 2016 5:01 pm

Bonsoir,
je comprends parfaitement le problème, mais malgré tout ayant depassé de quelques années la soixantaine, je dois dire que je n'ai jamais lu un livre ou un article(ou entendu une émission) qui mettait en cause les defenseurs du fort de Vaux (c'est même un de ces épisodes qui ne prête pas à polémique) Enfant on entendait parler de la resistance heroique du fort; quoique l'on puisse penser de Raynal dans la mesure où il incarnait le fort c'est l'un des rares noms d'officier du grade de commandant (à part les aviateurs) qui soit connu (on est toujours recompense en la personne de ses chefs..) ce qui prouve a posteriori que cette resistance avait ete appreciee à sa juste valeur, nul doutes que dans le cas contraire Raynal aurait disparu d ela memoire ou serait reste dans celle ci en tant que "capitulard". ce n'est pas non plus un hasard si on connait le nom d'un pigeon voyageur du fort de Vaux à ma connaissance il n'y a que deux pigeons dont on garde le nom celui du fort de vaux ("vaillant") et un pigeon americain ("bel ami") qui a porte le dernier message du "lost bataillon" (qui lui fut grace à cela delivre)
Je n'ai jamais vu remettre en question le comportement de l'equipage du fort et les episodes du manque d'eau etaient connus de tous dans ma generation (moins actuellement mais comme les nouvelles generations ignorent jusqu'à napoleon et Louis XIV.. pour une partie non negligeable, cela n'a rien d'etonnant)
Le fort de Vaux est dans la memoire collective française et je suis certain que nombre de planques de l'arriere ont du dans l'entre deux guerre avoir raconte qu'ils y avaient participe.
ceci etant aurait il ete plus juste de decorer tous les defenseurs alors qu'on ne l'a pas fait pour les diables rouges et diables bleus des combats vosgiens, de tous les legionnaires du RMLE, de tous les coloniaux du RICM et j'en passe tellement.. C'est le probleme des recompenses elles sont par définition injustes. j'ai personnellement deux camarades qui dans les années 70 etaient lieutenant et adjudant ils ont saute sur Kolwezi 24 heures avant (je confirme 24 heures) le fameux saut du 2eme REP, n'appartenant pas au 2 REP ils n'ont rien eu or sans eux pas de saut sur Kolwezi et ils ont du tenir et maintenir une liaison radio camoufles dans une ville en proie au pillage.
Cordialement
Pierre
Je comprends parfaitement le resentiment qu'ont pu éprouver les survivants à leur retour des camps de prisonniers, c'est humain,
pierre

DOUDOU44
Messages : 811
Inscription : dim. janv. 15, 2012 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par DOUDOU44 » mar. mars 01, 2016 6:56 pm

Bonsoir !
Si 13e (2 équipes Trans), un lieutenant a terminé colonel, un MdL, capitaine, pour les 6 autres, je ne sais... mais je leur " tire mon chapeau ".
Bien à vous.
DOUDOU44

vcartron
Messages : 37
Inscription : dim. mai 11, 2014 12:00 am

Re: Médaille ou distinction pour les prisonniers ?

Message par vcartron » ven. nov. 10, 2017 9:36 pm

Bonsoir, je ne sais pas si je suis sur le bon sujet.
L'arrière grand père de mon mari, Charles LEMESRE a été autorisé à accepter et à porter la médaille d'argent sur rubans de St Stanislas de Russie.
Il a été fait prisonnier à la bataille de Maubeuges le 8 septembre 1914, interné à Munster et rapatrié le 23 décembre 1918.

Avez-vous une idée du pourquoi et du comment il a obtenu cette médaille. Ci-joint son registre matricule
Merci pour vos retours,
Cordialement
VéroniqueImageImageImage
Véronique

Répondre

Revenir à « Prisonniers »