HAUGASTOL Vapeur norvégien

Marine, bateaux & marins pendant la Grande Guerre
olivier 12
Messages : 4047
Inscription : ven. oct. 12, 2007 2:00 am

HAUGASTOL Vapeur norvégien

Message par olivier 12 » mar. déc. 22, 2020 9:16 am

Bonjour à tous,

HAUGASTOL

Vapeur norvégien construit en 1896 au chantier Priesstman de Southwick sous le nom de UNIQUE
2118 tx JB 1279 tx JN Longueur 85,3 m Largeur 12,2 m Creux 5,2 m 1 hélice 11 nœuds
1 machine trois cylindres à triple expansion 2 chaudières

1896 UNIQUE Hjalmar Roed Tonsberg Norvège
1900 UNIQUE A/S Unique Tonsberg Norvège
1906 UNIQUE A/S United Tonsberg Norvège
1909 HAUGASTOL D/S A/S Glittre Oslo Norvège

Indicatif HMLP

Voici une image d’HAUGASTOL

Image

La perte d’HAUGASTOL le 29 Novembre 1917

Le navire a quitté Glasgow le 25 Novembre 1917 à 09h30 du matin avec une cargaison de 2800 tonnes charbon pour Rouen. Il aurait du appareiller le 24, mais était resté au port à cause de la tempête. Le pilote était à bord et a débarqué à Greenock à midi.

Capitaine Christopher OLSEN, de Nottero
20 hommes d’équipage dont 15 Norvégiens, 3 Danois et 2 Russes Finlandais.
Pavillon norvégien toujours à poste jour et nuit.

Rapport du capitaine

Le 27, la tempête continuant, nous avons jeté l’ancre à l’abri de l’île Lundy pour remettre en ordre différentes choses qui avaient été dérangées sur le pont. Reparti le 28 à 08h00 du matin car le baromètre remontait et le temps était relativement beau. Suivi la route indiquée par l’Amirauté. Le navire avait ordre de se rendre à Falmouth pour y recevoir des instructions. Jeté l’ancre le 29 à 02h30, reçu de nouveaux ordres et appareillé à 07h30.

A 14h15 le navire se trouvait à 10 ou 11 milles au SSWqS de Start Point quand on entendit une violente et soudaine explosion. On comprit que le navire avait été torpillé ou avait touché une mine. L’explosion eut lieu à hauteur du gréement avant entre les écoutilles 1 et 2. Tous les hommes se rendirent aux canots qui furet amenés dans le plus grand ordre.Au moment où les canots s’écartaient du côté du navire, on vit un périscope de sous-marin dans le voisinage immédiat des canots. Le sous-marin émergea, sans doute dans le but de tirer sur les canots car des hommes se rendirent au canon du sous-marin. Mais un aéroplane vint de la terre et quand il l’aperçut le sous-marin plongea immédiatement et ne reparut pas.
HAUGASTOL coula par l’avant 10 minutes après le torpillage. Les canots firent rame vers la terre. 20 minutes plus tard, l’équipage fur recueilli par le chalutier armé BUFFALO II, qui avait entendu l’explosion, et qui le débarqua à Dartmouth le même jour à 18h00.

Le premier lieutenant qui était de quart au moment du torpillage et le timonier Harald HANSEN déclarent n’avoir rien remarqué de suspect sur la mer. Le capitaine qui avait sa cabine à l’arrière, a pu sauver quelques papiers du navire, mais pas le journal de bord qui était dans la chambre des cartes où il fut impossible de pénétrer après l’explosion.
Les deux canots de sauvetage étaient en excellent état, mais ont du être abandonnés après le sauvetage par le chalutier.

Déclarations des témoins interrogés

Premier lieutenant Georg Christian SINDING, 30 ans, de Christiania

Il y avait une brise fraîche d’Ouest et un peu de mer. Je venais de poser ma lorgnette pour aller sur l’aileron tribord quand l’explosion a eu lieu. Du charbon et des débris d’écoutille ont été projetés en l’air. On se rendit dans les canots et, quand ils se furent éloignés, on vit le périscope du sous-marin à une encablure. Le sous-marin émergea et on vit deux hommes au canon. Mais un aéroplane vint de terre et se dirigea vers le navire. Le sous-marin plongea et ne fut plus revu.

Second mécanicien Lauritz OVESEN, 56 ans, de Sandefjord

Etait de quart dans la machine et venait de se rendre dans la chambre de chauffe pour surveiller les hommes quand l’explosion se produisit. Il fut recouvert de charbon et de morceaux de fer, mais parvint à regagner la machine qu’il arrêta. Il remonta et embarqua dans le canot tribord. Il vit le sous-marin qui avait ce qu’il pense être un tube lance-torpille. Il vit aussi le HAUGASTOL couler.

Matelot Harald HANSEN, 20 ans, de Bodo

Se déclare entièrement d’accord avec les dépositions précédentes.

Description du sous-marin

Semblait être un petit sous-marin.
Vu un canon, mais difficile de dire s’il était sur l’avant ou sur l’arrière du kiosque.
Kiosque rond avec un périscope, 1 mât qui a été abaissé avant que le sous-marin ne plonge.
Peinture gris-noir, très sombre.

Vu 2 ou 3 hommes au canon et 2 au sommet du kiosque.

Le sous-marin attaquant

C’était l’UB 35 de l’Oblt z/s Karl STÖTER.

Ce sous-marin allait disparaître avec 26 hommes de son équipage, coulé par une charge du HMS LEVEN le 26 Janvier 1918 au large de Calais. Il n’y eut qu’un seul survivant qui mourut peu après avoir été recueilli par le destroyer.

Cdlt
olivier

Répondre

Revenir à « MARINE »